• Indemnisation des victimes algériennes ? Et les victimes françaises, qui les indemnisera ?

    PUBLIÉ PAR MANUEL GOMEZ LE 17 DÉCEMBRE 2018 ..

    Le ministre des anciens combattants algériens, Tayeb Zitouni, lors d’une récente interview, radiodiffusée à l’occasion du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 (Il n’y a que les Algériens qui s’en souviennent et, si j’ai bonne mémoire, ces manifestations ne furent déclenchées ni par les indépendantistes, ni par la population, mais par un « déséquilibré » (comme c’est la mode) hurlant sur un banc public à Belcourt (Quartier d’Alger).

    Donc, pour en revenir à la déclaration de Tayeb Zitouni, il a indiqué que « quatre dossiers principaux » restaient à régler pour instaurer des relations naturelles entre Alger et Paris.

    M. Zitouni devrait apprendre à compter avec ses doigts car il y a bien plus que « quatre » dossiers à régler mais, restons sur les quatre dossiers cités par lui :

    • L’ouverture des « Archives de la période coloniale » de 1830 au 5 juillet 1962.
    • La récupération des crânes des résistants algériens
    • La question des disparus de la guerre (côté algériens bien sûr !)
    • L’indemnisation des victimes des essais nucléaires français.

    Ces quatre dossiers liés à la question mémorielle seraient en suspens depuis 1962.

    Vous avez entièrement raison, M. Zitouni, bien des dossiers restent en suspens depuis 1962 et nous allons commencer par vos « quatre principaux », avant d’aborder nôtre « douzaine de dossiers principaux ».

    Ouverture des archives de la période coloniale, soit, mais nous pourrions commencer bien avant 1830 car c’est bien vous, les Arabes, qui avaient colonisé ce qui n’était pas encore l’Algérie depuis le 7e siècle, massacrant les « Berbères » qui refusaient de se soumettre à votre domination et à votre religion.

    Mais débutons par 1830. Il y a eu une invasion par les troupes françaises, que vous avez aidées, dans un premier temps, pour vous débarrasser des Ottomans qui vous exploitez, puis que vous avez combattu et avez été vaincu. D’ailleurs votre « chef » historique, Abd-el-Khader, est devenu, je vous le rappelle, l’un des plus grands « amis » de la France.

    Je ne vais pas m’étendre sur la colonisation, ce serait trop long, mais à quelques reprises certains d’entre vous ce sont rebellés et ont toujours été vaincus.

    Vous auriez pu, tous, devenir des citoyens français, comme le sont devenus les « juifs » par le décret Crémieux, mais vos « imams » vous ont toujours convaincus que votre religion musulmane ne devait jamais être mise de côté, derrière la République, mais devait pour toujours diriger vos existences et cela vous l’avez payé très cher à plusieurs reprises, notamment dans les années 1990, mais cela c’est bien après 1962, n’est-ce-pas !

    Revenons à la seule période qui vous préoccupe : les archives vont vous permettre d’apprendre que l’on vous a menti sur la répression des émeutes du 8 mai 1945, dans la région de Sétif. Après la centaine d’innocents européens massacrés par vos soins, vos propres « chercheurs » ( Messieurs Mesli et Arroua, du Centre Historique sur l’Algérie) estiment entre 8 à 10.000 le chiffre des victimes de la répression ordonnée par le gouvernement communiste et votre « ami » de Gaulle, et non pas de 45.000 comme on vous le fait croire depuis cette date.

    A présent la « guerre d’Algérie », comme on a fini par la nommer. Certes il y a eu des massacres, disons « légaux » puisqu’il s’agissait d’une guerre, mais également de très nombreux « illégaux » dans des attentats contre des innocents, mais bien davantage commis par vos « combattants » que par les nôtres : Melouza, El Halia, Palestro, Eckmuhl, etc, pour ne citer que les plus médiatisés et sans citer « vos bombes » aux terrasses des cafés, aux arrêts des bus où attendaient nos écoliers, au Casino de la Corniche, etc. Je suis persuadé que « les archives » de cette période ne révéleront pas une très belle image de votre « guerre d’indépendance » qui, mais vous le savez aussi bien que moi, était davantage une « guerre de religion » dont l’objectif prioritaire était « Qu’aucun non musulman ne devait rester sur le sol algérien. La valise ou le cercueil » et cet objectif vous l’avez atteint mais il n’a pas été une victoire pour votre indépendance et vous le payez depuis plus d’un demi-siècle.

    A présent « vos disparus » : il semble, selon vos affirmations, que vous n’avez pas de nouvelles d’environ 2200 de vos « combattants » qui se trouvaient dans des prisons ,des centres de détention, des postes de la gendarmerie, de la police et de l’armée ? Si vous le dites je veux bien vous croire et c’est regrettable certes, mais si nous évoquions également « nos disparus » entre le 19 mars 1962 et le 5 juillet de cette même année :

    *Des dizaines d’européens enlevés et séquestrés jusqu’à ce que mort s’ensuive pour servir de donneurs de sang pour les combattants de l’ALN er du FLN.

    *Des dizaines de jeunes femmes enlevées et expédiées vers des « bordels » militaires au service de « vos combattants ».

    • Des 239 soldats fait prisonniers et qui ne sont jamais revenus.
    • Des 18 soldats tués et des 90 disparus.
    • Des 1580 civils européens disparus.
    • Des 1165 civils innocents assassinés.
    • Des 1773 civils disparus à tout jamais.

    Pour ces plus de 5000 « disparus », que nous pouvons prouver et dont nous avons les identités, « pouvez-vous nous donner des nouvelles ? ».
    Et je préfère ne pas vous obliger à évoquer le massacre de plus de 60.000 harkis, et leurs familles. Je suis persuadé que vous préférez l’oublier et que cela n’apparaisse pas dans les « Archives ».

    A présent vos revendications pour le « retour des crânes de vos résistants algériens » (31 au moins, dites-vous) qui sont exposés au Musée de l’Homme à Paris. Je me demande ce qu’ils font là et qu’est-ce qu’on attend pour vous les rendre ?

    Enfin, pour en terminer avec vos revendications, l’indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires français.

    Permettez-moi de vous signaler que ces essais nucléaires se sont poursuivis, après l’indépendance, dans le Sahara en total accord entre les gouvernements français et les gouvernements algériens, contre plusieurs millions versés à vos dirigeants.

    Après avoir abandonné les essais nucléaires « aériens », en 1961, effectués à partir de Reggane, à 600 kms au sud de Colomb-Béchar, la France a procédé à 13 essais nucléaires « souterrains » à In-Amguel, à 35 kms au sud de In-Ecker, entre le 7 novembre 1961 et le 16 février 1966.

    Adressez-vous plutôt à M. Bouteflika, qui était membre de ces gouvernements et qui vous dirige depuis deux décennies. Il vous répondra…peut-être !

    Mais si nous parlions à présent de nos revendications, celles promises lors des « Accords d’Evian » ?

    Non, je préfère éviter ce sujet car vous n’auriez pas suffisamment de milliards à nous proposer !

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • LE COLONISATEUR AU FOUET SE REPENTI !Posté par:Pieds Noirs 9A..


    LE COLONISATEUR AU FOUET SE REPENTI !

     

     

    Venons-en à monsieur Macron ,lui qui prend son peuple pour des abrutis qui avaleront tout !...

     Vous l’avez compris, je fais partie de ce million et demi de Français d’Algérie qui, les mains rouges du sang de nos esclaves musulmans, ont usée du fouet pour en faire tomber le burnous, en leurs donnant 3 patates par jour pour nourrir femmes et 7 enfants ...

    Ces riches colons comme moi même ,ont pris en 1962 le juste chemin de l’exil. Certes, moi-même je n'avais que 13 ans et connaissant la souffrance de ma famille et de mes voisins de tout abandonner ,mais depuis cela , j’ai mis les bouchées doubles. J’habitais dans le faubourg de Bab-El-Oued , quartier très populaire d'Alger. Imaginez un peu : il y avait en ce petit bout de France à peu près autant de représentants de chacune des trois communautés (comme l’on dit aujourd’hui). Imaginez l’horreur : on jouait ensemble, et souvent même, on était copain ,le papa allant a la pêche aux oursins pendant les vacances avec différentes communautés et la joie de vivre était là pour l'heure du casse croûte . Pis encore : on fréquentait les mêmes écoles et les mêmes classes ! N’est-ce pas là le plus grand des crimes contre l’humanité qui se puisse rêver ? Mais Macron comme aux autres traîtres, vous avez certainement compris que si nous cohabitions ainsi, c’était pour humilier un peu plus les fils de nos esclaves, à ses femmes à faire même le ménage et la lessive chez nous a coup de fouet, d'ailleurs le voile cachée les coups sanglants en retournant chez elle , dans son logis ...

    Mon père et un oncle sont nés à ( Bouïra.. Grande Kabylie) . Le grand-père étant forgeron,qui joignit à peine les deux bouts dont porté par leur vocation de futur criminel contre l’humanité, mon père et mon oncle ce levant a 4 heures du matin pour ce rendre a leur travail ,commença à travailler à 12 ans pour subvenir a la famille, et je vous passe dans quelles conditions. Après son retour d’une seconde guerre mondiale à laquelle le grand-père succomba sur une mine,la grand-mère donna volontairement quelques années de sa courte vie, mon père travaillant en serrurerie ,chaudronnerie et forge , et comme vous l’imaginez, pour un salaire royal...
    Mon infâme exploiteur de père n’hésita pas à vivre les mains dans le cambouis, et les oreilles brisées par le bruit permanent d'outillages ,le visage brûlée et noir de la forge du matin au soir ,donc monsieur Macron va nous dire ,crime contre l’humanité : 48 h à 50 h de travail par semaine. Autre crime contre l’humanité : d'avoir fait embaucher chez son patron ses Mouloud , Mohammed et j'en passe (très important à souligner dans son dossier d’accusation). Bien évidemment, son dernier crime contre l’humanité ...

    Mon papa,sans doute enrichi dans le commerce des esclaves, a entendre toute cette mafia de gauchos ,ma maman standardistes a la grande poste D'Alger ,sans doute encore pour humilier un peu plus ses nombreux musulmans ... Quelle horreur, quelle barbarie, devez-vous penser avec raison ! Une voisine, elle, aussi ayant l’âme d’une grande criminelle contre l’humanité, elle laissa piller sont magasin de 10 M2 (petite épicerie) et échappa de justesse à une (juste) mort ; c’était fin début juillet 62 ...

    Quelques jours plus tard, nous échappons de nouveau à une seconde (juste) torturé dont moi-même à l'age de 13 ans, ou là ce fut la fin de nos espoirs, un jour de justice comme vous devez les apprécier sans doute monsieur Macron, bien sûr pas que nous hélas, où un petit millier d’autres Français d’Algérie, coupables d’une multitude de crimes contre l’humanité, furent enlevés et assassinés au hasard des rues. Milles morts…, hommes-femmes enfants innocents mêlés, c’est peu cher payé sur une population criminelle contre l’humanité...

    Comme à Oran le 5 juillet 62 ;
    leurs dépouilles justement martyrisées furent jetées au lieu-dit du Petit-Lac à Oran ,d'autre pendu aux crochets d’abattoirs vivants . Mais foin de ces salauds, il est tout à fait compréhensible que monsieur Macron ayant plutôt choisi de déposer une gerbe sur la tombe de Roger HANIN ; lui peut être exempté du chef d’accusation de crime contre l’humanité, puisque il eut la bonne idée de définitivement quitter son Alger natal (se planqué)dès 1951 sans se soucié du reste. Et c’est sûrement pour cela qu'il ne c'est pas souciés de ce charnier d’Oran,ni d'ailleurs ,ni de déposé une gerbe,comme à notre monument aux morts d'Alger aujourd'hui dévaster par ses barbares sans cœur ,sans foi ni loi !...

    Je suis à peu près certain que ce monsieur n'a pas voulu en débattre longuement avec ses honnêtes interlocuteurs du désormais provisoire gouvernement d’Alger. Et qu'il a sûrement obtenu d’eux la prochaine ouverture des archives algériennes toujours inaccessibles. Mais non, c’est idiot, surtout pas ! Sans doute, ces dignes personnages craindraient-ils d’aggraver notre cas devant votre tribunal. Ah, les braves gens…

    Pour dire de nos familles rejeter par un bon nombre de Français de France qui préfère mieux les étrangers et maintenant adorent les migrants, dont certain sont reçus chez eux donc nous Français d'Algérie avec mon ancêtre de 132 années d’esclavagistes dans l’âme, il ils parvinrent cependant à nourrir une belle engeance de futurs criminels colonialistes. C’est lui la source originelle de mon épouvantable lignée d’ancêtres, et dont la belle carrière criminelle a dû servir de modèle à tous les Himmler de l’Allemagne nazie. Alors oui ! . Ce dossier est bien long ; vous m’en excuserez. Mais les actes attributions doit être circonstancié et précis. J’espère y parvenir à cette lumière ...
    À quand les débuts de cet immense procès qui devrait éclipser son modeste précédent de Nuremberg ? Je compte sur Macron pour y tenir la digne et haute fonction de procureur général (Président de la République Procureur Général, pas mal comme titre…), mais connaissant, cette sagesse d’orateur et de ses grandes capacités de saine réflexion, il n’aura aucune peine à surpasser la ,pourtant belle performance de M. Robert Houghwout Jackson...
    Quand les sbires de la future police viendront m’arrêter, que je suis prêt à signer tous les aveux qu’ils voudront. Et que je suis même volontaire pour témoigner contre tous ces fichus Pieds-noirs que je n’ai même pas connus...
    Barbare émérite, criminel contre l’humanité moi-même, je sais de quoi, dès le berceau, ce million de criminels était capable, et jusqu’à la valise ou au cercueil… Et même en France depuis mon exil de ma terre natal ...

    Redire à des Pieds-noirs pensant les séduire « Je vous ai compris », cela m’a laissé pantois. Là?. Macron a encore fait du zèle. Je suis à peu près certain que cette bande de salopards criminels (dont je suis) va vous en vouloir longtemps. De plus, la citation est douteuse dans sa portée. N’est-ce pas Alain DUHAMEL qui, en décembre 2009, qualifia le Général auteur de cette funeste phrase, de plus grand traître de l’histoire de la France moderne ? Justement pour cette phrase de juin 1958, et son comportement ultérieur en Algérie...

    Mais ce grand homme reste bien excusable, lui qui savait déjà l’emprise qu’exerçait sur ce malheureux pays notre innommable bande de barbares et de criminels contre l’humanité…
    Ah, deux détails encore à vous signaler aux gauchos et a nos présidents de bras cassées, aussi successives. Au moment des fêtes pascales communes aux Juifs et aux chrétiens, nos quartiers populaires et néanmoins criminels devenaient le lieu d’un échange qui incluait également la communauté musulmane : pendant quelques jours, s’offraient régulièrement ; mounas, zlabias, makrouts et autres galettes azymes et j'en passe de l'ambiance amicale entre toutes ses religions ...Mais la gauche communiste et les syndicats rouge, comme partout ou ils passent pour se remplir les poches sur la misère humaine , en détruisent un territoire et rendent la famine à son peuple accro à cette terre qui les a vues naître ..Ils font pareil en France et vont se servir des migrants en leur faveur, d'un pays comme l'autre ils s'en tapent, du moment qu'ils en ont les avantages sur le dos de la misère des autres ,car ils s'en tapent de leurs femmes et enfants ,les petites vertus du clans leurs suffiront ...

    Grâce à la révélation de notre président, je me demande maintenant si ma mère n’enrichissait pas sa production de quelques pincées de poudre de mort-aux-rats pour avoir le dimanche à notre table parfois le 16 heures pour le thé et le café 2 à 3 fatmas ... J’ai maintenant un doute…
    Second détail : toujours très barbares, les vieux criminels contre l’humanité ont pris l’habitude de retourner de temps en temps en Algérie sur les lieux de leur enfance et de leurs innombrables crimes. Et comme vous le devinez sans doute, ils sont toujours plus que chaleureusement accueillis par leurs vieilles victimes. C’est tellement évident et logique, n’est-ce pas les gauchos et porteurs de valises criminels ...

    Qui dois-je saluer ?.

    Je doute fort aucun, car je m'aperçois la perte de l'Algérie par les traîtres ,ait en fait une avancée extraordinaire pour la France de se faire envahir 50 ans plus tard.Nous y sommes !

    OU SONT LES COLONISATEURS, soit disant qu'ils n'avaient pas le droit aux écoles ... ILS FAUT ARRÊTER DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS ! ...Pieds Noirs 9A..

    L’image contient peut-être : 25 personnes

    votre commentaire
  • Plusieurs dizaines de milliers de Gilets jaunes mobilisés en France malgré la météo, les médias et la répression policière

    Publié par Thomas Joly


    En dépit des miettes sociales lâchées par Emmanuel Macron, des violences policières, des nombreuses interpellations préventives et arbitraires, d'un temps exécrable, des médias du Système qui ont répété en boucle toute la semaine que les Gilets jaunes c'était fini, de l'instrumentalisation de l'attentat islamiste de Strasbourg par le gouvernement pour dissuader les gens de manifester, plusieurs dizaines de milliers de Français en colère ont exprimé leur ras-le-bol à travers toute la France pour la cinquième semaine consécutive.


    Il appartient maintenant aux Gilets jaunes les plus lucides de transformer leurs légitimes revendications (refus du matraquage fiscal, de la colonisation migratoire et du système politique actuel) en démarche politique, et ne pas se laisser berner par les charognards d'extrême-gauche qui tentent, en vain et par pur opportunisme, de récupérer à leur compte ce mouvement populaire spontané.

    Le Parti de la France incarne la droite nationale, populaire et sociale et entend mettre un terme au racket fiscal des Français par l'arrêt immédiat du financement de l'immigration et en organisant une remigration massive des extra-européens inassimilés qui ne vivent que des prestations sociales. De plus, le PdF s'engage à instaurer le référendum d'initiative populaire afin de rendre la démocratie au peuple français.

    Thomas Joly - Secrétaire général du Parti de la France


    votre commentaire

  • votre commentaire