• Par: Pieds Noirs 9A..

    Décolonisation et émergence du tiers-monde

    En une trentaine d'années à peine (1945-1975), les empires Français et coloniaux ont disparu. Certaines décolonisations se sont déroulées pacifiquement, comme en Afrique noire française ; d'autres ont tourné au drame, comme L’Indochine ou en Algérie où la guerre d'indépendance a durée huit ans par le sang . Le départ de ses pays en pleine industrialisation, a soulevé d'immenses espoirs : le « tiers-monde », comme l'on disait désormais, allait s'unir, peser sur les affaires du monde, s'enrichir ; encore trente ans après, la plupart de ces espoirs ont été cruellement déçus en trempant dans un bain de sang ...

    L’actualité récente nous le démontre de manière éclatante : la tiers-mondialisation de la France est en marche !

    *Deux rappeurs qui se battent dans un aéroport en ravageant un magasin et en retardant des dizaines de vol pendant des heures sans que personne bouge (plus facile sur les gilets jaunes).

    *La Gare Montparnasse qui ferme durant le week-end le plus chargé de l’année à cause d’un incendie dans un transformateur,de la négligence absolu de fermer une gare .

    *Adrien Perez poignardé à mort par deux extra-européens ultra-agressifs alors qu’il tentait de porter secours à un ami. Alexandre Benalla, racaille mal dégrossie, possédant un pouvoir absolument inimaginable.

    *Une femme violée par le conducteur d’une voiture avec laquelle elle effectuait un constat.

    Et j'en passe  des verte et des pas mures ...etc etc etc  ...

    Cela prouve que l’actualité récente nous le démontre de manière éclatante : la tiers-mondialisation de la France est en marche !

    Les racailles au pouvoir ;

    Benalla, un voyou avec les pleins pouvoirs positionner par le gamin Jupiter au sein de l'Elysée. Le pouvoir semble aujourd’hui faire la part belle aux racailles en tous genres.De manière évidente, l’affaire Benalla en est l’illustration la plus claire. Imaginez qu’Emmanuel Macron a donné à cet homme un pouvoir quasiment sans limite, alors même que celui-ci est incapable d’envoyer une simple lettre de motivation ...

    Bref...

    Avec une question lancinante sur toutes les lèvres : comment Macron, qui n’est lui pas précisément un complet imbécile, a pu donner de tels pouvoirs à Benalla ? Et de s'encadrer par la plus par des ripoux au sein de l'Elysée comme dernièrement encore ou chaque jour nous apprenons de nouveaux noms affilier a "LREM" comme la dernière étant miss Nicole Belloubet avec son air d'être surprise !...

    Agressions sordides et racistes !

    Cette jeunesse européenne qui peut tomber sous les coups d’une autre jeunesse, extra-européenne celle-là, qui ne seront jamais Français pour les motifs les plus futiles qui soient,c'est de ne pas dénigré sa religion ...comme aussi nous avons lu dans la presse ce monsieur qui s'appelle Adrien Perez est mort sauvagement en portant secours à un ami, violemment attaqué par deux frères qui avaient déjà importuné le groupe d’amis à l’intérieur de la boite de nuit dans laquelle ils se trouvaient, cette scène n’est pas anodine, elle se résonne extrêmement fort avec leurs propres expériences en boite ou en bar de nuit. Il est aujourd’hui banal de voir des équipes de racailles, même dans des lieux encore préservés il y a quelques années.(mais voilà encore une fois ,de faire la loi ou il est plus facile de s'en prendre sur les gilets jaunes)...

    La tiers-mondialisation de la France, c’est avant tout cette multiplication des agressions violentes, des rixes mortelles, des assassinats sauvages, des conflits ethniques. Qu’il s’agisse de l’assassinat d’Adrien Perez et bien d'autre comme en gare de Marseille de deux jeunes filles ,ou bien de l’égorgement d’un homme dans un bus parisien, l’actualité ne ment pas : la France sombre peu à peu dans un en-sauvagement qui semble n’avoir aucune limite,la limite de la faillite de la France et du chaos ,et de tout cela le petit peuple dont faudra qu'il le supporte le long des traces de sang ... 

    Pauvreté ;

    Dans ce monde, il semble inévitable que ce qui un jour est monté bien trop haut en social , commence par redescendre a grande allure. Et si cela est vrai pour les proverbiaux kilo de plomb et kilo de plumes, il en va de même pour la richesse et la grandeur des nations. Depuis sa perte de L'Algérie Française , la France chute petit à petit a sa dissolution ...

    Regardons ensemble la situation ;

    Jusqu’à l'an 2000, les Français fanfaronnaient sur leur système de santé efficace et jalousé du monde entier. Certes. Mais actuellement, on observe laconiquement "qu’un Français sur trois" renonce à se soigner, non parce que la trivialité de leur bobo réveillerait en eux la fibre sociale et ce besoin de parcimonie qu’une économie lourdement administrée finit toujours par réclamer, mais bien parce que....Invraisemblable mais vrai , ils n’ont pas l'argent  pour le faire. Ironie du sort qu’on devinera, ici, particulièrement "chafouin" puisque là où les Français sont donc 33% à renoncer aux bienfaits de la médecine, seulement 28% des Américains se placent dans la même situation (leur système est, effectivement, marginalement moins socialiste que le notre, mais la faible différence suffit semble-t-il à dégager 5% d’écart).Cette pauvreté est, finalement, assez peu commentée en France et de même nous parlons peu des SDF et cela pour moi en est le plus inquiétant qui n'est même pas dans les chiffres des données,mais dans la tendance qu’on observe d’année en année,la pauvreté s'agrandi .  ces pauvres sont de plus en plus nombreux. 

    Pieds Noirs 9A..


    1 commentaire
  • La production de pétrole de l'Arabie chute de moitié après l’attaque de drones

    Smoke is seen following a fire at Aramco facility in the eastern city of Abqaiq, Saudi Arabia, September 14, 2019. REUTERS/Stringer
     
    © REUTERS / HAMAD I MOHAMMED
      
    L’attaque de drones houthis perpétrée le 14 septembre contre deux installations de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco a entraîné une forte perturbation de la production du brut, a annoncé Riyad.
    Son allié américain a pointé du doigt l’Iran, proposant dans la foulée d’exploiter ses réserves pétrolières d’urgence.
     
    La production pétrolière de l'Arabie saoudite, le plus gros exportateur mondial d'or noir, a été temporairement réduite de moitié suite aux attaques de drones qui ont provoqué samedi 14 septembre des incendies dans deux sites du géant Aramco.
    Les attaques ont été revendiquées par le mouvement yéménite Houthi.
    Le ministre saoudien de l'Énergie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, a déclaré dimanche que 5,7 millions de barils par jour sont concernés, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial de pétrole.
     
    Pointé du doigt, l’Iran se défend
     
    Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a accusé l'Iran d'être responsable des attaques.
    «Au milieu de tous ces appels à une désescalade, l'Iran vient de lancer une attaque sans précédent contre l'approvisionnement énergétique de la planète», a-t-il indiqué.
    Selon la Saudi Press Agency, Donald Trump, lors d'une conversation téléphonique avec le prince héritier Mohamed ben Salmane, a déclaré que les États-Unis étaient prêts à coopérer avec l'Arabie saoudite pour «garantir sa sécurité».
     
    L’Iran s’est défendu des accusations américaines, niant toute implication dans les faits et dénonçant un «mensonge» des autorités américaines.
     
    Washington propose d’ouvrir ses réserves
     
    L'administration américaine s'est dite prête à exploiter les réserves pétrolières d'urgence des États-Unis si nécessaire pour compenser toute perturbation des marchés pétroliers après cet acte d'agression, a déclaré la porte-parole du secrétaire à l'Énergie.
    Selon la chaîne de télévision Al Masirah, une dizaine de drones ont été utilisés pour cette double opération menée au sud-ouest de Dhahran, à un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.
    Le site d'Abkaïk traite le brut extrait à Ghawar, un super-gisement pétrolier conventionnel sans équivalent dans le monde, et alimente les terminaux de Ras Tanura et Juaymah.
    À Khouraïs se trouve le deuxième plus grand gisement pétrolier saoudien.
     
    ​Des attaques qui se répètent
     
    Riyad accuse régulièrement l’Iran de fournir des armes aux insurgés houthis au Yémen voisin, qui combattent le gouvernement réfugié dans le sud du pays ainsi que coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.
    Les Houthis ont précédemment revendiqué de nombreux tirs de missiles et des attaques de drones visant l’Arabie saoudite.
    En mai dernier, des drones de combat ont infligé des dommages mineurs à deux stations de pompage de Saudi Aramco.
    Bien que les Houthis aient revendiqué ces attaques, les Saoudiens en ont reporté la responsabilité sur Téhéran, qui a rejeté ces accusations.
     
    sputniknews

    1 commentaire
  • Grèves, manifestations, émeutes : vers le chaos

    C'est une règle reconnue : confronté à une difficulté, tout dirigeant politique a tendance à vouloir refaire ce qui a déjà fonctionné une fois.

    Pour avoir réussi — mais pour combien de temps ? — à endiguer le mouvement des Gilets jaunes à défaut d'avoir pu en calmer la juste colère, Macron espère, par la concertation, le débat, la conciliation et la procrastination, pouvoir éviter que les grognes catégorielles qui montent contre la réforme des retraites et la mobilisation des personnels hospitaliers ne se cristallisent et se transforment, attisées et encadrées par les syndicats politiques, en tsunami social.

    La paralysie quasi-totale des réseaux de la RATP vendredi dernier apparaît comme un sévère coup de semonce, en attendant les mouvements qui se préparent à la SNCF et dans la fonction publique pour la sauvegarde des privilèges acquis grâce aux scandaleux régimes spéciaux, tandis que les professions libérales entendent bien se faire entendre pour défendre leurs caisses autonomes.

    Débats donc, encore et encore, y compris sur l'immigration pour tenter de faire croire au bon peuple que ses préoccupations sont entendues, comprises et seront prises en compte.

    Pour autant, cette fois, l'Exécutif n'a pas, face à lui, un mouvement désordonné mais des organisations aguerries, des centrales politisées, des militants structurés et disciplinés dont l'objectif reste révolutionnaire et la méthode stratégique « l'agrégation des luttes ».

    La résurgence des manifestations violentes noyautées par les activistes gauchistes comme on a pu le constater samedi à Nantes et comme on le verra sans nul doute samedi prochain à Paris, la perspective de grèves perlées ou massives qui paralyseraient le Pays, la lassitude et le manque de moyens des forces de l'ordre dont les conditions d'emploi sont incohérentes et inadaptées, peuvent créer demain les conditions d'un chaos dont sauront profiter non seulement les organisations d'extrême-gauche, mais aussi, et sans doute surtout, les racailles venues d'ailleurs, sans parler de l'islamisme politique qui, dans de nombreuses villes, n'attend que la désagrégation des pouvoirs publics pour étendre son emprise.

    Face à ces menaces, le pouvoir, le dos au mur, tergiverse et blablate.

    Le grand mensonge de la Macronie est d'avoir voulu faire croire qu'il était le parti de l'ordre. Il n'est que celui de la faiblesse et de l'impuissance alors que la France a désormais un besoin vital d'un pouvoir national fort et autoritaire.

    Urgemment !

    Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France aux Études et Argumentaire


    votre commentaire
  • Rouen : un père de famille français massacré et mutilé par 3 mineurs ivoiriens enragés

    Un homme âgé de 47 ans a été retrouvé mort dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen (Seine-Maritime) mardi 10 septembre au matin. Il était entièrement nu et avait été atrocement mutilé. Une racaille africaine de 17 ans a déjà été mise en examen dans cette enquête, deux autres ont été interpellées ce week-end.

    L’enquête sur ce crime sordide avance à grands pas. Les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 septembre. Le corps sans vie d’Olivier Quenault, 47 ans, a été découvert mardi au petit matin par un employé municipal, alors qu’il gisait dans son sang, dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen, entièrement nu, allongé. Ses vêtements étaient éparpillés un peu partout dans les jardins indique Le Parisien.

    Les premières constatations ont également permis de déterminer que la victime avait été mutilée, notamment au visage. L’autopsie réalisée à l’institut médico-légal (IML) de Rouen a montré qu’Olivier Quenault avait été battu à mort, massacré. Ce dernier aurait tenté de ramper jusqu’à l’Hôtel de ville avant de décéder.

    Un mineur de 17 ans mis en examen et écroué

    Les policiers du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen ont rapidement été chargés de l’enquête et ont interpellé dès le lendemain un mineur âgé de 17 ans, de nationalité ivoirienne. Il a été mis en examen pour « homicide volontaire aggravé » et placé en détention provisoire ce vendredi. Une information judiciaire a également été ouverte par le parquet.

    Les enquêteurs ont interpellé deux autres mineurs au cours du week-end. L’un âgé de 15 ans ce samedi et le second âgé de 17 ans ce dimanche. Ces derniers ont été placés en garde à vue. Bien connus des services de police, les policiers les soupçonnent d’avoir participé au massacre de la victime selon une source proche de l’enquête citée par Paris-Normandie.

    L’un d’eux faisait déjà l’objet d’un placement en foyer. Ils pourraient être déférés dans les prochaines heures.

    Le mobile du meurtre reste flou

    Concernant le mobile de ce terrible meurtre, les enquêteurs étudient la piste d’un vol avec violences qui a dégénéré. Une chose est sûre : l’homme a été victime d’une violence inouïe. L’hypothèse de « violences gratuites » est également considérée à ce stade des investigations.

    Les enquêteurs ont constaté que les auteurs avaient dérobé l’argent que la victime avait sur elle.

    Source : http://actu17.fr


    1 commentaire

  • 1 commentaire