• Par: Pieds Noirs 9A..

    Macron la trahison envers les Français !

     Macron parle ,mais ne l’écrit pas ? 

    Monsieur MACRON !!

    Jadis j’ai dû m’enfuir de mon pays
    Quand la France décida de lâcher l’Algérie
    Et si avec le temps les plaies se sont fermées
    Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.
    Aussi pour mes enfants, je demande au Messie
    Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.
    Pourtant, lorsque je vois ces hordes de Magrébins
    Envahir notre sol par n’importe quel moyen
    Pour venir y chercher toute cette assistance
    Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,
    Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité
    Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années
    Je me pose une question qui me met mal à l’aise,
    Combien de temps encore la France sera Française ?
    Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers
    Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,
    Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos
    Où ils pillent les commerces et brulent les autos.
    Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda
    Et notre canebière le souk d’une casbah.
    La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée
    Partout règne le racket et l’insécurité.
    Les seuls européens qui s’obstinent à rester
    Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.
    Des cités toutes entières leurs sont abandonnées
    Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.
    Lorsque notre président, en quête de bulletins
    Va leur rendre visite, la veille des scrutins
    Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume
    Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.
    Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié
    Et brandissent les drapeaux du pays invité.
    Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités
    Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts
    Pour les allocations, ce sont de vrais français,
    Pour les obligations ils restent des étrangers.
    Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes
    Et suivent assidument la mode des intégristes,
    Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze
    Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes
    Depuis quelques années ils sembleraient vouloir
    Que la France se décide à réécrire l’histoire.
    On enseigne pour se faire à notre descendance
    Que les pieds-noirs étaient des colons de la France
    Qu’ils n’avaient pas de coeur et usaient d’un gourdin
    Pour payer les salaires de chaque Magrébin.
    Aujourd’hui les médias demandent à nos élus
    Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus
    Pour voir si notre armée a commis des bavures
    Et condamner ceux qui pratiquaient la torture
    Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer
    La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.
    Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins
    C’est en sorte approuver les crimes et les larcins
    Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents
    Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.
    Somme-nous tous amnésiques pour avoir oublié
    Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?
    Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?
    Qui ont été commis par ces vils fellaghas
    Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’état
    Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !
    La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar
    Et ces assassinats empreints d’actes barbares
    Ces femmes étripées aux ventres empierrés
    Tout près de leur foetus qui était empalé.
    Ces milliers de Harkis qui furent assassinés
    Sur la place publique sans le moindre procès
    Trahis et délaissés par le chef de la France.
    Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.
    Ils furent même désarmés avant l’indépendance
    Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance
    Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients
    De pouvoir leur donner le suprême châtiment.
    Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962
    Et les massacres commis après le cessez le feu ?
    Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés
    Devant l’armée française restée les bras croisés !
    En France, dans nos écoles, aucun livre d’histoire
    Relate ces évènements vécus par les pieds noirs
    On transforme le passé à la gloire des vainqueurs
    Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs
    Oublier notre passé ou même le transformer
    Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter
    Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance
    Si nous ne voulons pas connaitre un jour en France
    Une prochaine débâcle vers d’autres horizons
    Ou vouloir accepter de changer de religion.
    Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger
    « Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».
    Hélas cette latitude est maintenant dépassée
    Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !
    A moins d’un revirement rapide et énergique
    La France deviendra vite république islamique
    Par le nombre des naissances ils auront l’avantage
    Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages
    Ainsi sera mis fin à notre démocraties
    Et la France à son tour deviendra colonie.
    Alors sera troqué l’angélus des clochers
    Par l’appel des imams en haut des minarets
    Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,
    Nous aurons à choisir = la valise ou l’cercueil
    Les exemples sont nombreux et faciles à citer
    Sur toute la planète, nombreux sont les foyers
    Où des familles entières furent exterminées
    Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé
    D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques
    Qui instaurent par la force la charia islamique.
    Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés
    Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter
    Devenez l’électeur d’un second Charles Martel
    Qui renverra chez eux, au fond de leur djebel
    Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France
    En réclamant sans cesse encore plus d’assistance
    Afin que vos enfants ne subissent jamais
    La débâcle vécue par les pieds noirs Français
    Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire
    Est restée gravée dans ma mémoire.

    Un Français déraciné et non une chèvre ...


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : texte, plein air et eau


    votre commentaire
  • Tollé en Suède: une police «islamique» oblige les filles de s'asseoir à l'arrière d'un bus scolaire et raille leur jupe

    Un reportage de la télévision suédoise, diffusé ce mardi soir, a provoqué un véritable tollé en Suède. Des enregistrements montrent ainsi une femme qui se dit de la « police de la morale islamique » railler des jaunes filles en jupe courte et leur demander d’aller à l’arrière d’un bus scolaire, séparées des garçons

    
Cette femme a accepté de témoigner pour la télévision suédoise.

    Capture TV4

    Cette femme a accepté de témoigner pour la télévision suédoise.

    L’émission de télévision nommée « Kalla Fakta » (Faits rudes) et diffusée sur la chaîne suédoise TV4 a ainsi dévoilé en caméra cachée des comportements inhabituels dans la banlieue nord de Stockholm, la capitale de la Suède. Comme le révèle le quotidien suédois Aftonbladat, le reportage fait notamment état de nombreuses interdictions morales et autres intimidations adressées à certaines personnes dans des quartiers chauds de la capitale, notamment de la part d’individus se revendiquant de la « police de la morale islamique ».

    L’une des réalisatrices du reportage a ainsi réalisé plusieurs visites dans des cafés, toujours en caméra cachée. À plusieurs reprises, des hommes lui ont ainsi demandé d’aller s’asseoir à un autre endroit de l’établissement, là où des hommes ne peuvent pas la voir.

    D’autres femmes ont également témoigné et affirment qu’elles ont déjà été harcelées et intimidées parce qu’elles sortaient seules, même en promenant leur chien… Une femme du quartier de Hjusta affirme pour sa part comment des voisins ont commencé à lui crier dessus parce qu’elle était sur son balcon en train de boire un verre de vin. Quelques minutes plus tard, un groupe de jeunes hommes s’est rassemblé devant son appartement et a commencé à la menacer avant de tenter de rejoindre son balcon via le tuyau d’évacuation des eaux.

    Une autre femme, une réfugiée venue de Syrie, explique pour sa part qu’elle a été la cible de nombreuses intimidations depuis l’été dernier, principalement lors de la dernière période de Ramadan. Habillée plus légèrement, elle affirme sous couvert d’anonymat que des hommes l’ont menacée et lui ont jeté des objets par la fenêtre. « Je me suis enfuie d’un pays où les femmes étaient opprimées pour venir en Suède », confie-t-elle. « Maintenant, je suis ici et j’ai le même sentiment qu’à l’époque où j’étais dans mon pays natal ».

    Des jeunes filles âgées de 6 à 10 ans, établies à l’école islamique Al-Azhar, dans la banlieue nord de Stockholm, ont elles été contraintes par une « policière de la morale » de s’asseoir à l’arrière de leur bus scolaire les menant à leur établissement, séparées des garçons. Elles ont également été raillées car certaines venaient en jupe… Le directeur de l’établissement Roger Lindquist a précisé pour sa part qu’il n’était pas au courant de cette pratique. Pourtant, l’école a récemment instauré des cours de sport non-mixtes.

    Le Premier ministre suédois Stefan Löven s’est offusqué en voyant ses images et a réagi : « C’est scandaleux. Cela ne peut pas arriver en Suède. Il est interdit de séparer les enfants selon leur sexe. En Suède, nous prenons le bus ensemble ! » Des mesures devraient être prises à l’encontre de l’école, selon le gouvernement suédois.

    Source : sudinfo


    votre commentaire
  • Seine-Saint-Denis : une touriste américaine poignardée à mort

    Seine-Saint-Denis : une touriste américaine poignardée à mort

    Dans le centre-ville de Montreuil, une Américaine a été tuée de plusieurs coups de couteau, jeudi, alors qu'elle prenait en photo des graffitis. L'agresseur, un sans-abri, a été interpellé. 

     

    Une femme âgée de 52 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau, jeudi après-midi, dans une rue du centre-ville de Montreuil, d’après une information du Parisien (article payant). La victime, d’origine américaine, prenait en photo des graffitis rue Mercel-Dufriche, lorsqu’un homme l’a agressée à l’arme blanche. Elle a reçu des coups dans le dos et au niveau de la carotide. Les secours ne sont pas parvenus à sauver la femme qui est décédée peu de temps après leur arrivée.

    L'agresseur est un SDF de 54 ans

    La police judiciaire, chargée de l’affaire, a indiqué que l’homme, d’origine étrangère, tenait des propos incohérents. Les policiers l’ont trouvé "dans un renfoncement à côté de la scène de crime, un couteau ensanglanté à la main", a affirmé la source policière. L'homme "serait arrivé depuis peu en France" et "vivait dans un terrain vague proche". L'agresseur, interpellé sans difficulté, a été placé en garde à vue à Bobigny. On ignore pour le moment la raison de son acte.

    Le gérant du magasin Speedy qui n'était pas loin de la scène de crime a raconté au journal : "J’ai entendu un cri de femme, puis on a vu un homme âgé sortir de la rue Marcel-Dufriche avec un grand couteau à la main. Il menaçait les passants et faisait des allers-retours entre la victime et le mur de la Halle Marcel-Dufriche. La police est arrivée très vite."

    source Planet.fr ( 7 avril 2017)


    votre commentaire
  • Attachés parlementaires : la "nounou" deMarine Le Pen "imposée" à Martinez

    Attachés parlementaires : la "nounou" de Marine Le Pen "imposée" à MartinezM. Martinez avait refusé de salarier legarde ducorps.
    MAX BERULLIER

    Selon l'ex-vice- président du FN, Jean- Claude Martinez, on lui avait "imposé" la "nounou" de Marine Le Pen.

    À la mi- mars, l'eurodéputé Aymeric Chauprade , ex-frontiste, avait accusé le FN d'avoir organisé l'embauche d'assistants parlementaires européens qui en fait travaillaient pour le parti. Et ceci à la suite de l' enquête sur les soupçons d'emplois fictifs visant des assistants d'eurodéputés frontistes. C'est au tour de l'ex-vice-président du FN, le Sétois Jean-Claude Martinez, ex-député européen , joint par Midi Libre , de raconter comment il avait "refusé" d'employer Thierry Légier, le garde du corps de Marine Le Pen, comme attachéparlementaire. "C'était au cours de mon dernier mandat , entre 2004 et 2009. Thierry m'avait dit “Je viens d'avoir une petite fille, pourquoi tu me fais ça ?”." Il avait par contre accepté de recruter Huguette Fatna, actuelle conseillère régionale FN d' Alsace, commeassistante parlementaire. "On me l'avait imposée.Elle gardait lesenfants de Marine. J'avais dit que c'était sa nounou et Marine Le Pen m'a poursuivi devant lajustice, ainsi que lajournalisteCarolineFourest qui avait relayé mes propos, en 2012 (dans lelivre Marine Le Pen démasquée,NDLR). J'aimontré qu'Huguette n'avait jamaismis lespieds" àBruxelles ouStrasbourg.

    Et s'il était poursuivi...

    Cette ex-assistante parlementaire a contesté le fait qu'elle ait été la nounou de Marine Le Pen et a affirmé, dans Le Parisien il y a deux ans , qu'elle travaillait bien au service de Jean-Claude Martinez, mais depuis Paris. "Elle est d' originemartiniquaise, elle a, c'est vrai, servi d'intermédiaire sur le contentieux autour des bananes de la Martinique et de la Guadeloupe , qui profitaient d'un régimefiscal favorable par l' Union européenne ", admet Jean-Claude Martinez… Une façon comme une autre de se prémunir lui aussi de poursuites, si d' aventure le Parlement européen ou la justice française lui demandaient de rendre des comptes : "Je sens que mon tour va arriver. On peut me réclamer 600 000 € ou 700 000 €. Si on me poursuit , je ne sais pas d'où je vais lessortir. Je me retournerai contre le mouvement."
    http://www.midilibre.fr/

    votre commentaire