• L’impact incroyable des pénuries sur Renault et Dacia

    L’impact incroyable des pénuries sur Renault et Dacia

    http://

    L’usine de Sandouville qui fabrique les utilitaires Trafic de Renault par exemple est désormais à l’arrêt faute de pièces.

    Il n’y a plus de camionnettes en cours de fabrication.

    Pourtant tous les acheteurs d’Amazon pensent continuer à recevoir leur livre le lendemain gratuitement conduit par un type qui vient en bas de chez vous, vous porter un livre à 9 euros gratuitement (quand vous êtes abonné prime). Entre la hausse du prix du carburant, l’absence de véhicule, et le fait que le chauffeur va vouloir manger et payer son loyer avec son travail, je pense que nous avons un très gros problème avec le modèle économique d’Amazon. Nous en reparlerons. C’est un autre sujet.

    Revenons à nos moutons.

    Dacia-Renault. L’impact de la pénurie de puces modèle par modèle

    « Chez Renault et Dacia, la crise des semi-conducteurs n’entraîne pas seulement des délais de livraisons à rallonge. Les deux marques ont aussi parfois été obligées de supprimer certains équipements, ou de les monter en atelier a posteriori. L’argus fait le point sur cette situation inédite.Semi-conducteurs : avant la pénurie actuelle, voilà un terme que vous n’aviez peut-être jamais entendu ! Mais aujourd’hui, dans l’industrie automobile, ces précieux composants électroniques sont l’objet de toutes les discussions. Quasiment tous les constructeurs souffrent en effet d’un manque de puces, qui engendre des réactions en chaîne.

    Le freinage automatique d’urgence sacrifié

    L’impact de la pénurie sur les équipements de sécurité des Zoe, Clio, Captur et Mégane. Cliquez pour agrandir.Chez Renault, on apprenait ainsi récemment que la Zoe serait désormais livrée sans système de freinage actif d’urgence (AEBS), comme certaines versions de Clio et Captur. Une situation exceptionnelle à laquelle l’organisme Euro NCAP va s’adapter : il ajoutera, comme il le fait déjà pour le Ford Puma, un commentaire indiquant que les cinq étoiles ne sont plus valables pour les variantes privées de cet équipement de sécurité. En contrepartie, le Losange a revu les tarifs à la baisse. La Mégane perd, quant à elle, cette option AEBS sur les finitions Zen en Business.

    Des écrans toujours aussi manquants

    « Du côté des écrans, les ennuis ont débuté dès le printemps. En ce mois d’octobre, on note bien une légère amélioration pour la Clio, avec la réouverture du pack Grand Écran (instrumentation numérique 10 pouces et dalle centrale tactile 9,3 pouces) sur la variante Intens et la nouvelle série spéciale Lutecia. Mais du côté des utilitaires, des Kangoo d’ancienne génération, des Express, des Trafic et des Master sont produits avec un système multimédia non fonctionnel. Les concessions se chargeront d’y ajouter un écran a posteriori, lorsque cette pièce sera enfin disponible. Ce procédé, aussi appelé « rétrofit », a également été employé par Dacia sur son Duster, avant restylage. Mais désormais, la marque intervient directement à l’usine, en stockant les véhicules incomplets le temps de recevoir les pièces… et en décalant les livraisons d’autant ».

    Pénurie rétroviseurs rabattables

    « Des exemplaires de Clio, Captur ou Arkana sont aussi livrés sans rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement : cet équipement sera installé a posteriori en atelier.
    En revanche, le constructeur roumain confesse qu’il n’a pas de « solution de contournement » pour les compresseurs de climatisation, fournis par Marelli, les capteurs d’ABS et d’ESP Bosch ou Continental et les centrales de commande d’airbag. Des éléments indispensables qui pourront contribuer à augmenter encore les délais. Sur les Duster et Sandero, des condamnations centralisées peuvent aussi manquer dans un premier temps, et demander une installation ultérieure dans le réseau. Même topo pour des rétroviseurs rabattables électriquement sur les Clio, Captur ou Arkana. Les impacts de cette pénurie de semi-conducteurs sont donc multiples, aussi bien chez Dacia que chez son propriétaire, et la situation évolue de jour en jour… rarement dans le bon sens. Dans leur tarif du 13 octobre, les Clio et Captur Intens perdent ainsi leur pack Easy Drive, qui comprenait le régulateur de vitesse actif, le détecteur d’angle mort et l’assistant Autoroute et trafic ».

    La situation ne s’améliore pas. Elle s’aggrave !

    Au moment où vous lirez ces lignes, les choses ne vont pas mieux, elles s’aggravent.

    Au ministère de l’économie, de la croissance et du bonheur collectif, le mamamouchi Bruno le Maire a décidé en comité du bureau politique que le taux de croissance de l’an de grâce 2021 serait de 6.5 % pour la France sous la haute présidence du phare du palais et de sa luminescence élyséenne.

    6.5 % même si les rayons sont vides, même si l’essence coûte cher, même s’il n’y a plus de camionnettes de livraison, plus d’AdBlue dans les réservoirs, plus d’aluminium, etc…

    Si vous réussissez à avoir une nouvelle voiture, elle aura sans doute quelques trous dans le tableau de bord, quelques écrans manquants, et bientôt vous n’aurez plus rien du tout lorsque les systèmes de freinage ne pourront plus être livrés.

    Vous assistez à l’extinction de l’industrie automobile européenne.

    Elle sera remplacée par l’industrie automobile chinoise.

    Charles SANNAT

     

    Source l’Argus.fr ici


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :