• Quand votre argent sert à célébrer Chalghoumi ...

    Billet de Pieds Noirs 9A..Quand votre argent sert à célébrer Chalghoumi

    Sur base de  Faits et Documents..

    Quand votre argent sert à célébrer Chalghoumi

    Quand votre argent sert à célébrer Chalghoumi ...Un pilier au sein du gouvernement ou même le médiatique s'incline devant le faux imam ,pour faire du buse ..

    Il a quand même sa place ce toutou de la" répoublique"!

    Bien que ne représentant que lui-même, il squatte, avec sa calotte blanche, en pleurant comme nous les connaissons ,pour arriver à leur fin sur les plateaux de télévision, les micros des radios, les manifestations « charliesques » et les commémorations. Voici l’incroyable histoire d’un pizzaïolo fondamentaliste musulman, toujours interdit de séjour aux États-Unis, qui, fort du soutien des représentants officiels de la communauté juive, est devenu l’interlocuteur privilégié de Nicolas Sarközy, puis de Manuel Valls. Et qui sera sans doute chargé d’incarner l’improbable « islam de France », c’est-à-dire un islam laïc Un ancien pizzaïolo fondamentaliste formé au Pakistan ..

    Hassen Chalghoumi est né à Tunis en 1972. Fils d’un vétérinaire originaire d’Algérie et d’une femme au foyer originaire de Bizerte, il a grandi dans le quartier du Bardo dans une famille dont il a tenu à préciser à Libération (6 juillet 2012) qu’elle était « religieuse mais libérale ». Tous leurs enfants ont immigré : l’aîné Sabar Chalghoumi, installé en France, est marié à une Française depuis la fin des années 1980, le benjamin Khaled vit à Washington, où il est professeur de sport. Quant à leur sœur, Hadjar, elle est professeur et chercheur en médecine à Montréal (Canada). Hassen Chalghoumi a épousé une musulmane d’origine tunisienne née en France, Zineb : « Elle était voilée quand je l’ai rencontrée, mais ma mère et mes sœurs, ma fille de 14 ans ne sont pas voilées », explique-t-il à Libération, comme pour s’excuser d’être musulman. On notera d’une part qu’Hassen Chalghoumi n’a qu’une sœur, comme nous l’avons vu (il s’agit peut-être d’une erreur de transcription de la journaliste due à une prononciation approximative) et que d’autre part, Farid Hannache, qui fut son bras droit, indique que la mère d’Hassen Chalghoumi « n’a jamais retiré le voile, même à l’intérieur de sa maison ». Ses cinq enfants (Myriam, Mohamad, Soumeyya, Amina et Lyes), ont tous été inscrits dans des écoles privées catholiques : « J’ai un souvenir en tête. Lorsque ma fille Myriam, qui a 17 ans aujourd’hui, est allée à la maternelle, elle a ramené la photo de classe à la maison. Je me revois en train de la découvrir avec sa mère : “Dis donc ! Arabe, Noir, Arabe, Noir, Arabe…Alors ma chérie, il est où le reste ? On est où là à Tombouctou ?” » (Le Point, 14 février 2013).

    Quand votre argent sert à célébrer Chalghoumi

    INFO PANAMZA. Découvrez l'émission entièrement consacrée par La Chaîne parlementaire au controversé Hassen Chalghoumi.

    Le 22.12.2014 à 16h12 Ce fut le meilleur moment de la soirée : suivi par le documentariste Stéphane Groussard, Hassen Chalghoumi est filmé en train d'inciter ses sympathisants à venir se joindre à son rassemblement anti-Daesch, organisé le 28 septembre à Paris. Dans son phrasé inimitable, le Franco-Tunisien âgé de 42 ans a ainsi confondu, face caméra, la "barbarie" et la "République" comme l'illustre la vidéo suivante.

    Les internautes armés de patience et dotés d'une curiosité à toute épreuve peuvent visionner le documentaire -suivi d'un débat spécial- qui fut diffusé hier, dimanche 21 décembre, sur LCP, chaîne censée "remplir une mission de service public".

    Que faut-il en retenir? 

    L'animatrice Émilie Aubry a estimé judicieux de préparer une discussion sur les "musulmans de France" en invitant trois figures idéologiquement proches sur la question de l'islam : le sioniste Hassen Chalghoumi, le politologue chrétien-libanais (proche du ministère de la Défense) Antoine Sfeir et l'essayiste-militante athée (produite par une millionaire ultra-sioniste) Caroline Fourest.

    hc2012

    Notons que Sfeir et Chalghoumi se sont récemment entretenus en public, lors d'une conférence organisée le 5 novembre par l'association des Amis du Crif.

    * Dans le documentaire, on peut apercevoir Antoine Guélaud, directeur de la rédaction de TF1, embrasser chaleureusement Hassen Chalghoumi lors de sa venue au JT de 13h. Souvenez-vous : Guélaud fut l'organisateur -la semaine dernière- de l'interview particulièrement mielleuse de l'ancien président israélien Shimon Peres (en présence, d'ailleurs, de Chalghoumi).

    * La seule critique de Chalghoumi présente dans le film (et portée par le tandem Rokhaya Diallo/Mohamed Bajrafil) demeure nébuleuse, superficielle et -finalement- inoffensive. À aucun moment ne sont formulés, de manière précise et rigoureuse, les deux principaux reproches récurrents à son encontre : sur la forme, sa piètre et humiliante expression orale qui s'inscrit parfaitement dans le stéréotype raciste de l'immigré arabe analphabète; sur le fond, son instrumentalisation efficiente par la mouvance sioniste, depuis Sammy Ghozlan (le vice-président du Consistoire qui fut à l'origine de la "Conférence des imams" présidée par Chalghoumi) jusqu'à sa collaboration factuelle -et en cours- avec le gouvernement israélien (notamment via le ministère du tourisme).

    * Une séquence du documentaire se déroule lors de la célébration du nouvel an juif organisée au domicile de Marek Halter, agent officieux d'Israël. On soulignera la présence (à droite de l'image ci-dessous) de l'influent et discret Pierre Dassas : déjà exposé par Panamza, l'homme préside l'antenne française d'Elnet, lobby israélo-américain qui financa la campagne des primaires socialistes de François Hollande.

    dassas

     Bonus : pour en savoir plus sur Hassen Chalghoumi, alias le Schpountz

    *  Il était une fois un commando islamiste  (30.01.10)

    * Marine Le Pen contre l’imam de Drancy : une escroquerie médiatique (12.03.12)

    * L’appel d’Hassen Chalghoumi à manifester contre le "radicalisme religieux" fait un bide (30.04.12)

    * Hassen Chalghoumi, hué à Paris, superstar à Tel Aviv (05.06.12)

     

    * Israël/Palestine : le Grand Journal de Canal+ invite des imams incompétents pour en débattre (05.12.12)

    * Qui veut passer son dimanche avec BHL, Chalghoumi, Prasquier, Sifaoui et Val? (05.01.13)

    * Hassen Chalghoumi : "La cause palestinienne, ça rapporte…énorme!" (11.02.13)

    * Hassen Chalghoumi pris en flagrant délit de mensonge (24.02.13)

    * Hassen et moi (26.02.13)

    * L’imam Chalghoumi ne veut pas voir sa fille "entourée que de Blacks et de Beurs" (05.04.13)

    * 80 minutes en compagnie d’Hassen Chalghoumi (17.06.13)

    * Le gouvernement israélien veut "combattre" Oumma.com (18.06.13)

    * Ramadan : des musulmans célèbrent l’ambassadeur d’Israël (19.07.13)

    * Chalghoumi, de l’agression en Tunisie au nouvel an juif (09.09.13)

    * Quand un agent d’Israël choisit dix "imams modérés" en France pour rencontrer le pape (23.09.13)

    * Hassen Chalghoumi vu par France 4 : un simple Bisounours (14.10.13)

    * Hassen Chalghoumi récompensé par un média communautaire détenu par des oligarques israélo-ukrainiens (18.12.13)

    * Hassen Chalghoumi veut "effacer certains préjugés des musulmans de France à l’égard d’Israël" (16.01.14)

    * Chalghoumi se vante d’être ami avec un ancien collaborateur d’Ariel Sharon (20.01.14)

    * Quand un ministre israélien d’extrême droite délivre un certificat de pèlerinage aux Français musulmans (22.01.14)

    * Chalghoumi : "L’humanité a peur de l’islam" (15.02.14)

    * Quand Chalghoumi utilise l’affaire Merah pour demander la censure du Net (19.03.14)

    * Chalghoumi : "Les jihadistes sont plus dangereux que les pédophiles" (16.05.14)

    * Chaos en Centrafrique : Chalghoumi soutient un gouvernement qui empêche l’exil des musulmans persécutés  (08.06.14)

    * Hassen Chalghoumi jugé pour diffamation : je plaide coupable (14.06.14)

    * Ramadan : Chalghoumi "conseille de ne pas klaxonner à minuit" (04.07.14)

    * Chalghoumi, « imam paillasson » et « larbin du Crif » : des propos non-diffamatoires pour la justice (07.11.14)

    * Hassen Chalghoumi vu par France 4 : un simple Bisounours (14.10.13)

    * Hassen Chalghoumi récompensé par un média communautaire détenu par des oligarques israélo-ukrainiens (18.12.13)

    * Hassen Chalghoumi veut "effacer certains préjugés des musulmans de France à l’égard d’Israël" (16.01.14)

    * Chalghoumi se vante d’être ami avec un ancien collaborateur d’Ariel Sharon (20.01.14)

    * Quand un ministre israélien d’extrême droite délivre un certificat de pèlerinage aux Français musulmans (22.01.14)

    * Chalghoumi : "L’humanité a peur de l’islam" (15.02.14)

    * Quand Chalghoumi utilise l’affaire Merah pour demander la censure du Net (19.03.14)

    * Chalghoumi : "Les jihadistes sont plus dangereux que les pédophiles" (16.05.14)

    * Chaos en Centrafrique : Chalghoumi soutient un gouvernement qui empêche l’exil des musulmans persécutés  (08.06.14)

    * Hassen Chalghoumi jugé pour diffamation : je plaide coupable (14.06.14)

    * Ramadan : Chalghoumi "conseille de ne pas klaxonner à minuit" (04.07.14)

    * Chalghoumi, « imam paillasson » et « larbin du Crif » : des propos non-diffamatoires pour la justice (07.11.14) 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :