•   BEN !! OU SONT LES CHARLIE ??  

    Paris: une directrice d'école poignardée par un parent d'élève

    Par LEXPRESS.fr avec AFP, 

    L'enseignante, qui a reçu trois coups de couteau sans qu'aucun élève n'ait assisté à la scène en cette période de vacances, a été prise en charge. L'agresseur a été interpellé quelques minutes après. 

    Paris: une directrice d'école poignardée par un parent d'élève

    Un parent d'élève a blessé la directrice d'une école maternelle parisienne.

    afp.com/Anne-Christine Poujoulat

    Une directrice d'école maternelle a été blessée ce jeudi à la mi-journée après avoir été poignardée par un parent d'élève. La scène s'est déroulée dans l'école Alain-Fournier, dans le XIV arrondissement de Paris.  

    Les faits se sont déroulés rue de la Briqueterie, dans laquelle se trouve le domicile de la directrice, à quelques pas de l'école. 

    L'agresseur présumé interpellé

    L'enseignante a reçu trois coups de couteau sans qu'aucun élève n'ait assisté à la scène en cette période de vacances. Elle a été prise en charge et son agresseur a été interpellé quelques minutes plus tard.  

    L'auteur présumé des faits était "très défavorablement connu des services de police" et aurait déjà passé quatre ans en prison pour des faits de violence avec armes, selon l'AFP. On ignore pour l'instant le mobile de l'agression, mais l'enfant de l'agresseur était scolarisé dans cet établissement, situé dans un quartier populaire.  

    "Acte odieux et lâche"

    Anne Hidalgo, la maire de Paris, a condamné dans un communiqué "avec la plus grande fermeté cet acte odieux et lâche".  

    "Je veux assurer la directrice, ses proches et l'ensemble de la communauté éducative de mon profond soutien", a-t-elle ajouté.  

    Une cellule psychologique a été mise en place par la médecine scolaire car "même si les enfants n'ont a priori pas vu la scène, on n'exclut pas que certaient aient pu voir à distance la directrice s'écrouler", a précisé à l'AFP la Ville de Paris.  


    2 commentaires
  • L'Afrique n'est pas "Charlie"

    Par:Bernard Lugan..

    Vu d'Afrique, l' "affaire  Charlie hebdo" illustre les limites de l'universalisme européo-centré. Vendredi 16 janvier, alors que les sociétés de l'hémisphère nord communiaient dans le culte de la liberté d'expression, une partie de l'Afrique s' insurgeait contre la France des "Charlie". Du Sénégal à la Mauritanie, du Mali au Niger, de l'Algérie à la Tunisie et au Soudan, le drapeau français a été brûlé, des bâtiments français incendiés et en "prime", des églises détruites. Quant aux imprudents chefs d'Etat africains qui participèrent à la marche des "Charlie", dont Ibrahim Boubacar Keita du Mali, les voilà désormais désignés ennemis de l'islam.

    Aveuglés par la légitime émotion et noyés sous l'immédiateté, nos responsables politiques n'ont pas songé à se demander comment l'Afrique percevait les événements. Or, alors que pour nous, il s'agit d'un ignoble attentat contre la liberté d'expression commis contre des journalistes, personnes sacrées dans nos sociétés de la communication, pour une grande partie de l'Afrique, il s'agit tout au contraire de la "juste punition de blasphémateurs".  Qui plus est ces derniers n'en étaient pas à leur coup d'essai et ils avaient même été solennellement mis en garde. Voilà pourquoi leurs assassins sont considérés comme des "héros". Quant aux foules de "Charlie", elles sont vues comme complices des insultes faites au Prophète. De plus, comme le président de la République a marché à leur tête, cela signifie que la France et les Français sont coupables.

    Les conséquences géopolitiques qui vont découler de cette situation ne peuvent encore être mesurées, notamment dans les pays du Sahel en raison du jihadisme récurrent contre lequel nos troupes sont engagées. Le plus grave est ce qui s'est passé au Niger où Boko Haram qui, jusqu'à présent ne s'était pas manifesté, a pris le prétexte de la nouvelle livraison de Charlie Hebdo pour lancer les foules contre le centre culturel français de Zinder; au même moment, nos postes militaires avancés veillent aux frontières du pays...

    Personne n'a dit ou vu que l' "affaire Charlie Hebdo" n'est que la goutte d'eau qui a fait déborder le vase des impératifs politiques et moraux que nous imposons à l'Afrique: démocratie, droits de l'homme, avortement, mariage homosexuel, anthropomorphisme etc. Tous y sont considérés avec dédain ou même comme de "diaboliques déviances".

    C'est donc dans les larmes et dans le sang que les bonnes âmes et les idéologues vont devoir constater que le "village Terre" n'existait que dans leurs fantasmes universalistes. Ce qui est bon ou juste aux yeux de leur branchitude est en effet une abomination pour une grande partie de l'Afrique et même de la planète.

    En plus de cela, pour nombre d'Africains, l'Europe est devenue une terre à prendre : ses habitants ne croient plus en Dieu, ses femmes à la vertu volage ne font plus d'enfants, les homosexuels s'y marient et la féminisation y a dévirilisé ses mâles. Paradoxe cruel, ceux qui, depuis des décennies, ont permis cette révolution en tournant systématiquement en dérision les valeurs fondatrices et le socle social (famille, travail, discipline, ordre, effort, armée, police etc.) ont été odieusement assassinés par les enfants de ceux auxquels ils ont si largement ouvert les portes...

    Nous voilà donc au terme du processus. Désormais, la contradiction est telle que seul un "saut qualitatif brusque", comme le disaient les marxistes, permettrait de la surmonter. L'obsolète méthode "soustellienne" de l'intégration ou celle du "radeau de la Méduse" de la laïcité n'y suffiront sans doute pas...

    Bernard Lugan.. http://bernardlugan.blogspot.fr/


    votre commentaire
  • Libye : qui présentera "l'addition" à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ?

    Par:Bernard Lugan..

    Au mois de mars 2011, à l'issue d'une campagne médiatique d'une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d'entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

    Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973[1] au Conseil de Sécurité de l'ONU, ce qui permit d'ouvrir les hostilités.

    Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L'incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

    Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu'une intervention internationale paraît aujourd'hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l'époque, l'Elysée avança l'argument d'une action humanitaire destinée à "sauver la population de Benghazi". Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu'en entrant en guerre en Libye: " l'objectif de l'OTAN était d'assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint"[2].

    Quoiqu'il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre "pour la démocratie et les droits de l'homme", est catastrophique :

    - Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d'une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l'Europe.

    - Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l'ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

    - L'Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l'Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu'avec Boko Haram un second front islamiste s'est ouvert sur leurs frontières.

    - Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe...d'où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu'ils vont créer des cellules "dormantes" au sein de l' "espace Schengen".

    Face à ce désastre, comme s'ils étaient étrangers au chaos qu'ils provoquèrent, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé aspirent à la plus haute charge de l'Etat français. Quant à leur inspirateur guerrier, il continue à promener sa superbe et son échancrure de col sur les plateaux des télévisions...

    Bernard Lugan     http://bernardlugan.blogspot.fr/


    votre commentaire
  • Le nouveau coup de sang de Florence !!!

    Vas-y Florence … Lâche-toi !

    N'ayant pas de photo de Florence, voilà comment je l'imagine ...

    N’ayant pas de photo de Florence, voilà comment je l’imagine …

    Bonjour,

    je suis dans une colère noire. Suis je la seule à comprendre que l’âne bâté et sa bande d’ANE incompétents, inaptes conduit la France à sa perte? Allez on y va on avec le Micron et sa fameuse loi passée grâce au 49.3.

    En ce qui concerne le travail du dimanche, il se fera sur la base du volontariat. Pour sûr le volontariat qui dit : « tu bosses ou t’es viré, ça va fonctionner étant donné le nombre effarant de chômeurs. J’ai quand même de très gros doutes quant à la prise en charge des frais de garde des enfants et le remboursement des frais de transport sans compter le paiement double des heures par les employeurs. Une seule partie de la population pourra bénéficier de ces « aménagements » : les étudiants qui préfèreront bosser chez Sephora que chez MAC DO.

    On continue avec les notaires : le tarif des actes notariés est fixé par la loi du 8 mars 1978 quel que soit le client et quelle que soit la zone géographique, le taux est fixé ou proportionnel aux capitaux en jeu. Le décompte se fait en calcul d’unité; le taux est de 3, 90 euros HT. Plusieurs décrets confortent ces dispositions 21 mars 2007; 17 février 2011; 20 février 2011.
    Seul tarif « libre » le CONSEIL honoraire.

    Les Conseils de Prud’hommes : la loi Micron préconise la conciliation et la médiation. On voit qu’il n’a jamais eu affaire aux prud’hommes.
    Je vais vous expliquer comment cela se passe. Vous êtes convoqués avec la partie adverse à une conciliation qui n’aboutit JAMAIS. Donc une date d’audience est fixée entre 6 à 18 mois plus tard. Le jour du jugement, généralement un des avocats demande un report, ce qui repousse d’autant un éventuel jugement. Enfin quand un jugement est prononcé, il y a appel. Et on repart pour un tour, jour de l’appel, demande de report, cause souvent émise, transmission tardive des réquisitions. Voilà comment on arrive à avoir 8 ans de procédure prud’homales.
    Le Micron a eu une grande idée pour désengorger ces « tribunaux » la médiation et la transaction. Mais quel c*n!!!!! Cette andouille pas de Vire, ne sait pas que cela se fait régulièrement.
    Je vis cela depuis 2007, alors sur ce coup là le Micron qu’il se taise et vite!

    Le permis de conduire, mais quelle « magnifique » idée de vouloir faire des retraités des PTT, des inspecteurs après une formation. Au fait ces gentils retraités qui se sont tapés des centaines de millions de kilomètres en bagnoles et qui ont le dos en javel à monter et descendre de la voiture, à porter des charges de 35 kilos et plus, ils vont être rémunérés ? Quel statut? Ou est ce encore du bénévolat ? Tiens en parlant de ça, la Poste ne reconnaît pas les maladies professionnelles, quand à la commission de reclassement je sais pas je ne l’ai JAMAIS rencontrée !!!!!!!!!!! Quand à demander une réintégration dans la fonction publique parce que votre état de santé s’est amélioré, n’y pensez même pas !

    Allez on en fini avec les bus, le Micron, il a pas de problème avec sa voiture et son chauffeur. C’est l’état qui paye, enfin NOUS. Alors quels vont être les futurs chauffeurs de bus ? Des polonais, des européens de l’est qui enverront l’argent gagné sur le territoire français au pays ? C’est déjà le cas avec le transport routier. Combien de ces chauffeurs roulent sans permis avec un taux d’alcoolémie qui vous emmènerait directement en cellule de dégrisement pendant 48 à 72 heures, quand ce n’est pas sous l’effet de drogues. Le Micron ne doit pas souvent prendre l’autoroute. La seule fois où j’ai vu les routiers respecter les distances de sécurité, il y avait un hélicoptère de la gendarmerie qui survolait l’autoroute et la radio 107.7 diffusait en continue l’information sur le contrôle des routiers en français, espagnol, italiens, anglais! Quelques exemples du nombre de personnes décédées dans des accidents de bus 31/07/1982 53 morts dont 44 enfants (Beaune); 17 mai 2003 28 morts; 22 juillet 2007 26 morts; 02 juin 2008 7 enfants. Je ne compte pas les accidents de bus réguliers de transport d’enfant en France chaque année. Un accident de bus c’est à minima 10 tués et une trentaine de blessés plus ou moins graves. Ca donne à réfléchir, autre point de réflexion combien de bus respectent la limitation de vitesse. AUCUN !

    Maintenant, je vais de nouveau m’adresser à l’âne bâté, en 2006 avec son pote Krasny Hervé Plenel, le spécialiste en faux et usage de faux. Tu as écrit, ben oui je te tutoies, t’es socialo et normal. « Je préconise un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature si d’aventure, à l’occasion de cette vérification, une crise profonde se produisait ou une législative contredisant l’élection« . Hier il t’a fallu avoir recours au 49.3 parce que tu n’as plus la majorité même dans ton camp ! Ta chance : la peur de tes dépités de perdre leurs fauteuils. Ceux-là n’ont RIEN compris ils le perdront et de manière spectaculaire lors des prochaines législatives, tu sais pourquoi parce qu’ils n’auront pas eu les « cojonès » pour voter la motion de censure. Fais moi confiance, je te le rappellerai et à eux aussi une fois par jour.

    Tout comme tu as dit au sujet du 49.3 : « Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner et d’empêcher le débat parlementaire« . Alors Menteur 1er tu as le choix de provoquer un référendum pour savoir si tu dois partir ou rester. Je vais te mâcher le boulot et te faire la question fermée.
    « Moi François Hollande dois je rester Président de la République ? Réponse OUI – NON. Tu vois c’est pas compliqué de poser une question.Ah tu as les miquettes à zéro car le NON va l’emporter et emporter tous tes voleurs. Mais c’est vrai que le courage et toi ça fait QUATRE. Tu n’as même pas eu le courage de rompre correctement avec la Valoche, tu sais la cocue internationale, celle que tu as mis en place alors que déjà tu la cocufiais, comme tu avais cocufié la Dinde Royale du Poitou.

    Que les 66 millions de cocus se lèvent et te virent pour le bien de la France !

    Oui je suis en colère et j’en ai marre de tes conneries. Stop ÇA SUFFIT !
    Arrêtes aussi de faire de l’esprit républicain et de te faire de la pub et de la côte de confiance sur 17 cadavres, RAS LE BOL ! Toutes ces personnes sont mortes par ta faute, celle de Cazevide et celle de ta garde des sots.

    Bonne journée

    Florence.

    Christian Balboa@ChrisBalboa78


    votre commentaire
  • ISLAM… LE SOMBRE AVENIR !

    Par:José Castano..

    ISLAM CONQUERANT

    Editorial de José CASTANO

    « Tout au long de l’Histoire, l’immense expansion musulmane s’est effectuée par la guerre sainte, les massacres, l’intolérance, la volonté de conquérir, de diriger, de s’imposer, par la colonisation… » (Jean-Paul Roux, historien français spécialiste du monde turc)

    C’est, en réalité, par la voix du cheik El Bachir el Ibrahimi, président de l’association des oulémas d’Algérie, que le 1er novembre 1954, au Caire, les islamistes ont déclaré, via la France, la guerre au monde occidental en ces termes : « Le combat est engagé sur le territoire algérien, contre la France, pour le triomphe de l’arabisme et de l’islam ». En clair, c’est le combat de l’arabisme universel et de l’islam qui fut engagé contre la France, l’Occident et la chrétienté, ce jour là, dans une totale incompréhension des analystes politiques et que l’Etat islamique (EI) ne fait que poursuivre aujourd’hui…

                « Les Français qui n’ont pas voulu de l’Algérie française auront un jour la France algérienne » a écrit dans son livre, « d’une Résistance à l’autre », Georges Bidault, l’ancien chef du Conseil National de la Résistance. Il reprenait là, en quelque sorte, cette déclaration du redoutable chef du FLN qu’était Larbi ben M’Hidi, déclaration lancée à la face des parachutistes français venus l’arrêter en 1957 lors de la « bataille d’Alger » : « Vous voulez la France de Dunkerque à Tamanrasset ? Je vous prédis, moi, que vous aurez l’Algérie de Tamanrasset à Dunkerque ».

    Il a fallu attendre un demi-siècle et les atrocités de l’EI –répliques de tant d’autres commises par le FLN- pour que cet aspect-là des choses, cette dimension ethno-religieuse, soit prise en compte par ceux qui travaillent sur les mouvements d'indépendance en Afrique du Nord et sur la guerre d'Algérie. Celle-là ne pouvait être que « juste et bonne » pour les rebelles algériens et c’est donc un regard idéologique bienveillant qui fut d'abord porté sur la guerre faite par le FLN à la France. Les crimes du FLN, le massacre au faciès des Européens (notamment le génocide du 5 juillet 1962 à Oran où près de 3000 d’entre eux furent massacrés dans des conditions effroyables et dans la plus méprisable indifférence de la Métropole) ont été oubliés dans les poubelles progressistes de l'histoire grâce aux bons conseils dispensés par Jean Paul Sartre dans sa préface aux « Damnés de la terre » de Franz Fanon : « Un bon européen est un colon mort, lui, sa femme et ses enfants », écrivait en l'occurrence l'auteur des « Mains sales ».

                En 1968, Abdallah Ghochach, juge suprême du Royaume hachémite de Jordanie s’exprimait en ces termes : « Le Djihad a été légiféré afin de devenir un moyen de propagation de l’Islam. En conséquence, les non-musulmans doivent venir à l’Islam soit de leur plein gré, soit de force par la lutte et le Djihad… La guerre est la base des relations entre les musulmans et leurs adversaires. »

    Et voilà qu’imprégnés de cette recommandation, de l'Océan Atlantique aux rivages de la Chine, les islamistes n'instaurent désormais plus que fureur, chaos et délires…

    Au sud du Sahel, cette même fureur sème la terreur au Mali et au Niger. Des centaines de jeunes filles, coupables de vouloir aller à l'école, ont été kidnappées au Nord du Nigéria par un illuminé qui s’est autoproclamé calife et se dit « envoyé de Dieu ». En cette région du monde, Boko Haram sème la terreur en toute impunité. Les églises flambent et les chrétiens sont massacrés sans que l’Occident ne réagisse le moins du monde…

    Un autre Calife autoproclamé, tout aussi délirant, menace au prix d’une épuration sanglante sans précédent, la Mésopotamie (nord-est de la Syrie et nord de l'Irak actuel) où le grotesque dispute à l'épouvante la scène de cette tragédie antique…

    En Afghanistan où l’on continue –par tradition- de porter la burka et de lapider les femmes accusées d’adultère après avoir été violées, les talibans attendent leur heure… Dès que les occidentaux auront évacué le pays, ils s’élanceront pour la curée et la vie sera alors terrible pour les Afghans, notamment les femmes…

    Le temps jouant en sa faveur, l’Iran se dote tranquillement d’un arsenal nucléaire complet, missiles balistiques compris. Depuis 2006, le risque d’un conflit armé entre Israël et l’Iran est en effet omniprésent. Pour préparer leur bombe atomique (la République islamique d’Iran n’a jamais caché son ambition nucléaire et surtout sa volonté d’utiliser l’arme atomique contre l’État hébreu), les mollahs font tourner sans discontinuer les centrifugeuses… L’agence internationale pour l’énergie nucléaire (AIEA) tente depuis des années, en vain, d’accéder aux installations nucléaires iraniennes. Des photos satellites montrent que l’Iran s’efforce d’effacer toute trace de ces installations dont la plupart sont cachées sous terre. 16 000 centrifugeuses fonctionnent, en effet, à plein régime dans le site de Natanz, tandis que 3 000 autres se trouvent dans le site de Fordo, enfoui sous la montagne et difficile à détruire.

                Le 24 septembre 2014, le ministre israélien du Renseignement, Youval Steinitz, a déclaré que l’Iran avait mené des expériences avec des armes nucléaires sur la base militaire de Parchin et que « chaque jour qui passe, les chances de pouvoir arrêter encore ce programme s’amenuisent ».

    En Arabie saoudite, on coupe, au sabre et en public, la tête de ceux qui contreviennent à la charia. Le royaume a perpétré en 2014 le troisième plus  grand  nombre d'exécutions au monde, derrière l'Iran et l'Irak. Et cette charia s'applique  également  à la presse quand elle contrevient aux règles édictées par l’oligarchie régnante. En témoigne le cas du blogueur et journaliste, Raif Badawi, condamné « avec clémence » pour avoir critiqué l’Islam et le gouvernement Saoudien, à 10 ans de prison, 1000 coups de fouet et 225 000 euros d’amende. La peine devant être appliquée tous les vendredis pendant 20 semaines, la première des 50 séances de flagellation eut lieu le 9 janvier 2015. Celle-ci ayant occasionné tant de lésions, que la seconde, prévue 7 jours plus tard, dut être reportée pour « raisons de santé ».

    La charia encadre arbitrairement la vie des Saoudiennes : Elles ont besoin d'un tuteur pour travailler, voyager, se marier et même pour pouvoir se faire ausculter par un médecin. Elles n'ont pas, non plus, le droit de conduire ou d'assister à des matchs de football. En termes d'égalité des sexes, le royaume se classe à la 130e place sur 142... Et quand Christine Lagarde, la puissante Présidente du FMI, se complait à faire l’éloge d’un vieux roi décédé : « Le roi Abdallah d’Arabie Saoudite était un grand défenseur des femmes »… on se dit que, vraiment, la bêtise est tonitruante. En d’autres termes, quand les ignares diplômés prolifèrent, la bêtise fleurit joyeusement…

    Dans les Emirats, on lapide également les femmes considérées adultères après avoir été violées : L'honneur des tribus ne saurait souffrir une quelconque atteinte… tandis que notre « ami » le Qatar (1) approvisionne à coups de millions de dollars les terroristes islamistes que la haine de l’Occident transcende et a offert d’aider à reconstruire l’enclave palestinienne mise à mal par les bombardements israéliens…

    A Gaza, encouragé par l’Iran qui lui verse chaque mois plus de 20 millions de dollars, le Hamas a crié « victoire » au lendemain du « cessez-le-feu », utilisant ce dernier pour se réorganiser et construire de nouveaux tunnels dans le but de porter la mort en Israël… Sur ce point, les médias israéliens ont annoncé qu’une partie du ciment et d’autres matériaux livrés à l’autorité côtière du territoire palestinien dans le cadre d’un effort international de reconstruction, a été détournée pour la construction de tunnels.

    « Si le Hamas arrive à s’implanter en Cisjordanie, il sera en mesure d’anéantir Israël et d’établir un Etat islamique à sa place » a déclaré un haut responsable du Hamas, Mahmoud al-Zahar, au quotidien palestinien Al-Hayam. L’article traduit et publié par Palestinian Media Watch a également révélé que le Hamas lui avait secrètement attribué la responsabilité de la Judée-Samarie. « Certains pensent ou ont dit que nous allions établir un Etat islamique dans la bande de Gaza, mais ce n’est pas notre objectif, nous allons établir un Etat islamique sur toute la Palestine »

    Et partout, en terre d’Islam, ces mêmes visions apocalyptiques… Viol des femmes qui ne se voilent pas complètement… Viol de celles qui transgressent la charia en quittant leur domicile pour chercher de quoi nourrir leurs enfants… Lapidation de ces mêmes femmes considérées dès lors comme « adultères »… Flagellation pour les contrevenants à la prière obligatoire… Décapitation des blasphémateurs… Mutilation des voleurs… Et cela porte tout simplement un nom : Barbarie ! 

    José CASTANO ..


    votre commentaire