• « Trop gras, trop sucré, trop salé » : en caractères gras, SVP

    Contre la famine en Afrique, une ancienne campagne de sensibilisation de la FAO se terminait par ces mots : « Et vous, que faites-vous contre la faim ? » Eh bien, je mange, pardi ! Mais, je le reconnais, avant, je me nourrissais « trop gras, trop sucré, trop salé ». Maintenant j’écoute la dame de la télé : « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. » J’essaye, j’essaye… mais, personnellement, au bout de la deuxième pastèque, j’ai un peu tendance à caler ! Par chance, avec un coup de rouge, ça descend mieux. Tout en consommant « avec modération » : pas plus de cinq litres par jour… Quant à « pratiquer une activité physique régulière », j’ai tout bon : je me brosse les dents deux fois par jour !

    Mais figurez-vous que tout le monde n’est pas aussi observant que moi pour les conseils de santé. Certains interprètent mal, ou suivent trop peu, les injonctions de la télévision. C’est ce qu’au bout de cinq ans de travail dix experts de spécialités variées viennent de conclure dans un rapport de 400 pages (soit 0,02 page par jour et par personne) sur les comportements nutritionnels. Selon eux, l’effet de ces messages sanitaires s’est atténué avec le temps et le nombre d’obèses croît dangereusement.

    Conclusion : les techniques de conformation alimentaire doivent de toute urgence être revues. Et ils ont plein d’idées. Ringards, les petits bandeaux en bas du moniteur ; il faudrait faire place à des avis plein écran (au moins 7 % de la surface de la publicité) avec couleurs de fond contrastées et emplacements variables pour éviter « l’habituation ». Eh oui, votre nez est dans votre champ de vision, mais vous ne le voyez plus. C’est ça, l’habituation. Mais passez-le au mercurochrome et vous ne verrez plus que lui ! Il est clair que si un placard « À consommer avec modération » flashait au milieu de votre film porno préféré, l’effet serait certain !

    Autre recommandation des grands experts : interdire la promotion des produits « malsains » par des personnalités médiatiques (sportifs, chanteurs, etc.). Pauvre Jo-Wilfried Tsonga, sa bonne bouille ne pourra plus se faire piquer le dernier Machin Bueno par une blonde canon ! Obligé de se contenter du Rexona… Les spécialistes recommandent aussi de restreindre les actions de marketing auxquelles sont exposés les enfants, par exemple en interdisant les publicités télévisées pour certains produits alimentaires aux heures où les enfants sont devant la télévision.

    C’est vrai, les enfants sont particulièrement sensibles à la publicité et ont tendance à conserver leurs habitudes alimentaires jusqu’à l’âge adulte. Se pourrait-il que l’on ait fait la découverte révolutionnaire que les bons comportements alimentaires s’apprennent d’abord autour de la table familiale ?

    Richard Hanlet

    Source : http://www.bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Attaque terroriste islamiste à Stockholm : un camion fonce dans les passants et fait un carnage

    Un camion a roulé sur des passants vendredi après-midi dans une rue piétonne du centre de Stockholm. Le véhicule a foncé sur un grand magasin. Pour le moment le bilan est de 3 morts et une vingtaine de blessés dont certains gravement. L'attaque terroriste islamiste ne fait aucun doute pour les autorités suédoises.

    L'origine afro-musulmane de l'auteur ne fait aucun doute, voici une photo de son arrestation :

     


    votre commentaire
  • Les publicitaires face au terrorisme antiraciste

    Si tout cela n’était pas d’une bêtise confondante, franchement, on en rirait. Mais voilà, la bêtise s’étale aujourd’hui sur les réseaux avec une telle force, une telle constance, un tel militantisme teinté bonne conscience qu’elle en devient un véritable fléau social.

    Pris à leur piège : les publicitaires.

    Dans un superbe retournement des choses dont nos sociétés sont – inconsciemment – coutumières, ils se prennent en pleine poire ce qu’ils ont eux-mêmes initié. En effet, à force d’utiliser tout « le temps de cerveau humain disponible » – selon la formule désormais célèbre de Patrick Le Lay, patron du groupe TF1, en 2004 – de leurs concitoyens pour y caser des pubs débiles destinées à leur faire dépenser tout l’argent qu’ils n’ont pas, ces derniers sont en train de se retourner contre leurs maîtres. Cela avec leurs propres armes : celles du terrorisme binaire et du manichéisme à front de bœuf.

    Et comme les réseaux sociaux et les petites lucarnes individuelles sont, aujourd’hui, devenus leurs terrains de chasse privilégiés, lesdits publicitaires cèdent désormais aux injonctions des internautes, cette nouvelle voix de la vérité révélée et du jugement dernier.

    Deux grandes marques, Pepsi et Nivea, viennent d’en faire les frais. Car à pubs idiotes, réactions débiles…

    Le marchand de soda a cru malin de plagier le mouvement protestataire noir américain Black Lives Matter en mettant en scène Kendall Jenner – la demi-sœur de Kim Kardashian, nous dit Le Monde (soit l’emblème de ce que cet univers de la pub et de la consommation a de plus creux) – qui, abandonnant sa séance photo, retire sa perruque blonde et sa jolie robe pour se joindre à des manifestants qui brandissent le mot « Amour », avant d’aller se poster devant un policier et lui tendre une canette de Pepsi.

    Les internautes sourcilleux y ont vu une allusion à la manifestation de Baton Rouge, en juillet dernier, où une femme (Ieshia Evans) s’était tenue immobile devant les policiers avant de se faire interpeller.

    Scandale, donc – comment ça, une Blanche qui rejoue la scène du martyre noir-américain ! –, et recul penaud de Pepsi qui se confond en excuses : « Notre intention n’était pas de prendre à la légère une problématique importante. Nous retirons ce contenu. Pepsi essayait de projeter un message global d’unité, de paix et d’entente. Clairement, nous avons manqué notre but et nous nous en excusons. »

    Même « problématique importante » pour Nivea, qui s’est offert sur sa page Facebook un slogan ravageur pour vendre ses déodorants au Moyen-Orient : « White is purity » (le blanc, c’est la pureté). On y voit « une femme caucasienne » (sic) « de dos devant une fenêtre avec un peignoir immaculé », rapporte BFM TV, et, en dessous, ces lignes : « Gardez-le propre, gardez-le brillant. Ne laissez pas la moindre chose l’abîmer, accompagné du hashtag #invisible. »

    Re-retrait de la pub et re-excuses platissimes : « Nous sommes profondément désolés vis-à-vis des personnes qui ont été offensées par ce post. Après avoir réalisé que cette image était déroutante, nous l’avons retirée. La diversité et l’égalité des chances sont des valeurs cruciales pour Nivea. »

    De tous côtés c’est confondant de bêtise, d’autant qu’il y aurait eu une autre solution : une pub de la dame en robe noire, avec des auréoles blanches sous les bras : « Plus jamais ça. » Quoique… Ou mieux : des mâles saoudiens à la place de la dame caucasienne, eux qui passent leur vie dans des djellabas immaculées, la tête sous un torchon à carreaux.

    Voilà donc où en est rendu notre monde marchand, qui prétend offrir à des crétins « l’unité, la paix, l’entente, la diversité et l’égalité des chances » via du déodorant et du soda ! Sauf que les crétins veulent du déo à leur couleur, et du soda tout pareil.

    Au secours !

    Marie Delarue

    Source : http://www.bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Les deux musulmans qui avaient lynché devant chez lui le policier anti-islamiste Jallamion écopent de peines dérisoires

    Nous avions relaté dans nos colonnes l’histoire du policier Sébastien Jallamion, ciblé par le gouvernement pour avoir dénoncé l’islam radical et la menace que représentait l’État Islamique (voir ici).

    Exclu de la police depuis (source), il avait été entretemps lynché près de son domicile par deux musulmans, probablement lors d’une opération d’intimidation.

    Ils ont été jugé mais n’ont écopé que de peines symboliques : 3 et 6 mois de prison ferme. Des peines qui ne seront pas, en l’état de la législation, appliquées.

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  •  Montreuil (93) : une touriste américaine poignardée à mort par un migrant Gambien

    Une touriste américaine d’une cinquantaine d’années a été poignardée à mort par un SDF africain à Montreuil, à proximité du Palais des Congrès, aux alentours de 17h ce jeudi. L’auteur des coups de couteau, un SDF qui se dit né en 1963 en Gambie, a été arrêté quelques minutes plus tard. Les policiers l’ont trouvé « dans un renfoncement à côté de la scène de crime, un couteau ensanglanté à la main. »

    Le meurtrier n’aurait pas apprécié que la victime prenne des photos de graffitis sur les murs.

    Source : http://www.fdesouche.com


    votre commentaire