• Elle a tracté pour le FN et réclame ses frais de campagne

    Des repas facturé à 180 euros ,pire qu'un ministre !...

    *************************************************************************

    Elle a tracté pour le FN et réclame ses frais de campagne

    IMG_0374

    «Je n’ai jamais refusé quoi que ce soit. Elle a envoyé ses frais après la date limite, je n’en suis pas responsable»

    Thierry Besson, candidat FN aux législatives

    Quand est venu le moment de se faire rembourser les « presque 4 000 euros » sortis de sa poche, la retraitée a pris une douche froide. L’argent engagé, elle ne le reverra pas de sitôt. « J’ai pourtant envoyé tous les justificatifs pour mes déplacements, mes frais de bouche, mais M. Besson m’a dit qu’il ne me paierait pas parce que je n’avais rien fait pour lui. »

    Le candidat frontiste assume en effet le fait de « ne pas l’avoir mandatée pour quoi que ce soit »« Elle s’est immiscée dans ma campagne », assure-t-il. L’homme jette un regard critique sur la militante : « Quand je regarde ses frais, avec des notes de restaurant à 180 euros, cela ressemble plus à un parcours gastronomique qu’à autre chose. C’est limite si elle ne nous demande pas de rembourser les réparations de sa voiture… » Une fois ces précisions apportées, Thierry Besson rappelle néanmoins que la décision de rembourser Denise Daumont ne lui revient pas. « Je n’ai jamais refusé quoi que ce soit, elle n’est simplement pas dans les règles. Elle a envoyé son récapitulatif le 29 juillet après la date limite, je n’en suis pas responsable. Le service juridique du FN est au courant, la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) également, ce n’est pas à moi de trancher. »

    Denise Daumont a effectivement alerté les dirigeants frontistes pour signaler sa situation. « Nicolas Bay, Gilbert Collard, Baptiste Philippo, Pascal Erre, mais personne n’a voulu prendre le taureau par les cornes. » Elle s’est alors tournée vers la CNCCFP : « Après trois courriers, ma requête a finalement été prise en compte ». Reste donc désormais à la commission à régler ce litige interne au parti, au moment où les comptes de campagne de Thierry Besson seront examinés. « Je me suis donnée sans compter, estime la bénévole. J’espère que je serai enfin soutenue. »

     Margaud Déclemy


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :