• Quand un rappeur raciste met à mort un Blanc dans un clip ....

    « Pendez les Blancs » : quand un rappeur raciste met à mort un Blanc dans un clip insoutenable

    Dans son titre « PLB », le rappeur Nick Conrad tient des propos jugés « racistes » contre les blancs. Plusieurs élus réclament des poursuites à son encontre.

    Dans la vidéo diffusée sur Youtube, Nick Conrad appelle à « crâmer, torturer et mettre une balle dans la tête des Blancs » à grand renfort d’images choquantes.

    Le rappeur aux allures de Tupac (vestimentairement parlant) se décrit comme un « artiste noir, parisien fier et raffiné » dans un entretien au site Aucoindela34eme.

    Il y fait la promotion de son album Saphir noir et explique : « L’ensemble des deux mots reflète ma musique et ce que je suis intérieurement. Dans cet album j’envoie un message d’unité et d’identité noire. L’homme noir à des capacités intellectuelles et physiques comme n’importe quel être humain. Nous sommes tous des êtres extraordinaires. »

    Dans cet album, Nick Conrad avait fait un featuring avec une chanteuse… blanche. Il s’agit d’Isa Koper, repérée dans The Voice en 2016.

    Le clip… « Est ce qu’il court vite le Blanc ? »

    Ils lui donnent ensuite deux secondes pour sauver sa vie, atteindre la sortie et prouver ainsi qu’il y a « de la magie dans l’ADN blanc »« Est ce qu’il court vite le Blanc ? », demandent-ils en riant, avant de citer les champions noirs Michael Jordan, Usain Bolt ou Kylian Mbappé.

    Leur victime s’exécute, mais des coups de feu retentissent. « Cours pour sauver ta vie, cours pour sauver ta couleur de peau », l’avaient prévenu ses ravisseurs, qui finissent, à la sortie du parking, par tirer une balle dans le dos de l’homme blanc, qui rampe au sol pour s’échapper.

    C’est alors que la chanson raciste débute. Extraits : « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tous âges petits et grands, fouettez-les forts faites le franchement. » Le reste est à l’avenant.

    Un chanson distribuée dans le commerce

    Et ce refrain entre deux paroles nauséeuses : « Pendez-les tous, pendez les Blancs. » Les images montrent alors le chanteur armé déambuler librement dans les rues. Puis, le rappeur explose la mâchoire de sa victime sur le trottoir, référence probable au film American History X.

    S’en suivent des citations attribuées à l’activiste américain Malcom X (« Le prix pour faire que les autres respectent vos droits humains est la mort »« Le prix de la liberté est la mort ») et de nouveaux appels à « cramer »« torturer » et mettre « une balle dans la tête » des Blancs.

    Le clip, qui comporte des allusions aux origines africaines du rappeur, se conclut par de nouvelles paroles haineuses et des images de l’homme blanc pendu à un arbre. Visionné plus de 4.000 fois sur YouTube et distribué par Apple, Amazon et Spotify notamment, il n’a été supprimé que ce mercredi par la plateforme d’hébergement « car elle ne respectait pas le règlement de YouTube concernant les contenus incitant à la haine ».

    De son côté, l’organisation de lutte contre le racisme anti-blanc (OLRA) a annoncé sur Twitter qu’elle allait « signaler ce clip aujourd’hui au Parquet »« L’appel au meurtre raciste du clip de Nick Conrad est abject et d’une violence inouïe. La liberté de création, ce n’est pas la liberté d’appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau », a aussi réagi la LICRA, qui a décidé de saisir la justice.

    Source : http://alertesinfos.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :