• L’extrême gauche avoue avoir organisé dix squats de migrants ...

    Nantes : L’extrême gauche avoue avoir organisé dix squats de migrants à Nantes

    poterie_squat_rennes

    28/08/2017 – 06h00 Nantes (Breizh-info.com) –  C’était difficile de nier l’évidence, l’ultra-gauche a donc avoué. Oui le squat de soudanais installés dans la maison des retraités pendant leurs vacances, c’est elle. Ce sont des militants d’ultra-gauche qui ont repéré la maison, sont entrés par effraction, l’ont occupée quelques jours sans attirer l’attention des voisins, puis y ont installé les clandestins soudanais. Ceux-ci ont d’ailleurs été relâchés dans la nature à peine 24h après leur interpellation dans le squat.

    Mais attention : c’était une regrettable « erreur sur la cible », il y a des raisons humanitaires, les méchants ce sont les autorités qui ne déversent pas la corne d’abondance pour accueillir tous les migrants qui se présentent, ainsi s’épanche l’association DAL 44, une des vitrines  de l’ultra-gauche.

    Au passage, Philippe Gallis, co-président du DAL 44, avoue « une dizaine de maisons abandonnées et locaux vides » occupés par « deux cent ou trois cent migrants à Nantes ». Auxuquels s’ajoutent encore 150 à 200 clandestins qui sont dans la rue, ou dorment dans des squats organisés par des compatriotes. Ainsi, les migrants issus du Maghreb qui multiplient vols à l’arraché et infractions à la législation sur les stupéfiants au centre de Nantes et de Rennes, voire Brest, et qui ne cessent de se déplacer et de changer d’identité, d’âge ou de nationalité au gré des villes et des interpellations.

    On peut apprécier (ou non) l’ampleur de l’appel d’air provoqué à Nantes par l’action de l’ultra-gauche. En effet, fin 2015, 160 migrants clandestins étaient hébergés dans cinq squats gérés par des collectifs d’extrême-gauche, et encore à peu près autant étaient à la rue ou dans d’autres squats non militants.

    LM

    Crédit photo : Pixabay (cc)
    [cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :