• Lions Club et secte maçonnique en Algérie

    Lions Club et secte maçonnique en Algérie

    LIONS-ROTARYVoilà comment s’insinuent dans les pays du tiers-monde ce type d’organisations crypto-maçonniques, sous couvert d’actions altruistes et philanthropiques. Relevons toutefois l’impact très limité de ce genre d’actions qui, dans ce cas précis, concernent tout juste 10 enfants. Que représentent ces dix bambins par rapport à la masse de ceux qui n’ont pas été « élus ». Sur quels critères le choix a-t-il été fait ? D’où vient l’argent ayant servi à financer cette opération ? Quand on sait que l’Algérie dort sur un matelas de devises des plus confortables (plus de 210 milliards de $), on peut légitimement se demander pourquoi le gouvernement n’a pas pris lui-même cette initiative tout en l’élargissant à l’ensemble des enfants atteints.  Quand on sait que l’entraîneur de l’équipe nationale de foot est payé 65 000 € par mois sans compter les différentes primes et autres avantages, il y a de quoi se poser des questions. De plus, que vient faire ce club en Algérie ? Hélas, nombre de responsables algériens et africains ont déjà été initiés dans les loges de cette secte malfaisante et il est temps que la jeunesse algérienne prenne conscience du danger qu’elle représente pour barrer la route à ces semeurs de désordre déguisés en bienfaiteurs. Les enfants algériens n’ont certainement pas besoin de pompes à insuline payées par une organisation maçonnique et préfèreront de loin garder leur liberté de pensée et d’action sans aucune interférence étrangère, surtout de cette nature. Rappelons que, religieusement parlant, quand on fait le bien on ne le crie pas sur les toits pour en tirer gloire.

    Initiative de l’association Lions club Alger ICOSIUM
    Des pompes à insuline pour les enfants diabétiques

    Lions-Club-maconniqueDix enfants diabétiques ayant bénéficié de pompes à insuline avec capteur, accompagnés de leurs parents, ont été conviés au restaurant El-Boustane (Riad el-Feth) par l’association Lions club Alger Icosium. Ils ont échangé leur vécu de diabétique avant et après appareillage (par la pose de pompe). Ils ont tous affirmé que leur vie a changé grâce à un meilleur équilibre glycémique qui leur permet d’avoir une excellente qualité de vie ainsi que la quiétude des parents qui vivaient au quotidien un cauchemar.  L’Association en question vient en aide pour la prise en charge financière du consommable qui s’élève à 75 000 DA par trimestre et par enfant. Ces dix enfants ainsi que leurs parents ont été invités au Salon du livre pour la remise gracieuse de livres, pour leur réussite à l’examen de 5e.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :