• L'assassin d'une policière, massacrée à coups de sabre

    L'assassin d'une policière, massacrée à coups de sabre, remis en liberté moins de 5 ans après

    Le meurtrier d'Anne Pavageau a été remis en liberté. La policière avait été tuée à coups de sabre japonais à la préfecture de Bourges en octobre 2011. Les policiers de Bourges qui viennent d'apprendre la nouvelle sont vent debout contre cette décision qui remonte à juin 2015.

    La décision n'est pas récente mais elle n'est arrivée à Bourges qu'il y a quelques jours. Le meurtrier d'Anne Pavageau serait libre depuis juin 2015, soit moins de cinq après son internement. L'information met le feu aux poudres, provoquant la colère des policiers et des proches de la victime.

    En octobre 2011, la policière Anne Pavageau, alors âgée de 30 ans, mère de deux enfants, a été tuée à coups de sabre japonais à la préfecture de Bourges . Son meurtrier, Olivier Roson a échappé à toute condamnation puisqu'il avait été déclaré schizophrène et donc jugé irresponsable en août 2013. Il a été interné à l'unité pour malades difficiles de Cadillac en Gironde. Sur décision médicale, il serait déjà sorti.

    Olivier Roson aurait enfreint son interdiction de revenir dans le Cher. Il aurait été aperçu à Bourges fin 2016, début 2017. Le parquet de Bourges serait en train de vérifier cette dernière information.

    Lorsque le Parti de la France sera au pouvoir, les tarés devront répondre de leurs actes devant la justice au même titre que les criminels réputés « sains d'esprit ». Et les tueurs de flics seront systématiquement condamnés à mort.

    Source : https://www.francebleu.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :