• Cohn-Bendit, détraqué sexuel aimant les enfants, pressenti pour être ministre macronien !!

    Cela nous donne envie de vomir quand nous voyons ce communiste, détraqué sexuel se pavaner à la télévision, plus moralisateur que jamais, et continuer à être chroniqueur sur Europe 1 et LCI, entre autres.

    Ce type est un minable grande gueule qui n’a jamais rien apporté à la collectivité.

    Lisez les articles (sourcés) ci-dessous. Vous serez écœurés. Il n’y a que les écolo, coco, alcolos capables de garder dans leurs rangs un tel individu, nuisible, français depuis 2015, et les macroniens capables d’envisager qu’un tel individu puisse entrer au gouvernement, en toute connaissance de cause de ses déviations sexuelles.

    Quand aux journaleux, temps qu’il ne s’agit pas d’un prêtre catholique, cela ne les intéressent pas et ils ont des ordres.

    Craint-il la justice des autres pays européens ?

    Exit Nicolas Hulot. Revoilà inénarrable vert Cohn-Bendit, qui a sévit dans bien des domaines, c’est le cas de le dire, en France et en Allemagne. Dany le Rouge, figure de proue de la révolution de mai 68 mais surtout des détraqués sexuels aimant les enfants, est de retour. Il serait pressenti pour devenir ministre de la Transition écologique et solidaire.

    Cohn-Bendit_The_Pedophile

    Depuis 2015, l’ »anarchiste allemand », vert à l’extérieur-rouge à l’intérieur, est devenu Français. Christophe Castaner et Benjamin Grivaux l’ont contacté. « Castaner m’a appelé, confie Daniel Cohn-Bendit au JDD. Je lui ai dit que je ne croyais pas que c’était une bonne idée. Je ne suis pas du tout fait pour être ministre. Si ministre, ce n’était que faire des conférences de presse, ça je peux faire, tous les jours, toutes les heures et dans toues les langues ». Et puis ajoute-t-il : « Je tiens à ma liberté. » Mais il ne dit pas un « non » définitif : « J’attends de voir ce que va me dire Emmanuel Macron et les leçons qu’il tire de la démission de Nicolas Hulot », explique-t-il.

    Avec un tel choix, le gouvernement Macron montre son goût des politiciens libéraux-libertaires, voire plus… Il avait déjà Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, accessoirement auteur de livres érotiques et pornographiques, et à l’occasion promotrice d’une loi sur les violences sexuelles et sexistes qui fait l’affaire des pédophiles. Si Cohn-Bendit accepte l’offre, il y sera donc bien protégé.

    Petit rappel des éructations sexuelles et pédophiles parues dans son livre « Le Grand Bazar » publié en 1975 et dans lequel il évoque son ‘activité’ d’éducateur dans un jardin d’enfants « alternatif » à Francfort :

    « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : ‘Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?’ Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi « .

    Lors de l’émission Apostrophe en 1982 il déballe son expérience sexuelle avec des enfants entre 4 et 6 ans :

    « Quand une petite fille de 5 ans et demi commence à vous déshabiller, c’est fantastique. C’est fantastique parce que c’est un jeu absolument érotico-maniaque… »

    Et c’est ce maniaque sexuel, attiré par les enfants, qui plaît à Emmanuel Macron…

    Cohn bendit 3

    L’étau se resserre autour de celui qui racontait sans honte ses pratiques sexuelles avec des enfants en bas âge.

    Aujourd’hui Daniel Cohn-Bendit ne peut plus sortir ni à Berlin, ni en Pologne sans être rappelé à son passé avec son livre Le Grand Bazar. Le célèbre réalisateur polonais, Grzegors Braun, ayant tout récemment appris les dires et les allusions sexuelles de Daniel Cohn-Bendit envers les enfants a porté une plainte en Pologne pour pédophilie contre l’eurodéputé franco-allemand. A Berlin dans deux conférences, où Daniel Cohn-Bendit participait, un homme a interrompu le bon déroulement de ces dernières et montré du doigt Daniel Cohn-Bendit avant de dire « cet homme est un pédophile » avant de lire le passage incriminé du Grand Bazar ou d’interpeller l’assemblée sur le passé de l’eurodéputé.
    Prix Theodor Heuss. Tout commence avec la remise du prix Theodor-Heuss à Daniel Cohn-Bendit, qui a bien eu lieu ce 20 avril. Ce prix, qui récompense une personnalité politique, est donné à des personnalités qui ont œuvré pour la société et la politique. Le président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande, Andreas Voßkuhle,avait refusé de participer à la cérémonie et de remettre le prix à Daniel Cohn-Bendit car « le Président ne pouvait pas associer la Cour avec des écrits parlant de la sexualité entre les adultes et les enfants », avait, alors au mois de mars, expliqué son service de presse. De nombreuses personnalités politiques d’outre-Rhin trouvent des excuses pour cet homme politique issu de la génération des années 68 où « il faut comprendre que cette génération a un certain passé ». Mais le jour de la remise du prix à Daniel Cohn-Bendit, ce dernier a été accueilli par une foule en colère.     

    Dénoncé en public. Juste avant de partir en déplacement en Pologne, Daniel Cohn-Bendit était l’invité de Médecins sans frontières le 25 avril à Berlin à la Mairie Rouge, qui se trouve juste à côté de la gare Alexanderplatz et de la tour de télévision avec sa grosse boule genre discothèque. Dans le public réuni dans une salle de la mairie de Berlin, un homme a pris la parole après avoir été autorisé à pouvoir poser des questions et à s’exprimer. Seulement, l’homme a calmement demandé à l’organisateur de Médecins sans frontières qui se trouvait sur l’estrade à côté de Cohn-Bendit : « Comment est-ce possible que Médecins sans frontières invite un homme qui se décrit lui-même comme étant un violeur d’enfants et comment peut-on imaginer que Médecins sans Frontières soutienne la pédocriminalité humanitaire ? » L’organisateur, micro en mains, visiblement agacé, a riposté en disant qu’il connaissait parfaitement le passage du livre et que cette intervention était hors sujet et que « Cohn-Bendit est là car il défend une position des Verts et qu’il est député au Parlement européen ».

    Le 28 avril Daniel Cohn-Bendit était cette fois au Berliner Ensemble, dans le célèbre théâtre tenu par Bertold Brecht et Heiner Müller sous le régime de la RDA. Daniel Cohn-Bendit est sur une estrade avec des représentants du magazine Cicero. Cicero, qui présente des photos et des dessins toujours recherchés et colorés, est un magazine réputé pour son sérieux et son intellectualisme. Un homme sort du public et monte sur l’estrade pour montrer du doigt l’écologiste et lire à haute voix le passage incriminé de son livre le Grand Bazar.

    Pologne. Le 26 avril Daniel Cohn-Bendit devait participer à un colloque à l’université de Wroclaw. Cette fois le député franco-allemand doit s’esquiver et déclare qu’étant malade, il ne pouvait plus participer à la conférence. Ce dernier restera planqué dans son hôtel toute la journée. En Pologne, pays catholique supportant mal « les idées » venues de cette Union européenne qui s’attaque à la famille, l’enfant est sacré. Les manifestants polonais étaient venus pour casser du verre ce jour-là. Le réalisateur polonais, Grzegors Braun, connu pour avoir réalisé un film sur Lech Wałęsa montrant son implication avec la Stasi, a appris tout récemment que Daniel Cohn-Bendit avait évoqué son passé érotique et sexuel avec des enfants dans une émission télévisée. Grzegors Braun a sur le champ porté une plainte au pénal contre Daniel Cohn-Bendit pour pédophilie.

    Parti des Verts allemands. La fondation Heinrich Böll, « mémoire des Verts » possède les archives sur le dossier du Grand Bazar écrit par Daniel Cohn-Bendit. Bien que l’eurodéputé s’efforce d’expliquer qu’il n’a pas donné des ordres pour interdire à des chercheurs ou des journalistes de faire des recherches sur son livre, la fondation du parti des Verts, basé dans le centre de la capitale allemande, explique qu’une demande expresse est arrivée aux archives en provenance du bureau de l’eurodéputé pour ne pas dévoiler le contenu des cartons. On apprend dans cet article de la presse allemande que ces archives sont interdites au public, aux chercheurs et journalistes pour une durée de soixante ans jusqu’en 2031. Daniel Cohn-Bendit aurait-il d’autres choses plus terribles à se reprocher ? En tout cas il ne tient pas à faire la lumière sur son passé ! L’auteur de l’article explique que Daniel Cohn-Bendit aurait fait beaucoup plus de déclarations à caractère pédophile et que le livre ne serait pas le seul élément explosif.

    Dans la gazette intitulée Pflasterstrand des Linke de Francfort-sur-le-Main, qui a existé de 1977 à 1990, on y trouve des textes explicites : « L’année dernière une fille de six ans a flirté avec moi. C’était un moment des plus émouvants et des plus jolis que j’aie pu avoir… et ce n’est pas important d’écrire pour ou contre la pédérastie », peut-on lire dans une édition de 1978 dans Les Mémoires d’un dinosaure. Rappelons que Cohn-Bendit était le responsable juridique du Plasterstrand.

    Source: http://french.ruvr.ru/2013_05_01/Cohn-Bendit-planque-dans-son-hotel-denonce-en-public/


    votre commentaire
  • Vittel : la bêtise n’a pas de limite

     
    (photo Jean-Pierre Laurin)

    (photo Jean-Pierre Laurin)

    Le monument de la croix blanche à Vittel a été de nouveau vandalisé pour la seconde fois. Cette croix de chemin en calcaire blanc, figure sur de la cadastre de 1839 et d’autres plus anciens. Le Christ avait été remplacé le 11 mars dernier, et a été à encore arraché.

    On peut se demander ce qui peut se passer dans la tête de ce, ou ces tristes individus au QI d’un poisson rouge, pour vandaliser ainsi ce symbole religieux. Quel honte !

    A. B.


    votre commentaire
  • Le Havre : le maire (LR) poussé à la démission après avoir envoyé des photos de son sexe à quatre femmes

    le havre,maire,photo,sexe

    On le surnomme le porc du Havre. Luc Lemonnier a déclaré à la police qu’il avait “un mode de vie libertin” :

     

    Quotidien
     
    @Qofficiel
      

    Le maire du Havre, Luc Lemonnier, a jeté l’éponge hier soir. Pourquoi ? À cause d’une photo de son sexe, qu'il a envoyé à plusieurs femmes qui... n'en voulaient pas 
    Edouard Philippe, proche de Luc Lemonnier, était-il au courant des photos ?
    Réponse avec @PaulLarrouturou 

     
    Source : ndf

    votre commentaire
  • Voilà pourquoi Christophe Castaner est surnommé « Simplet »

       Résultat de recherche d'images pour "castaner idiot du village" 
    Parmi les sept nains de Blanche-Neige, c’est celui-ci qui a été choisi pour lui, de préférence à Atchoum et aux autres.
    Un sobriquet qui lui va très bien.

    Du temps où il traînait rue de Solférino, les collègues, les camarades de Castaner l’appelaient « Simplet ». 
    La preuve que, chez les socialistes, on ne manquait quand même pas d’hommes et de femmes lucides et intelligents. 
    Mais on pardonnait à Christophe Castaner d’être champion dans la catégorie « nigaud poids lourd ». Car, élu de Forcalquier, il était doté d’un bel accent des Alpes-de-Haute-Provence qui faisait merveille sur les plateaux de télévision.
    Il aimait parler. 
    Il ne refusait aucune invitation des médias. 
    Depuis qu’il a pris du grade et est devenu porte-parole du gouvernement, il est très demandé et lui, en vrai goinfre, en redemande. 
    Con, En Marche et fier de l’être ! 
    Christophe Castaner ne recule devant aucune bêtise, fût-elle énorme, devant aucune flagornerie.
    Écoutez le bruit que fait sa brosse à reluire sur les pompes d’Emmanuel Macron : « Je vais là où il me demande d’aller car j’ai pour lui de l’amour. » 
    Informée de cette déclaration, Brigitte Macron a froncé les sourcils. 
    Mais elle n’a rien dit. 
    La flèche de Cupidon ayant transpercé Castaner, l’épouse du Président a compris l’extrême fragilité d’un grand blessé de l’amour.

    Ainsi encouragé dans ses élans amoureux, Castaner a persévéré et surenchéri. 
    Et là, merci d’éloigner de l’écran les enfants et les chastes jeunes filles prépubères : « Macron, je l’ai rencontré quand il était encore à l’Élysée. Au bout de quatre minutes, je me suis dit “Waouh !”, des comme lui, on en rencontre un tous les cinquante ans. » 
    Plus torride que ça, tu meurs…
    Vous entendez le bruit de la brosse à reluire ? 
    Vous aimez ce bruit-là ? 
    Alors, encore ceci, puisque ça ne vous lasse pas : « Macron, c’est le Zlatan de la politique, il a une vista incroyable, une part d’humanité rare. » Vous trouvez que c’est trop, que c’est grotesque ? Vous êtes une bande de sans-cœur ! « C’est un grand sensible. Il a trouvé en Macron quelqu’un en qui il a confiance », a expliqué une de ses proches. 
    Walt Disney nous avait caché que Simplet était amoureux de Blanche-Neige…
    Il ne faudrait pas croire que Castaner soit juste un amant romantique, doux et tourmenté. 
    Il a aussi des c… 
    Ainsi, pour 20 Minutes, il s’est livré à un très franc exercice sémantique à propos d’une expression qu’il affectionne : « Coincé du trou du cul ».

    Dans le temps, en Suisse, il y avait ceux qu’on appelait les « crétins des Alpes ». 

    Des habitants des vallées reculées qui, par manque d’iode, souffraient de déficience mentale. 

    En France, nous avons le crétin des Alpes-de-Haute-Provence. 

    Benoît Rayski le 30 juillet 2017 pour BV

    votre commentaire
  • « Pendez les Blancs » : le rappeur condamné à une amende avec sursis


    pendez les blancs,rappeur,sursis

    Cet immigré appelant au meurtre de ceux qui l’accueillent a été condamné concrètement à … rien.

    Rappelons que le parquet de Paris avait refusé qu’il soit poursuivi pour « incitation à la haine raciale » alors qu’il s’agissait évidemment de cela. A côté de cela, ce même parquet tombe promptement sur n’importe quel Blanc émettant une blague ou un propos politiquement incorrect sur internet….

    « Le rappeur Nick Conrad a été condamné aujourd’hui à Paris à une amende de 5000 euros avec sursis pour son clip ultra-violent « Pendez les Blancs », qui avait suscité une vive polémique à l’automne dernier et l’avait propulsé hors de l’anonymat. Le tribunal correctionnel a jugé cet artiste noir de 35 ans coupable de provocation au crime pour ce clip qui le met notamment en scène enfonçant un revolver dans la bouche d’un blanc, lui tirant dessus ou lui écrasant la tête sur un trottoir. » (Le Figaro)

    Bref, la justice rouge a vraiment la haine des Blancs.

    Source : contre-info


    votre commentaire