• Accueil

    Accueil

  • Grand Timonier Génial est-il un adolescent attardé, un potache en goguette ou le nouveau Parrain ?

    safe_image.jpg

     Bernard Plouvier

    La Coupe du monde de football l’a présenté en supporter adolescent et cela fut diversement apprécié un peu partout sur la planète. Diverses remarques, fidèlement répercutées par une troupe de mercenaires médiatiques, témoignent d’un humour de potache, dont la finesse n’est pas la qualité dominante.

    D’autres comportements de Macron, "notre Grand Timonier génial" sont plus inquiétants. Il est vite devenu évident que son mépris des humbles transparaissait de ses décisions. Divers projets de lois ainsi que des réparties cinglantes font supposer un égo quelque peu démesuré, davantage attendu d’un dictateur de république bananière que d’un chef d’État réputé démocratique.

    On s’est beaucoup amusé qu’un Président, fabriqué par les media menteurs de 2016-17, ait la prétention de dire ce que doit être la « Bonne Information », par opposition à celle qui lui déplait et qu’il qualifie de « Fausse nouvelle » - Fake News, dans son discours franglais de banquier cosmopolite.

    Or, l’actualité nous présente un autre aspect du grand homme. Dès le 2 mai, le ministre de l’Intérieur aurait fait savoir aux « hommes du Président » qu’un haut-fonctionnaire de leurs services se serait comporté en pseudo-policier brutal, usurpant la fonction et les attributs de véritables agents des forces de l’ordre.

    En d’autres termes, un agent très proche de Macron, l’accompagnant même dans ses déplacements vélocipédiques, se serait comporté en Barbouze au petit pied, tabassant un manifestant isolé et désarmé. 

    Pour une fois SOS-Racisme et les autres associations de la même eau ne protestent guère, étant donné que le dit haut-fonctionnaire temporaire est issu de cette immigration maghrébine, dont chacun sait qu’elle enrichit considérablement notre pays d’antique civilisation de ses immenses talents et qualités.  

    Super-Macron s’en était pris, lors d’une réception au Vatican, à la « Mafia bretonne », et l’on a stigmatisé à juste titre cette sortie imbécile et injurieuse, qui n’était nullement spirituelle… sauf à condamner le comportement d’une partie du personnel politique de cette région, mais il aurait été bon, dans ce cas, de le préciser.   

    S’il était avéré que GTG-Super-Macron ait protégé une Barbouze amie, en délicatesse avec la loi, on pourrait s’interroger sur un autre aspect de sa très riche personnalité. Bill Clinton se recycle actuellement dans le thriller. Il est possible que Génial-Président-Macron prépare sa reconversion au cinéma et qu’il veuille reprendre le rôle où brilla Marlon Brando.

    Mais cette reconversion ne peut se faire qu’après la fin de ses fonctions de chef de l’État. Au vu de ses prestations de 2017-18, nul patriote ne verserait de larme si Super-Génial-Président décidait de s’en aller prématurément.   

     

    Source : synthesenationale


    votre commentaire
  • Benalla est logé dans une luxueuse dépendance de l’Elysée Quai Branly et disposait d’une voiture avec chauffeur (MàJ : Un journaliste évoque ces traitements de faveur)

    Jeremy Brossard (BFM TV) note l’étonnante proximité Macron-Benalla : «Il n’a pas bénéficié d’un logement de fonction comme les autres, il a été logé là où les prédécesseurs de Macron ont logé leurs plus proches collaborateurs et où François Mitterrand avait logé sa fille cachée
    – BFM TV, 20 juillet 2018, 22h43


    20/07/18

    Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet du président de la République, a déclaré être domicilié à compter du 9 juillet dans une dépendance de l’Elysée, quai Branly, dans le très chic 7e arrondissement de Paris, selon un document de l’administration dont Le Monde a pris connaissance.

    L’ancien « M. Sécurité » d’Emmanuel Macron a déclaré ce domicile, deux mois après la fin de sa mise à pied par l’Elysée, et une semaine et demie avant son licenciement. Il habitait auparavant à Issy-les Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine.

    Quai Branly sont installées des dépendances de la présidence. On y trouve 63 logements de fonction, sur 5 000 mètres carrés.

    C’est là que, sous les deux septennats de François Mitterrand, étaient logés François de Grossouvre, l’homme chargé des affaires privées de l’ancien chef de l’Etat. C’est là encore que le premier président socialiste avait discrètement logé sa compagne Anne Pingeot et leur fille Mazarine.

    Outre ce prestigieux logement de fonction, Alexandre Benalla disposait à l’Elysée de nombreux privilèges, notamment une voiture avec chauffeur.

    L’Elysée a annoncé, vendredi, engager une procédure de licenciement à l’encontre d’Alexandre Benalla, qui a par ailleurs a été placé en garde à vue.

    Le Monde


    votre commentaire
  • Comme pour la propagande LGBT, ils vont raconter que la pédophilie est une orientation sexuelle comme une autre

    De Jeanne Smits sur Réinformation.tv :


    Capture d’écran 2018-07-20 à 10.21.25Mirjam Heine est allemande, étudiante en médecine, et elle voudrait changer le regard sur les pédophiles. C’est au cours d’une conférence TED donnée à l’université de Würtzberg en Allemagne qu’elle a affirmé, devant un auditoire sans doute interloqué, que « La pédophilile est une orientation sexuelle inchangeable, au même titre que… l’hétérosexualité ». Si la jeune conférencière n’est pas allée jusqu’à justifier les actes pédophiles, elle a néanmoins ouvertement pris la défense de ceux qui ont ces pulsions « parce qu’on naît comme ça ».

    C’est exactement la même argumentation qui a présidé au rapide changement de regard sur l’homosexualité qui s’est imposé au XXe siècle finissant dans la plupart des pays développés. Puisque les homosexuels seraient « nés comme ça », pourquoi les empêcher de vivre selon leurs attirances naturelles ? Certains ont osé dire alors qu’on savonnait la pente et qu’on préparait à terme la légalisation de toutes les aberrations sexuelles. On les montrait du doigt, mais aujourd’hui, avec les nouveaux combats pour les droits « trans » et cette promotion dans un milieu qui n’a rien de marginal de la compréhension envers les pédophiles, l’affaire paraît bien engagée.

    Les conférences TED Technology, Entertainment and Design, s’intéressent à tous les domaines, avec l’objectif affiché de « répandre des idées » en vue de « changer les attitudes, les vies et finalement, le monde ». TED appartient à une « fondation à but non lucratif et non partisane » mais très prompte à publier les idées dans le vent : syncrétisme religieux, droits LGBT, lutte contre le changement climatique…

    En l’occurrence, les propos de Mirjam Heine ont tout de même choqué, à telle enseigne que les dirigeants des conférences TED se sont fendus d’un communiqué expliquant que la jeune femme avait un peu trop sollicité ses sources : la conférence n’est plus en ligne en raison du grand nombre de commentaires négatifs qu’elle a suscités. Ils ont ajouté que nombre d’internautes y avaient vu un argument en faveur d’une pratique « illégale et dommageable ». Le communiqué a été complété par la suite par une phrase assurant que les conférences TED ne soutiennent ni ne recommandent la pédophilie.

    Sous le titre « Pourquoi notre perception de la pédophilie doit changer », Mlle Heine avait pourtant cherché avant tout à en appeler aux sentiments. D’où une introduction sur un jeune homme nommé « Jonas », 19 ans, étudiant en droit et joueur de foot. Le public était invité à le considérer en laissant de côté sa « révulsion » à l’égard des pédophiles. « N’importe qui aurait pu naître pédophile », assurait-elle.

    Il faut savoir faire la différence entre l’attraction sexuelle à l’égard des enfants, qu’il s’agirait d’accepter de tolérer en tant que « sentiments » involontaires, et l’abus sexuel des enfants qui serait donc toujours un mal. « La différence entre la pédophilie et les autres orientations sexuelles est que le fait de mettre en œuvre cette orientation sexuelle aboutira toujours à la catastrophe », a-t-elle dit. Voilà qui est fondamentalement incohérent. Pourquoi accepter toutes les autres « orientations », et pas celle-là ? Ou alors, il faut admettre que certaines orientations sont « intrinsèquement désordonnées », un propos qui peut déjà vous attirer de graves ennuis dans le monde anglo-saxon lorsqu’il est appliqué à l’homosexualité. [...]"

    Michel Janva

     

    Source : lesalonbeige


    votre commentaire
  • Macron demande aux patrons de recruter dans les quartiers

    Le président a incité une centaine de patrons, reçus mardi à l'Elysée, à embaucher des jeunes issus de quartiers défavorisés.

    Faut-il y voir un effet "champion du Monde" ? Un vent nouveau semblait souffler sur l'Elysée ce mardi 17 juillet. Après avoir cajolé les partenaires sociaux le matin, Emmanuel Macron accueillait en grande pompe les patrons des 100 plus grandes entreprises françaises l'après-midi. Total, Danone, La Poste... Tous ont répondu présents. L'objectif ? Obtenir leur engagement en matière d'insertion des personnes issues notamment des quartiers défavorisés. La méthode ? Les mettre en contact avec des associations présentes sur le terrain pour accélérer la dynamique.

    [... ]

    article complet: via lesobservateurs


    votre commentaire
  • Danemark : six adolescents « arabes et turcs » sont accusés d’avoir violé cinq jeunes filles, la mère de l’un des suspects crie au « racisme »

     

    Six adolescents « d’origine étrangère » et ayant des « noms arabes et turcs » sont accusés de viol et d’abus sexuels sur cinq jeunes filles à Hørsholm, Nivå et Kokkedal, rapporte le média danois BT.

    La police de Nordsjællands enquête actuellement sur un certain nombre de viols présumés de jeunes filles à Nivå, Kokkedal et Hørsholm l’année dernière. En attendant, les parents habitant ces localités ont peur et surveillent attentivement leurs enfants.

    Les garçons plaident non coupables. Certaines filles auraient pratiquer le sexe oral et d’autres auraient été violées.

    “Il n’y a pas eu de viol. Si vous êtes avec une fille chez elle, ce n’est pas un viol, ce n’est pas comme si vous attrapiez une fille à l’extérieur et que vous la forciez à avoir une relation sexuelle. Elles ont menti et les accusations sont exagérées »explique le père de l’un des garçons.

    L’une des mères de ces garçons prétend que le «racisme» se cache derrière ces accusations.

    “Je pleure quand je pense à lui. Je n’ai que lui. Il est vraiment doux et poli, et il ne dérange personne. (..) Tout à coup, la police est venue l’arrêter. Maintenant, je veux comprendre pour quelle raison. Je pense que c’est étrange. Peut-être que la victime est raciste ou a quelque chose contre les étrangers », déclare la mère.

    Six jeunes garçons sont en détention depuis juin et se trouvent dans un établissement fermé pour jeunes.

    http://www.fdesouche.com/1041543-danemark-six-adolescents-arabes-et-turcs-sont-accuses-davoir-viole-cinq-jeunes-filles-la-mere-de-lun-des-suspects-crie-au-racisme


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique