• Tarn : Florent, 35 ans, poignardé à mort par un Haïtien ivre

    Par:  ..

     

    On ne vous dit pas tout et cela se passe pourtant en France.

    À Arras, dans le Pas-de-Calais, incarcéré dans le centre de détention de Bapeaume, un Marocain, en situation irrégulière et âgé d’une quarantaine d’années, lourdement condamné pour viol et considéré comme extrêmement dangereux, s’est évadé en bousculant son escorte pénitentiaire, alors qu’il était menotté, et a pris la fuite en courant.

    On peut vraiment se poser la question : à quoi servait cette escorte pénitentiaire incapable de d’empêcher un prisonnier, dangereux et menotté, de s’enfuir, après les avoir bousculés ? Vraiment des incapables !

    Un important dispositif a été mis en place pour pallier le manque de professionnalisme de ces « surveillants » et l’individu a été appréhendé quelques heures plus tard alors qu’il cherchait à retirer ses menottes.

    C’est là que l’on ne comprend plus ! On expulse de France, sans délai, un Mohammed qui vit à Roubaix depuis 2012 et qui n’a rien à se reprocher, et à qui on ne reproche d’ailleurs rien, bien au contraire, et on « conserve » un migrant clandestin très dangereux et condamné pour viol !

    Décidément l’administration marche complètement sur la tête à un moment où il faudrait surtout qu’elle ait les pieds bien sur terre !

    À Saint-Amans-Sault, dans le département du Tarn, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h du matin, alors que la fête se déroulait dans la joie, un individu âgé de 21 ans, fortement alcoolisé et d’origine haïtienne, a poignardé très violemment un père de famille, Florent Basso, 35 ans, qui se trouvait en compagnie de sa fille, âgée de six ans, et de sa compagne, Céline, et cela sans aucune raison apparente.

    Cela s’est passé derrière l’orchestre du bal et près des manèges.

    Florent est mort des suites de ses blessures.

    De courageux témoins de ce drame ont pu maîtriser ce voyou, quelques-uns ont été blessés durant l’altercation, et l’ont remis aux gendarmes qui l’ont placé en garde à vue.

    Florent était très apprécié de toute la commune. Ancien joueur de foot de Saint-Amans et assidu à la pétanque le dimanche, il était salarié à l’entreprise Terreal.

    « Florent a voulu défendre des personnes dès qu’il a aperçu le couteau à la main du Haïtien, et constaté qu’il était déterminé à faire du mal. Il a certainement sauvé la vie à quelques personnes présentes. C’est un héros », a déclaré, très émue, sa compagne, Céline.

    Le meurtrier résidait à Albi (Tarn).

    À Nantes (44), c’est un migrant clandestin âgé de 20 ans et d’origine guinéenne qui est monté à bord d’un bus avec un couteau de boucher à la main, dans la nuit du mardi 20 août.

    Les policiers de la BAC prévenus ont fait descendre tous les passagers du bus avant d’interpeller l’individu menaçant.

    C’est alors qu’il a tenté de s’échapper par la porte du milieu en blessant profondément au front (plaie ouverte) l’un des policiers qui s’interposait.

    À Aulnay-sous-Bois, dans le 93, dans la nuit du 20 au 21 août, une bande d’une quinzaine d’individus, munis d’armes à feu, a envahi le tournage d’un clip de la vedette du rap Booba, qui se filmait dans un entrepôt désaffecté, 50 rue Becquerel.

    Ils ont ouvert le feu sur un spectateur qui assistait au tournage. Blessé aux jambes, il a dû être hospitalisé, puis ils ont agressé et blessé à coups de battes de base-ball deux autres membre de l’équipe de tournage, dont le réalisateur du clip et un technicien, qui ont pu se réfugier dans une petite épicerie toute proche.

    Aucune interpellation sur place puisqu’ils ont pris la fuite.

    Des douilles de calibre 9mm ont été découvertes sur les lieux.

    C’est dans la nuit de lundi 19 à mardi 20, dans la cité universitaire Vauban, à Guyancourt, où une trentaine d’étudiants organisaient une soirée, que trois jeunes filles âgées d’environ 19 ans ont été agressées sexuellement, et l’une d’elles violée (conduite à l’hôpital André-Mignot du Chesnay-Rocquencourt, pour y subir des examens et un prélèvement d’ADN).

    Les agresseurs, dont on ignore les origines, âgés d’une vingtaine d’années et reconnus pour avoir traîné dans le secteur, sont activement recherchés.

    Mardi après-midi, un peu avant 14 h, à Cournon, une dame octogénaire a été violentée et blessée à l’arme blanche par deux individus qui sont repartis avec un très maigre butin (le portefeuille et quelques dizaines d’euros).

    Une voisine, Madeleine, qui se trouvait dans son jardin, rue des Coquelicots, a entendu les appels au secours, s’est précipitée et a trouvé cette pauvre femme en état de choc, avant qu’elle ne soit hospitalisée.

    Dimanche c’est à Lille, en plein centre-ville, rue des Tanneurs, zone piétonnière, vers 5 h 30, qu’une jeune femme a été violemment agressée sexuellement. Saisie par les chevaux et jetée au sol.

    Quelques minutes plus tard un suspect, correspondant au signalement fourni par la victime, a été interpellé dans le vieux Lille.

    À Rennes (35), mardi après-midi  au supermarché « U Express » de la rue Saint-Hélier, un individu âgé de 35 ans est entré muni d’une hache.

    Pris de panique, une douzaine de clients sont sortis en courant.

    L’individu, déjà connu des services de police pour des actes de violence, avait déjà eu un différent avec le gérant du magasin, notamment sur un problème de stationnement non autorisé.

    Il a pris la fuite avant l’arrivée des policiers de la BAC.

    À Maing (59), c’est une nouvelle fois un maire qui a été agressé et menacé.

    Philippe Baudrin s’opposait à l’installation d’un campement sauvage par les gens du voyage.

    Menacé à l’aide d’une tronçonneuse, il a porté plainte pour agression, menace de mort et dégradation de mobilier urbain, contre les membres de cette communauté particulièrement agressive depuis quelques temps.

    Un avion de la compagnie « Transavia » qui effectuait un vol Paris/Tunis a dû être dérouté sur Nice à cause d’un islamiste qui effectuait sa prière devant la cabine de pilotage et a frappé violemment une hôtesse de l’air qui s’y opposait.

    À l’arrivée il s’est battu avec les policiers qui l’interpellaient en hurlant « Allahu akbar ».

    Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui dans notre « Douce France » ! Dormez en paix, tout va pour le mieux « chez nous », Romain Goupil !

    Manuel Gomez


    votre commentaire
  • Scandale Epstein : politiques et hommes d’affaires mouillés peuvent trembler…

     Par:  -

    Résultat de recherche d'images pour "photo epstien et maxwelle"
    Avec l’affaire Epstein, on n’est plus dans le simple fait divers concernant du menu fretin pervers qui s’adonne à ses sordides activités de pédophilie.
    .
    Car c’est un vaste réseau mondain qui a été démasqué, un banc de très gros poissons que la justice américaine a bien l’intention de capturer dans ses filets. C’est une enquête tentaculaire qui s’annonce, aux nombreuses ramifications mondiales. De la dynamite, compte tenu de l’ampleur de ce réseau pédophile.
    .
    On comprend mieux le peu d’empressement du Parquet à lancer une enquête en France. Le pouvoir joue la montre et ne semble pas pressé de remuer la vase avant de voir ce qui va d’abord ressortir du côté américain.
    .
    Ceux qui s’imaginent que la justice américaine va mettre la pédale douce et minimiser les faits se trompent lourdement. Nous ne sommes pas en Europe !
    Et ce n’est pas le suicide plus que suspect du principal coupable qui va enterrer l’affaire, si l’on en croit le procureur général des États-Unis.
    .
    « Je peux vous assurer que l’enquête va continuer, visant quiconque ayant été complice de Jeffrey Epstein. Aucun complice ne dormira tranquille. » C’est clair !
    .
    En Angleterre, le pouvoir et la police ont couvert pendant des années un viol de masse ayant fait plus de 1 000 jeunes victimes, tombées sous la coupe d’un réseau pakistanais.
    .
    Mais en Amérique, suite à l’agression sexuelle commise par DSK, les policiers new-yorkais n’ont pas hésité à lui passer les bracelets aux poignets, tout directeur du FMI qu’il était. Images qui ont fait le tour du monde.
    .
    Si les faits s’étaient déroulés en France, nul doute que l’affaire aurait été étouffée. Quel policier aurait osé arrêter celui qui était pressenti pour devenir le futur président de la République ?
    .
    La justice américaine n’a pas hésité non plus à s’attaquer à Bill Clinton pour ses frasques avec Monica dans le bureau ovale.
    .
    Les complices sont donc dans le collimateur du procureur, avec en tête de liste Ghislaine Maxwell, maîtresse et rabatteuse présumée de proies sexuelles pour Epstein.
    .
    Fille du magnat de la presse Robert Maxwell, cette Anglaise serait détentrice de secrets inavouables. Le problème, c’est qu’elle a totalement disparu de la sphère mondaine dans laquelle elle évoluait depuis toujours.
    .
    Elle est soupçonnée d’avoir agi en tant qu’entremetteuse, recrutant des mineures pour le vaste réseau.
    .
    Les plaintes de victimes abusées affluent. Recrutées comme « masseuses », les mineures se retrouvent piégées et entraînées dans des orgies sexuelles.
    .
    Son défunt père, Robert Maxwell, est soupçonné d’avoir été un agent du Mossad, ce qui ajoute au mystère entourant cette affaire devenue planétaire.
    .
    .
    Le fait est que c’est par le puissant réseau mondain familial que Ghislaine Maxwell a pu intégrer les élites new-yorkaises à la mort de son père. Proche du couple Clinton, son cercle de relations haut placées ne cessera de s’élargir.
    .
    Et le carnet noir du milliardaire le prouve. Politiques et hommes d’affaires de renom venus de toute la planète y figurent.
    .
    Mais le clou de l’affaire, et qui rend le suicide encore plus suspect, c’est que le couple Epstein-Maxwell ne se contentait pas de procurer des filles mineures au réseau. Les deux complices se seraient vantés « de posséder des éléments compromettants sur un nombre incroyable de personnalités riches et célèbres. » De quoi dynamiter le Gotha mondain.
    .
    On imagine que les ébats torrides des grands de ce monde, invités par Epstein sur son île des Caraïbes lors des orgies sexuelles organisées, ont été filmés sous tous les angles… L’île était truffée de caméras.
    .
    Une assurance-vie pour Epstein, voire un moyen de chantage ?
    .
    « Je contrôle tout et tout le monde », aurait dit Epstein. « Je rassemble les gens, je possède les gens, je peux nuire aux gens. »
    .
    À la lecture du lien cité plus haut, on mesure l’ampleur du scandale qui couve dans bien des chancelleries à travers le monde. Ce n’est pas de la dynamité que manipule le procureur général des États-Unis, c’est une bombe nucléaire.
    .
    Et apparemment, il semble bien décidé à la faire exploser. Et tant pis pour les victimes collatérales de la déflagration !
    .
    Jacques Guillemain

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Le piétineur de tombes, Joseph Zimet, nouveau « conseiller en communication » de Macron

    Le régime offre un beau poste à ce militant cosmopolite pour le consoler du fiasco de 2016.

    « Presque sept mois après le départ de Sylvain Fort, le chef de l’État a désormais un nouveau conseiller en communication pour les questions nationales. Joseph Zimet, 46 ans, ex-directeur général de la mission interministérielle du Centenaire de la Première guerre mondiale, travaillera aux côtés de Nathalie Baudon, la conseillère en communication internationale d’Emmanuel Macron.

    « Au sein du cabinet du président de la République, il sera en charge de la presse et de la communication nationale du président », précise l’Élysée, confirmant une information du Monde. « Le chef de l’État n’avait plus de responsable de sa communication nationale depuis le départ de Sibeth Ndiaye en mars 2019, nommée porte-parole du gouvernement. Historien de formation, ce proche de la mouvance strauss-kahnienne prendra ses fonctions dès cette semaine. » (source)

    Le fils du chanteur yiddish Ben Zimet avait fait parler de lui en 2016, alors qu’il était responsable de la commémoration nationale de la terrible et héroïque bataille de Verdun ; souvenez-vous : Joseph Zimet avait dû renoncer – face à l’indignation des Français non reniés – à la tenue d’un concert de rap avec l’énergumène africain « Black M », et s’était vengé en faisant courir dans une mise en scène ridicule des centaines de jeunes Français et Allemands sur les tombes des poilus morts à Verdun, au son du tam-tam

    À noter que cet individu est le mari de Ramatoulaye Yade, ancienne sous-ministre-potiche de Nicolas Sarkozy.

    Source : http://contre-info.com


    votre commentaire
  • Neuvième cercle: témoignage accablant d'une victime du réseau pédosataniste VIP mondial

    Cliquez ci-dessous le code avec votre souris ;

    http://papa-falco.eklablog.com/temoignage-accablant-d-une-victime-du-reseau-pedosataniste-vip-mondial-a168682324

    Témoignage accablant d'une victime du réseau pédosataniste ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique