• COMMUNIQUE de désespoir d'un tout jeune petit artisant

     
    Photo de Jonathan Oulhen.
    Jonathan Oulhen, furieux.

    Si tu reconnais ce camion... Dépêche toi à me rendre mes outils taille haie, tronçonneuse, souffleur tu me fou dans la merde je suis jeune je roule pas sur l or et comme on le sait tous la vie et dure de nos jours moi je me bat tout les jours pour remplir mon frigo et sans ça je ne peux plus bosser faite tourner un max svp et si vous en avez entendu parler tenez moi au jus merci et la personne concernée... Ramène moi ça au plus vite avant que je l aprenne par d autre... Je te le conseille fortement...


    votre commentaire
  • Il faut arrêter de prendre les Français d'Algérie pour des cons ..  COUP DE GUEULE ..
    Il faut arrêter de prendre les Français d'Algérie pour des cons .. 

    Jean Denis Selva à FIERS D ETRE PIEDS NOIRS
     

    COUP DE GUEULE : émission « On ne va pas se mentir » du 25 février 2016 (30ème minute de la vidéo, lien en bas du commentaire).

    Lors de votre sujet hier soir sur la jungle de Calais, comment avez-vous pu laisser dire (sans réagir) à André CICCODICOLA que l’accueil des migrants était comparable à celui des pieds noirs en 1962 ?

    Pour être éditorialiste à Liberté Hebdo, ce monsieur lorsqu’il déclare « souvenons nous que l’on a accueilli 1 million de pieds noirs en France, on a su les assumer… », connaît bien mal son histoire ou bien se voile t-il la face volontairement. Les pieds noirs n’étaient rien d’autre que des FRANÇAIS qui ont quitté un département français devenu pays indépendant. Où vouliez vous qu’ils aillent ailleurs qu’en France ? Les accueillir après les avoir trahi était la moindre des choses !

    Et lorsque Guillaume PERRAULT lui rétorque que Gaston DEFERRE avait déclaré à cette époque « que les pieds noirs aillent se réadapter ailleurs », ce monsieur répond « c’étaient les propos du maire de Marseille »… laissant entendre que Marseille n’était pas la France. Soit, mais encore une fois, André CICCODICOLA ne connaît pas son histoire ni même sa géographie. Faut-il lui rappeler que la plus grande partie des rapatriés d’Algérie sont arrivés en France par bateau et qu’ils sont presque tous passés par Marseille ? Faut il lui apprendre ce que veut dire le mot « rapatrié » ? Larousse dit : faire revenir quelqu’un dans on pays d’origine ».

    Et lorsque Guillaume PERRAULT lui répond à nouveau « ils n’ont eu aucune aide des pouvoirs publics, ils se sont démerdés tout seul », il a entièrement raison, je l’ai vécu avec des centaines de milliers de pieds noirs (comme moi). Où était-il André CICCODICOLA à cette époque ? A-t-il vécu cet exode forcé de français démunis et les conditions dans lesquels nous sommes arrivés en France ? Moi aussi comme lui, j’ai plus de 20 ans et j’ai vécu ces événements ! Il semble que ses cheveux blancs ne lui ont pas servi à grand chose.

    Si c’est ça un journaliste, il y a du soucis à se faire sur l’objectivité de ses éditoriaux et son information en général…

    Je ne pouvais pas laisser tenir de tels propos sans réagir ! ! !

    VIDÉO DE L’ÉMISSION : http://www.msn.com/…/on-ne-va-pas-se-mentir-onvp…/vi-BBq0HYi


    votre commentaire
  • Mufti de Bordeaux », clame Assas Patriote

     
    Par:  


    assas-patriote

     
    ASSAS Patriote est un mouvement de jeunes étudiants patriotes et souverainistes de l’Université Paris II.
     
    Mardi, Alain Juppé venait faire campagne à Panthéon-Assas.
    Mais une délégation du syndicat étudiant Assas Patriote l’attendait avec une banderole sur laquelle était inscrit « Bienvenue Ali Juppé, Grand Mufti de Bordeaux« .
     
    ali-juppé
     
    Les militants d’Assas Patriote faisaient référence à l’implication du maire de Bordeaux dans le projet de construction d’une grande mosquée dans la cité girondine.
    Guillaume Mahistre, président d’Assas Patriote, a rappelé aux journalistes présents lors de l’arrivée d’Alain Juppé que celui-ci est un « hyper-mondialiste, européiste, qui compromet la souveraineté de l’Europe« .

     
    assas-patriote-anti-juppe
     
     http://www.medias-presse.info/
     

    votre commentaire
  • Socialisme : les nouveaux dissident

     

              
     
       
     Tous aux abris! La guerre fratricide entre membres du PS fait voler la vaisselle.
     
     Le procès du socialisme est ouvert.
    Et cela va saigner.
    Car ce sont d’autres socialistes déçus, Manuel Valls en tête, qui vont l’instruire.
    Les témoins de l’intérieur sont toujours d’implacables procureurs.
     Il suffit de se souvenir de la violence des accusations portées à l’époque par les dissidents communistes, abusés par une idéologie totalitaire.
    Les réformistes du gouvernement doivent porter le fer jusqu’au bout et dire les vérités qui blessent.
    En achevant le socialisme en déroute, ils se sauveront eux-mêmes.
    Encore faudrait-il qu’ils acceptent de rompre clairement avec ceux qui ne leur ressemblent plus.
     Les anciens communistes ont tous coupé les ponts avec le PC.
     Les nouveaux rebelles du socialisme doivent être clairs avec eux-mêmes : c’est le PS et la gauche qu’ils doivent aussi quitter.
    Allez, encore un effort !

    votre commentaire
  • Une nouvelle vague de « migrants » arrive à Montpellier
    Image d'illustration

    Une nouvelle vague de « migrants » arrive à Montpellier

    25/02/2016 – 16h45 Montpellier (Lengadoc Info) – Une quarantaine de « migrants » en provenance de la « Jungle » de Calais vont être logés à Montpellier dans les prochains jours. Ils seront logés dans les locaux de l’ancienne gendarmerie située avenue de Lodève. Cette arrivée fait suite à la volonté du gouvernement de démanteler la « Jungle » de Calais qui compterait encore entre 1 000 et 1 500 « migrants ». Pour y parvenir, le gouvernement cherche à disperser ces « migrants » dans tous les départements. A Montpellier, les « migrants » accueillis doivent rester à peu près six mois, le temps pour eux d’entamer les démarches administratives nécessaires afin qu’ils puissent rester en France.

    La troisième vague de « migrants » à Montpellier

    Ce n’est pas la première arrivée de « migrants » que connaît Montpellier. Déjà, le 7 septembre 2015, le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), le préfet de l’Hérault de l’époque, Pierre de Bousquet et Daniel Constantin, président du Groupement d’associations mutualisées d’économie sociale, ont annoncéla création de 90 places supplémentaires pour l’accueil des « migrants » grâce à la rénovation des anciens locaux de la CEDIP (Centre d’évaluation, de documentation et d’innovation pédagogiques) à proximité du lycée Jean Mermoz.

    Autre arrivée, les « migrants » qui étaient logés depuis le mois de novembre 2015 à Sète, au centre de vacances le Lazaret, ont été relogés depuis quelques jours dans des appartements ou des chambres d’hôtel à Béziers, Montpellier, Perpignan et Avignon.

    110 000 « migrants » en six semaines

    Selon l’Office International pour les Migrants (OIM), depuis le début de l’année 2016, ce sont déjà plus de 110 000 « migrants » qui sont arrivés en Europe uniquement par la Méditerranée en un mois et demi. Ce chiffre est particulièrement inquiétant puisque l’année dernière, ce chiffre n’avait été atteint que durant l’été. Une situation que ne parvient plus à gérer l’Union Européenne alors que les pays européens finissent par rétablir, au fur et à mesure, les contrôles à leurs frontières, annonçant ainsi la fin de l’espace Schengen. Déjà neuf pays membres ont rétabli ces contrôles.

    Photos : DR
    Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

    http://www.lengadoc-info.com/3184/societe/3184migrants-montpellier/


    votre commentaire