• La libération des camps !!!

    La libération des camps

    Chronologie de la libération des grands camps :

    28 septembre 1944 : libération du camp de Lubin - Maidanek

    27 janvier 1945 : libération d'Auschwitz

    1er avril 1945 : libération des camps de Buchenwald et Dora

    15 avril 1945 : libération de Bergen-Belsen

    29-30 avril 1945 : libération de Dachau et de Ravensbrück

    4-5 mai 1945 : libération de Mauthausen

     

    La libération des camps a pris 4 mois (janvier 1945 - mai 1945). Mais pour beaucoup de détenus, cette période fut la plus difficile de leur déportation. En effet, devant l'avancée des armées alliés, les nazis ordonnèrent l'évacuation des camps, lançant sur les routes des milliers d'hommes et femmes affamés et affaiblis. Ce sont les fameuses "marches de la mort" pendant lesquelles de nombreux déportés périrent d'épuisement ou exécutés par les S.S car ils ne pouvaient plus avancer.
     
    Les marches de la mort
     

    Découverts par les Alliés, les camps furent libérés au fur et à mesure de leur avancée. Le premier grand camp libéré fut Auschwitz, découvert par l'Armée Rouge le 27 janvier 1945.

    Durant leur avancée sur le territoire ennemi, les soldats alliés découvrent en délivrant les camps au fur et à mesure l'ampleur du génocide.

    Tas de cadavres découvert par les Alliés à Buchenwald.
     

    La libération de Buchenwald

    Le premier camp de concentration libéré fut celui de Lublin-Majdanek par l'armée soviétique le 24 juillet 1944. Ils y trouvèrent des installations pratiquement intactes (chambres à gaz et fours crématoires). Les soviétiques ne se sont pas tout de suite rendu compte de ce qui s'était passé parce que les SS avaient vidé le camp et parce que les camps semblaient être des camps de prisonniers de guerre.

    La libération d'Auschwitz

    Le 26 novembre 1944, le Reichsführer Himmler, sentant la libération proche, décide la destruction des chambres à gaz et des crématoires, espérant cacher les exterminations massives aux vainqueurs.

    Ainsi, le 20 janvier 1945, les Allemands dynamitent le dernier four crématoire. Avant de quitter le camp, les nazis brûlent les archives du camp, espérant dissimuler l'ampleur du massacre. L'évacuation du camp commence le 17 janvier 1945. Seuls les malades restent sur place. Les valides, quant à eux, sont évacués vers d'autres camps comme Buchenwald ou Mauthausen. Le 27 janvier 1945, l'Armée Rouge arrive à Auschwitz. Elle retrouve 7650 personnes sur 200000 avant l'évacuation.
     
    En arrivant à Auschwitz-Birkenau, les soldats soviétiques découvrent avec stupéfaction l'état des survivants. Ils ne s'attendaient pas a cela. Ils organisent dans l'improvisation le ramassage des corps et les ensevelissent. A partir de 1945, les troupes alliées s'enfoncent de plus en plus profondément dans le cœur du Reich. Les prisonniers devaient être soit déplacés pour éviter qu'ils tombent dans les mains des alliés, soit avoir tout un tas d'otages négociables. Les SS n'arrivaient plus à éliminer les corps et ceux-ci s'entassaient : c'est pour cela que les soldats alliés ont découvert des empilements de corps dans les camps.
    La libération de Dachau

    Face à l'avancée des alliés, les Nazis décident d'évacuer le camp, le 28 Janvier 1945. Ils demandent de recenser les déportés aptes à partir.

    Les Comités Nationaux se réunissent et décident de fournir le plus tard possible des listes aussi courtes que possible. Le camp est libéré le 30 Janvier.
    Témoignages et documents:

    La libération de Dachau: Témoignage de M. François Guérin

    La libération d'Auschwitz: Mémoires du général soviétique Petrenko

    La libération de Buchenwald: Mémoires de Harry Herder Jr, soldat américain.

    La libération des camps !!!

    Les Soviétiques libérèrent Auschwitz, le plus grand camp de mise à mort et de concentration, en janvier 1945. Les nazis avaient emmené la majorité des détenus dans des marches de la mort vers l'Ouest, et les soldats soviétiques ne trouvèrent dans le camp que quelques milliers de prisonniers émaciés. De nombreuses preuves du meurtre de masse existaient encore à Auschwitz. Si les Allemands avaient détruit la plupart des entrepôts du camp avant de fuir, les Soviétiques découvrirent, dans ceux qui restaient, les effets personnels des victimes. Ils trouvèrent ainsi des centaines de milliers de costumes masculins, plus de 800 000 tenues féminines et plus de 7 000 kg de cheveux humains.

     
     
       
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :