• Un ancien légionnaire sauvagement agressé à Landéda

     Finistère. Un ancien légionnaire sauvagement agressé à Landéda

    C’est dans cette maison, héritée de ses parents, en lisière d’un hameau de Landéda, que le quinquagénaire a été agressé.C’est dans cette maison, héritée de ses parents, en lisière d’un hameau de Landéda, que le quinquagénaire a été agressé. | Ouest-France

    Sabine NICLOT-BARON.

    À une trentaine de kilomètres au nord de Brest, la gendarmerie enquête sur une tentative de meurtre et d’incendie volontaire. La victime a été conduite inconsciente à l’hôpital de Brest.

    Dans ce quartier bien tranquille de Landéda (Finistère), un homme d’une cinquantaine d’années a été retrouvé inconscient, à son domicile jeudi après-midi. C’est son employeur, un ostréiculteur de l’Aber-Wrac’h, qui s’est étonné de l’absence de son saisonnier le matin même.

    Les deux hommes se connaissent bien. Il emploie depuis une vingtaine d’années cet ancien légionnaire originaire de la commune.

    À l’issue de la marée, le patron s’est donc rendu directement chez son ouvrier. C’est lui a alerté la gendarmerie.

    Rare violence

    Dans le séjour en désordre, des traces de bagarre, des meubles renversés un peu partout. Au milieu, l’ancien légionnaire inconscient gît par terre, du sang séché maculant son visage.

    « L’agression a été très violente », confie une source proche du dossier qui se refuse à donner plus de précisions.Un départ d’incendie aurait dû ravager la maison. Mais le feu n’a pas pris comme prévu. C’est peut-être ce qui a sauvé la victime !

    Sur les bords de l’Aber-Wrac’h, l’affaire fait grand bruit car la famille est bien connue. Les habitants parlent de règlement de comptes et de tensions entre d’anciens frères d’armes. D’autres ont vu deux hommes sortir d’une Mercedes, passer quelque temps dans la maison avant de repartir discrètement.

    « Depuis le décès de sa compagne handicapée, il y a cinq mois, il avait de mauvaises fréquentations, analyse une personne de son entourage. Il buvait aussi un peu plus qu’il n’aurait dû, sans doute pour échapper à la solitude. »

    La victime a été conduite au centre hospitalier de Brest. Des scellés indiquant « tentative de meurtre et incendie volontaire » ont été apposés sur la maison par la brigade de recherche de la gendarmerie de Plabennec chargée de l’enquête.

    http://www.ouest-france.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :