• Guerre ouverte au FN du Loiret.

    Mauvaise gestion, manque d’implication, insultes. Un dossier à charge contre le secrétaire départemental du FN, rédigé par des militants locaux, a été envoyé au siège du parti. Extraits.

    elections-departementales-2015-soiree-electorale-conseil-gen_2100892.jpeg

    Le FN 45 serait-il au bord de l’implosion? Malgré de bons résultats obtenus lors des dernières départementales, le parti de Marine Le Pen est secoué, en interne, par une véritable fronde. Un « collectif protestataire », composé de plusieurs dizaines de militants, d’ex-candidats et d’une élue orléanaise, réclame purement et simplement la tête du secrétaire départemental, Charles de Gevigney. Un dossier compilant mails, sms, critiques sur sa gestion a été envoyé à Nanterre. La Rep se l’est procuré.

    Sa gestion. 

    Elles ont conduit la majorité des ex-candidats aux élections départementales qui ont pu faire ce constat à rédiger une motion (dont vous trouverez ci-joint copie) et ce dossier. »

    Ils lui reprochent aussi d’avoir interdit aux candidats aux élections départementales de « s’exprimer dans la presse ».

    Ses relations avec l’élue Arlette Fourcade. « Le nettoyeur ». 

    La réponse de Charles de Gevigney. « Mon fonctionnement est celui qui est déterminé par la hiérarchie », répond-il. Ces critiques seraient-elles téléguidées par des partisans de l’ancien secrétaire départemental, Bernard Chauvet ? « Aucun commentaire. Mais j’ai été nommé ici pour faire du ménage, et ça déplaît aux gens concernés… Mais je vais remettre de l’ordre. »

     

    Florent Buisson

    -----------

    "Il a le soutien du parti"

    Nicolas Bay, secrétaire général du FN chargé des fédérations, maintient son soutien au secrétaire départemental. « J’ai bien pris connaissance de ce dossier, en effet, et des pièces figurant à l’intérieur, débute-t-il. La situation du FN 45 attire toute notre attention. » Mais il affirme qu’aucune réunion n’est prévue en haut lieu pour évoquer le cas de Charles de Gevigney. Il confirme même le secrétaire départemental dans ses fonctions. « Il n’a pas de mandat avec une date butoir. Il est secrétaire départemental du Loiret et le restera. Après avoir pris connaissance d’autres éléments, il a tout notre soutien. » Le siège répondra-t-il aux plaignants?? « Je me rends dans le Loiret le 5 juin prochain pour une réunion, on verra alors s’il y a des réponses à apporter ».
     
    Article de La République du Centre du 29 mai 2015: lien
     
    ***********************
    Fin d'année 2014

    Bernard Chauvet n’apprécie plus les méthodes du FN, il claque la porte du parti

     

    Politique - Bernard CHAUVET - Eric Malot

    Politique - Bernard CHAUVET - Eric Malot

    L’élu vient d’être remplacé par un permanencier national du FN au poste de responsable 45. Furieux des méthodes de recrutement, il démissionne du parti.

    « Une histoire d’amour, qui vient de se terminer par un divorce?! » Bernard Chauvet, 78 ans, du Montargois, a annoncé, hier, avoir envoyé, mardi, sa démission du Front national à Marine Le Pen. Il venait de laisser son fauteuil de secrétaire départemental du FN 45 à Charles de Gévigney, de l’Orléanais.

    « Soldat-politique »

    21 campagnes électorales, 300 meetings et réunions, des milliers d’affiches collées... L’ancien étudiant nationaliste a milité pendant 30 ans. Loyal, il pensait « avoir gagné le droit de terminer sereinement son parcours de « soldat-politique », « avoir droit au respect. Non?! »

    Que s’est-il donc passé pour qu’un départ du poste de secrétaire départemental, annoncé dès janvier 2013 en raison de son âge et qui devait être effectif après les municipales de 2014, ne finisse dans l’aigreur?? « J’ai adressé ma démission en janvier 2014. Et puis, j’ai attendu, j’ai attendu… » Jusqu’au congrès de novembre. L’ancien militaire attaché à un code d’honneur a vécu ce silence de Marine Le Pen comme un affront. Charles de Gévigney, permanent FN national, ex-UMP, choisi par la commission d’investiture nationale ? Il l’a découvert lors d’une rencontre imposée. « Je ne le connais pas », répète, à l’envi, l’ancien.

    « Je condamne les méthodes de recrutement »

    Dans ce contexte, Bernard Chauvet « condamne les méthodes de recrutement du mouvement » et « conteste les conditions de (s)on départ du secrétariat départemental du FN 45 et de (s)on remplacement. » On n’aura pas plus de détails, mais une citation : « “La grandeur d’un métier est peut-être, avant tout, d’unir les hommes : il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines”. Au FN, on n’a pas lu “Terre des hommes”, de Saint-Exupéry ». Reste qu’il votera encore FN, attaché « à défendre notre civilisation chrétienne, notre souveraineté, notre Patrie, notre identité ».

    Sans doute faut-il aussi creuser autour d’un conflit de génération et d’évolution du parti liée à l’ambition présidentielle de Marine Le Pen pour comprendre le malaise.

    Philippe Lecoq, élu FN d’Orléans, assure : « Charles de Gévigney représente la nouvelle mouvance. C’est le tournant. Finies, les idées reçues, les vieilles thématiques. On quitte l’époque de Jean-Marie Le Pen. Il faut s’adapter à la société nouvelle, se transformer. C’est dans ce cadre que la présidente a mis en place Bernard de Gévigney, qui est très sûr de lui ».

    Christophe de Bellabre - lui-même suspendu du FN pour un an - tacle : « Mon départ a créé un séisme au niveau du Loiret. Tout cela est lié. Celui qui succède à Bernard Chauvet n’est plus “droit dans ses bottes”. Il a du charisme, de la prestance. La donne va changer. Ça va s’améliorer ».

    Mais, au-delà du Loiret, lui-même n’apprécie guère les transfuges croissants de personnalités politiques françaises au FN, comme Sébastien Chenu, ancien secrétaire national pro-européen de l’UMP et cofondateur de l’association Gaylib. « Ils n’ont pas le profil de patriotes et rentrent par la grande porte, avec un mandat électif à la clé. C’est insupportable. » Et ça va perdurer.

    Anne-Marie Coursimault

      
     

    votre commentaire
  • Le parjure, la trahison et la honte

    Par :José Catano ..

    Le parjure, la trahison et la honte ..


    « L’Histoire brûle les hommes. Après, il faut recueillir les cendres et raconter » (Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc – « Les champs de braises »)

    Du navire bondé de légionnaires et de parachutistes, en cet automne 1954, un haut-parleur annonça que l’on apercevait les côtes de France. Bientôt le port de Marseille fut en vue. Mal réveillés, ils montèrent tous sur le pont, serrés les uns contre les autres, appuyés à la rambarde. Le paradis dont ils avaient tellement rêvé dans les camps de prisonniers du Vietminh approchait lentement et déjà ils n’en voulaient plus. Ils rêvaient à un autre paradis perdu, l’Indochine… terre qui avait bu, plus qu’aucune autre leur sang. C’est à elle qu’ils pensaient tous à présent. Ils n’étaient pas les fils douloureux qui s’en revenaient chez eux pour faire panser leurs blessures, mais des étrangers. En eux remontaient des aigreurs.
    Ils se souvenaient avec colère et amertume de ces tonnes de médicaments régulièrement adressées au Vietminh par l’Union des Femmes Françaises (1) et leur indignation ne résultait pas de ce que l’ennemi recevait de la Métropole des colis de pénicilline, mais du fait que chaque jour des soldats français mouraient faute d’en posséder…
    En 1950, à Orange, un train de blessés d’Extrême-Orient avait été arrêté par des communistes qui avaient injurié et frappé ces hommes sur leurs civières. Un hôpital parisien qui demandait du sang pour les transfusions sanguines spécifiait que ce sang ne servirait pas pour les blessés d’Indochine. On avait refusé à Marseille, dont ils apercevaient maintenant Notre-Dame de la Garde, de débarquer les cercueils des morts…
    On les avait abandonnés, comme ces mercenaires soudains inutiles que Carthage avait fait massacrer pour ne pas payer leur solde.
    Des souvenirs terribles les hantaient… Ceux de ces partisans qu’ils avaient juré de ne jamais abandonner… Et parmi eux, la vision de ce vieux chef guerrier qui avait rallié sous le drapeau tricolore dix mille de ses hommes… alors que Diên-Biên-Phu était tombée et que tout allait mal dans le delta tonkinois. Il avait alors demandé aux officiers français s’il était vrai que la France allait livrer le Tonkin au Vietminh car rien n’avait été prévu pour replier ses partisans et leurs familles. Les divisions viets déferlaient sur le Delta. Le système de défense cédait peu à peu. Tout reposait sur ce vieux chef et sur ses hommes qui, connaissant admirablement le terrain, étaient à même de repousser mieux que quiconque les assauts des communistes.
    Alors les officiers français lui mentirent et lui assurèrent que jamais ils ne le laisseraient tomber. Il eut foi en leur parole. Ses partisans restèrent à leur poste et continuèrent à se battre jusqu’au bout alors qu’ils étaient submergés. Pendant ce temps l’armée française prépara la défense de Hanoi et de Haiphong et elle n’évacua personne. Le vieux chef fut pris par les communistes. Ils le torturèrent jusqu’à ce qu’il agonisât puis ils lui tranchèrent la tête. Les survivants parmi ses partisans subirent le même sort…
    Et, le visage tendu, les mâchoires crispées, ils se souvenaient aussi de tous ceux à qui ils avaient affirmé qu’ils resteraient toujours et en particulier les catholiques… Ils essayaient de gagner à la nage les bateaux en partance pour la France… Combien de ceux-là périrent noyés ?
    Plus tard, ces visions de cauchemar hanteront de nouveau ces hommes-là… Eux, les anciens d’Indochine, eux, les officiers qui représentaient la France dans ce pays, l’Indochine, ils la burent jusqu’à la lie. Ils connurent la défaite et l’abandon. Leur parole qui était celle de la France, ils la renièrent mille fois dans cette guerre et ils en étaient couverts de honte. Les images qui s’entrechoquaient dans leur mémoire les harcelaient sans trêve… Des familles entières menacées d’extermination par le Vietminh s’accrochaient désespérément aux ridelles des camions et, à bout de force, tombaient en pleurant dans la poussière de la route. Sept ans plus tard, ces mêmes visions apocalyptiques ressurgiront quand l’armée française abandonnera dans la honte et le déshonneur les Musulmans fidèles à la France.
    Le Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc écrira dans « Les champs de braises » : « La plupart des Vietnamiens ne disent rien. Ils nous regardent simplement. Nous avons honte. Ils nous auraient tués à ce moment-là que nous aurions trouvé cela juste. L’un d’eux me dit : « Alors, mon capitaine, vous nous laissez tomber ? » Je ne réponds rien ! » … « Les centaines d’hommes et de femmes à qui, au nom de mon pays et en mon nom, j’avais demandé un engagement au péril de leur vie, nous les avons abandonnés en deux heures. Nous avons pris la fuite comme des malfrats. Ils ont été assassinés à cause de nous »…
    Sur cette tragédie –conséquence à ses yeux d’un parjure- qui le traumatisera jusqu’à la fin de ses jours, il ajoutera : « La simple évocation de ces souvenirs suffit, cinquante ans après, à troubler mon regard et faire trembler ma main. »
    Une fois la victoire acquise, les communistes lamineront le pays, faisant la chasse aux « collaborateurs », c'est-à-dire, ceux qui avaient pactisé avec les soldats français. Pour eux, point de pitié. Une mort atroce les attendait…
    Alors, quand en Algérie, le même processus s’engagera ; quand les officiers français se retrouveront coincés dans le même système, quand les harkis risqueront de connaître le même sort que leurs partisans indochinois… ils s’engageront… mais cette fois, personnellement, parce que le pouvoir sera trop faible, trop lâche pour tenir ses engagements. Après, plus question de partir, ce sera terminé pour eux. Ce ne sera plus la parole de la France ; ce sera la leur ! Et pour beaucoup de soldats, ce sera un engagement solennel : « La mort plutôt que le déshonneur ».
    … Et c’est cet engagement qui poussera à la révolte, en avril 1961, des soldats valeureux refusant le parjure, la trahison et la honte. Ils abandonneront ainsi leurs uniformes, sacrifieront leur carrière, seront séparés de leur famille parfois durant de longues années, connaîtront la prison, l’exil, le sarcasme de leurs vainqueurs et de ceux qui n’avaient pas osé, des poltrons, des lâches et des traîtres pour être restés fidèles à leur serment et à leur idéal.
    Le temps passera, l’oubli viendra, les légendes fleuriront, mais jamais assez l’Histoire ne mesurera la grandeur de leur sacrifice.

    José CASTANO
    Courriel : joseph.castano0508@orange.fr

    (1) – Issue des comités féminins de la Résistance, l'Union des Femmes Françaises est créée par un congrès le 21 décembre 1944. Elle se révèle rapidement liée au Parti communiste français, sous la houlette de Jeannette Vermeersch, qui en fait pendant les années de guerre froide, une organisation communiste de masse. Elle se retrouve notamment impliquée dans des actes de sabotages et de découragement à l'encontre des soldats français lors de la guerre d'Indochine.
    L'Union des femmes françaises devient Femmes solidaires en 1998

    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

    LES COMMUNISTES FRANÇAIS DURANT LA GUERRE D’INDOCHINE

    Cliquez sur : jose.castano.over-blog.com/

    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

    Cérémonie nationale au mémorial à l'Armée d'Afrique à Saint-Raphaël
    5 juin en fin de matinée
    Organisée par le Comité du Souvenir Français de Saint-Raphaël et la commune de Saint-Raphaël
    Cette date anniversaire marque l'entrée victorieuse de l'Armée d'Afrique dans Rome en juin 1944
    Contact : Charles MAGUIN - Tél : 06 63 91 13 20
    Courriel : charlesmaguin@orange.fr


    votre commentaire
  • Boris Le Lay condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir dit qu'il n'existait pas de « celtes noirs »

     6 mois de prison ferme pour avoir dit qu'il n'existait pas de « celtes noirs »

    « On me signale donc que j'ai été condamné à 6 mois de prison fermes par le TGI de Quimper pour avoir maintenu qu'il n'y avait pas de "celtes noirs". La presse se garde naturellement de préciser le contenu des propos, pour ne pas démontrer le degré de répression idéologique que fait prévaloir l'Etat Républicain.

    La prison pour délit d'opinion ne me dérange pas du tout, au contraire : c'est excellent sur le plan politique. Je maintiens bien sûr l'intégralité de mes affirmations. Je précise par ailleurs que je n'étais pas informé du procès ni représenté par un avocat. »

    Boris Le Lay

    "Je suis fier d'avoir été condamné à 6 mois de prison" (Réaction Boris Le Lay)

    De base arrêtez des gens pour leur propos c’est être déjà dans le faux !! Et empêcher la liberté d’expression. Ils sont complètement à côté de la plaque les puissants, il n’y aura plus de place dans les prisons ..
    Il se prend 6 mois ferme pour des propos… sans me prononcer sur lesdits propos, je constate que Cahuzac, Balkany, Polanski, BHL, sont en liberté… certains esprits trop simples pourraient avoir l’impression que, plutôt que se risquer à s’exprimer, ne faut-il mieux pas détourner des millions, violer des gosses, ou faire bombarder des populations ?? Mais ne cédons pas à cette impression malsaine ..

    "Certes, mais comme dirait BHL, si Polanski, à 40 ans, à sodomiser une gamine de 13 ans, c’est juste une erreur de jeunesse." donc pardonner ...


    votre commentaire
  •  Par :Pieds Noirs 9A..

    Article N°2038 du samedi 30 mai 2015 ..

     A la porte de l'Europe  ...

    Qui fournies les beaux 4x4 avec jantes alliage ...Sans parler d'armement sophistiqué ..D’où sortent l'Argent si ce n'est pas des gros manitous et des porteurs de valises a leurs services ..  

    L'état Islamique que les charlots bobos leurs donnent cette nouvelle appellation "Daesh" qui ne ressemble en rien, ne constitue pas qu’un groupe terroriste mais bien une armée  de combattant bien entrainé qui manœuvre sur du suivit a la lettre militariste ,  qui communique, au top des tops que personne se doute ,ainsi qui s’appuie sur des équipements performants super sophistiqués , et poursuit des objectifs stratégiques, comme cela se passe en Syrie en se moment avec une volonté expansionniste affichée . La rapidité avec laquelle ce mouvement parvient à accroître ses effectifs et à diversifier son matériel est très préoccupante « Les djihadistes de l'état Islamique représentent une véritable armée terroriste composée d’hommes et de femme prêt a tout, même des enfants a partir de 10/12 ans par manipulation de bourrage de crane , très bien expérimentés, bien équipés et disposant de ressources financières importantes » en provenance de droite comme de gauche comme le fut pour l'Algérie pour le FLN, (les porteurs de valises des gauches et droites molles ,toujours en activités pour saisir l'occasion fatal d'être enfin ??croyant être le manitou international de demain comme les gauchos  le fut pour l'Algérie en 62 ).

    Mais ce n’est pas tout : si l’armée islamique représente une menace les plus sérieuses, ses anciens membres retournés en Europe pourraient être bien plus dangereux et lancer la guerre au sein même des territoires nationaux européens voir la France de ceux de double voir triple nationalité  avec de nombreux passeports falsifié dont en veut tu ,en voilà ..Qui en passe chaque jours a Orly comme ailleurs ,sans parler nos Frontière qu'elle A la porte de l'Europe  ... sont de vraies passoires. Donc « Plus de 1.500 combattants européens enrôlés dans ses rangs sont revenus dans l’espace Schengen », s’inquiète-t-il donc avant de préciser que « l’adversaire n’est plus seulement aux portes de l’Europe, il en a franchi le seuil même de notre pays en France ..; devant même notre porte ».dont des réseaux dormant dans beaucoup de villes maintenant qui attendent que le feu vert soit lancer, "rassurez vous surement pas par téléphone "  ..Un peu comme le fut la Toussaint rouge en 1954 dans les Aurès ..Donc les effectifs sont étaient évalués vers la fin de novembre 2014 d'après mes recherches environ à 25.000 djihadistes. L'Etat Islamiste, qui dispose notamment de chars, "OUI DE CHARS"!!! ne constitue pas qu'un groupe terroriste de bas de quartier, mais bien une armée qui manœuvre, qui communique, qui s'appuie sur des équipements performants et poursuit des objectifs stratégiques, avec une volonté expansionniste affichée. Ils ne fonctionnent pas à l'aveuglette ,ni au pifomètre comme nos gouvernant naïf depuis plus de cinquante ans ..Et le pire ils y croient en eux de leurs méthodes et plus de 80% de Français aussi ..BREFF !!!

    L’affaire Merah que nous avons connus tous, a vraiment était un début de lancement, d'un terroriste isolé qui diffère des autres de groupe et il y en a des dizaines en France a se consacré à la cause ,ce qui illustre le genre d’attaques que ces djihadistes rapatriés pourraient engager contre la France : « il ne faut d’ailleurs pas exclure que cette menace agisse en utilisant des modes d’actions de nature militaire, et se concrétise par des actions armées contre des militaires. Ne perdons pas de vue qu’il s’agissait d’un des objectifs poursuivis par Mohammed Merah. Outre-Atlantique, des attaques isolées ont déjà été perpétrées. Nous avons hélas vécu à deux reprises en France et une fois en Belgique des attaques assez similaires ».

    Nous savons que les populations civiles au moyen orient en ont "peur".; et  A la porte de l'Europe  ...le risque "d'invasion" ,inquiète tout les chrétiens d'Europe en ce moment ou la Russie de Poutine en a prit des sanctions...Vous pénétrez pas en Russie comme dans un moulin ,ou faire votre bordel comme en France avec des drapeaux étranger comme les soirées des "footeux" et tout cassées magasins et autres ,pas plus en Algérie d'ailleurs.. . En France, chez nous !! il sera trop tard.. car quand le peuple de France se réveillera pour sa survie.. ce sera terrible ,comme nous avons presque plus d'armée regroupé dans de nombreuse caserne comme autrefois dans presque chaque grande ville et dissous un bon nombre de gendarmerie qui n'est  d'ailleurs pas un hasard ...Ce n'est pas le nucléaire qui pourrait agir ou servir dans nos ville ..;A moins QUE ???. Cela fait des années que certain Français le dise mais bien sur personne entend le bas peuple .. A la frontière de Menton ,un de mes correspondants et aussi familial me disait que de plus de 10 ans(attendez vous bien ..plus de 10 ans) que les passeurs se régale ,au miracle on découvre le problèmes !! "mais on et au bord de l'asphyxies" ...sauf mais la haut à Paris ils en voyaient rien ....regarder les rues et boulevards de France on ce demande les touristes ce qu'ils viennent chercher chez nous !! autant aller au bled dons moins chers et plus authentique et surtout le soleil !!!bravo a nos politiques depuis plus de 60 ans ..

     A la porte de l'Europe  ...

                                  Image : femme Islamique policière

    D'après la presse ;un commandant Kurde parle des effectifs de L'EI à 200000 soldats aujourd'hui ( on parlait de 75000 il y a 3 mois),Moi je n'ais pas la réalité du chiffre en mains ,car a chaque jours qui passe le chiffre augmente de plusieurs crans , dont ils utilisent la conscription pour enrôler les jeunes qui vivent dans leur "empire" . Alors même si la majorité des effectifs restent statiques et doivent correspondre aussi à l'administration d'un territoire de 6 à 8 millions d'habitants, cela n'en fait pas moins des réserves inquiétantes, car le lavage de cerveau se propage. Dernièrement l'Etat Islamique aurait même créé sa propre monnaie dont cela fait maintenant environ un an .. en or. (enfin  soit disant)quoi que?? ..

    Et Maintenant que faire des prisonniers issus de l'Etat Islamique?? "Bonne question et sans réponse.".  On se rappelle qu'en Afghanistan cela était très dur de maintenir ceux des Talibans, il y avait tout le temps des complicités, des évasions massives, enfin voulu, et il fallait tout de même tout recommencer.
    Comme on a fait une dénazification , peut-on imaginer faire une dé-islamisation ou au moins une dé-radicalisation ??? très dur à concevoir. C'est très mal barré pour le Moyen-Orient qui semble engagé dans une guerre perpétuelle. Reconquérir le territoire de l'état Islamique c'est des dizaines de ( bataille de)Falloujah en perspective, et qui renaitront encore et encore ..Et comme le monde arabe devient de plus en plus grand ??

    En matière financière, L'état Islamique a récupéré 450 millions de dollars dans les banques de Mossoul. En matière de « ressources humaines »...

    Je considère que La lutte sera longue ,qu’on nous permette ici ou là une remarque , ce n’est sans doute pas le moment de poursuivre des querelles franco-françaises de cloche "merlesques" et "incongrues", confondant une saine laïcité ouverte avec un laïcisme destructeur , contre la présence des crèches de notre tradition chrétienne dans nos villes, à l’heure où les ennemis de notre civilisation chrétienne fourbissent leurs armes contre nous tous, quelles que soient nos croyances. Je vous remercies..Pieds Noirs 9A..

     A la porte de l'Europe  ...


    votre commentaire
  • Quelque 60 secrétaires départementaux ont été débarqués en 3 ans. L'un d'entre eux a accepté de se raconter.

    Au FN, on "purge" les lepénistes ..

    Jean-Marie Le Pen est suspendu du Front national, mais il n'est pas le seul. Car au FN, c'est bien une purge qui semble être en train de s'organiser. C'est ainsi qu'Alexandre Simonnot (photo ci-dessous) vient d'être débarqué de la direction départementale du Val d'Oise. Il a raconté cette décision au micro d'Europe 1, mercredi.

    "Pendant cinq ans, ma hiérarchie ne s'est jamais plainte de moi". "J'ai reçu un appel, le 4 mai, du secrétaire général (Nicolas Bay, Ndlr) du parti. Je me souviens de la date car c'est le jour de la suspension de Jean-Marie Le Pen. On m'annonce alors que je ne suis plus secrétaire départemental du FN du Val d'Oise, par décision du bureau politique", affirme-t-il, assurant par ailleurs que "pendant cinq ans, [s]a hiérarchie ne s'est jamais plainte de [lui]."

    Simmonod

    "Oui, c'est de la purge". De là à imaginer que ce proche de Jean-Marie Le Pen est victime des manœuvres de cadres "marinistes", il n'y a qu'un pas qu'il franchit allègrement : "je suis persuadé que je pays ma proximité avec Jean-Marie Le Pen. Oui, c'est de la purge. On voit par ici et par là que les 'lepénistes' sont progressivement écartés de leurs fonctions départementales. Cela commence par les fonctions départementales, après ça touchera peut-être des membres du bureau politique", juge-t-il. Stratégie de victimisation ou véritable purge au sein du parti d'extrême droite ?

    Le FN assume avoir viré 60 secrétaires départementaux. Ce  qui est vrai, c'est que dans le même mouvement que la mise à l'écart de Jean-Marie Le Pen, il  y a bien eu plusieurs remplacements de cadres locaux du FN, dans le Morbihan, dans l'Eure ou dans l'Aude. Ça ne se passe pas toujours aussi abruptement que dans le cas d'Alexandre Simonnot, mais il y a bien une purge qui vise les responsables du FN époque Jean-Marie Le Pen. Une purge enclenchée il y a plusieurs mois et assumée par la direction du parti.

    Contacté par Europe 1, le secrétaire général Nicolas Bay confirme ainsi que 60 secrétaires départementaux ont été débarqués en 3 ans. "On veut des cadres plus représentatifs du FN d'aujourd'hui", explique-t-il. "Plus représentatifs" de la nouvelle ère Marine Le Pen, en somme. Ou comment écarter définitivement les hommes de Jean-Marie Le Pen. Et tourner définitivement la page.

    L'actualité française et internationale par la rédaction d'Europe 1 - Politique, culture, faits divers, économie, médias.


    votre commentaire