• Olivier Giroud, victime de racisme ?

    La libération de la parole continue sur le racisme qui ronge l’Equipe de France. Après les aveux du milieu offensif mauricien et international français Vikash Dhorasoo sur le racisme au sein des équipes de jeunes dans les banlieues faits le 8 novembre 2008 sur France 2 (« Le petit Blanc qui arrive, il se retrouve dans des histoires de clans, de gangs, et à un moment donné il arrête de jouer au foot parce qu’il voit qu’il n’a pas sa place là, qu’il ne va pas être protégé s’il y a un problème »), après les révélations du consultant Pierre Ménès sur les brimades racistes commises lors de la Coupe du Monde 2010 à l’encontre du milieu offensif Yoann Gourcuff, après les fausses nouvellesrépandues par le  milieu offensif algérien et international français Samir Nasri, nouvelle polémique avec l’avant-centre international Olivier Giroud.

    C’est un documentaire de l’Equipe Enquête intitulé « Olivier Giroud, le mal-aimé » qui soulève un lièvre. La présentation faite le 11 décembre de ce reportage est sans ambiguïté :

    « L’Equipe Enquête a retracé le parcours atypique d’Olivier Giroud, l’attaquant controversé de l’équipe de France. Dans ce documentaire, les journalistes de la chaîne L’Equipe ont cherché à comprendre pourquoi le joueur des Gunners suscite autant de critiques et comment celui-ci parvient à mener sa carrière dans l’adversité ».

    L’entraîneur adjoint de l’équipe de France, Guy Stéphan, tient alors ces propos, brut de décoiffage :

    « Une partie du public se braque contre Olivier Giroud. Vu que la question du racisme a été posée très artificiellement, mais a quand même été posée, eh bien assez naturellement et dans beaucoup d’esprits, Benzema représente « la communauté », la communauté issue de l’immigration maghrébine, il représente les banlieues, il représente ceux qui s’identifient à ces milieux-là, même si c’est effectivement complètement artificiel, et du coup, indirectement, Olivier Giroud représente l’autre camp, il représente finalement le blanc, le céfran, celui qui a effectivement, peut-être, des avantages que d’autres n’ont pas, qui a un nom bien français, qui a une attitude bien française, qui a un physique avantageux, tous ces éléments-là font qu’il apparaît un peu comme la victime idéale. »

    Les commentaires sur le site internet de l’Equipe sont également édifiants :

    « On l’a déjà dit : avec de telles stats s’il s’était appelé Moussa ou Tarek il serait adulé…mais il est beau gosse, catholique et Blanc et ça en France ça dérange… » (message de Greg, 11/12/17) ; « C’est fou dans ce reportage de voir l’arrogance et la bêtise de Karim Benzema. En huitième de finale de coupe du monde, il pense à une seule chose : faire foirer Giroud. Et l’enjeu sportif, puisque c’est censé être pour cela qu’il a choisi la France ? Il n’a pas choisi la France pour le sportif, mais pour lui-même, égoïstement, incapable de se remettre en question et de faire preuve de pragmatisme ou d’intelligence. » (message de El Tino, 12/12/17).

    Notons que le 7 juin 2016, Olivier Giroud avait pris sur Europe 1 la défense du sélectionneur Didier Deschamps suite à des accusations calomnieuses de racisme :

    « Je n’ai pas besoin de m’exprimer par rapport à ça. J’ai mon idée sur la question, mais je la garde pour moi. En tout cas, ils ne peuvent pas nous traiter, et le coach le premier, de racistes. Je ne peux pas l’accepter ! ».

     Né à Chambéry, Olivier Giroud a évolué en Ligue 2 au Grenoble Foot 38 (27 matchs, 2 buts de 2005 à 2007), en National (3e division) au FC Istres (34 matchs et 14 buts lors de la saison 2007-2008), en Ligue 2 avec le FC Tours (69 matchs et 36 buts de 2008 à 2010), en Ligue 1 avec le HSC Montpellier(85 matchs et 39 buts de 2010 à 2012) et enfin en Premier League anglaise avec Arsenal (249 matchs et 105 buts depuis 2012). Il compte 69 sélections en équipe de France et 29 buts marqués, avec une première sélection le 11 novembre 2011 en amical contre les Etats-Unis et la dernière le 10 novembre 2017 contre le Pays-de-Galles en amical. Son premier but en bleu fut inscrit lors de sa 3e sélection, le 29 février 2012, lors d’un match amical contre l’Allemagne. Il fut l’auteur d’un triplé contre le Paraguay en match amical le 2 juin 2017 et de six doublés contre l’Australie (11 octobre 2013), la Norvège (27 mai 2014), le Danemark (11 octobre 2015), l’Ecosse (4 juin 2016), l’Islande (quarts de finale de l’Euro, 3 juillet 2016) et le Luxembourg (éliminatoires de la Coupe du Monde, 25 mars 2017). A titre personnel, il est Champion de France 2012 (Montpellier), triple vainqueur de la Coupe d’Angleterre 2014, 2015, 2017 et triple vainqueur du Community Shield les mêmes années, vice-champion d’Angleterre 2016, vice-champion d’Europe avec la France en 2016 et finaliste de la Coupe de la Ligue avec Montpellier en 2011.

    A titre personnel, il n’a jamais caché sa foi catholique. Pratiquant, il s’est fait tatouer sur le bras droit le premier verset du Psaume 23, « Dominus Regit Me Et Nihil Mihi Deerit » (« Le Seigneur est mon berger, Rien ne saurait me manquer » et sur le bras gauche la croix du Christ.

    Hristo XIEP

    Source : medias-presse.info


    votre commentaire
  • Ronaldinho se lance en politique et rejoint le parti d’extrême droite de Jair Bolsonaro, le « Trump brésilien »

    Selon les informations de Globo, Ronaldinho se lance en politique. L’ancien joueur du PSG et du Barça va se présenter aux Sénatoriales sous la bannière du PEN (bientôt appelé Patriota). Ce parti est celui de Jair Bolsonaro.

    Futur candidat à la présidentielle, ce populiste d’extrême-droite, parfois présenté comme le Trump Brésilien, est considéré comme très politiquement incorrect notamment pour ses convictions anti-avortement, pro-famille, identitaires et pro-peine de mort.

    Source : http://fdesouche.com


    votre commentaire
  • Marine Le Pen et le FN lancent "un emprunt patriotique"

    Boursorama avec AFP  14 décembre 2017 

    Le mois dernier, le Front national a fait savoir que sa banque historique, la Société Générale, avait exigé du parti qu'il clôture tous ses comptes. Par la suite, HSBC avait également fermé le compte personnel de Marine Le Pen. ATTACHEMENT_0 Le FN en appelle à la générosité de ses soutiens. En délicatesse avec plusieurs institutions bancaires, le parti frontiste a initié jeudi un "emprunt patriotique". Dans une vidéo postée sur Twitter, la présidente du parti, Marine Le Pen, incite ses soutiens à faire un don pour le FN : "Vous pouvez nous apporter une aide indispensable en participant, vous aussi, à un emprunt patriotique". "En prêtant au Front national, vous obtiendrez 3% d'intérêts", promet-elle, "une rémunération exceptionnelle pour un placement sans risque", selon l'ex-candidate à la présidence de la République.

    Le mois dernier, la chef de file de l'extrême-droit avait crié à la persécution, annonçant que la Société Générale venait de fermer les comptes du parti ainsi que ceux de plusieurs fédérations départementales frontistes. Quelques semaines plus tard, HSBC avait à son tour fermé le compte personnel de Marine Le Pen. La Société Générale, qui s'était alors retranchée derrière le secret bancaire, avait assuré que cette décision n'avait rien de politique.

    Fin novembre, la Banque de France avait pour sa part considéré que les clôtures de comptes du Front national ne comportaient pas de "dysfonctionnement des banques au regard de leurs obligations réglementaires, et ne laissent pas supposer de discrimination". Le parti et Marine Le Pen ont toutefois annoncé un dépôt de plainte pour "discrimination", en dénonçant une "fatwa bancaire".

    Marine Le Pen et le FN lancent "un emprunt patriotique"

    L'article sur boursorama.com


    1 commentaire
  • Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France

    PUBLIÉ PAR FTOUH SOUHAIL 

    Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nationale Française s’activent pour voter un projet de loi autorisant l’approbation du protocole annexe à la Convention générale entre la France et l’Algérie sur la sécurité sociale du 1er octobre 1980.

    Ce protocole relatif aux soins de santé dispensés en France aux ressortissants algérienspermet aux Algériens de bénéficier des soins nécessaires en France.

    Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

    Ce protocole de soins (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) entre les gouvernements algérien et français a été signé le 10 avril 2016.

    Le projet de loi pour mettre en oeuvre ce protocole, semble être bloqué depuis février 2017.

    Ce texte de loi, qui concerne les assurés sociaux et démunis non assurés sociaux résidant en Algérie, a pour objet d’inscrire, à l’avenir, l’accueil des patients algériens dans les établissements hospitaliers français. Il est conçu pour couvrir une grande partie de la population algérienne.

    Selon le rapporteur de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée française, Michel Fanget, le nouveau protocole «devrait permettre de resserrer nos liens avec le peuple algérien en répondant mieux à ses besoins dans ce domaine essentiel qu’est la santé».

    On est en droit de se demander à quoi peut servir l’indépendance de ce pays musulman riche en hydrocarbures s’il est toujours incapable de soigner sa propre population ?

    Ce texte de loi, qui va permettre de faciliter l’arrivée des patients algériens en France (et donc encombrer les hôpitaux parisiens) recommande aux consulats français de «jouer le jeu» en délivrant «rapidement» des visas aux patients qui s’inscriront dans le programme.

    Le gouvernement algérien se chargera des remboursements qui seront effectués dans un délai de trois mois sur la base d’un décompte global semestriel des créances. La Caisse algérienne devra verser à la France pour chaque exercice des avances sur la base de 35% du montant des créances soldées.

    La France, qui est aux prises avec des déficits budgétaires gargantuesques, sabre actuellement dans ses dépenses de santé. Quelque 20 000 emplois sont menacés dans les hôpitaux du pays, ce qui risque d’amputer fortement la qualité des soins.

    C’est l’inquiétude chez plusieurs groupes de médecins, car les Algériens qui arrivent pour soigner en dehors de ce cadre organisé, sont déjà assez nombreux.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.


    votre commentaire
  • Cinq ans de prison avec sursis pour... le viol d'une fillette de 4 ans

    La cour d'assises de l’Aude a condamné, mardi, un homme de 21 ans à cinq ans de prison avec sursis pour... le viol d’une fillette de 4 ans à Narbonne, rapporte le journal L’Indépendant.

    L’affaire remonte au mois de juillet 2014. Wilfried J., jugé pour “viol et agressions sexuelles”, avait alors 17 ans. Accusé d’avoir pratiqué des attouchements sur l’enfant, il a reconnu les faits et même avoir mis son sexe dans sa bouche, précise le Midi Libre.

    À l’époque, la mère de l’adolescent, assistante maternelle agréée, avait la charge de la surveillance de la fillette. Les faits se sont déroulés dans la chambre de l'agresseur au moment où la victime faisait la sieste.

    Selon les informations des médias locaux, c'est le mot “foufoune”, prononcé par la fillette alors qu'elle se confiait à une copine, qui avait conduit à la révélation de l'affaire et à l’arrestation du condamné.

    “Une peine de cinq ans avec sursis assortis de cinq ans de suivi socio-judiciaire a été prononcée avec l'interdiction de rentrer en contact avec la victime et l'obligation de travailler dans un milieu sans relation avec les enfants”, précise L'Indépendant. L'avocat général avait requis une peine de cinq ans de réclusion dont trois ans assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve.

    Source : http://valeursactuelles.com


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires