• Pour les croyant !


    votre commentaire
  • Val-de-Marne : il tue sa compagne de 14 coups de couteau

    Champigny, rue Alexandre-Fourny, ce jeudi matin. Un homme a poignardé sa femme à 14 reprises mercredi soir. LP/Denis Courtine

    Le drame, qui a eu lieu ce mercredi soir à Champigny-sur-Marne, s’est déroulé sur fond de séparation. Le meurtrier présumé a été interpellé.

    Même au sol, même en sang, même moribonde, elle se fait encore insulter. Estelle, 36 ans, a été tuée de 14 coups de couteau par son compagnon Serge, 33 ans, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Le drame a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi quasiment sous les yeux d’une trentaine de voisins. Son meurtrier présumé a été interpellé dans la foulée. Ce n’est pas la première fois qu’il se montrait violent avec sa compagne.

    « Au secours ! Aidez-moi ! » Il n’est pas encore 23 heures quand des cris retentissent dans le bâtiment 10 du lotissement situé rue Alexandre-Fourny à Champigny. Estelle vient d’être poignardée dans l’appartement du premier étage. Des coups particulièrement violents dont deux atteindront la victime au niveau du cœur. « Le couteau de cuisine était carrément tordu », assure un témoin.

    Après avoir réussi à sortir dans la rue, la victime s’effondre sur la placette de la résidence. « Le meurtrier lui criait encore dessus », n’en revient pas un voisin.

    Les deux enfants assistent au drame

    Quelques secondes plus tôt, la dispute éclate dans l’appartement. Selon nos informations, Serge aurait reproché à sa femme de mettre la télévision trop fort. Sans doute un prétexte puisque le couple est en train de se séparer. D’après la version du meurtrier, Estelle se serait emparée d’un couteau. Il aurait réussi à lui prendre avant, dira-t-il, de la « piquer » avec. C’est alors que la sœur de la victime aurait essayé de s’interposer. Elle sera blessée, notamment au visage, aux mains et à la gorge. « Cela fait quelques semaines que la sœur vient régulièrement rendre des visites », a remarqué un voisin.

    Alors que les pompiers tentent de sauver la victime en pratiquant des massages cardiaques, trois enfants, âgés de 1, 2 et 9 ans, sortent à leur tour du bâtiment 10. Il s’agit pour deux d’entre eux de la progéniture du couple. « Ils ont assisté à la scène, tremble encore une voisine. L’un regardait à droite et à gauche, il était perdu et terrorisé. J’en ai encore les poils hérissés. Pauvre gamin ».

    On ne sait pas si le meurtrier, placé en garde à vue par les policiers de Champigny, avait déjà été condamné pour des violences conjugales. « Mais il y a moins d’un an, ils s’étaient déjà disputés devant tout le monde. Lui tenait l’enfant dans ses bras et elle lui demandait de lui rendre ».

    http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-elle-met-la-tele-trop-fort-il-la-tue-de-14-coups-de-couteau-13-09-2018-7886550.php


    votre commentaire
  • Belgique: Les islamistes de Sharia4belgium veulent expulser les belges de chez eux et appellent à la violence (Vidéo)


    Belgique: Les islamistes de Sharia4belgium veulent expulser les belges de chez eux et appellent à la violence (Vidéo)

    Quand les islamistes de Sharia4belgium veulent expulser les belges de chez eux et attiser la violence…

    http://www.europe-israel.org/2018/09/belgique-les-islamistes-de-sharia4belgium-veulent-expulser-les-belges-de-chez-eux-et-appellent-a-la-violence-video/


    votre commentaire
  •  Nimes: « Allah akhbahr » MAIS ce n’est pas un terroriste!

    Encore un déséquilibre qui a foncé dans la foule à Nimes a crié « allah akhbahr » lorsque des passants l’ont extirpé de la voiture. Parait que des passants l’ont « molesté », son avocat pourra demander des dommages et intérêts!

    Mais attention: Surtout, surtout, pas d’amalgame: Le pauvre chauffeur est malade, selon la declaration du collabo de service: Dans un état de « relative confusion mentale » lors de son interpellation, l’homme a été hospitalisé, a ajouté le procureur.

    Une enquête pour tentative de meurtre a été ouverte et confiée à l’antenne de Nîmes du SRPJ de Montpellier. La piste terroriste est écartée mais les premiers éléments de l’enquête permettent de retenir un acte volontaire, relate encore Midi Libre.

    https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/09/14/nimes-...

    Source : reseaulibre

    votre commentaire
  • Macron va «reconnaître» les tortures infligées à Maurice Audin par l’armée française en Algérie

    Ce militant communiste et anticolonialiste avait disparu à Alger en juin 1957, après avoir été arrêté par les parachutistes français. Son corps n’a jamais été retrouvé et son acte de décès n’a été établi qu’en 1963. L’Élysée souhaite désormais que « la Nation accomplisse un travail de vérité ».

    C’est une histoire vieille de plus de soixante ans. Avec le temps, elle est devenue presque un symbole de la guerre d’Algérie. Une des dernières énigmes de cette guerre : l’affaire Audin. 

    En juin 1957, le mathématicien Maurice Audin, membre du Parti Communiste, disparait à Alger. Militant anticolonialiste, il est arrêté à son domicile par des parachutistes français du Général Massu, chez lui, dans le quartier du Champ-de-Manœuvres, devant sa femme, Josette et ses trois enfants car on le soupçonne d’héberger des membres de la cellule armée du PC algérien.[…]

    En janvier 2014, un document sonore posthume relance l’affaire. Dans cet enregistrement, le général Paul Aussaresses explique : «On a tué Audin […] On l’a tué au couteau pour faire croire que c’était les Arabes qui l’avaient tué». Il prétend que c’est lui qui a pris cette décision.

    Le journal Le Monde révèle même que l’exécuteur présumé du mathématicien «est toujours vivant. Il a 82 ans, vit reclus dans une ville de Bretagne, protégé par les lois d’amnistie votées après la guerre d’Algérie, et refuse tout entretien».[…]

    Dans une déclaration que l’Élysée s’apprête à communiquer, le président de la République a décidé «qu’il était temps que la Nation accomplisse un travail de vérité» sur l’affaire Audin. Il reconnait d’abord que «Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des miliaires». Mais aussi que si sa mort dit-il est «le fait de quelques uns, elle a été rendue possible par un système légalement institué : le système arrestation/détention confié par voies légales aux forces armées» pendant la guerre d’Algérie.[…]

    http://www.fdesouche.com/1072273-macron-va-reconnaitre-les-tortures-infligees-a-maurice-audin-par-larmee-francaise-en-algerie


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires