• Une famille attaquée en pleine nuit ...

    Une famille attaquée en pleine nuit par un commando armé

    Les gendarmes sont chargés des investigations./Photo DDM, archives, Th. Bordas.
    Les gendarmes sont chargés des investigations./Photo DDM, archives, Th. Bordas. 

    image: http://www.ladepeche.fr/images/pictos/image-zoom.png

    Une retraitée et ses deux petites filles agressées en pleine nuit, dans la maison familiale, à Roques-sur-Garonne, par un commando armé venu s'emparer d'une berline et de quelques espèces.

    Réveillées en sursaut en pleine nuit, agressées et ligotées, une retraitée de 71 et ses deux petites filles de 25 et 26 ans ont vécu un véritable calvaire, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans leur maison familiale, à Roques-sur-Garonne. Un trio armé s'est emparé d'une berline et de divers objets, dont des cartes bancaires, avant de prendre la fuite. Vers 2 h 15 du matin, vendredi, trois individus munis d'une arme de poing et de gaz lacrymogène font irruption dans une villa, route de Frouzins, à Roques-sur-Garonne, près de Toulouse. Selon le récit d'un proche des victimes, le commando agissant visage dissimulé s'en prend violemment aux trois occupantes de l'habitation, réveillées par le fracas des portes. Une victime est tirée par les cheveux et projetée au sol. Le trio déterminé se met à la recherche d'un hypothétique butin tout en menaçant leurs otages. Les 3 femmes sont ligotées et bâillonnées avec du ruban adhésif. Les malfaiteurs font le tour de la maison passant en revue les différentes pièces à la recherche d'objets de valeur. Ils mettent la main sur des ordinateurs et des espèces. Le commando, sous la menace d'une arme, extorque les numéros de code des cartes bancaires aux victimes. Avant de quitter les lieux, le trio dérobe également la Volkswagen Touareg de la propriétaire, stationnée devant la maison. Alors que les malfaiteurs prennent la fuite, l'une des jeunes filles parvient donner à l'alerte. Les secours et les gendarmes prennent en charge les trois occupantes en état de choc après ce home-jacking. Depuis hier, les enquêteurs de la gendarmerie ont commencé leurs premières investigations aux côtés des techniciens en investigation criminelle chargés de procéder aux relevés d'éventuels indices. Fin août, un couple de retraités, à Cintegabelle, avait été violemment agressé à son domicile par 3 hommes armés. Moins d'une semaine après, les gendarmes de la section de recherches ont interpellé les trois suspects, à Saintes, en Charente-Maritime.


     http://www.ladepeche.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :