• Marine Le Pen et son équipe FN épinglées

    Présidentielle: Paresse, amateurisme, lutte d'influence... Marine Le Pen et son équipe FN épinglées

    POLITIQUE Plusieurs documents et témoignages publiés par les sites Mediapart et Buzzfeed accusent le Front national, l’équipe de campagne présidentielle et Marine Le Pen, l’ex-candidate, d'« amateurisme »…

    A.-L.B.Marine Le Pen, présidente du Front national, le 15 janvier 2018 à Nanterre

    Marine Le Pen, présidente du Front national, le 15 janvier 2018 à Nanterre — CHAMUSSY/SIPA

    • Deux médias, Buzzfeed et Mediapart, ont publié dimanche plusieurs articles composés de documents et témoignages accablant Marine Le Pen, la présidente du Front national et ex-candidate à l’élection présidentielle, son équipe et son parti.
    • S’appuyant sur des documents internes et des témoignages d’anciens membres de l’équipe de campagne, ces médias révèlent « l’amateurisme » de la présidente du FN et de son équipe, les luttes d’influences entre les clans, ou encore le fichage secret de candidats FN aux législatives.

    « Amateurisme », conseils contradictoires, équipe apathique, fichage de candidats FN. Deux médias, Buzzfeed et Mediapart, ont publié dimanche plusieurs articles composés de documents et témoignages accablant Marine Le Pen, la présidente du Front national et ex-candidate à l’ élection présidentielle.

    Les médias ont révélé des mails et des documents de travail du FN qui évoquent le manque de préparation de la candidate et de son équipe, des conflits pour avoir son oreille, ou encore le fichage secret de candidats FN dans la perspective des législatives20 Minutes résume pour vous ces papiers…

    « Amateurisme » et paresse de l’équipe

    « Quand j’arrive, avant la campagne, rien n’est prêt. (…) L’amateurisme total. Avec des partisans du moindre effort, à tous les étages », raconte dans une  interview à Mediapart un ancien membre du pôle chargé des argumentaires et des discours, Mickaël Ehrminger. Ce dernier a quitté le parti après la présidentielle.

    Le jeune homme revient sur une campagne où « tout se faisait au dernier moment. Tout. Les tracts étaient préparés au dernier moment (…) Les déplacements étaient prévus à la dernière minute (…) », raconte-t-il encore. En plus de l’impréparation de l’équipe, il critique l’attitude « des gens qui ne savent pas quoi faire. Même si on leur donne quelque chose à faire, ils n’ont pas envie de le faire. Donc ils ne le font pas. Et ils sont là, sur leur ordi, à tweeter toute la journée. »

    Des clans en concurrence

    Autre enseignement : la lutte entre clans concurrents autour de la candidate, les uns et les autres lui prodiguant des conseils contradictoires. Alors que Florian Philippot et ses soutiens promeuvent une ligne social-souverainiste anti-euro, Philippe Olivier, compagnon de Marie-Caroline Le Pen, promeut une ligne conservatrice et identitaire. Il y a aussi les conseils de Frédéric Chatillon et Axel Loustau, anciens du GUD et vieux amis de Marine Le Pen, soupçonnés dans l’affaire Jeanne. Quant au directeur de campagne, David Rachline, le sénateur-maire de Fréjus « dit oui pour faire plaisir à tous, mais rien ne se passe », tranche l’ancien frontiste.

    La note de Damien Philippot pour le débat d’entre-deux tours

    Le débat télévisé d’entre-deux tours, opposant le 3 mai Emmanuel Macron et Marine Le Pen, a été une faillite pour la candidature de la présidente du FN. Agressive, se mélangeant dans les arguments, son exclamation « Ils sont là, dans les villes, dans les campagnes » bras en l’air est devenue l’un des grands moments de malaise de la télévision. Une prestation « ratée », reconnaît Marine Le Pen sur France 2 en octobre 2017. Mais celle-ci a été la conséquence des conseils prodigués par Damien Philippot, frère de Florian Philippot, selon des documents du parti publiés par les deux médias.

    A la veille du débat, le 2 mai, l’ancien sondeur envoie une de trois pages à la candidate afin de déstabiliser Emmanuel Macron. Estimant que le parti « n’a rien à perdre », il écrit que « l’objectif n’est pas de gagner en crédibilité (…) L’objectif est de dégrader l’image de Macron, quitte à perdre en crédibilité, pour pousser des gens dans l’abstention. Il faut donc tout le temps, tout le temps, être dans l’offensive. De manière calme et souriante, mais ferme, sans ciller. »

    Autre précepte du conseiller : « l’humour ». « Les bons mots marqueront les esprits. Ne pas hésiter même à faire de l’autodérision (on a l’impression d’être ridicule et de s’abaisser, alors que c’est l’une des rares marques de confiance en soi qui puisse provoquer l’estime). Utile en cas de réponse à une attaque notamment ». Le débat est un naufrage pour la candidate.

    Marine Le Pen pas au niveau

    L’ancien membre de l’équipe de campagne durant la présidentielle, Mickaël Ehrminger, raconte encore les difficultés de Marine Le Pen avec les fiches préparées par son équipe durant le débat télé. « Le problème, c’est qu’il n’y avait pas les fondations chez elle, donc les fiches ne servaient à rien. Même si elle les lisait, elle ne les comprendrait pas », évalue-t-il auprès de Mediapart, évoquant encore « paresse » et « incompétence ».

    Des candidats FN fichés avant les investitures aux législatives

    Les deux médias évoquent enfin des  fichages secrets de candidats FN. Pour prévenir des polémiques liées aux dérapages de candidats FN sur les réseaux sociaux - qui décrédibilisent l’opération de « dédiabolisation » du parti - le FN a réalisé des fichiers Excel sur ses candidats avant les investitures, révèlent Buzzfeed et Mediapart. « Gros beauf homophobe de base », « très catho et pas sérieux », « dérapages islamophobes » sont quelques remarques qui ont ensuite été transmises aux membres chargés d’étudier les candidatures.

    D’après Buzzfeed, « des profils extrémistes ont été investis à l’issue de rapports de force perdus par les philippotistes et gagnés par les proches de Marion Maréchal-Le Pen. » En toute connaissance de cause. Selon Mediapart, au moins 25 candidats ont été investis « malgré les alertes des listing ».

    http://www.20minutes.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :