• Elle refuse de se convertir, il la frappe

     Rennes. Elle refuse de se convertir, il la frappe

    Publié le 7 janvier 2017 par Dominique MOREL

    Un homme condamné pour avoir frappé sa compagne qui refusait de se convertir à sa religion a été écroué à la prison de Rennes - Vezin, jeudi. | Photo : Philippe Chérel / Ouest-France.

    Un homme condamné pour avoir frappé sa compagne qui refusait de se convertir à sa religion a été écroué à la prison de Rennes - Vezin, jeudi. | Photo : Philippe Chérel / Ouest-France.

    Un homme a été condamné ce jeudi à Rennes à 17 mois de prison ferme pour avoir frappé sa compagne qui refusait de se convertir à sa religion. Il estimait notamment qu'il « fallait se marier religieusement pour ne pas être dans le péché. »

    Un homme de 34 ans, a été condamné, hier soir, pour des violences conjugales sur fond de radicalisation islamiste.Le 30 janvier, des musulmans pratiquants alertent la police suite à des propos entendus à la mosquée. Les fidèles nourrissent, après la prière, des inquiétudes de radicalisation pour un homme.

    « Il s'est radicalisé »

    Les policiers prennent note et retrouvent une main courante déposée par une femme suite à des violences commises par son ancien compagnon. Ce dernier lui a tiré violemment l’oreille et l’a frappée sur les cuisses. Depuis des semaines, il la harcèle en proférant des menaces de mort.

    La jeune femme raconte comment son ancien ami s’est radicalisé ces derniers mois, par SMS et par des messages oraux. En septembre, il est parti au Mali. « Il a profondément changé depuis son retour, explique l’ancienne concubine. Il s’est radicalisé. » Il promet aussi « qu’Allah va se venger contre les mécréants qui ne se convertissent pas », affirme-t-elle.

    « Avant, je fumais, je buvais… »

    Dans le box, le prévenu, en djellaba violette, écoute les charges retenues contre lui. Il ne nie pas les violences conjugales, délit pour lequel il est jugé en comparution immédiate, mais il conteste sa radicalisation. « Je n’ai jamais forcé quelqu’un à être musulman, dit-il calmement. Avant, j’étais comme elle, je fumais, je buvais, mais c’est fini maintenant. »

    « La religion prend de plus en plus de place dans sa vie »

    Le prévenu invoque un complot dont il serait victime de la part de ses deux anciennes amies. Même au travail, poursuit-il, ses collègues « se foutent de lui ». C’est d’ailleurs pour ça qu’il n’a pas remis les pieds sur son lieu de travail depuis le 23 décembre. « C’est à force de prier que j’ai compris que tous se foutaient de moi, explique le plombier. Et il faut se marier religieusement pour ne pas être dans le péché. »

    Le parquet lui rappelle ses menaces de mort, toutes fondées sur l’islam. Son ancienne amie, à la barre, ne cache pas son angoisse. « La religion prend de plus en plus de place dans sa vie, dit-elle. Il est dans le bien et tous les autres dans le mal. »

    En prison

    Le procureur requiert une peine de 24 mois de prison, dont six avec sursis. Le tribunal lui inflige 18 mois, dont six avec sursis et la révocation d’un sursis de 5 mois, soit 17 mois au total. Il a été écroué jeudi soir à la prison de Rennes - Vezin.

    source Ouest France.fr (6 janvier 2017)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :