• « Une purge sans précédent » : le dessinateur Marsault fait ses adieux aux réseaux sociaux

    Après la désactivation de son compte Facebook, le dessinateur Marsault a publié un communiqué dans lequel il annonce renoncer à sa présence sur les réseaux sociaux. Il dénonce la censure dont il estime que les « patriotes » seraient victimes.

    Sur la page Facebook de Ring, la maison d'édition qui publie ses albums, le dessinateur Marsault a publié un communiqué dans lequel il annonce son retrait des réseaux sociaux, qui avaient éminemment contribué à le faire connaître, notamment grâce aux polémiques suscités par ses dessins au style percutant.

    Après la désactivation de son compte par Facebook, Marsault explique ne pas vouloir faire appel de la décision du réseau social. « Le bouton "faire appel" de Facebook, c'est l'équivalent de l'avocat commis d'office pendant un procès soviétique », explique-t-il. Dénonçant « la purge sans précédent » dont feraient l'objet « tous les artistes, blogueurs ou écrivains estampillés "patriotes" », le dessinateur  explique n'avoir « ni l'envie de recréer une page ici ou ailleurs, ni le temps de l'alimenter »

    Dans une diatribe reprenant le style sans détours de ses dessins, Marsault assure que « la République française d'aujourd'hui, c'est le fond de Staline avec la forme de Yann Barthès ». « Sortez les flingues et venez nous chercher, plutôt que de parler de démocratie et des valeurs de mon cul, ayez le courage de venir nous envoyer physiquement au goulag, assumez-vous », lance-t-il encore.

    Marsault conclut son communiqué en citant l'historien et homme politique Edgar Quinet, condamné à l'exil sous le Second Empire : « Le véritable exil n'est pas d'être arraché de son pays, c'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer. »

    Source : http://francais.rt.com


    votre commentaire
  • Italie : « augmentation de 500% des arrivées de migrants en Sardaigne, les gens n’en peuvent plus »

    Par  le 21/12/2017 

    Le député du parti de droite FdI, Bruno Murgia, dément les données du ministre Minniti sur les débarquements: « le flux migratoire de l’Algérie vers la Sardaigne a augmenté de 500% en deux ans, un fardeau que les Sardes ne peuvent plus supporter ».

    Le gouvernement crie victoire pour la réduction des débarquements de migrants mais ce n’est pas l’ensemble de l’Italie qui s’en réjouis. En effet, en Sardaigne, les arrivées en provenance d’Algérie augmentent fortement. Cela a été confirmé par le ministre de l’Intérieur, Marco Minniti, lui-même, répondant à une question présentée à la Chambre par le groupe des Frères d’Italie.

    En 2017, près de 2000 débarquements d’Algériens ont été enregistrés sur les côtes sardes. L’année précédente avait été de 1225, tandis qu’en 2015, 343.

    Selon Minniti, «de janvier 2017 à aujourd’hui, le flux général par mer a enregistré une baisse globale de plus de 33% par rapport à 2016» . Le ministre de l’Intérieur a répondu au député sarde FdI, Bruno Murgia qui, dans une note, déclare: « Le flux de migration de l’Algérie vers la Sardaigne a augmenté de 500% en deux ans, autre qu’une diminution générale d’un poids qui les Sardes ne peuvent pas soutenir et difficile à intégrer mais que le gouvernement persiste à ne pas s’opposer et à minimiser « .

    Selon Murgia, deux mille Algériens en un an sont « un flux énorme et insoutenable » pour la Sardaigne « qui subit déjà une profonde crise démographique ». « Les rapports montrent comment il est possible d’infiltrer ces flux de migrants par des éléments djihadistes »

    Il Giornale via fdesouche


    votre commentaire
  • Malmö (Suède) : après une série de viols collectifs par des gangs d'étrangers, des centaines de Suédoises descendent dans la rue

    Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Malmö, dans le sud de la Suède, pour protester contre le viol brutal de trois adolescentes – à la suite de cette affaire, la police a conseillé aux femmes de ne pas sortir seul le soir.

    L’incident le plus récent a impliqué une jeune fille de 17 ans qui a été violée par un nombre indéterminé d’assaillants dans une aire de jeux pour enfants dans les premières heures du jour.

    Le lendemain, la police de Malmö a averti les femmes qu’il ne fallait pas sortir seule la nuit et de marcher par deux ou d’utiliser un taxi.

    Source : http://fdesouche.com


    votre commentaire
  • Melbourne : deux islamistes afghans foncent dans la foule en voiture

    L'attaque terroriste a fait au moins 19 blessés, dont plusieurs graves. Elle a eu lieu vers 16h30 non loin de la gare ferroviaire de Flinders Street de Melbourne. Parmi les blessés, il y a un enfant en bas âge.

    Le conducteur et un autre homme, qui filmait l’incident et avait sur lui trois couteaux, ont été interpellés. 

    Selon la police australienne, le conducteur, un citoyen australien de 32 ans, originaire d'Afghanistan, souffre de troubles psychiques.

    « Il n’y a de signe pas de terrorisme à ce stade de l'enquête » a osé déclaré la police. Les médias parlent de « voiture folle »...


    1 commentaire
  • La bonne leçon d’Assad à Macron

    Macron […] Ce n’est pas, parce que vous avez mis quelques soldats du côté de l’Est de l’Euphrate… Et, que vous avez gagné la guerre – Bassam Tahan, analyste franco-syrien

    Le président syrien a reçu ce lundi, 18 décembre à Damas, une délégation russe. « Nous accueillons l’action de l’ONU dans les élections à venir à condition que cela ne porte pas atteinte à la souveraineté de la Syrie, » a déclaré Bachar al-Assad. 

    Le président al-Assad a également affirmé que la guerre contre le terrorisme n’était pas encore terminée.

    De plus, à propos de la déclaration de la France, le président Assad a déclaré : « Ces déclarations de la France et d’autres pays occidentaux confirment que ces groupes œuvrent pour leur propre intérêt et non pas celui de la Syrie. »

    Nous décryptons les déclarations du président syrien, avec Bassam Tahan, analyste franco-syrien des questions internationales.

    presstv.com

    https://infosdanyfr.wordpress.com


    votre commentaire