• DÉMISSION D’UN CADRE LOCAL DU FRONT NATIONAL : POURQUOI ?

    COMMUNIQUE d'un ancien partisan Nationaliste Du FN ..

    DÉMISSION D’UN CADRE LOCAL DU FRONT NATIONAL : POURQUOI ?

     
     
    Bien Chers Amis,

    J’ai tenté bien modestement – souvent imparfaitement – d’animer la 7ème circonscription des Yvelines pour le compte du Front National. Aujourd’hui, je pense qu’une ou un autre la dirigera mieux que moi. J’ai demandé à mon Secrétaire départemental de bien vouloir accepter ma démission en tant que Secrétaire de circonscription.

    En outre, je n’ai plus le cœur à demeurer membre du Front National.

    Carte FN découpée

    En voici les raisons :

    Plus que tout autre crime dans l’Histoire des civilisations, le PARRICIDE a porté le malheur et la désolation sur celles et ceux qui l’ont commis ainsi que sur leur entourage. Je ne souhaite pas y être associé. C’est la raison première pour laquelle j’appelle mes amis et tous ceux que je n’ai pas le plaisir de connaître mais pour qui l’Honneur et la Fidélité ne sont pas de vains mots, à voter « NON » au Referendum d’opérette qui nous est servi en ce moment.

    Que la Présidente Marine Le Pen ait des options stratégiques, des sensibilités, voire même des visées différentes de celles de Jean-Marie Le Pen est chose parfaitement naturelle et admissible. J’aurais d’ailleurs voté pour elle au Congrès de Tours… si le matériel de vote m’avait été adressé. Je n’ai donc pas à regretter mon vote. (Au reste, j’observe que je n’ai pas reçu ledit matériel de vote pour faire savoir mon sentiment au Congrès de papier de ce jour. Sans doute un oubli. Ou une erreur de La Poste bien sûr…)

    Ce qu’on a voulu appeler la dédiabolisation et les efforts réels de modernisation du Front National ont porté leurs fruits. Ce fait est indéniable. Je ne suis pas plus que Marine – pas plus que vous – bienveillant à l’endroit des braillards imbéciles et nazillons ou prétendus tels, qui, s’ils étaient demeurés au parti, auraient jeté le discrédit sur le combat politique. Les écarts outranciers de langage et les marques d’incivilité sont certes également à proscrire, en politique comme dans la vie courante. Pour autant, si Marine Le Pen a pris la direction du FN, soutenue et adoubée par son père, c’est bien parce que Jean-Marie Le Pen a fondé ce parti il y a plus de 40 ans, s’est battu tous les jours contre vents et marées jusqu’à arriver au second tour des Présidentielles de 2002. Il a fait pousser le chêne ; elle l’a arrosé et profite de son feuillage. C’est tout à son honneur mais c’était aussi son devoir. Et si son père n’avait pas vécu, Marine n’aurait jamais vu le jour.

    Pour autant, sur ce chêne, ont poussé des greffons. Je vous avertissais le 7 de ce mois de « l’émergence d’une certaine catégorie de nouveaux militants que leur faconde, leur personnalité ou leurs aptitudes naissantes ou passagères et même parfois leur préciosoté a distingués et qui se voient naître une âme de carriériste. » Je poursuivais « Ceux-là ne se battront pas pour cette idée de la France qui nous a rassemblés mais pour eux-mêmes. Ils vous charmeront. Ils vous utiliseront. Ils vous trahiront. » Je maintiens mes propos.

    Que l’on prétende que seuls Marine et son équipe ont fait du FN le premier parti de France est une sottise éhontée. Ce qui a hissé le FRONT NATIONAL au sommet, c’est la prise de conscience progressive de nos Compatriotes, peu-à-peu depuis 40 ans, de la nature criminelle du Système mondialiste qui nous gouverne. Mais aujourd’hui les événements s’accélèrent. Le danger se fait de plus en plus palpable. Les pressions abominables de ce qui nous sert de gouvernement acculent notre Peuple à la ruine et le plongent dans la désespérance. Le sang des Français continue à couler, à Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère, tout comme celui d’autres Européens à Sousse en Tunisie… Pensez-vous que le cauchemar soit derrière nous ?

    Ce qui a fait du FN le Premier Parti de France, c’est l’ESPRIT DE LA PATRIE. Point barre./

    Mais la dérive chevènementiste, pseudo-humaniste et islamo-bienveillante que nous connaissons maintenant nous a privés de tout cet électorat de la Droite Nationale pas encore rallié, en le dédaignant au bénéfice des profiteurs de la République. Jusqu’à un temps récent, ces Françaises et ces Français, désarçonnés par les gabegies de la Droite molle et les turpitudes de ses dirigeants étaient prêts à franchir le pas pour rejoindre le FN. Mais bon nombre d’entre eux ont désormais été séduits par le chant des sirènes de ce nouveau parti hypocritement appelé « Les Républicains ». La France va mal. Son état empire. Chaque jour. Et les Français qui entendent à tout prix défendre leur identité et leur civilisation n’ont que faire d’une formation politique à l’eau-de-rose.

    Il est malheureusement fort à craindre que la normalisation” du discours du Front le plonge dans le béniouiouisme béat de toute la classe politique aux ordres du Système et soit de nature à nous faire perdre notre âme.

    J’observe en outre – en ma qualité d’ancien cadre local – que les élus du Front National sont livrés à eux-mêmes. Sans soutien. Sans formation. Sans conseils. Abandonnés. Encore obtiennent-ils le droit d’assister à une petite conférence de temps à autres quand ils la quémandent misérablement.

    Jean-Marie Le Pen est certes doté d’une très forte personnalité qui parfois, peut déranger les âmes sensibles. Mais les Français étaient accoutumés à la gouaille et au sens de la provocation souvent humoristique de ce dinosaure politique. Depuis qu’il a quitté la Présidence, il s’est effacé au profit de sa fille à qui il a laissé la barre. De bonne grâce, il a abandonné la tête de liste aux élections régionales en PACA et a fait, en vain, de multiples concessions à la nouvelle direction. À qui donc obéit cette dernière ?

    Je vous reverrai toutes et tous avec grand plaisir, à titre privé et amical, en espérant vivement qu’un jour – peut-être proche – je pourrai rejoindre ceux d’entre vous qui auront eu la patience de l’attendre, dans un FN redevenu fidèle à sa mission historique : sauver notre Patrie.

    Je vous souhaite un fort bel été.

    Luc Sommeyre

    Secrétaire du Front National pour la 7 ème Circonscription élargie des Yvelines

    Ancien candidat FN aux élections départementales

    http://www.minurne.org/?p=2312


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :