• Aucune honte pour les collabos ...

    Eragny (95) : l’État impose la construction de 150 logements pour migrants dans la ville de Samuel Paty

    Le maire d’Éragny-sur-Oise, Thibault Humbert, persiste et signe : il refuse que l’État construise dans sa ville 150 logements d’urgence destinés à des majeurs isolés.

    Une fin de non-recevoir ferme et définitive. Mardi 22 septembre, le maire (Lr, Libres !) d’Éragny-sur-Oise (Val-d’Oise)Thibault Humbert, a organisé une conférence de presse à l’espace des Calandres. Mot d’ordre de ce rendez-vous auquel avaient répondu présent Jacqueline Eustache-Brinio et Sébastien Meurant, sénateurs Lr du Val-d’Oise : dire non à la construction de logements modulaires destinés à des majeurs isolés et « le cas échéant » à quelques familles avec enfants. Un projet porté par l’État et la préfecture de la Région Ile-de-France.

    « Le Val-d’Oise n’est pas une poubelle »

    Ce projet a été mené sans concertation. On ne peut que s’indigner du comportement de l’État quand on voit son mépris pour les maires », martèle l’élu.

    Ce mépris envers les maires est purement scandaleux, enfonce Jacqueline Eustache-Brinio. Le Val-d’Oise n’est pas une poubelle ! Le préfet de Région est certes nouveau, mais il va falloir qu’il apprenne à travailler avec les maires. Ce projet pose problème pour Éragny, le Val-d’Oise mais aussi l’Ile-de-France. On assiste à une accélération de l’arrivée sur notre sol de mineurs isolés qui viennent en majorité du Maroc. Ils n’ont pas vocation à rester en France, il faut qu’ils rentrent chez eux ! L’État ne peut pas se décharger de ses problèmes sur les autres. »

    Actu.fr


  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Octobre à 12:39

    Bien d'accord avec ce maire, qu'ils retournent dans leur pays d'origine, on en a marre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :