• La Gauche a pris une claque et cela devait arriver .

     La Gauche a pris une claque et cela devait arriver .

    La Gauche a prit une claque et cela devait arriver .Sylvestre Brunaud..

    Mesdames ,Medemoiselles ,Messieurs .

    A l’heure où la crise des migrants force tous les Etats à rétablir des contrôles accrus à leurs frontières - à commencer par l’Allemagne qui regrette de plus en plus amèrement d’avoir créé un appel d’air en ouvrant toutes grandes les vannes passoires de cette immigration ,et où désormais les impératifs de sécurité nationale obligent à prendre toutes les mesures qui s’imposent, nos belles âmes s’adonnent à un entêtement qui ressemble fort à un chant de Hibou.

    La Gauche a pris une claque et cela devait arriver .

    De nouveau, tout est bon dans leur bouche dans un fauteuil, pour justifier l’injustifiable, pour faire passer des vessies pour des lanternes, bref pour tenter de sauver la mise à l’utopie dangereuse de la disparition des frontières. À les en croire, les frontières sont soi-disant inefficaces pour entraver les mouvements migratoires, empêcher l’afflux de travailleurs clandestins ou encore, aujourd'hui, compliquer les allers et venir des djihadistes de Daech. « Les lois et les institutions sont bafouées . Ne les renforçons surtout pas mais jetons-les au contraire à la poubelle ! » nous disent-ils en chœur… Je peux vous prouver de passer un char de combat sur un semi-remorque porte char par la porte de la Frontière ...
     
    Enragés de la mouvance « no border » dont on a pu admirer les prouesses émeutières sans cesse à Calais où ces vautours détruisent clôture des habitations pour taper sur du flic, oui la France a peur, dont idéologues jusqu’au-boutistes de l’européisme, ou plus simplement bien-pensants qui enfoncent depuis plus de 50 ans que personne ses doutes que la France dans est dans la crise et nos politiques ne voient rien du haut de leurs places, ou ne veulent pas voir..., ces belles âmes sont désormais aux abois. Leur rhétorique absurde sur la nécessité de se débarrasser des frontières est en train de passer de mode sous leurs propres yeux ce qui les affole. « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » dit l’adage… La politique de l'autruche se pratique à merveille surtout en ayant des braves Charlie enface de soi ....

    Bien sûr que la France doit dénoncer les accords de Schengen avant qu’il ne soit définitivement trop tard ! Comment ne pas voir la folie de maintenir nos frontières ouvertes à tous les vents alors que le pays, en crise profonde, n’en finit plus de payer l’addition : à Calais, dans les entreprises, désormais à Paris, demain avec l’afflux incontrôlé de migrants syriens en France qui, en vertu de la loi bien connue des vases communicants, finiront par se déverser alentour depuis une Allemagne trop pleine…
     
    Concernant la lutte contre le terrorisme, relevons ainsi deux points majeurs incontestables : tout d'abord, seul le rétablissement des contrôles fixes permettrait d'entraver et de tracer des terroristes qui se jouent des frontières internes à l'Union européenne et brouillent leur piste en passant d'un pays à l'autre avec la plus grande aisance et dans le plus parfait anonymat. La fable des « frontières intelligentes » qu'avancent les partisans du système de Schengen (qui serait soi-disant plus efficace que les frontières nationales en matière de sécurité) sont à cet égard clairement démentie par le réel et doit être dénoncée comme telle.
    Ensuite, comment ignorer les menaces très précises lancées depuis des mois par Daech - lesquelles ne sont jamais lancées en l'air , à propos de l’arrivée massive de populations syrienne en Europe avec, en leur sein, des combattants infiltrés ? Thibault de Montbrial a à Juste titre souligne ces derniers jours cet aspect des plus inquiétants. Nos belles âmes rétorqueront sans doute que cela représentera un nombre limité de djihadistes. Vraiment ? "un chiffre en réalité alarmant de danger pour le pays" Or, seule la fermeture sec des frontières avec contrôle systématique a la clé, permettra de limiter la casse et un tant soit peu le risque. Le gouvernement a le droit de ne pas ignorer cette réalité et il en portera l’écrasante responsabilité s’il ne le fait pas.

    Les élites de notre pays, compromises avec une prétendue « construction » européenne qui a dépossédé la France de ses frontières, n’avancent qu’à reculons, en freinant des quatre fers, vers le logique rétablissement de la plénitude de nos frontières. Ils feront tout ou presque pour y sursoir, à l’image d’un François Hollande qui hier du haut de la tribune du Congrès réaffirmait sa croyance en l’Europe sans frontières ! C’est pourquoi qu'il faut un référendum ait lieu sur la suppression du système de Schengen . Afin qu’à l’avenir, nos gouvernants ne puissent plus refuser de voir, mais d'essayer de comprendre où on va .., dont ils sont incapables de gérer la France et veulent sauver la planète..Je vous remercies .Sylvestre Brunaud ..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :