• Toulouse : un père de famille tabassé en protégeant son fils

     Toulouse : un père de famille tabassé en protégeant son fils

    Le visage de la victime qui a déposé plainte, quelques heures après l'agression./Photo DDMLe visage de la victime qui a déposé plainte, quelques heures après l'agression./Photo DDM

    En portant secours à son fils de 18 ans qui venait de se faire agresser rue Bayard, à Toulouse, le 18 février vers 3 h 15 du matin, un père de famille de 53 ans, a lui aussi été roué de coups par un groupe de plusieurs individus. “J’ai été réveillé en pleine nuit par mon fils, je suis descendu dans la rue pour demander des comptes à ses agresseurs qui m’ont pris à partie, raconte Frédéric. J’ai été frappé à coups de poing et coups de pied, en pleine rue. Je croyais vivre un vrai cauchemar!”. Résultat : visage tuméfié, hématome nasal, ecchymose frontale, douleurs lombaires et aux cervicales. Il s’en sort avec moins de 8 jours d’ITT.

    Une agression purement gratuite, selon lui, qui s’est terminée avec l’arrivée des policiers. “Ils ont séparé tout le monde, poursuit le père de famille. Mais leur intervention ne m’a pas vraiment rassuré. Ils ont écarté un témoin de la bagarre qui avait vu mon fils se faire tabasser, sans interpeller nos agresseurs”. Frédéric a déposé une plainte en ligne sur le site de la police des polices pour signaler son mécontentement. “Je sais qu’ils font un métier difficile et je ne les incrimine pas. Mais ce soir-là, mon fils et moi avons été tabassés, sans raison, par des individus alors que les policiers auraient pu les interpeller. Je ressens un sentiment d’injustice car nous n’avons pas eu le sentiment d’avoir été entendus”.

    Au commissariat central, on indique que “les identités des protagonistes ont été relevées” et que les personnes s’estimant victimes de violence lors de cette soirée “peuvent déposer plainte”. Une enquête est logiquement ouverte. Selon le commissariat, le père de famille a refusé de livrer son identité, la nuit des faits, précisant aux policiers qu’il était le père de la victime.

    Une plainte a été déposée contre X pour "violences en réunion", “car ces faits ne doivent pas rester impunis”, précise-t-il. Ce père de famille a également écrit au procureur de la République.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :