• Course-poursuite sur l’A 16 à 200 km/h avec des Kurdes armés

    Course-poursuite sur l’A 16 à 200 km/h avec des Kurdes armés

    Les fuyards, d’abord pris en chasse dans le Dunkerquois, ont roulé à plus de 200
km/heure sur l’A16, selon les forces de l’ordre. 
PHOTO JEAN-PIERRE BRUNET
    Les fuyards, d’abord pris en chasse dans le Dunkerquois, ont roulé à plus de 200 km/heure sur l’A16, selon les forces de l’ordre. PHOTO JEAN-PIERRE BRUNET

    Jeudi 3 août, vers 19 h, trois motards du service des douanes décident d’interpeller une voiture immatriculée en Grande-Bretagne et venant de Belgique. À l’avant de la BMW se trouvent deux hommes.

    À Zuydcoote, le conducteur fait demi-tour pour retourner en Belgique. Les agents des douanes mettent fin à la poursuite et donnent sur les ondes les renseignements concernant cette voiture.

    Les policiers de Calais remarquent alors le véhicule qui circule en direction de Boulogne-sur-Mer.

    Vitesse estimée à 200 km/h

    Ils tentent de stopper le fuyard qui va accélérer jusqu’à atteindre une vitesse estimée de 200 km/h.

    Le chauffard s’enfuit mais les forces de l’ordre unissent leurs efforts. Du côté des policiers de Boulogne, on s’organise. À la sortie Wimille de l’A16, ils mettent en place un rétrécissement, ce qui a pour effet de créer un bouchon qui leur permet d’attendre les fugitifs.

    Ne pouvant franchir le barrage, ces derniers quittent la voiture pour tenter de s’enfuir à pied. Le passager s’empare d’un sac et tente d’en sortir un objet, sans y parvenir.

    Une arme et des munitions

    Il finit par jeter le sac sous la voiture. Il y sera découvert un pistolet Smith et Wesson 9 mm, chargé de huit cartouches, ainsi que quatre boîtes de 50 munitions du même calibre.

    Lors des auditions, les deux Kurdes, qui ont tout de l’attirail des passeurs, vont enchaîner les explications contradictoires. Devant le tribunal, en comparution immédiate, lundi, le chauffeur, Nawzad Abdluad, 20 ans, met son passager et compatriote, Hardi Kadir, 27 ans, hors de cause.

    Concernant l’arme, les deux hommes semblent d’accord sur un point : aucun des deux ne savait qu’elle se trouvait dans la voiture… «  Vous ne saviez pas, insiste le président à l’adresse du passager, pourtant vous quittez la voiture en emportant ce sac, tentant même d’y extraire ce qui se trouvait à l’intérieur. » Le pistolet, passé au fichier spécial répertoriant les armes de catégorie B, aurait été volé ou perdu en Belgique.

    Poursuivis pour refus d’obtempérer ainsi que pour port d’arme de catégorie B sans autorisation, les deux prévenus se voient infliger une peine de trois ans de prison ferme, 2 000 € d’amende douanière ainsi qu’une interdiction du territoire français pendant cinq ans. Le tribunal ordonne leur maintien en détention.

    http://www.lavoixdunord.fr/202778/article/2017-08-10/course-poursuite-sur-l-16-200-kmh-avec-des-kurdes-armes


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :