• Rassemblement national : des promotions internes en échange de relations homosexuelles


    « Je me souviens de ce très haut placé dans la hiérarchie frontiste dont le jeu préféré était de convertir de jeunes hommes bruns à l’homosexualité… en échange de places, de promotion. »

    Un ancien cadre du FN « mariniste » évoque la prédation homosexuelle et les « parties fines » au sein du parti repris et transformé par Marine Le Pen. Mœurs, affaires judiciaires, alignement du programme sur l’idéologie dominante…, elle qui voulait en faire « un parti comme les autres » a au moins réussi ce pari.

    Source : http://contre-info.com

     


    votre commentaire
  • Racailles, gilets jaunes: Répression?

    Racailles, gilets jaunes: Répression ?

    4 nuits d’insurrection dans le quartier du Mistral à Grenoble : silence radio du gouvernement.Forcément, il ne s’agit pas du peuple français luttant pour sa dignité. 
    Il s’agit d’émeutiers racailles qui soutiennent des «jeunes» morts accidentellement en percutant un bus au volant d’un véhicule volé, tentant d’échapper à un contrôle de police.
    Contre les émeutiers qui depuis plusieurs jours terrorisent les habitants du quartier en dépit même des appels au calme de la famille des deux jeunes, vous n’entendrez pas la propagande tonitruante du gouvernement, les coups de menton provocateurs de Castaner et Nunez, les appels à la dureté du parquet de Belloubet, les petites phrases provocatrices contre les Gaulois réfractaires et haineux de Macron. 
    Vous n’entendrez pas les pleureuses Griveaux et Ferrand parler de la République qu’on attaque. 
    Vous n’entendrez d’ailleurs pas même du tout parler de la République. 
    Non plus que de territoires perdus de la République, normal, ils n’ont pas été perdus mais abandonnés à la racaille, aux fréro-salafistes et aux dealers. 

    Vous n’entendrez pas non plus parler des nouvelles formes de l’antisémitisme qui y règnent. 
    Vous n’entendrez pas non plus parler, en la journée des droits des femmes, du sort qui y est réservé aux femmes ne s’habillant pas selon les nouvelles normes soumises et liberticides en vigueur, non plus que de la vie d’un jeune homosexuel dans ces quartiers.
    Vous ne verrez pas de tirs de LBD. 

    Pas de blindés. 
    Pas de lances à eau. 
    Pas d’équipes de barbouzes de choc arrachant des yeux ou des mains. 
    Pas de grenades de désencerclement. 
     
    Normal, ça c’est réservé aux opposants politiques.
    Dans ces quartiers, depuis des années, la police reçoit des ordres de lever le pied afin de ne pas déclencher la colère trop grande des délinquants.

    C’est cela, la priorité du rétablissement de l’ordre républicain selon la post-socialiste République en Marche et ses alliés de circonstance: dure et impitoyablement répressive avec le peuple français, faible avec ceux qui minent et détruisent le peuple français.

    Il ne faudrait pas risquer de froisser messieurs Belattar et consorts, les amis particuliers du Président.

    La Macronie a ses priorités.

    votre commentaire
  • Allemagne : Cynthia, 21 ans, tuée de plusieurs coups de couteau par son petit-ami Ahmed, un migrant tunisien qui aurait dû être expulsé

     Par  le 08/03/2019

    Meurtre sanglant à Worms (Allemagne) – Un Tunisien de 22 ans a poignardé à mort sa petite amie de 21 ans lors d’une dispute.

    Ahmed T. passait la nuit chez les parents de Cynthia R., comme il l’a souvent fait. La jeune infirmière a son propre espace à l’étage supérieur de la maison familiale avec un salon et une chambre.

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, Ahmed a tué la jeune femme à coups de couteau, « plus d’une dizaine de coups » selon les inspections de la police.

    Le Tunisien a avoué le crime et a été placé en détention. Depuis son arrivée en Allemagne en octobre 2017, il a vécu sous plusieurs identités, selon les enquêteurs.

    Le meurtrier est bien connu des services de police pour des agressions ou des délits liés à drogue.

    En octobre 2018, il a purgé une peine de trois semaines pour vol.

    La famille de Cynthia est stupéfaite. Son oncle : « C’était une personne si douce. Elle ne parlait mal de personne. Elle vivait pour son travail. Elle voulait devenir sage-femme. Elle était joyeuse, aimait faire la fête. »

    Le lundi 4 mars, deux jours avant le meurtre, Ahmed T. a reçu une obligation de quitter le territoire allemand.

    Bild / Welt.de via fdesouche


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Macron et Maurice Audin : et si on disait effectivement toute la vérité ?

     M-À-J 04/02/2019 : les médias évoquent tous la disparition de Josette Audin, qui a réclamé pendant 60 ans que l’Etat reconnaisse sa responsabilité dans la mort de son mari, et qui a obtenu gain de cause avec Macron en septembre. Nous remettons donc en avant cet article

    . Le « militantisme » auquel collaborait activement Maurice Audin Emmanuel Macron a voulu présenter ses excuses au nom de l’Etat à la veuve de Maurice Audin, probablement mort durant la guerre d’Algérie en 1957, au cours d’un interrogatoire par l’armée qui luttait contre les terroristes. Quelques remarques s’imposent alors que les grands médias, au service de la Gauche antifrançaise, donnent encore une fois une version partiale et tronquée de l’histoire. ► Maurice Audin était membre du Parti communiste algérien et aidait matériellement le FLN à lutter contre la France (par exemple en hébergeant ses terroristes). Le FLN était un peu le Daech de l’époque (mêmes méthodes barbares de mise à mort et massacres de civils). Audin était donc un traître à son pays et un militant terroriste. Cela relativise donc le drame de sa mort, même si le plus important était bien sûr de sauver les vies qu’Audin et ses amis voulaient atteindre par leurs bombes, et même s’il aurait mieux valu qu’il fût jugé et condamné à la peine capitale dans les règles. ► Pourquoi Emmanuel Macron met-il le projecteur sur ce cas alors que justice n’a pas été rendue concernant les centaines de milliers de morts français et pro-français abandonnés aux tueurs FLN par l’Etat ? Et les milliers d’otages européens du FLN  abandonnés après l’indépendance dans des mines de sel pour les hommes et des bordels pour les femmes ? L’Etat français n’a toujours pas enquêté sur leur sort… ► Les services de l’Etat français et leurs barbouzes ont, à partir de 1960 et du retournement de veste de De Gaulle, torturé longuement et parfois assassiné des milliers de Français qui n’étaient pas des traîtres à leur pays comme Audin, mais qui étaient au contraire des patriotes. Dans la même localité d’El Biar – où périt vraisemblablement Audin – des centaines de Français d’Algérie et de musulmans pro-français ont été torturés dans la Villa Andrea – jusqu’à ce que des résistants la détruisent – et on a retrouvé des dizaines de corps enterrés dans son jardin. Pourquoi Macron n’a-t-il pas un mot pour ces morts patriotes et leur famille ? ► Qu’on cherche à connaître la vérité sur les morts de la Guerre d’Algérie (où la torture a été utilisée, en effet, comme dans quasiment toutes les guerres, et ici surtout par le FLN et l’ALN), c’est normal, mais pourquoi de façon si partiale et partielle ? Et quoiqu’il en soit, cet hommage rendu à Maurice Audin est scandaleux. C’est pourtant ce qui a été fait encore plus ostensiblement, notamment à Paris, où le maire de l’époque, Bertrand Delanoë, avait inauguré une « place Maurice Audin » dans le Ve arrondissement, ainsi qu’un parc à Argenteuil. Mais finalement, c’est assez logique : les traîtres d’aujourd’hui rendent hommage aux traîtres d’hier.
     

    Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com


    votre commentaire