• votre commentaire
  • Nice, les disparus du Front national.

    Lors des dernières élections municipales à Nice, la liste Front national, surtout composée de membres de Nice bleu marine, avait fait élire 7 candidats. Ils avaient été menés au pouvoir par Marie-Christine Arnautu. C’était là la première apparition franche et massive de l’extrême droite au sein du Conseil municipal niçois. Le maire précédent, Jacques Peyrat, avait avancé masqué en ayant quitté le Fn avant son élection.

    Faire la différence entre le Front national et le Rassemblement bleu marine est relativement difficile : il n’y a qu’à voir sur Facebook des communications quasiment identiques. L’outil RBM n’avait-il pas, à l’époque, comme objectif d’être un prélude à l’expulsion du papy pour valoriser la fille ?

    Les municipaux vont-ils aux régionales ?

    Tout le monde s’attendait à les retrouver sur la liste d’Olivier Bettati pour les élections régionales. Il n’y en avait qu’un seul, parti aujourd’hui chez Dupont-Aignan. Ces candidatures n’avaient-elles pour but que de les faire profiter de quelques subsides ? Alors pourquoi ne candidatent-ils pas à la Région qui va leur offrir 2.660 € chaque mois ?

    Marie-Christine Arnautu, dite la parachutée non sans raison, car elle a déjà été élue ou candidate à Vitrolles, puis en Seine-et-Marne, puis en Île-de-France, puis à Meaux, puis au parlement européen, a débarqué à Nice sous la haute protection de Jean-Marie Le Pen. Mais dans le parricide du Fn, on la verra sans cesse au côté du papa dans la presse et à la télévision. Ca ne pardonne pas. Donc exit la tête de liste niçoise.

    Dissensions frontistes.

    En fait, la vice-présidente du Fn ne satisfaisait pas ses six colistiers. Le groupe Nice Bleu Marine au Conseil municipal avait tout simplement décidé de la remplacer à la tête de ce groupe par Guillaume Aral, le galeriste de la rue du Congrès. Alors Marine Le Pen a envoyé un mail aux membres en leur demandant de se retirer de ce groupe ; donc plus de groupe…

    Cinq d’entre eux se maintiennent ; crime de lèse-majesté dans un parti qui n’a jamais connu une démocratie réelle. Ils sont virés du Fn ou du Rassemblement bleu marine, sauf l’une d’entre eux qui n’adhérait à aucun des deux partis. Guillaume Aral a beau faire remarquer que les incriminés n’ont «même pas été entendus» par la direction du Fn, rien ne se passera.

    Certains vont se présenter aux élections départementales et obtenir des scores ridicules. Guillaume Aral et Lucette Féron vont recueillir 242 voix, face à Patricia Podgorski et Frédéric Raimond, candidats du Fn et pratiquement inconnus, qui vont en obtenir 3.292 ! Auraient-ils oublié que seule l’étiquette compte dans ce parti ?

    cijhpjuwuaaeisqcijhpjuwuaaeisq

    Guillaume Aral et Lucette Féron

    La membre Front national du groupe c’est Lucette Féron. Elle va s’asseoir quelques instants dans le fauteuil de Christian Estrosi, car elle est la doyenne du Conseil municipal, mais depuis elle a disparu, probablement à la retraite. Mais on se pose la question de savoir ce qu’est cette extrême droite élue, choisie, souhaitée même par de nombreux électeurs qui disparaît alors que se profile à l’horizon un scrutin qui lui offre toutes ses chances ?

    On en a retrouvé un : Gaël Nofri. En huitième position lors de ces fameuses municipales, il va siéger suite à la démission de Jean-Luc Passeron. Après le putsch des célèbres colistiers FN-RBM on pensait le voir devenir leader. De lui non plus on ne veut pas : alors on le retrouve sur la liste de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan et avec de fortes chances d’être élu conseiller régional.

    Et puis une grande fidèle politique a également disparu : Martine Martinon. Candidate en 2008 sur la liste de Christian Estrosi, on la verra partout ensuite à chaque manifestation municipale à côté du maire. Et la voilà qui part sur la liste Arnautu en 2014 ! Maintenant, plus de trace d’elle! Et Marc-André Domergue, le kiné de la place Masséna pressenti en son temps pour être le successeur de la Arnautu ? Disparu !

    Sont-ils partis à la Ligue du Sud ?

    On retrouve chez Bompard, Lydia Schénardi qui vient de Menton, le niçois Michel Cotta, le grassois Jean-Marc Dogianni, Hubert de Mesmay, Jean-Jacques Guitard et de nombreux autres, tous ayant eu leur carte au Fn ou au Rbm. Ils ont tous été à un moment élus soit dans des municipalités, soit dans les instances du parti. Mais de soutenir papy au lieu de soutenir fifille, les voilà exclus de la liste de la petite-fille et d’Olivier Bettati.

    Que le Front national cherche à éviter le cumul des mandats, c’est plutôt bien, mais qu’il les vire, ou les incite à démissionner du parti, est-ce vraiment la bonne solution ? Heureusement que la majorité de l’électorat vote plus pour le parti que pour ses candidats. Mais effectivement on peut se demander pourquoi l’extrême droite a autant de mal à retenir ses cadres. Serait-elle trop à droite depuis un certain temps et pas assez à l’extrême ?

    Christian Gallo - © Le Ficanas ®

    https://blogs.mediapart.fr/ficanas/blog/221115/nice-les-disparus-du-front-national


    votre commentaire
  • Régionales : nouveau dérapage raciste d'un candidat FN

     
     Le FN a beau crier sur tous les toits que le ménage a été fait dans ses rangs, que le FN de papa avec son corollaire de cadres racistes est révolu, on a toujours du mal à y croire. Nouvel exemple en date comme le révèle France TV Info avec Pierre Dinet, candidat FN en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, qui a posté plusieurs messages sur les musulmans et l'islam, bien loin de la propagande officiel du FN. La diabolisation du Front National, une simple construction rhétorique ?
    SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

    Ne m'appelez plus extrême droite...mais quand même. A quelques semaines du premier tour des régionales, alors que le parti de Marine Le Pen tente encore et toujours de faire passer dans les têtes que le FN est un parti comme les autres, bien propre sur lui, loin des stéréotypes et caricatures que la presse, dans un objectif de diabolisation, tenterait de faire croire, rien n'y fait. Il y a toujours un petit plaisantin dans ses rangs qui se fait prendre pour sa prose ouvertement raciste et xénophobe. Dernier en date, , Pierre Dinet, candidat FN en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, en 9ème position sur la liste en Gironde et ancien candidat FN aux élections départementales. 

    Au lendemain des attentats qui ont ensanglanté Paris, Pierre Dinet y va de sa petite réflexion sur son compte Facebook : "L'islam a encore frappé, écrit-il ainsi. Depuis des décennies nous tirons la sonnette d'alarme, (...) mais bien entendu nous, Front national, sommes 'd'affreux racistes extrémistes'. Il faut faire la 'part des choses', considérer les 'bons' et les 'mauvais' musulmans, accepter leurs us et coutumes pour ne pas les 'froisser'... FOUTAISES !" "Oui nous sommes en guerre, et il est plus que temps de prendre les armes et de libérer la FRANCE de cette hydre puante et mortifère qu'est l'islam", ajoute-t-il dans le même message. Gênant.

    Autre exemple cité par France TV Info, le 17 novembre, en commentaire d'un article consacré à une "Française musulmane", Pierre Dinet se lâche carrément, au diable la bien-pensance ! : "Française - Musulmane ? C'est aussi compatible qu'un mélange d'eau et de vinaigre ! Pas de place chez nous pour ce genre d'animal sauvage !"  Parmi d'autres commentaires cités par l'article, on retrouve bien évidemment Christiane Taubira, Garde des Sceaux et cible privilégiée de l'extrême droite. 

    Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national, a promis une sanction : "Il sera suspendu et convoqué devant la commission de discipline du parti". La belle affaire. Quant à Florian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, il a tenté de relativiser cette affaire embarrassante sur BFMTV: " On peut retomber dans l’anecdotique. Il a eu des propos inacceptables et il passera en commission de discipline, ça vous va ? C’est un propos dégueulasse qu’il a mis sur son Facebook." Et de préciser face à l'insistance du journaliste : "Par rapport aux 130 morts, oui c’est anecdotique, pas le propos ! Et s’il est élu, il ne siégera pas dans le groupe du FN. Mais c’est un candidat parmi tous les autres." 

    Facebook et le FN, c'est donc une histoire compliquée. Car le cas de Pierre Dinet est, au grand dam des services de com' du FN et de sa stratégie de dédiabolisation, loin d'être un cas isolé comme  lors des départementales.

    Lors des dernières municipales, Steeve Briois, proche de Marine Le Pen, avait également tenu à encadrer la communication des cadres du FN sur Facebook, après les propos racistes d’une candidate du FN comparant Christiane Taubira à un singe. Dans une note interne, le dirigeant demandait aux secrétaires départementaux de "vérifier, ou faire vérifier, le contenu des pages Facebook et des tweets des candidats investis (ou à investir) aux élections municipales dans leur département".

    Pour les régionales, il va falloir mettre les bouchées doubles..

    http://www.marianne.net


    votre commentaire
  • Lambersart: la sœur de François-Xavier Prévost, tué au Bataclan, appelle au boycott de l’hommage national

    PAR :JULIEN LÉCUYER ..

    La sœur de François-Xavier Prévost, Lambersartois tué dans la fusillade au Bataclan, a lancé sur sa page Facebook un appel au boycott de l’hommage national qui sera rendu aux victimes des attentats, vendredi 27 novembre.

    
Une photo de François-Xavier Prévost, accrochée comme des dizaines d’autres à proximité du Bataclan à Paris.

    Repéré par France 3, l’appel a été déjà partagé près de 3 000 fois. Emma Prévost s’y fait la porte-parole de sa famille : « Nous refusons cette main tendue par les représentants politiques de la France… »

    La sœur de François-Xavier Prévost, Lambersartois âgé de 29 ans tué dans la salle du Bataclan alors qu’il assistait avec deux amis au concert des Eagles of Death Metal, explique son appel par plusieurs raisons :

    « Parce qu’en France, les attentats perpétrés du 7 au 9 janvier de cette année ont fait 17 victimes, que depuis, rien n’a été fait (…).

    Parce qu’en France, il est possible d’être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie, et de revenir, librement (…).

    Parce qu’en France, des personnes fichées S (pour « atteinte à la sûreté de l’État » ou visées terroristes) circulent librement (…).

    Parce qu’en France, 89 mosquées sont recensées comme étant radicales, c’est-à-dire qu’elles appellent ou profèrent la haine. Qu’il a fallu attendre les événements tragiques du 13 novembre pour que se pose enfin la question de leur dissolution.

    Parce qu’en France, un homme ayant perpétré un homicide en 2006, condamné en 2008, est libre en 2013. Parce que ce même homme n’a pas peur de dire à la France entière après avoir hébergé plusieurs jours des terroristes « On m’a demandé de rendre service, j’ai rendu service ». Ben oui…

    Parce que les représentants de l’État français ont décidé de mener des raids aériens contre l’État Islamiste en Irak puis en Syrie sans se soucier de préserver, avant d’agir, la sécurité de leurs concitoyens. »

    « C’est plus tôt qu’il fallait agir »

    Emma Prévost conclut en s’adressant directement au président de la République ainsi qu’aux « politiciens » : « Votre main tendue, votre hommage, nous n’en voulons pas et vous portons comme partie responsable de ce qui nous arrive ! C’est plus tôt qu’il fallait agir. Les attentats du mois de janvier auraient dû suffire ! »

    Marc-Philippe Daubresse, député-maire de Lambersart, s’est associé au message, sans préciser s’il boycotterait lui-même l’hommage. « Onze mois de perdus, écrit-il dans les commentaires, je suis en colère : on ne peut s'empêcher de se demander combien de vies auraient pu être sauvées si les pouvoirs publics avaient agi plus tôt. »

    http://www.lavoixdunord.fr


    votre commentaire
  • Acte Isolé ou déséquilibré .Posté par : Pieds Noirs 9A..

    NON au 19 Mars.

    STOP à la trahison ,dont nous voyons l'état de la France à l'heure actuelle .. 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique