• Trouver un milliard pour les hôpitaux ? Supprimons l'AME !

    Trouver un milliard pour les hôpitaux ? Supprimons l'AME !

    Les 750 millions d'euros prétendument déployés par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, pour permettre de faire face à la crise des Urgences et enrayer la dégradation de nos services hospitaliers, dégradation continue malgré le dévouement, le courage et parfois l'abnégation des personnels soignants, ne seront pas financés en dépenses nouvelles mais en redéploiement de budgets auparavant dédiés à d'autres secteurs hospitaliers.

    Autrement dit, l'Exécutif déshabille Pierre pour habiller Paul et des pans entiers de nos services médicaux auront à pâtir de ce tour de passe-passe.

    Il aurait pourtant été aisé de trouver ces 750 millions sans dommage: en supprimant totalement et définitivement l'Aide Médicale d'Etat (AME) dont bénéficient mécaniquement, pour un coût annuel avoisinant le milliard d'Euros payé par les contribuables, tous les étrangers présents sur notre sol y compris les clandestins, pour des soins qui, dans bien des cas, dépassent largement les situations vitales ou d'urgence. Un récent rapport indiquait que des implantations de prothèses mammaires à des migrantes avaient ainsi été prises en charge par l'Etat.

    Le Gouvernement se prépare, au contraire, à pérenniser l'AME pour la grande joie des migrants. À l'occasion du débat factice qui se déroulera à la fin du mois de septembre à l'Assemblée nationale, cette aide scélérate se verra confirmée par le Premier ministre dans sa forme, son coût, ses contours et son périmètre d'attribution.

    Tandis que des milliers de nos compatriotes se voient obliger de renoncer à certains soins essentiels...

    Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Septembre à 20:50

    Oui, supprimons l' AME, qu'ils rentrent se soigner chez eux, les français d'abord !

    Ras le bol !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :