• Scandale : les Français privés de défilé militaire le 14 juillet

    L'auteur

    Cette année, l’avenue des Champs-Élysées ne verra pas passer les élèves de l’École polytechnique avec leurs bicornes, toutes les écoles militaires, la Légion étrangère avec hache et tablier, ni la Garde républicaine. Ni les gendarmes, ni les pompiers, ni les chars. Ni rien.

    C’est frustrant, car les Français dans leur grande majorité aiment ce défilé panaché et coloré.

    Il n’y aura pas non plus de Français venus là pour siffler le Président comme cela s’est déjà produit, comme par exemple l’an dernier, et n’aurait pas manqué de se répéter de manière amplifiée… peut-être est-ce cela que Macron a voulu éviter ? 

    Ce défilé existe sur les Champs-Élysées depuis 1880. Il s’agissait de montrer à l’époque que la France se redressait après la guerre de 1870, et qu’elle revendiquerait toujours l’Alsace et la Lorraine. Depuis, ce défilé s’est perpétué pratiquement chaque année.

    Il paraît que ce défilé demande de nombreuses répétitions et que l’armée n’aurait pas pu les faire tranquillement sur les Champs cette année à cause du Covid-19, période de déconfinement oblige.

    Franchement, c’est tiré par les cheveux comme argument. Notre armée sait faire. Elle pouvait très bien s’entraîner dans les casernes et puis par petits effectifs répéter sur place la semaine précédent le 14 juillet. De plus l’épidémie est finie. 

    Non, la vraie raison ne semble pas là. Il faut cesser de nous prendre pour des imbéciles.

    Annuler le défilé du 14 juillet au motif du déconfinement, alors que tout à cette date aura repris, que les Français se presseront sur les plages, dans les parcs, sur les sentiers de randonnée, que les campings seront ouverts, les piscines, etc… de qui se moque-t-on ?

    Il y a bien sûr une autre raison que le déconfinement. Ce que Eva Joly la Norvégienne candidate écologiste à la présidentielle rêvait de faire en 2011, mais qui avait créé un tollé, Macron le réalise aujourd’hui, avec la bonne excuse du bien pratique Covid-19, voilà tout. 

    Confinez-moi cette armée que je ne saurais voir car je n’en veux plus. Depuis le départ du général de Gaulle, on néglige l’armée, elle est progressivement réduite à une peau de chagrin.

    D’ailleurs le premier geste de Macron, dès son élection, a été de réduire drastiquement le budget de l’armée, alors qu’il avait promis de ne pas le faire. Son second acte a été d’insulter publiquement le chef d’état-major des armées, contraint ainsi de démissionner.

    L’armée, depuis des années, n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle est passée de presque 700 000 hommes à la fin de la guerre froide (1991) à 260 000 hommes aujourd’hui. C’est aujourd’hui moins que l’armée vaincue de l’armistice en 1940 !… Y pense-t-on parfois ?…

    Et il n’y a plus de réserve. La « réserve opérationnelle », ce n’est qu’un habillage sémantique pour masquer le fait qu’il n’y a plus d’armée de réserve. La « réserve citoyenne » n’est qu’une coquille vide.

    Les expressions « rappel des réservistes », ou « mobilisation générale » n’auraient aucun sens aujourd’hui, car il n’y a plus de réservistes à rappeler, aucune structure pré-organisée à mobiliser, aucun uniforme, aucune arme ni aucune ration de combat à distribuer.

    L’armée est devenue squelettique. L’armée ne peut pratiquement plus remplir son rôle, même de dissuasion. On ne se rend pas compte, en France, de l’état complet de déliquescence de notre armée.

    Partout les infrastructures militaires, terrains et bâtiments, ont été, en masse, retirés à l’armée, sans indemnité, ou bradés pour quelques euros symboliques, y compris quand elle ne souhaitait pas s’en défaire. Et nombreuses sont celles qui, faute de moyens pour les entretenir, sont à l’abandon.

    Nos dirigeants n’aiment pas l’armée. Quant on pense que Giscard, invité à déjeuner par la marine nationale, y arrivait avec ses cuisiniers, alors qu’à l’époque la cuisine de la marine était une des meilleures, les cuisiniers qui y étaient formés étant certains que rendus à la vie civile, ils décrocheraient des contrats en or.

    Macron aurait pu faire son service militaire puisque la date butoir de naissance était le 31 décembre 1978 et qu’il est né en 1977. Mais il n’a pas insisté. Macron n’aime pas l’armée, même s’il aime se déguiser en militaire.

    Sans doute Macron prévoit-il la disparition de notre armée à terme et son remplacement par une armée européenne. C’est une erreur dramatique. Ce qui constitue un État, c’est le fait d’avoir un territoire, de pouvoir battre monnaie et d’avoir une armée pour se faire respecter.

    À la place du défilé sur les Champs-Élysées, Macron prévoit une cérémonie intime. Grand bien lui fasse.

    Cette cérémonie se déroulera place de la Concorde et comprendra « un dispositif resserré ramené à 2 000 participants et environ 2 500 invités », dans le respect des règles de distanciation sociale, a précisé la Présidence. Elle rendra hommage aux personnels soignants.

    Il y aura malgré tout un défilé aérien. Mais ce sera le début de la fin, cela pourra servir de précédent dès l’année prochaine pour supprimer cette tradition. Eva Joly se félicite sur les réseaux sociaux de cette décision. Décidément certains étrangers s’immiscent de manière bien anti-française dans notre politique…

    Et si cette suppression pouvait enfin ouvrir les yeux des Français ? Car le défilé traditionnel était de nature à leur faire croire que nous avions encore une armée.

    Comme les Champs-Élysées ont été construits avant tout pour les défilés militaires, on suppose que, devenus inutiles, ils seront totalement reconvertis. On pourra y mettre de la pelouse, et permettre aux vélos de Anne Hidalgo de tenir le haut du pavé.

    Et tant qu’on y est, on pourra laisser l’Arc de Triomphe définitivement emballé par Christo : notre histoire aura définitivement disparu.

    Sophie Durand


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Juin à 08:58

    Pour la fin du 14 Juillet 

    Et en réfléchissant bien nous avons bien plus à y gagner 

    Pourquoi les Africains viennent en france ?

    Puisqu'on va eux, pour les défendre contre les soit-disant terroristes

    Si nos soldats restaient en france il aurait pas de raison de les voir débarquer

    Donc sans soldats là-bas pas de sans papiers ici

    Vive la fin des dépenses inutile du 14 Juillet et de l'armée

    A méditer 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :