• Il s'appelait Dylan Bouvier

    Il s'appelait Dylan Bouvier

    Ce suicide d'un jeune Français n’émouvra ni la bien-pensance médiatique ni le Président de notre chère République.

    Il s'appelait Dylan Bouvier. Il avait à peine 20 ans et un parcours chaotique.

    Il s'était joint aux manifestants d'Arzon pour dénoncer l'agression sexuelle par un migrant et la colonisation de son pays.

    Suite à la cohue générale, il fût dans la foulée arrêté et jugé à Vannes avec trois autres camarades.

    Un jugement durant lequel le procureur lui demanda scandaleusement, « s'il avait pris du plaisir » à frapper l'éducateur que Dylan avait, dans la confusion, pris pour un migrant.

    Le verdict - le procureur avait requis plusieurs mois de prison ferme - devait être rendu au mois de mars 2017.

    Dylan Bouvier n'entendra pas ce verdict prononcé au nom de la République française.

    En effet, et sans doute aussi pour beaucoup d'autres raisons, Dylan a mis fin à ses jours en ce lundi 13 février 2017 au matin.

    Repose en paix Dylan. Loin de ce monde absurde dans lequel tu as estimé ne plus avoir ta place.

    Nous n'oublierons pas ceux des nôtres qui un jour, ont combattu.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :