• Une Journée mondiale… des toilettes qui finit en propagande pour l’homosexualité!

    homosexualité,propagande,toilettes

    La journée mondiale du 19 novembre est consacrée à un problème sanitaire majeur : la dissémination anarchique des excréments humains qui est devenu un fléau depuis des décennies compte tenu des concentrations grandissantes des populations…

    C’est ce que rappelle fort justement l’Organisation des Nations Unies :

    http://www.un.org/fr/events/toiletday/

    « Les toilettes sauvent des vies

    En évitant la propagation de maladies mortelles par les excréments humains, les toilettes sauvent des vies. Malheureusement, 4,5 millions de personnes continuent de vivre sans avoir de toilettes ou latrines à la maison. La Journée mondiale des toilettes vise à encourager les actions pour relever le défi de la crise mondiale de l’assainissement.

    Au titre de la cible 6.2 des objectifs de développement durable (ODD), nous devons «[d]’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable». Il est crucial d’atteindre cette cible pour améliorer la santé et la dignité humaines.

    Afin de réduire l’impact des eaux usées mal traitées dans tous les secteurs de la société, il est essentiel d’améliorer la gestion des déchets humains. La cible 6.3 prescrit «[d]’ici à 2030, [d’]améliorer la qualité de l’eau en réduisant la pollution, en éliminant l’immersion de déchets et en réduisant au minimum les émissions de produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et en augmentant nettement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau».

    Cette journée s’inscrit tout naturellement dans le cadre de la lutte contre les effarantes pollutions dues aux déchets (d’origine humaine) non recyclés, illustrées par exemple par les spectaculaires photos du fleuve Cytarum de Bornéo… qui se passent de commentaires !

    Mais cette journée humanitaire, instaurée dans une perspective uniquement sanitaire, répétons-le, est maintenant détournée : c’est pour certains l’occasion de vanter un épanouissement pseudo-artistique des plus malsain, où on se plait à évoquer « la troublante sensibilité de la pissotière »… (sic !)

    Cela l’ONU n’avait pas dû l’imaginer…

    Bref ce 19 novembre devient l’occasion d’un recyclage « artistique » du problème sanitaire, appliqué à la propagande pour l’homosexualité….

    http://www.slate.fr/grand-format/pissotieres-153762

    Les photos produites à l’appui sont sans équivoque.

    Les textes aussi !

    «Dans ces précieux édicules, relations et amitiés se sont nouées. Furtives et intenses, insoupçonnées. Ces activités détournées dans les toilettes publiques auront certes laissé davantage de traces dans les registres de la police des mœurs que dans les pages de la littérature. Elles seront davantage synonyme de honte que de fierté au sein même de la communauté homosexuelle. Mais ces lieux de passage et de sociabilité atypique voyaient les classes sociales s’estomper, les différentes cultures se mélanger.»

    Une apologie de la mixité socio-culturelle en quelque sorte…

    « Touchant » ! … C’est bien le cas de le dire !

    Claude Timmerman

     

    Source : medias-presse.info


    votre commentaire
  • La Société Générale demande au Front National de clôturer ses comptes bancaires

    Marine Le Pen et Gilbert Collard, à l'Assemblée Nationale, le 14 novembre 2017. © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

    Marine Le Pen et Gilbert Collard, à l'Assemblée Nationale, le 14 novembre 2017. © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

    Le Front National doit trouver une nouvelle banque. Selon France Inter et Médiapart, la Société Générale a demandé au parti de Marine le Pen de clôturer tous ses comptes. Le FN est dans une très mauvaise posture financière, lourdement endetté après la campagne présidentielle et les résultats décevants aux législatives.

    Contactée, la Société Générale avance le secret bancaire pour botter en touche, et explique simplement qu’elle se doit de respecter l’ensemble des réglementations et des nombres en vigueur. Coté Front National, personne ne veut confirmer, seul Louis Aliot prononce ces mots sur une chaine d’information : le compagnon de Marine Le Pen explique que le FN n’a pas de problèmes financiers, et s’en prend à la Société Générale qui aurait fait des cadeaux aux Républicains en retravaillant leur dette. Rien d’explicite, donc et Louis Aliot se contente d’annoncer une conférence de presse de Marine Le Pen ce mercredi pour dénoncer la menace de l’oligarchie financière sur la démocratie. 

     

    La Société Générale demande au Front National de clôturer ses comptes bancaires

    Pourtant, la confirmation est venue dans la soirée, de sources internes au FN : la Société Générale a prévenu le parti qu’il devait fermer ses comptes rapidement, ceux du siège comme ceux de plusieurs fédérations, comptes-courant et comptes-livret. 

    Le tout se trouve dans des mails échangés, courant octobre, entre le trésorier du parti et des patrons de fédérations départementales. Le trésorier prévient d’abord qu’il risque d’y avoir des ‘difficultés’ vers le 25 car la Société Générale veut fermer tous ses comptes. « Nous tentons de résister », écrit-il. Sans succès puisqu’un autre mail du 20 novembre demande aux fédérations de verser leur participation mensuelle par chèque car les prélèvements bancaires par le siège du FN sont devenus impossible.

    source France Inter (21/11/2017)

    https://www.franceinter.fr/politique/la-societe-generale-demande-au-front-national-de-cloturer-ses-comptes-bancaires


    votre commentaire
  • Leeds (Angleterre) : une mère de famille de 26 ans, convertie à l’islam, sauvagement assassinée par son mari musulman

    Une mère de quatre enfants «interdite» de voir sa famille et ses amis a été massacrée par son mari avant que son corps ne soit jeté dans les bois.

    Sinead Wooding, qui s’était convertie à l’Islam, était retournée à l’habillement occidental quand elle a été sauvagement assassinée dans une attaque au couteau et au marteau.

    Le corps de la mère de 26 ans a ensuite été entreposé dans une cave pendant deux jours avant d’être transporté dans un bois où il a été incendié.

    Elle a été assassiné par son mari Akshar Ali après une dispute.

    Le «meilleur ami» du mari, Yasmin Ahmed, a alors aidé à se débarrasser du corps.

    Mlle Wooding avait rencontré Ali, qui travaillait sur un étal de nourriture au marché couvert de Leeds, après s’être convertie à la foi islamique et avoir changé son nom en Zakirah.

    Ils ont vécu un mariage islamique, mais leur relation était décrite comme «volatile» et parfois violente, selon le tribunal.

    Mirror via fdesouche


    votre commentaire
  • BRUILLE-SAINT-AMAND

    Le garagiste clandestin profitait des aides sociales, et même de la prime de Noël

    Le Bruillois a réparé des voitures, en toute illégalité, durant vingt-trois ans. Il percevait aussi les aides sociales. PHOTO D’ILLUSTRATION STEPHANE MORTAGNE
    Le Bruillois a réparé des voitures, en toute illégalité, durant vingt-trois ans. Il percevait aussi les aides sociales. PHOTO D’ILLUSTRATION STEPHANE MORTAGNE

    Ce garagiste clandestin avait été finalement interpellé, en mai 2014, après une minutieuse enquête menée par la gendarmerie de Saint-Amand-les-Eaux. Ses réparations menées en toute illégalité, durant vingt-trois ans quand même, lui avaient valu une condamnation un an plus tard. Le 9 novembre dernier, il était de nouveau convoqué au tribunal de Valenciennes pour s’expliquer, cette fois, sur toutes les prestations sociales perçues indûment durant toutes ces années.

    Un préjudice de 44 000 euros

    L’enquête a permis de chiffrer le préjudice pour les organismes sociaux à 44 000 €. Le Bruillois, qui ne s’était jamais inscrit à Pôle Emploi, touchait le revenu de solidarité active (RSA), ainsi que les allocations familiales, et même… la prime de Noël. En vingt-trois ans, il n’avait jamais rien déclaré aux impôts.

    Selon son avocat, « il bricolait dans son garage »

    Le parquet, qui a rappelé que l’individu avait été aussi condamné par le passé pour violences sur conjoint et menaces de mort, a requis trois mois de prison avec sursis et 1000 € d’amendes.

    Le Bruillois n’ayant pas pris la peine de se présenter à l’audience, c’est son avocat qui a plaidé la relaxe, ou au moins la confusion des peines : «  Ce sont les mêmes faits, pourquoi deux poursuites  ? ». Il a également argué que son client, handicapé, n’avait jamais pu trouver le chemin de l’emploi : «  Il bricole dans son garage  », a-t-il voulu minimiser.

    Le tribunal a finalement rejeté la confusion de peines, et est allé plus loin que les réquisitions en prononçant quatre mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende.

     
     http://www.lavoixdunord.fr

    votre commentaire
  • L’Homo festivus se marie (avec lui-même)

    Oyez, braves gens, oyez la grande, la bonne nouvelle : il se marie, l’Homo festivus, cette  incarnation de l’homme de notre temps qui, en remplaçant, selon Philippe Muray, l’Homo sapiens lui-même, est en train de submerger le monde sous les flots de son rire frivole, égoïste et niais. Voilà : notre homme se marie, et pas avec n’importe qui. Il fait un mariage vraiment fortuné : il se marie, épatez-vous tous et vous toutes… avec lui/elle-même.

    Lorsque j’ai entendu pour la première fois parler d’une telle auto-folie, mais une folie qui requiert quand même la participation complaisante d’amis et d’invités, j’ai cru, franchement, qu’il s’agissait d’un de ces bobards qu’on appelle maintenant fake news. Mais non, la chose est tout à fait sérieuse et elle est en train de se développer (faites un tour sur Google : vous y retrouverez même d’avisés commerçants qui vous proposeront leurs services pour votre auto-mariage).

    Je croyais aussi qu’aucune autorité civile ou religieuse (mais avec le pape François, on ne sait jamais…) ne se prêterait à une telle loufoquerie dépourvue, faut-il supposer, du moindre effet juridique. Je le croyais jusqu’au moment où j’ai appris qu’en Espagne, une conseillère municipale de Podemos (rien de plus logique !) avait déjà béni un de ces délires égotistes.

    Des délires qui ne vont pas sans poser bien des questions pratiques. Celle des rapports sexuels, par exemple. Cela est pourtant facile à régler. Outre que plusieurs des (auto)fiancées sont en ménage avec quelqu’un qui, lui aussi, peut participer aux noces en tant qu’invité, la question sexuelle ne pose aucun problème : il suffit d’avoir recours à l’auto-service qui, d’après d’autres malheureux – mais ceux-là sont déjà hors circulation –, engendrait surdité et maux divers. Soit, mais… que se passe-t-il en cas de divorce ? Comment fait-on pour divorcer de soi-même ? Faudrait-il se suicider ? L’auto-mariage serait-il devenu, dès lors, la seule union conjugale vraiment indissoluble ?

    Pour bien préciser les choses, celui qui se marie n’est pas exactement l’Homo festivus. C’est plutôt la Mulier festiva, car le phénomène ne concerne, du moins pour l’instant, que l’ancien « sexe faible », aujourd’hui devenu « le premier sexe », aussi hautain que… « opprimé ».

    Il est probable que les anciens mâles ne tarderont pas longtemps à se marier aussi avec eux-mêmes, mais en attendant, on peut se demander si une des raisons dernières de notre déchéance ne se trouve pas dans l’actuel suprémacisme féministe : dans cette croissante féminisation de la société dont parle quelqu’un comme Éric Zemmour.

    Moi, moi, moi, moi… et rien que moi, proclame l’Homo, la Mulier ou le Vir festivus, cette mutation anthropologique consistant, entre autres, à embrasser les égarements les plus saugrenus : depuis l’auto-mariage jusqu’à l’idéologie de genre, qui conçoit l’identité sexuelle comme une simple affaire de goût ou de choix personnel. Lorsque plus rien ne soutient le monde et la vie, lorsque tout s’enfonce dans le puits noir du non-sens, lorsque le nihilisme parvient à sa phase ultime, c’est alors, en effet, que le dernier homme envahit la Terre entière.

    « Voici ! Je vous montre le dernier homme », écrit Nietzsche dans le Zarathoustra.

    « “ Amour ? Création ? Désir ? Étoile ? Qu’est cela ? ” – ainsi demande le dernier homme et il cligne de l’œil. La terre sera alors devenue plus petite, et sur elle sautillera le dernier homme qui rapetisse tout. Sa race est indestructible comme celle du puceron ; le dernier homme vit le plus longtemps. “ Nous avons inventé le bonheur ” – disent les derniers hommes, et ils clignent de l’œil. […] On a son petit plaisir pour le jour et son petit plaisir pour la nuit : mais on prend soin de sa santé. »

    Pas de doute, le dernier homme prend bien soin de sa santé. C’est même l’une de ses plus grandes obsessions. Mais ce dont il ne prend nul soin, c’est d’écarter la mort en vie.

    Javier Portella

    Source : http://bvoltaire.com


    votre commentaire