• 14 Juillet pas encore islamique…mais ça vient!


    Le coup d’envoi du match Algérie-Nigéria sera donné ce soir à 21 heures, heure française…enfin française, faut voir… Pour un jour de fête nationale voilà qui tombe assez mal, y a pas à tortiller! Au risque de me faire plein de petits ennemis vachement dangereux, susceptibles de venir en hordes sauvages me faire la peau, je ne vous cacherai pas ma préférence marquée pour une victoire du Nigéria… Mais oui, voyons, certes je m’en bats l’œil et même tout ce qu’il vous plaira, le Nigéria c’est à peine si je sais où ça se trouve et le foot, ceux qui me connaissent n’iraient pas démentir que je m’en foute éperdument. Oui, seulement voilà, l’Algérie quand ça gagne de gros matches de ballon rond, ça déclenche chez nous des tsunamis de débordements joyeux, lesquels se terminent systématiquement par d’épouvantables saccages.Forcément! Presque tous nos Beurs, jeunes et parfois un peu moins jeunes -vu que la plaisanterie dure depuis bientôt un demi-siècle- possèdent deux nationalités, l’alimentaire et celle du cœur, pas la peine de préciser plus que ça, pas vrai? Or en ce beau jour de fête nationale, synonyme pour nous autres de liesse populaire estivale, defeu d’artifice et de bals des pompiers, tout une composante essentielle de notre population, à savoir les bi-nationaux provenant de l’autre rive Méditerranéenne, à tendance à faire la gueule. C’est pas du tout leur truc, ça, la fête de la France, parce que cette dernière ils ne peuvent pas la blairer! Le clébard normalement constitué ne mord pas la main qui lui donne à manger, le Beur oui, il voudrait carrément la dévorer! Le Beur hait la France et les Français. La raison profonde, il faut la chercher dans tout un ensemble de frustrations, de jalousie envieuse, d’incompréhensions, de xénophobie, de rancunes coloniales, de fanatisme islamique et d’ignorance crasse formatée par une Éducation Nationale sourde, aveugle et abrutie.
    Alors, si en plus d’un Quatorze Juillet propre à faire à cette catégorie de concitoyens l’effet de la muleta sur le pauvre taureau, vous ajoutez une victoire footeuse de nature à conduire le pays du regretté Bouteflika en finale de la Coupe d’Afrique, là, pour le coup, vous plantez la banderille! Le fauve alors bondit, fonce en avant et détruit tout sur son passage, lequel emprunte toujours nos centres-villes avec une dilection affirmée pour les Champs-Élysées, centre de gravité emblématique de l’impie Répupu Franchouille, Allahou Akbar!. Brandir fièrement le drapeau du Bled sur les Champs, équivaut à cracher à la gueule de ces saloperies de Kouffar, pourquoi s’en priver, pas vrai, surtout si en même temps c’est interdit par Castapiane, le pistachier de l’Intérieur, et surtout si c’est le 14 Juillet! Bien sûr une défaite ce soir risque de les mécontenter grave, au point, sans doute, de foutre le feu à quelques bagnoles dans leurs banlieues pourries. Mais là on reste dans le quotidien, la banalité, les affaires courantes. Quand on se prend la pile, on ne la ramène pas, même chez ces gens là cela demeure la règle…alors que dans le cas contraire, le gros patacaisse pourrait péter deux fois, ce soir et le jour de la finale, si par malheur… Mince alors, là je prends des risques inconsidérés, mieux vaut peut être changer de sujet! 

    Oui, parce que cette question, chez nous, on ne saurait la traiter que du bout des lèvres et encore avec un cheveu sur la langue. Même pas la peine d’envisager une seconde de demander à partir de quand, le 14 Juillet, on fêtera la République Islamique Française. Cela ne se fait pas, un point c’est tout! Ah mais tout de même, si on leur laisse ne serait-ce qu’un tout petit morceau de crachoir, à ces sales fachos, voilà t-y pas qu’ils s’en servent pour faire du racisme appliqué! On ne dit rien, voilà! Ou alors, vraiment, quand il n’y a pas moyen de faire autrement, on trouve des formules style « je pousse le caca sous le tapis et ni vu ni connu, je t’embrouille! »
    Sur tous les plateaux de télé, devant tous les micros des radios hexagonales, on invite, bien sûr, des représentants du R.N., ex FN de sinistre mémoire, le moyen de faire autrement, hein? Ils existent ces cochons-là, si malheureux que cela puisse être, ils enregistrent des résultats électoraux à faire baver d’envie tous les gauchiards de la politicaille de chez nous! Alors pas moyen de faire autrement, on les invite. Et ces infects tiennent désormais des discours empreints de calme et de modération, les duretés du PAF (non, pas celui-là, c’est hélas une autre paire de…manches) leur ont enseigné l’irréprochabilité et ils l’ont apprise à merveille, les jeunes surtout. Par suite, ils disent calmement des choses qui sont tellement la vérité que tous les autres leur tombent sur le paletot en les traitant de fieffés menteurs. M’enfin, on ne peut pas la laisser passer, la vérité, quand elle dit des trucs contre l’immigration, les immigrés, les voyous des quartchiers, les Gilets Noirs qui envahissent le Panthéon et chient partout, les réfugiés Syriens qui violent et qui tuent les petites nanas, tout ça quoi! Alors voilà, c’est que des mensonges, même quand c’est vrai! A fortiori quand c’est vrai! Parce qu’à la rigueur, une fake news digne de ce nom, ça peut se démentir sans problème, preuves à l’appui; mais une true news, hein? on fait quoi? Eh oui, pas d’autre solution, le puant qui la sort on lui fait fermer sa sale gueule, fissa, à grands coups de « vous mentez », sans plus, ça suffit, quand vous avez quatre ou cinq contradicteurs qui vous hurlent dessus des affirmations de ce calibre, vous n’avez plus qu’à vous écraser, ce n’est pas vous qu’on croira…sauf bien entendu les types qui sont déjà convaincus… à ces derniers, ça leur fait juste monter la bile et l’envie d’aller tout casser. Voilà pourquoi Présipède sera réélu en 2022! Quant à la République Islamique, ce sera pour plus tard…un peu… et le 14 Juillet youlou-youlou, moi je le verrais bien dans le courant des années trente, d’ici quinze-vingt ans, quoi. Ça laisse un peu de marge à nos Princes de la Répupu pour bouffer du homard et picoler entre potes aux grands crus classés. 

    Et pourtant, si vous saviez ce que je m’en fous, des agapes républicaines du Seigneur de Rugy. Oh, bien sûr, ça fait un peu râler, j’en conviens, mais entre nous soit dit, en comparaison du reste ce n’est même pas roupie de sansonnet! En comparaison de tout le reste, vraiment! Si l’invasion islamique et ses suites prévisibles constituent à mon sens le problème le plus grave et le plus prégnant, bien d’autres se révèlent pas mal gratinés, vous savez.
    Par exemple, tenez, la taxe GAFA. Voilà une invention française de première bourre, puisqu’aussi bien, le seul domaine où nous affichons une supériorité universelle et sans partage ces sont les impôts. Pour en inventer nous n’avons pas nos pareils, et pour les faire croître et embellir au fil du temps, nous ne craignons personne, absolument personne! Donc, là, nous avons le grand dépendeur d’andouilles de Bercy, l’illustre Le Maire (deux… sur vingt, bien sûr) qui s’est fendu d’une combine spéciale visant à taxer à 3% les chiffres d’affaires des entreprises du secteur numérique. L’idée consiste à faire raquer ces fameux Gafa, ou Gafam si l’on y inclut Microsoft, parce que les salauds en question, abominables capitalistes parmi les plus affreux du monde entier, ne paient pas d’impôts…enfin ils en paient mais pas en France, vu que leur production se fait ailleurs. Faudrait qu’ils soient complètement sinoques, soit dit en passant, pour s’installer dans l’enfer fiscal le plus terrible que la terre ait jamais porté. Donc, nous, le grand couillon de Bercy en tête, on veut les faire cracher au bassinet, les Gafa (m), y a pas de raison! D’accord, la question fait l’objet d’une étude au niveau de l’OCDE, mais comme il s’agit d’un sacré bâton merdeux, on sent bien qu’elle n’est pas près de déboucher sur du concret. Du coup, nous y allons, nous autres irréductibles Gaulois! Bille en tête! Et nous adoptons un truc chiadé, qui frappera toutes les firmes numériques d’un certain niveau, même pas très élevé, ce qui risque au passage de casser les pattes à certaines bien de chez nous. Et voilà le travail, adopté par le parlement dans l’enthousiasme général. Soit dit en passant, ce bricolus devrait rapporter moins d’un demi-milliard…rapporté aux deux-cents milliards de dette que le même Bercy vient, ces jours derniers, d’émettre « pour profiter de la baisse historique des taux », vous reconnaîtrez sans doute que, là aussi, nous cultivons allégrement la roupie de sansonnet. La taxe Gafa, c’est juste une de ces mesures démagogiques dont notre chouette Répupu a le secret, quand elle se met à fredonner à l’oreille du populo la jolie berceuse « Justice Fiscale ».
    Sauf que le père Trump, lui, qu’on tente de prendre du pognon à des entreprise amerloques, quelles qu’elles soient, il déteste. « Faites gaffe, les Grenouilles, a-t-il récemment twitté, votre taxe à la con je vais te lui foutre une enquête aux miches, vous allez voir ce que vous allez voir, pas la peine de vous faire un dessin ». Une enquête, ça veut dire un petit délai de quelques mois, après quoi, si les Grenouilles en cause s’obstinaient, on en viendrait à s’occuper des importations de pinard, de frometon et de foie-gras, vous mordez le topo? Là, je vous garantis, ça risque de nous coûter grave plus cher que les quelques petits millions de la taxe Gafa, vous me suivez?
    Il ferait bien de relire La Fontaine, ce pauvre Le Maire, en l’occurrence « Le Loup et l’Agneau« , ou, pourquoi pas, « Le Pot de Terre et Le Pot de Fer« …Faire gaffe à qui on marche sur le pied, n’est-ce pas… 

    Je me répète encore, on est vraiment mal barré! C’est un marin qui vous parle, et « ça fait sens » comme on dit maintenant, vous pouvez me faire confiance! 

    N’arrosez pas trop la République, elle risquerait de se diluer! 

    Amitiés générales. 

    Et merde pour qui ne me lira pas. 

    NOURATIN

    votre commentaire
  • Le chemin que prend la France à grand pas ..Edité par :Pieds Noirs 9A..Le chemin que prend la France à grand pas ..

    Article N°1210 du 20 décembre 2013 dans Archives.

    Le chemin que prend la France à grand pas ..

    Le chemin que prend la France à grand pas ..

    La classe politique "Française " va-t-elle enfin parler vrai, face à ce fléau islamique ! Il ne se passe pas une journée sans être ébloui par ce vocable "islam" !!! C'est vrai que pendant ce temps-là on ne parle pas du monde chrétien et de la situation économique qui vont à la catastrophe !!! Car"Les musulmans de masse ne s'intégreront jamais dans une république laïque"!!! Même le roi du Maroc l'avait prononcer !!! Ne soyez pas dupes ..

    Comment se fait-il que ce "phénomène" a pris une telle ampleur en si peu de temps ? Ce monsieur s'étonne de la "prise de conscience" des autre Français. Soyons sérieux ! Il ne faut pas s'abriter derrière le chômage pour tenter de donner une explication, car il touche tout le monde, et pas seulement les musulmans. Attention, vous les vrais croyants, à ne pas vous faire submerger par cette vague folle drapée d'islamisme car vous aussi paieraient l'addition !!

    La France est un pays "laïque" qui ne veut rien dire ,et depuis longtemps. Si l'on veut que la religion dépasse les limites des endroits de culte il faut s'installer dans un pays qui le pratique. Je pense que vouloir imposer de force cela aux Français ne conduira qu'à la haine et à la violence. Plutôt qu'en permanence prôner la tolérance pourquoi ne pas aussi prôner la modération aux musulmans qui aiment vraiment la France et qui son fiers d'être Français. Ce rejet a gagne beaucoup sur les jeunes et ça c'est inquiétant.

    Mais l'islam est un système politique ! que la gauche en France l'aura favorisé  déjà par VGD ,depuis plus de 50 ans ,une théologie dont le but avéré est de gouverner selon les lois coraniques ...Et aucune autre religion autour d’eux . Le devoir d'un croyant est d'établir l'état selon les règles de sa foi partout où il vit, ce que le Coran lui fait obligation et donc sa règle du jeu . Le système théologique a tout prévu, et tient lieu de lois et règlements gérant la vie privée et publique, le doit commercial et financier, le droit international et évidemment le droit constitutionnel. Se prétendre sous la coupole de l'Islam ,telle ou telle tendance ne sert qu'à endormir les naïfs de bon veaux ,ou ceux qui font semblant de l'être comme nos politiques: il n'y a qu'un seul Islam (Pas 50)….

     Vous savez bien que l'Islam ne fait pas ,n'a pas fait, ne veut pas faire la séparation de la religion avec le domaine civil et politique (Que voulez vous après tout ils ont raison ,cela fait plus de 50 ans de dire amen) . Regardez toutes ces "révolutions " qui mènent spontanément a des états islamiques ,et islamiques purs et durs avec comme unique référence « la Charia ou loi islamique » se référant a un Islam qui ne s'est pas reformé a l'instar de toutes les autres religions. Et vous voulez qu'on y adhérent ou qu'on comprenne et tolère??? A l'intolérance ne peuvent répondre qu' intolérance et crispation, au désir de domination ne peut répondre qu'une volonté farouche de réagir. Et tous les discours lénifiants sur l'islam pacifique et autres bla-bla ne sont qu'impostures qui ne trompent plus personne, ne faisant pas la séparation entre le temporel et l'intemporel, il est normal que dans un pays laïque où la religion est cantonnée à la sphère privée, l'islam soit perçu avant tout comme un ensemble de préceptes politiques, culturels et sociaux. De plus les pressions exercées au grand jour pour faire respecter la loi islamique, nourriture, vêtements, horaires de prières et de repas, sacrifices publics d'animaux, concepts du pur et de l'impur, statut et rôle des femmes, vision de l'art et de la représentation de l'Homme, des hommes et des femmes dans l'Histoire. Et cet ensemble de précepte paraissent aux héritiers des Philosophes du Siècle des Lumières coercitifs, rétrogrades et tyranniques. L'islam est donc bien un sujet politique!!!

    On aurait pu demander à ceux qui ont choisi la France en 1962 de s'occuper de l'instruction religieuse des "sauvageons" de Chevènement, eux connaissaient la France et sa laïcité bien qu'étant eux-mêmes de bons musulmans. Le résultat aurait été tout autre. Mais non , on est a choisi d'aller chercher des imams qui n'ont jamais connu la démocratie et les droits de l'homme , et pour qui l'islam doit couvrir le monde .. Alors on regrette, mais ce ne sont pas des messieurs qui été naturalisés très dernièrement dans le seul but d'islamiser la France qui vont pouvoir expliquer à 50 millions de Français ce qu'est une démocratie. Mais le parti socialo gaulliste communiste en est responsable de son avancer depuis plus de 55 ans ,voulu est bien réussit .. Les Français connaissent déjà la démocratie et ils y sont attachés... A leur liberté de pensée et de conscience aussi. Et contrairement à ce que pensent les derniers arrivés en France, si la France a toujours été une terre d'accueil, la France est d'abord un peuple auquel se sont joints des gens venus d'ailleurs, mais ces nouveaux venus n'ont pas trouvé une France vide de Français, les Français peuplent la France depuis plus d'un millénaire par leurs faiblesse et de je menfoutisme  et aucun respect de la famille ,de ce Mai 68 qui a fait débordé le vase ..voila la plaisanterie ou cela amène .

    Tous nos gouvernement successive on chercher toujours à flatter sonLe chemin que prend la France à grand pas .. nouvel électorat, celui qui a voté à plus de 50% pour Hollande en Mai 2012 !! Ce même Hollande qui prépare donc sa ré-élection en continuant à détruire la France pour sa gloriole personnelle...Surtout que maintenant avec Centrafrique ,ou nous aurons des immigrés supplémentaire qui s'accoutumeront pas à notre civilisation Française "laïque". Le pire est que, dans cette histoire, la presse va minimiser au maximum, faire passer les opposants pour , au mieux des paranoïaques, au pire des racistes... L'Islam politique attaque la République depuis des années et les digues cèdent les unes après les autres. Et que faisons nous ??? Seulement se laisser envahirent ...

    Que pensent les jeunes génération Française de l'islamisation galopante de leur pays ??? Un correspondant anonyme (pépito)qui a eu récemment l'occasion de discuter avec deux d'entre eux bien  gentillement. Rien que le fait d'aborder ce sujet, il a eu droit à des froncements de sourcils. Puis au bout de cinq minutes ce furent des soupirs agacés, et dix minutes après des réflexions du genre; " Bon et alors, quoi ?? Vous êtes raciste ?? Faut positiver et faire avec !!! De toute façon, on n'a pas le choix !!! de quoi hallucinais !!! Alors ...,c'est donc pour des "autruches" pareilles que l'on se fait du souci en se demandant quel pays on va laisser à nos enfants et nos petits enfants ?? En entendant cela,on imagine déjà les longs cortèges de collégiens et lycéens décérébrés, défilant en 2017 vers l'étoile et le croissant ... C'est pas gagné, surtout qu'à présent les turcs vont rentrer dans le Truc " des 28". Ces turcs précisément à qui Erdogan ( dont les troupes occupent toujours militairement Chypre et s'obstine à ne pas reconnaître le génocide arménien- faut-il le RAPPELER SANS CESSE-) conseille de ne pas s'intégrer et encore moins de s'assimiler aux occidentaux!...

     Et ne pas Oublier pour les mémoires courtes 

    " les mosquées sont nos casernes,les citoyens nos soldats,les coupoles nos casques,les minarets nos baïonnettes".ERDOGAN ,1er. ministre turc. Quelle belle religion de paix !!! 

    Amis lecteurs ,voilà ou nous en sommes aujourd'hui ...

    Pieds Noirs 9A..

     


    votre commentaire
  • Pieds Noirs 9A..

    Vous propose un peu de lecture sur Histoire...

     C U B A

     HISTOIRE 

     

    APRÈS 50 ANS DE RÉFORME AGRAIRE
    Un télescope terroriste

    Par :GABRIEL MOLINA FRANCHOSSI..

    DANS les premiers mois de 1959, il y a de cela 55 ans, la Révolution dirigée par Fidel Castro tenta de mener à bien son programme sans hostilité à l’encontre de Washington et sans complicité avec la cruelle période de sept années de dictature de Fulgencio Batista.


    Dans la zone montagneuse de La Plata, au cœur de la Sierra Maestra, Fidel Castro signa la première Loi de Réforme agraire, qui distribuait la terre à ceux qui la travaillaient, mettant fin aux latifundium, nombre d’entre eux aux mains de grands propriétaires terriens nord-américains.

    Mais le caractère conservateur du gouvernement de l’époque, dirigé par l’avocat Manuel Urrutia et soutenu par des représentants des États-Unis, tendait à l’immobilisme politique, économique et social. Au sein même de cette administration, les membres du Mouvement révolutionnaire 26 Juillet firent savoir à Fidel qu’avec une telle équipe, ils ne pourraient aller de l’avant que si Fidel en prenait la tête.

    Le 13 février 1959, Fidel devint Premier ministre du gouvernement, en remplacement de José Moro Cardona. Ce même mois, moins de 50 jours après la fuite de Batista, le gouvernement des États-Unis refusait déjà de modestes crédits à une délégation de la Banque nationale qui avait besoin de fonds pour soutenir la monnaie cubaine. En effet, 424 millions de dollars avaient été soustraits du Trésor public cubain, le 1er janvier 1959, et les auteurs de ce forfait furent accueillis aux États-Unis en même temps que les auteurs des crimes les plus abominables contre le peuple cubain.

    « Les fugitifs avaient dévalisé les réserves monétaires de la République, et emporté leur immense butin, selon le New York Times, avec l’aide de l’ambassade des États-Unis, pour le déposer dans des banques nord-américaines. Pour n’importe quel pays, les conséquences d’un tel coup seraient désastreuses… Lorsque Batista quitta le pays, les réserves monétaires du pays furent vidées » (1)


    La première Loi de Réforme agraire supprima le latifundium, interdit la possession de la terre par des étrangers, remit la propriété des terres à ceux qui les travaillaient et socialisa les surfaces cultivables.

    Le gouvernement provisoire fit preuve d’une certaine modération. Il demanda un prêt aux États-Unis pour tenter de sauver la monnaie nationale. Le Conseil national de Sécurité, réuni à la Maison Blanche, le 12 février, refusa de donner un seul centime ni même de l’envisager. C’était un avant-goût de ce qui allait se passer plus tard, à travers des attentats cruels et des sanctions cinquantenaires...

    En janvier et février 1959, Cuba n’avait pris aucune mesure radicale contre les intérêts des États-Unis. Cependant, depuis sa plaidoirie L’Histoire m’acquittera, Fidel avait promis une réforme agraire, telle que le stipulait la Constitution de 1940 qui interdisait le latifundium et annonçait une loi de redistribution de la terre aux paysans. Cette Loi n’avait pas même été examinée, même si le Regroupement catholique universitaire en avait reconnu la nécessité. Par contre, elle avait en sa faveur le vaste consensus de la population cubaine.

    Le gouvernement révolutionnaire promulgua la Loi, qui incluait dans son texte – ce qui fut respecté à la lettre – l’indemnisation des anciens propriétaires, y compris des grands propriétaires terriens nord-américains.

    L’indemnisation de la valeur de leurs terres devait leur être payée avec les bénéfices qui seraient tirés des exportations de sucre aux États-Unis. Le 4 avril 1960, conformément à la Loi de Réforme agraire, promulguée par Fidel Castro, le 17 mai 1959, démarra le dossier d’expropriation du puissant monopole United Fruit Sugar Co., qui possédait 109 700 hectares, ainsi que des bâtiments, du bétail, des machines et autres biens. La Loi suscita immédiatement la colère des voisins du Nord.


    En réponse à la promulgation de la première Loi de réforme agraire, le gouvernement du président Eisenhower décida de punir Cuba par le biais de sanctions économiques.

    Le gouvernement de ce pays avait ses plans. Cinq jours après la promulgation de la Loi, le Département d’État écrivait à son ambassadeur à La Havane : « La Loi de Réforme agraire provoque une grande consternation au sein du gouvernement des États-Unis et dans les cercles de l’industrie sucrière nord-américains ». (2)

    En décembre 1960, le leader cubain parla de la Loi à l’ONU. « Sans réforme agraire, notre pays n’aurait pas pu faire le premier pas vers le développement. Et, effectivement, nous avons fait ce premier pas : nous avons fait une réforme agraire. Était-elle radicale ? C’était une réforme agraire radicale. Était-elle trop radicale ? Non, elle n’était pas trop radicale. Nous avons fait une réforme agraire adaptée aux besoins de notre développement, à nos possibilités de développement agricole. Comment allions-nous payer ? Bien entendu, la première question qu’il fallait se poser c’est : avec quoi allions-nous payer, pas comment mais avec quoi. Peut-on concevoir qu’un pays pauvre, sous-développé, avec 600 000 chômeurs, affichant un taux si élevé d’analphabètes, de malades, dont les réserves ont été épuisées, qui a contribué au développement d’un pays développé avec un milliard de dollars en dix ans, puisse avoir de quoi payer les terres qui allaient être affectées par la loi agraire, ou du moins dans les conditions qu’on voulait qu’elles soient payées ? Que nous a demandé le Département d’État en voyant ses intérêts menacés ? Trois choses : paiement rapide… paiement rapide, efficace et juste. Comprenez-vous ce langage ? Paiement rapide, efficace et juste. Ce qui veut dire ‘‘payez tout de suite, en dollars et ce que nous demandons pour nos propriétés’’ ».

    Washington décida qu’il fallait punir Cuba. La première chose qui leur vint à l’esprit fut la suppression de notre quota sucrier sur le marché nord-américain. L’industrie sucrière cubaine, pensaient-ils, s’effondrerait rapidement. En conséquence, le gouvernement Eisenhower continua d’appliquer ses sanctions économiques. Il nous refusa les crédits et menaça de supprimer notre quota sucrier sur le marché des États-Unis. Leur raisonnement pouvait se résumer en ces termes : « Priver Cuba de son quota sucrier entraînerait une chute rapide de son industrie sucrière, provoquant un chômage généralisé. Beaucoup de gens se retrouveraient sans emploi et commenceraient à souffrir de la faim… La majorité des Cubains soutiennent Castro [...] Le seul moyen prévisible de saper le soutien interne est de provoquer le désenchantement et le découragement par l’insatisfaction et les difficultés matérielles [...] Il faut recourir promptement à toutes les mesures concevables pour miner l’économie cubaine [...] Une modalité qui pourrait avoir le plus gros impact serait de refuser des financements et des livraisons à Cuba, ce qui réduirait les salaires réels et les revenus monétaires, et provoquerait donc la faim, le désespoir de la population et la chute du gouvernement. »

    Mais l’Union soviétique vint à la rescousse de Cuba : le 13 février 1960, Anastas Mikoyan signa un accord en vertu duquel l’URSS s’engageait à acheter 460 000 tonnes de sucre en 1960, et un million de tonnes par an dans les quatre années suivantes. Le document prévoyait également l’octroi d’un crédit de 100 millions de dollars à 2,5 % d’intérêt annuel pour l’achat d’équipements. Le secrétaire d’État US reconnaissait que les « sanctions » équivalaient à une « guerre économique ». Ces sanctions furent effectivement mises en pratique. À la suppression du quota sucrier s’ajoutèrent d’autres mesures, jusqu’à former l’enchevêtrement de lois punitives appelé « embargo », qui durent depuis plus d’un demi-siècle. À noter qu’il s’agit de mesures encore plus sévères que celles adoptées contre Hitler, le protégé des Dulles et des Bush. Un châtiment qui dure depuis 55 ans, en plein 21e siècle !

    Mais dans leur tentative pour isoler Cuba, les USA vont même jusqu’à s’en prendre à leurs partenaires. Tout récemment, au mois de mars, l’on apprenait que l’entreprise mexicaine Micra avait conclu en 2011 la vente d’un microscope évalué à 100 000 dollars au Centre d’études avancées de Cuba, et que l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Département d’État avait décidé de bloquer l’argent. Voici trois ans que les Mexicains Carlos Segovia et Roberto Villaseñor, représentants de Micra, réclament en vain cet argent au gouvernement des État-Unis et à Banamex City Bank, succursale de Banamex…

    Cuba a été accusée de promouvoir la subversion et, plus tard, elle a été classé par Washington sur la liste des États qui soutiennent le terrorisme. On pourrait penser que le chef de l’OFAC est muni d’une sorte de télescope lui permettant de remonter les filières « terroristes » dans le monde… pour traquer les actifs financiers cubains ! 55 ans après la réforme agraire, le gouvernement de Barack Obama rivalise avec celui de Bush en matière de violation du droit internationale. Et il s’étonne que les banques nord-américaines refusent de gérer les comptes du gouvernement cubain, au détriment même des intérêts des États-Unis »…

    (1) Livre d’archives Foreign Relations of the United States (FRUS) Doc. 254, p. 405 et 250, p. 397-398.

    (2 ) FRUS. Document 308, p. 510.


    votre commentaire
  • De plus en plus nombreux les Planqués de la république !!! Nous voyons comment l'argent de l'état sur le dos du contribuable par en fumée pour le clan des copains copines ..l'arrangement en famille ..Comme les faux préfets ,pour ce favorisé de bonnes retraites ..

    Archives  Programmé le 14 févr. 2013 BFMB140213 -

    Une émission "Les Experts," animée pas Nicolas Doze, l'animateur a abordé la promotion un numéro du magazine Challenges du mois de février 2013 qui fait a fait la une avec «Les planques de la Républiques !» afin de pointer du doigt tout les artifices qui coûtent cher aux français au sein de l'Etat. Les chroniqueurs de l'émission font observer que plusieurs politiques nous coûtent très cher.Et les vieux crèvent en silence sans aucune augmentation de retraite ..Honteux !!! 

    Du social a gogo pour tous ses planqués sur le dos du contribuable ..

    La France serait la championne du monde de ces placards dorés, car l'État aime se donner des raisons d'exister, pour cela il crée des commissions dites "comités Théodule".  Un nom issu d'une expression du Général de Gaulle lors d'un voyage à Orange, 25 septembre 1963 une( vidéo de l'Ina).avait était paru..

    Les bonnes planques de la République : nids douillets et bien rémunérés pour les amis du président et de son gouvernement.


    Dans l'Obs : les bonnes planques de la République parLeNouvelObservateur

    Comme disait Coluche, droite gauche ils sont tous de bons amis, 
    les copains d'abord ... depuis De Gaulle , les gouvernements se succèdent , et c'est ainsi, nous vivons dans un monde de toute façon élitiste, au dessus d'eux, les banques, les firmes mondiales ... qui leur dictent aussi ce qu'ils exigent pour rester sur notre territoire ...

    Les planques de la République !!!

    Les eurodéputés, c'est un scandale !!!

    "L'Europe face  scandale des dépenses honteuse des eurodéputés"titre The Independent. Selon le quotidien, le Parlement européen s'apprête à publier un rapport sur les dépenses abusives des eurodéputés. Un rapport qu'il tente de cacher depuis 2008. The Independent explique que cette publication fait suite à la décision de la Cour européenne de justice qui a estimé qu'il existait un "intérêt public prépondérant" à rendre public ce document. En partie révélé par le Sunday Times en 2009, puis sujet d'une longue bataille judiciaire, il comporte des détails sur les factures excessives  présentées par les eurodéputés pour payer leurs collaborateurs et le détournement d'une partie de cet argent.

    Franco-Politico..


    votre commentaire
  • Posté Par :Pieds Noirs 9A..

     

     

     

     

     

     

    Envoyé depuis l'application Mail Orange

    mail transféré
    ----------------
    Le 15/06/2019, à 10:39, 

     La guerre avec l’Iran va probablement commencer si l'on analyse les 
    prophéties concernant les Usa car il est dit que ce pays sera en guerre 
    contre 5 pays en même temps dont l'Iran. Deux bateaux torpillés et les 
    Usa accusent systématiquement l'Iran. La guerre contre l'Iran est 
    programmée depuis longtemps et le but certain des sionistes américains 
    est de mettre le feu aux poudres sous un faux prétexte ou sous fausse 
    bannière. L' entrée en guerre des Usa en 1914 se fit avec le torpillage 
    par les allemands du paquebot le Lusitania. Les allemands ayant prévenus 
    que si les Usa achemineraient des armes par les paquebots (transport de 
    civils) qu'ils les torpilleraient. Les services secrets allemands ayant 
    eu la preuve et ont donc torpillé le Lusitania. Les américains savaient. 
    C'est donc délibérément qu'ils ont sacrifié le paquebot dans le but 
    d'entrer en guerre en Europe et faire marcher les usines d'armement car 
    les Usa etaient en crise économique avec des millions de chômeurs. Les 
    protocoles étaient mis en place au grand dam des chretiens et européens 
    lobotomosés. . Les américains dirigent leur flotte vers le secteur du 
    golfe. Numidia avait parlé d'une option nucleaire envisagée par les 
    americains. La guerre contre l'Iran amènera au 3em conflit mondial car 
    les Russes interviendront avec une intervention préventive en Europe 
    contre l'Otan et en France comme ceci est relaté dans les prophéties 
    françaises. Un prince russe viendra serrer la main du GM français selon 
    Geneviève Zaepfell. Alliance donc avec avec la Russie blanche et 
    chrétienne à la suite de la guerre. C'etait l'objectif de Degaulle de 
    faire une Europe de l' Ouest à l 'Oural mais, mai 68 il fut mis à l' 
    index politique. Pétain avait dit, cette guerre n'est pas la nôtre 
    (39/45).Marie Julie parle du mois du sacré cœur. L’année de l’entrée 
    dans les évènements est une année de pluies aussi régulières que violentes
    Voir météo mondiale !
    Les cris de désespoir et d’alarme monteront jusqu’au Ciel. Les mois du 
    Sacré-Coeur (juin) et de Mon Sang (juillet), ce sera le signal des 
    châtiments, guerre civile.

    Quand le gouvernement verra ces bouleversements, il fera comme l’oiseau, 
    il s’envolera et passera dans un autre pays et la France se verra libre 
    dans sa révolution.
    Fuite probable du gouvernement de Macron. c'est une hypothèse suite à 
    son élimination . Il est dit que l'on tiendra caché la mort d'un homme 
    politique important
    .
    Marie'Julie: C’est à ce moment qu’il faudra fuir Paris. »  » 27 avril 1877

    « Première crise en France.Il y a quelque temps, le Seigneur a 
    marqué trois mois de fatals et terribles châtiments. Il abrégera 
    beaucoup. Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire 
    durera quatre semaines, mais l’étendue en sera immense.
    Mouvement des gilets jaunes a commencé le 17 novembre, il ne s'est pas 
    arrêté. Sur cette base j'avais dit qu'il ne s'arreterait pas. Les 
    événements me donne raison.
    Le nombre de ceux appelés  » meurtriers du peuple  » sera d’une 
    immensité inconcevable…………
    Entendre aussi meurtrier par la mort spirituelle. La seconde mort 
    évoquée en Apocalypse.
    Marie Julie dit que la 3em crise s'arrêtera quand le roi de France sera 
    oint. Nostradamus désigne un jeudi.

    D un qui fera le jeudy pour sa feste. Festin royal ! Il ne peut se faire 
    qu'un jeudi de l'ascension. Voir message de Fatima avec le triomphe du 
    cœur immaculé.il est logique que Marie triomphe le jour de sa fête. Le 
    prochain jeudi de l'ascension c'est dans 7 ans c'est à mon humble avis 
    trop tard pour voir l'onction et compte tenu des tensions 
    internationales au bord de l'éclatement. Le calendrier satanique se met 
    en place. C'est aussi à mon avis la dernière guerre, celle des 10 rois 
    de l'antechrist annoncée à la Salette en 1846.
    Les 10 rois étant 10 nations. Les plus importantes au niveau économique.
    Bien regarder la politique francaise et internationale en juin et 
    juillet. Le 14 juillet risque de chauffer avec départ de la guerre 
    civile. Une vieille prophétie parle d 'une des fêtes de la déesse 
    raison. (14 juillet ???). Le 14 juillet en est une.
    Les cris de désespoir et d’alarme monteront jusqu’au Ciel. Les mois du 
    Sacré-Coeur (juin) et de Mon Sang (juillet), ce sera le signal des 
    châtiments, guerre civile.

    https://www.ouest-france.fr/monde/oman/golfe-d-oman-un-petrolier-touche-par-une-torpille-deux-petroliers-en-feu-au-large-des-emirats-arabes-6395897


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique