• Islam, chaque jour une nouvelle provocation

    Aldo Sterone@AldoSterone111
     
     

    Prière dans l’avion à 37000 pieds. Filmé par le pilote sur écran de retour camera. A voir jusqu’au bout.

     
    Vidéo intégrée
     
    3 067 personnes parlent à ce sujet
     

    votre commentaire
  • Coalition italienne : une fin inévitable

    La crise gouvernementale qui s'ouvre présente deux avantages.

    D'une part elle met fin aux chimères des doux rêveurs qui, contre toute évidence et contre toute logique politique naturelle, persistaient à prôner l'union des populistes de toutes les rives. S'unir dans un projet de gouvernement suppose une cohérence philosophique et programmatique. Faute de quoi, c'est la paralysie ou la tétanie comme en témoignent l'impasse budgétaire dans laquelle s'est enfermée le gouvernement démissionnaire de Giuseppe Conte et la relative faiblesse des mesures anti immigration, malgré la volonté de Salvini. Le fait que le navire espagnol chargé d'immigrés clandestins, l'Open arms, ait pu, après d'autres, accosté à Lampedusa en constitue malheureusement un exemple flagrant.

    Le deuxième avantage se trouve dans la confirmation qui nous est donnée que le Système est prêt à tout pour empêcher l'accession au pouvoir des droites nationales. Retarder les élections, former un gouvernement technique, constituer une nouvelle coalition entre le Mouvement cinq étoiles et le Parti démocrate, user de la menace et de l'intimidation, appeler au soutien international, sans parler de manœuvres plus radicales... Rien ne sera laissé de côté pour lutter contre les nationaux.

    Pour autant, nous croyons, cette fois-ci, à une victoire pleine et entière de Matteo Salvini et de ses alliés de Fratelli d'Italia. Cette victoire est possible. Elle est même probable tant la décomposition du système italien est désormais achevée.

    Pour Matteo Salvini, la coalition n'aura alors été qu'une étape. L'Italie montrera ainsi la voie aux droites nationales européennes.

    En France, il nous reste à trouver les moyens, à définir les modalités partisanes et à dessiner les contours d'un regroupement national à vocation majoritaire.

    Le Rassemblement National existe. Ses positions sont figées. Elle devront évoluer.

    Mais, en toute hypothèse, une autre force doit exister pour porter haut et fort les valeurs, les principes et les ambition de la droite nationale.

    Au travail !

    Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire


    votre commentaire
  • Des réfugiés syriens vont en vacances… en Syrie !.Par: Pieds Noirs 9A..

    Le peuple Européen pris pour des c...

    Allemagne : des réfugiés syriens vont en vacances… en Syrie !.

    Ce n'est pas nouveau (Valeurs actuelles l’avait déjà signalé en 2016) ...

    Par naïveté ou calcul les dictateurs de la grosse Europe ont volontairement laissé les vraies victimes (Yézidis, chrétiens…) à leur sort funeste et continuent de nous infliger la venue et l’obligation de supporter le fardeau que constitue l’entretien de leurs bourreaux ! A eux donc le « droit d’asile », les logements refusés aux indigènes, les aides sociales, les services de soins hors de prix , et tout cela GRATOS aux frais de la princesse ...
    Les cons de mécréants sont là pour raquer, alors pourquoi se gêneraient-ils : en Europe « on a droit  » aux congés payés aussi .
    Définition du Statut de réfugié par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides : « le terme de réfugié s’applique à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels événements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner ».
    Donc, quand on est un réfugié et que l’on craint réellement pour sa peau, on ne retourne JAMAIS dans son pays !.
    Alors, si nos (allemands) chers voisins teutons commencent à trouver la pilule amère et à retrouver raison et bon sens, il est encore permis d’espérer… Mais pas besoin de menacer, de réfléchir davantage , on les renvoie , c’est simple pourtant que cela ...

    Gilbert Collard 
     
    @GilbertCollard
     
     

    Quand on est pris pour un C... et qu'on ne veut pas le dire : le Gvt allemand "songe" à retirer le statut de réfugié aux qui passent leurs vacances en ....https://www.valeursactuelles.com/monde/berlin-menace-les-refugies-syriens-qui-partent-en-vacances-en-syrie-109971 

    Berlin menace les réfugiés syriens qui partent en vacances… en Syrie

    Quelque 780 000 Syriens, pris en tenaille entre le régime de Bachar el-Assad et les islamistes de Daech, ont fui en Allemagne depuis 2011. Une situation chaotique qui n’empêcherait pas certains...

    valeursactuelles.com
     
    1 156 personnes parlent à ce sujet
     

    votre commentaire
  •  ILS FUIENT LA GUERRE ET VONT EN VACANCES 

    Des « réfugiés » syriens vont en vacances… en Syrie !

    Ce n’est pas nouveau (Valeurs actuelles l’avait déjà signalé en 2016), mais ce n’en est pas moins scandaleux. Selon des médias allemands, des réfugiés syriens retourneraient dans leur pays pendant les vacances. Le ministre de l’Intérieur menace de les déchoir de leur statut de réfugié en Allemagne.

    Rappelons que l’Allemagne a accueilli, depuis 2011, près de 780.000 Syriens censés fuir à la fois le régime de Bachar el-Assad et les islamistes de Daech. Que certains d’entre eux puissent revenir en vacances dans leur pays d’origine prouve, sans doute, que la situation n’est plus, pour eux, si dangereuse et incite à s’interroger sur les véritables raisons qui les ont poussés à demander le statut de réfugié.

    On sait que Horst Seehofer, le ministre fédéral de l’Intérieur, des Travaux Publics et de la Patrie (imaginez le tollé si son homologue français était en charge de la « patrie » !), membre de la CSU, est en désaccord avec Angela Merkel sur la politique migratoire et n’est pas pour rien dans l’infléchissement que la chancelière a dû donner à son action. Mais, même si l’on exclut les arrière-pensées politiques, cette information de Valeurs actuelles, peu reprise par les autres médias, laisse songeur.

    Sans compter que ces vacances sont payées avec l’argent des allocations allemandes. On comprend que le ministre de l’Intérieur veuille rassurer la population sur l’usage des deniers publics. Encore qu’il ne reste actuellement qu’au stade de la menace. En France, des réfugiés, bénéficiant d’aides sociales, prendraient-ils également leurs congés d’été en Syrie aux frais de la princesse ? Christophe Castaner, s’il veut paraître sérieux, devrait vite enquêter sur ce point.

    « Si un réfugié syrien passe régulièrement ses vacances en Syrie, il ne peut pas affirmer sérieusement être persécuté en Syrie. Nous devons annuler son statut de réfugié », a confié Horst Seehofer à la presse. Avec bon sens, fût-il politiquement intéressé. Il a expliqué que l’office allemand des migrations et des réfugiés suivrait, désormais, de près les déplacements des migrants ayant obtenu leur statut de réfugié. Attendons-nous à ce que de bonnes âmes protestent contre cette discrimination.

    Cette affaire révèle, si l’on en doutait, à quel point, en Allemagne, la question migratoire est un problème économique avant d’être un problème humain. La générosité passée d’Angela Merkel s’explique avant tout par le déficit démographique et la nécessité de recourir à une main-d’œuvre étrangère, si possible bon marché. L’octroi du droit d’asile est légitime quand on est réellement persécuté, mais faire prendre pour des actes de solidarité des considérations économiques est bien hypocrite.

    On vient d’apprendre, aussi, qu’une des dernières décisions du gouvernement de Theresa May a été de déchoir de sa nationalité un djihadiste britanno-canadien, un jeune homme de 24 ans, détenu en Syrie. C’est « un moyen de contrer la menace terroriste posée par des individus des plus dangereux et de garder notre pays en sécurité », a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique, tandis que le Canada se dit « déçu que le Royaume-Uni ait pris cette mesure unilatérale pour se décharger de ses responsabilités ». Là encore, cette décision n’est pas dénuée d’arrière-pensées, mais au moins a-t-elle le mérite d’avoir été prise.

    Qui sait si le gouvernement français ne va pas s’offusquer de ces atteintes aux droits de l’homme ? Dans ce domaine comme dans d’autres, incapable de prendre des décisions claires, il navigue entre deux eaux, courant le risque, en voulant ne mécontenter personne, de mécontenter tout le monde.

    Philippe Kerlouan

    Source : http://bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Par:Pieds Noirs 9A..

    Article N°6033 du mercredi 21 août 2019

    NON ILS NE FUIENT PAS LA GUERRE

    Nous assistons depuis des années maintenant à l’ensauvagement progressif de la France,avec la complicité ,sous les effets conjugués du laxisme de nos élus aux pouvoirs  et une majorité de Français du bon bobo gaucho complice de cela, de l’immigration massive, la tiers-mondialisation du pays . Les exemples prouvant cet ensauvagement sont multiples, il faudrait un véritable almanach pour les recenser ,cela devient un désastre pour le pays France et ses chrétiens .Souvenez-vous déjà il y a deux ans de cela ,un jeudi soir du mois fin février précisément ,il est arrivé deux rixes sous la station du métro aérien Stalingrad à Paris ,après ,depuis cela le début du mois de mars, des centaines de « migrants », originaires de plusieurs régions du monde (Érythrée, Soudan ou bien encore Afghanistan), campent à cet endroit sans gène ,ni au respect a la loi d’hygiène sans sanitaire . La cohabitation fut difficile entre ces migrants aux origines ethnoculturelles variées,moitié barbares, mais tout sauf européennes. Inévitablement, des tensions se font fait jour pour le contrôle du territoire, des trafics de tout genre avait pris jour par la domination d’une communauté.

    Non !...Ils ne fuient pas la guerre ...

    Livrés à eux-mêmes, sans règles, sans menaces de sanctions ou d’expulsions,ou l'état laissant faire pour avoir la paix de ses grands bonnets aux chaud ,donc ces migrants sont revenus à l’état de nature sauvage de (  cet-infra-monde barbare),dont la force faisons leurs lois sans évoquer ces bagarres de grande ampleur, <<coups de battons ,bruit et tapage nocturne >>Vis -à-vis des habitations a proximités ou des citoyens ne pouvant plus dormir en paix et pour ce lever le matin pour ce rendre au travail ...

    Ces immigrés sauvageons censés fuir la guerre qu'ils disent ,non seulement s'installer ou on leurs a fait croire de cette belle eldorado sociale par les socialiste et de droite molle ,alors que cette guerre voir déjà un début de guérillas semblent bien l’importer dans notre pays.(à vrai dire la vérité) car il faut le dire pour ceux qui ne sache pas ,qu'un soir la brigade anti-criminalité de nuit (BAC N) en a d’ailleurs fait les frais, accueillie par une volée de projectiles lancés par un migrant ivre. Les riverains  on prit peur ,ainsi restés sous le choc, une habitante du quartier déclarait ainsi au  journal le (Parisien ): “Jamais il n’y avait eu de violences, jusqu’à présent. Là, c’était vraiment impressionnant.” La crise migratoire depuis de Gaulle, amène au milieu de la capitale ce que les habitants des banlieues a risques connaissaient déjà : la violence, l’arbitraire de la rue,les viols , le chaos des ensembles multiculturels (de ce bon vivre ensemble )qui ne font pas société du respect d'autrui et de vivre en paix .

    Les Français non collabos que je précise bien , peuvent aussi enfin observer ce que signifie l’impuissance d’un État qui a renoncé à sa souveraineté, son drapeau et à son pouvoir d’agir. Et ce n'est pas avec maintenant Macron l'Africain que la France retrouvera toute sa souveraineté et sa joie de vivre ...

    Pour un autre cas d'exemple du "vivre ensemble" ;

    L’autre cas qui a retenu mon attention et ma fondu en larme de colère concernant une jeune fille, une très jeune fille. Sandra, âgée de 12 ans, a été littéralement torturée par des « camarades » à la sortie de son collège à Créteil, en banlieue parisienne. À la sortie des classes, plusieurs jeunes filles de son âge lui ont demandé une énorme somme de 170 euros.  Bien évidement cette pauvre gamine n’avait pas cette somme sur elle. Un déchaînement de violence d’une intensité sans nom s’est alors abattu sur la collégienne, menacée à l’aide d’un couteau de boucher : brûlures de cigarettes, lacérations, coups de genoux au visage, humiliations (les tortionnaires se sont filmées en train de lui uriner dessus et l’ont forcée à voler dans des magasins)… Laissée pour morte, à moitié nue sous une voiture, il lui restait à peine la force nécessaire pour rentrer au domicile parental.

    <<Alors Comment les parents de cette adolescente ont pu être aussi naïfs en ce qui concerne le racket qui aurait dû être rapidement supposé, non t-ils pas plus de bon sens ? Quelle dialogue avaient-ils avec leur enfant .. c'est inquiétant d'être aussi naïf et peu vigilants ,alors que le racket est un des premier mal d'être des enfants et adolescents. Il serait temps pour certains parents de quitter leur poste de télévision et certaines émissions stupides pour avoir de véritables échanges avec leurs enfants.>>

    Ce cas sinistre montre une autre facette de l’ensauvagement de barbares généralisé. Pas une personne pour venir a son secours en cette terre de France ! Quel monde laisserons-nous à notre descendance ? Une France ruinée économiquement, vidée de son peuple, oublieuse de sa culture, envahie par des drapeaux étrangers anti France qui flotte les jours de festivités ? Notre pays est gouverné de l’extérieur, mais, avant tout, il s’effondre de l’intérieur. Le chronomètre tourne… 

    Nous sommes arrivés en bout de quai ,"TERMINUS" tout le monde descends vers son destin  !!!...

    La France finira comme sa fille des départements Français et non colonisée ...

     Non !...Ils ne fuient pas la guerre ...

    Les Français ne savent pas ce qui les attendent car ils dorment encore ...

    Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires