• Acculé, Macron bat sa coulpe : « Je suis le seul responsable »

    Après avoir vainement tenté de jeter en pâture à la presse et à l'opinion publique quelques lampistes et le calamiteux Gérard Collomb, Emmanuel Macron n'avait plus d'autre choix que d'endosser la responsabilité du scandale « Benalla » après des jours de silence gêné.

    Sa parole était très attendue sur le sujet. Depuis une semaine et l’éclatement du scandale autour d’Alexandre Benalla, son ex-collaborateur mis en examen pour violences en réunion envers des manifestants lors du 1ermai, Emmanuel Macron s’était muré dans le silence.

    Un silence qu’il a brisé ce mardi soir, devant des députés LREM réunis à la Maison de l’Amérique latine pour le pot de fin de session parlementaire. Selon Le Parisien qui révèle l’information, le chef de l’État a déclaré à propos de cette affaire : « S’ils cherchent un responsable, le seul responsable c’est moi, et moi seul. Je réponds au peuple français. C’est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla, c’est moi qui ai confirmé la sanction. »

    Cette posture de repentant drapé dans sa dignité a pour objectif, dans un ultime effet de manche, de susciter la compassion des Français et de ses soutiens, et surtout, de faire oublier cette énorme affaire d'État qui en dit long sur la manière de fonctionner du locataire de l'Élysée.

    Source : https://fr.yahoo.com/m6info/affaire-benalla-le-seul-responsable-cest-moi-aurait-confie-emmanuel-macron-aux-deputes-lrem-191849003.html

     

    votre commentaire
  • Le Drian ordonne d’accueillir en France des « Casques Blancs » syriens, des islamistes déguisés en secouristes

    Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires Étrangères, a décidé d’accueillir en France des « Casques Blancs », une organisation subversive proche de l’insurrection djihadiste en Syrie.

    Russia Today (source) :

    Paris a annoncé le 23 juillet qu’elle accueillerait un certain nombre de Casques blancs, une organisation controversée se présentant comme humanitaire, dont plusieurs centaines de membres ont été récemment exfiltrés de Syrie en Jordanie.

    Le ministère français des Affaires étrangères a annoncé le 23 juillet que la France «prendr[ait] sa part dans l’accueil des Casques blancs [récemment évacués de Syrie avec leur famille]». Dans la nuit du 21 au 22 juillet, plus de 400 Casques blancs, décrits comme des «secouristes volontaires» dans de nombreux médias, avaient été évacués par Israël vers la Jordanie alors qu’ils «semblaient pris au piège face à l’offensive du régime dans le sud syrien», selon les termes employés par l’AFP.

    Cette organisation controversée est financée directement par plusieurs grands pays occidentaux dont les Etat-Unis, qui ont débloqué 6,6 millions de dollars en juin 2018 au profit des Casques blancs.

    «Cette opération [d’exfiltration] prévoit leur réinstallation dans des pays tiers. La France prendra sa part dans l’accueil des Casques blancs et leurs familles» et «continuera à se mobiliser en faveur de ces personnes courageuses qui ont risqué leur vie jour après jour pour aider la population syrienne», souligne le Quai d’Orsay.

    Les Casques blancs évacués vont être hébergés en Jordanie pendant un maximum de trois mois avant d’être transférés vers plusieurs pays. Le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Canada se sont déjà manifestés pour les accueillir, selon les autorités jordaniennes.

    Moscou et Damas accusent régulièrement les Casques blancs de proximité avec des groupes djihadistes comme le Front al-Nosra (lié à al-Qaïda), notamment en raison de la présence de leurs membres uniquement en zone rebelle armée. D’après la journaliste indépendante de terrain Vanessa Beeley, les Casques blancs «sont entièrement intégrés dans les régions contrôlées par les terroristes. Ils fournissent des soins médicaux aux terroristes, ils acheminent les équipements par la Turquie dans les régions terroristes […] Ils ont été filmés participant à l’exécution d’un civil à Alep. Ils diffusent des vidéos, sur leurs pages dans les réseaux sociaux, des exécutions de soldats et de civils arabes». En juin 2017, un membre des Casques blancs a été exclu de l’organisation après avoir participé à des scènes extrêmement choquantes de décapitation.

    Les sympathies pour l’insurrection islamiste de l’État Français en général et de Le Drian en particulier ne sont pas un secret (lire ici).

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • Il est temps de mettre un terme aux élucubrations de Macron, personnage à qui on ne peut plus prêter aucun crédit, et qui contribue à la perte de la France. Macron, ce pays ne vous appartient pas, vous ne pouvez pas en faire ce que vous voulez !


    votre commentaire
  •  

    Macron escomptait dépenser 180.000 € pour rénover l’appartement de Benalla

    L’Express (source) :

    Alexandre Benalla s’était vu attribuer un appartement de fonction quai Branly, dans une résidence de la République rassemblant une soixantaine d’appartements, où sont logés aussi bien le chef d’état-major particulier du président que le secrétaire général de l’Elysée ou d’autres collaborateurs ; certains sont fonctionnaires et leur présence en permanence sur les lieux de travail est impérative, d’autres bénéficient d’un appartement de manière discrétionnaire.
    Ces lieux discrets, doit-on le rappeler, furent dévoilés au grand public lorsqu’on apprit un jour que François Mitterrand y logeait Anne Pingeot et leur fille Mazarine…
    Selon nos informations, un budget de 180.000 euros aurait été prévu afin de réunir deux appartements pour Alexandre Benalla et en faire un duplex, d’une surface de près de 200 mètres carrés. Sollicité sur ce point, l’Elysée n’avait pas fait de commentaires à l’heure du bouclage.

    Depuis, il a également été révélé que Lahcene Benalhia, d’origine marocaine, avait accès à l’Assemblée Nationale (source), était habilité « secret défense » (source), bénéficiait d’un port d’arme (source) en plus de se livrer à des activités d’espionnage politique (source).

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire

  • votre commentaire