• Et c’est un mec comme Fabius qui va juger la légalité de la loi Covid !

    Et c’est un mec comme Fabius qui va juger la légalité de la loi Covid !

    Bon et bien voilà, cette saloperie de loi a été adoptée par 117 députains qui ont choisi d’emmerder 68 millions de Français. Reste à espérer que le Conseil constitutionnel qui agit en dernier recours puisse retoquer cette loi liberticide mais là, il ne faut pas rêver !

    Le Conseil constitutionnel est présidé par une vieille connaissance : Laurent Fabius. Vous savez, celui qu’à l’époque beaucoup trouvaient si brillant, fils d’un richissime antiquaire qui a toujours habité dans un quartier extrêmement pauuuvre, le 16° arrondissement de Paris. Membre du parti socialope, faisant partie de la gauuuche caviar, il a pratiquement fait tous les ministères, (il est vrai que ces gens sont pratiquement tous interchangeables comme dans les rayons de supermarché où un jour vous pouvez être responsable du rayon soutien-gorge et le lendemain vous retrouver au rayon bricolage). Il a été également président de l’Assemblée nationale ; c’est à lui qu’on doit l’impôt sur les grandes fortunes, mais en homme avisé puisqu’il détient une partie (42 %) d’une société de vente d’art, il n’oublie pas d’exclure de cet impôt les œuvres d’art (charité bien ordonnée…). Il est un des grands coupables, mais pas responsables, de l’affaire du sang contaminé.

    Il nie malgré toute évidence et les informations des services de renseignement français que le Qatar finance les mouvements terroristes. Il est à noter quand même qu’il a été entendu par les juges d’instruction concernant le maintien des usines de ciment Lafarge au prix d’arrangements financiers avec les groupes armés terroristes tels que l’État islamique mais comme de bien entendu, en tant que ministre, il n’était au courant de rien, n’a rien vu et n’a rien entendu… et c’est finalement le benêt Hollande qui le nomme président du Conseil constitutionnel.

    Son fils Thomas, joueur invétéré, est couvert de dettes et a trempé sans être condamné dans plusieurs affaires de chèques sans provision aux États-Unis où un mandat d’arrêt est délivré contre lui et à Marrakech pour couvrir ses dettes de jeu ; il a été contraint de se faire interdire volontairement l’entrée dans les casinos en France et a eu des démêlés avec le fisc et Tracfin lors de l’ achat de son appartement à Paris, pour la somme de 7 millions d’euros, alors qu’il ne déclare aucun revenu en France… ce qui lui a valu un contrôle fiscal qui a duré 3 ans dont il est ressorti avec une absence de redressement (ce qui est très rare…. merci papa).

    Bref, je ne sais pas si c’est à cause des déboires de son fils que le père, Laurent, s’est mis à boire mais ce qui est certain, c’est qu’il est devenu un véritable alcoolique, un vrai pochtron et il est désormais bourré du soir au matin !

    ET C’EST CE MEC QUI FINALEMENT VA JUGER DE LA LÉGALITE DE CETTE LOI LIBERTICIDE ! LA FRANCE EST UN PAYS FORMIDABLE OÙ CE GENRE DE CHOSE EST POSSIBLE !


    En plus, outre le côté illégal de cette loi qui va à l’encontre des lois européennes qui sont très claires et précisent que nul ne peut obliger quelqu’un à se faire vacciner, ce passe sanitaire est absolument impossible à mettre en œuvre vu que les cafetiers et restaurateurs ne sont pas habilités à vérifier nos identités. D’autre part, en cas de descente de police pour vérification, certes les forces de police peuvent pénétrer dans un bar ou une salle de restaurant puisque c’est public mais si vous vous réfugiez dans les cuisines ils ne peuvent plus exercer leur contrôle vu que cet endroit est privé, donc il leur faut un mandat… de belles soirées en perspective…

    Patrick Jardin


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Juillet à 14:00

    Et dire que ce charlot nous coûte un pognon de dingue pour pas grand chose de bien au pays ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :