• Violente attaque contre un car de touristes chinois

     Val-de-Marne : violente attaque contre un car de touristes chinois

    Fresnes, ce vendredi. C'est ici qu'a eu lieu une scène de panique alors qu'environ 80 touristes chinois ont été agressés sur le parking de leur hôtel. LP/C.P.

    Les victimes ont reçu du gaz lacrymogène et ont été dépouillées en arrivant devant leur hôtel à Fresnes.

    Ils sont repartis, vendredi matin, pour la Chine. Avec un traumatisme en guise de souvenir. Alors qu’ils venaient de sortir de leur car après une excursion à Paris, près de 40 touristes asiatiques ont été la cible de quatre hommes sur le parking de leur hôtel à Fresnes (Val-de-Marne).

    Après avoir aspergé le groupe de gaz lacrymogène, et malgré l’intervention du chauffeur, les agresseurs sont repartis avec huit sacs et un sac à dos rempli de produits de luxe. Tout ça sous les yeux d’une trentaine d’autres touristes chinois qui venaient d’arriver en France. L’attaque a lieu jeudi, vers 20 h 20, devant l’hôtel Kyriad. Un employé assiste à la scène. «J’ai entendu des cris, lâche-t-il. Quand j’ai regardé par la baie vitrée, j’ai vu deux personnes agresser un guide chinois. J’en ai vu d’autres qui gazaient les touristes. Je suis sorti pour leur crier de rentrer. J’ai même tiré le chauffeur pour le mettre dans l’enceinte de l’hôtel, alors qu’il se débattait contre un des agresseurs en tirant sur son sac. Je ne sais même plus si, finalement, il a lâché son sac ou s’il l’a gardé.»

    Recrudescence

    Les policiers foncent sur place, mais les quatre hommes ont disparu. «Pendant une heure, ça a été la panique absolue, les touristes restaient ici massés dans le hall, raconte le réceptionniste. Par la suite, ils sont nombreux à m’avoir demandé de cacher leurs bagages.» L’attaque était-elle préméditée ? Difficile à dire pour le moment. «Notre hôtel est situé au milieu d’une cité et les bus n’ont pas la place de se garer juste devant. Alors, ils se mettent sur le parking du Casino. C’est entre ce parking-là et l’entrée de l’hôtel que les agresseurs ont trouvé le temps de les attaquer. Il y a des gens qui zonent plus haut.»

    Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont bien choisi leur période puisque les touristes chinois sont nombreux en cette fin d’année. «Entre 20 % et 30 % de notre clientèle», estime un hôtelier du secteur. La proche banlieue est du reste prisée par les étrangers qui veulent visiter Paris. Dans le Val-de-Marne, des consignes ont été données aux policiers pour qu’ils jettent un œil attentif à cette population. «C’est regardé et suivi, confirme Laurent Prévost, le préfet du Val-de-Marne. Il y a une sensibilité particulière.»

    «Mais c’est compliqué de lutter contre ces attaques éclairs», peste un enquêteur. D’ailleurs, depuis quelques mois, le département, comme celui, voisin, de la Seine-Saint-Denis, subirait une recrudescence des agressions sur des Asiatiques. «Pas des touristes comme ce jeudi soir, mais des commerçants ou des particuliers, constate un policier. Les agresseurs que nous arrêtons reconnaissent qu’ils les ciblent, car ils sont susceptibles d’avoir de l’argent liquide sur eux.»

    http://www.leparisien.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :