• Une crapule nommée Macron

    Une crapule nommée Macron

    PUBLIÉ PAR GUY MILLIÈRE 

    Une crapule nommée Macron

    J’aimerais n’avoir aucune raison de persister à penser ce que je pense d’Emmanuel Macron. Je ne peux malheureusement pas. 

    Je pense que le psychiatre italien qui a défini Emmanuel Macron comme un psychopathe a raison. Je ne vois pas dans la relation entre lui et Brigitte Trogneux une belle histoire d’amour, comme le disent les journalistes réduits à la position de carpettes. Je vois un détournement de mineur, un viol de toutes les règles qui permettent à une société de fonctionner, un scandale étouffé dans un lycée catholique, la destruction de deux familles, celle d’Emmanuel Macron, qui a rompu avec ses parents à ce moment, et celle de Brigitte Trogneux, qui a quitté sans vergogne ni morale son mari et ses enfants. Je vois un homme qui, depuis là, a pensé qu’il pouvait tout transgresser et qui n’a cessé de le faire. Je vois ensuite le parcours d’un arriviste cynique et manipulateur prêt à mentir à tout le monde pour frayer son chemin, et tous les témoignages disponibles sur ce parcours convergent dans une même direction. Je vois ensuite un homme sans scrupules qui a été propulsé vers les hautes sphères du pouvoir socialiste avant de trahir les socialistes sans cesser d’être socialiste lui-même, et qui a su se vendre aux entrepreneurs très riches et propriétaires de grands médias qui l’ont placé à l’Elysée.

    Je n’ai jamais vu en lui un libéral, non, et il faut tout ignorer du libéralisme pour voir en lui un libéral. J’ai vu, par contre, ce qui coïncide avec ce qui précède, un mégalomane doublé d’un crestin dont le cerveau a été modelé par tous les dogmes transmis à l’Ecole Nationale d’Administration.   

    Une crapule nommée Macron

    Qu’il ait, en ce contexte, montré son mépris des pauvres ne m’a pas surpris. Qu’il se soit comporté de manière crapuleuse et infecte vis-à-vis des gilets jaunes ne m’a pas surpris non plus, quand bien même je ne m’attendais pas nécessairement qu’il le fasse avec une telle brutalité. Que tant de Français acceptent qu’il y ait eu autant de dégâts, de blessés et de mutilés et tolèrent que des casseurs gauchistes aient pu tout dévaster sur leur passage pendant quatre mois sur la base d’une très vraisemblable acceptation de la casse par Macron lui-même (qui souhaitait, selon toute apparence, la lassitude des gilets jaunes, le pourrissement du mouvement par infiltration en son sein d’éléments gauchistes et une demande de retour à l’ordre provoquée par les images d’émeutes  et de saccage) ne m’a pas surpris non plus, hélas : en sa majorité le peuple français est abruti par des années de désinformation et de bourrage de crâne.

    Que Macron ait pu éviter la dissolution de l’Assemblée nationale et toute remise en cause de son propre pouvoir en se comportant comme un autocrate du tiers-monde et en baptisant débat de longs monologues vides devant des salles remplies d’auditeurs réduits à la docilité ne pouvait pas me surprendre dans ces conditions. Qu’il ait continué devant des enfants à l’école primaire ne pouvait pas me surprendre non plus. Cette façon de faire m’a rappelé ce qui se passait en Tunisie sous Habib Bourguiba. Macron a pris les Français pour des imbéciles : il l’avait fait en 2017. Il l’a fait à nouveau. Et il aurait eu tort de s’en priver puisque cela semble avoir marché. 



  • Commentaires

    1
    Michadri
    Dimanche 18 Août à 19:23
    Les français sont en partie responsables du désastre macroneron. Et si choupinet est réélu aux prochaines élections. ....c'est que le peuple est maso et aime ramasser sur la gueule !
      • Dimanche 18 Août à 21:23

        Michadri 

        Le peuple est une bergerie de moutons ,les Français ne s'y attendent pas a ceux qui les attendent 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :