• Charlottesville : le jeune qui a foncé sur la racaille antifa voulait se dégager pour échapper à un lynchage ...

    Dans Présent, Alain Sanders revient sur les événements de Charlottesville en Virginie :

    En soulignant, pour commencer, que le jeune exalté, James Field Jr., qui a foncé sur une foule de contre-manifestants hurlant à la mort, a voulu simplement protéger sa vie. Sa voiture, ayant été repérée, elle a été attaquée à coups de battes de base-ball et caillassée (les photos de ce qui reste du véhicule en témoignent). Il a voulu se dégager pour échapper à un lynchage programmé. Avec les conséquences que l’on sait.

    En rappelant, pour continuer, que la manifestation organisée pour défendre la mémoire du général Lee, ce Virginien héroïque, avait été autorisée. En application du 1er amendement de la Constitution qui permet la totale libre expression. Une manifestation contre le révisionnisme de la gauche radicale qui « oublie » que le général Lee a été réhabilité en 1888 (réhabilitation confirmée en 1975). S’il y a quelqu’un à condamner dans toute cette affaire, c’est le gouverneur démocrate de Virginie qui a laissé libre cours aux débordements haineux des contre-manifestants (on a des témoignages de policiers en ce sens).

    Il y a quelques mois, quatre Afro-Américains ont enlevé, séquestré et torturé un jeune homme, légèrement handicapé mental, au seul motif qu’il était blanc. Après l’élection de Trump, près de Washington, un militant gaucho-démocrate (mais plus gaucho que démocrate) a tiré sur des élus républicains, blessant grièvement un député. La presse, à commencer par la presse française, n’a pas fait le centième du ramdam qu’elle a déclenché pour le drame de Charlottesville.

    En 1858, Lincoln, qui a des statues partout, dont une iconique à Washington, déclara : « Je veux affirmer que je ne suis pas, que je n’ai jamais été, pour faire des Nègres des électeurs ou des jurés, ni pour leur permettre d’avoir des bureaux ou pour se marier avec des Blancs. J’ajouterai qu’il y a une différence physique entre la race blanche et la race noire qui, je le crois, interdira à jamais à ces deux races de vivre ensemble en termes d’égalité sociale et politique. Et comme ils ne peuvent vivre ainsi, tant que Blancs et Noirs se côtoieront il devra y avoir une relation de supérieur à inférieur. Et moi, plus que n’importe qui, je suis pour que cette supériorité soit assignée à la race blanche. » Et ce sont les statues de Lee qu’il faudrait déboulonner ? Lee, officier chrétien, qui a décrit l’esclavage comme « un mal moral et politique ». Lee qui avait affranchi tous les esclaves du domaine hérité de sa femme quand l’épouse de Lincoln (et la famille de cette dernière) aura des esclaves jusqu’à la fin de la guerre dite de sécession. Lee qui fut un soldat humain quand des Grant et des Sherman génocidèrent les populations sudistes. Lee dont Eisenhower a dit : « Tout bien considéré, Lee fut aussi noble comme chef que comme homme, sans tache pour autant que je lise les pages de notre histoire. »

    Source : http://lesalonbeige.blogs.com


    votre commentaire
  • Le maire de Venise : « Si quelqu’un hurle "Allah akbar", nous l’abattrons »

    Le maire de Venise a déclaré mardi dernier que Venise abattrait les terroristes [musulmans, NDLR] avant qu’ils ne déclenchent leurs bombes.

    « Venise est la seule ville en Europe qui a arrêté quatre terroristes. Ils voulaient placer une bombe sous le pont du Rialto en disant vouloir rejoindre allah. Nous les enverrons directement à allah mais sans faire sauter le pont du Rialto » a déclaré Luigi Brugnaro.

    « Si quelqu’un crie "Allah akbar" en courant sur la Place Saint Marc, nous l’abattrons » a-t-il ajouté. Brugnaro, maire sans étiquette, s’exprimait lors de la réunion annuelle de l’influence groupe de laïcs catholiques « Communion et Libération ».

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • Créteil : un Afghan se jette sur une policière et tente de s’emparer de son pistolet-mitrailleur

    Un Afghan de 32 ans, sans motif apparent, alors qu’il quittait le commissariat de Créteil où il avait été placé en garde à vue, a tenté de s’emparer du pistolet mitrailleur d’une policière en faction.

    Une autre fonctionnaire est venue prêter main forte à sa collègue et l’individu a été amené au sol, puis maîtrisé par les autres policiers présents.

    Jeudi en fin d’après-midi, un individu d’origine afghane qui venait d’être libéré d’une mesure de garde à vue, a fait semblant de ramasser un objet tombé à terre et s’est jeté sur une policière en faction. Il a tenté de lui prendre son arme, un pistolet-mitrailleur. Une deuxième fonctionnaire est arrivée en renfort pour plaquer au sol l’individu.

    Quatre autres policiers ont dû également intervenir pour enfin maîtriser l’individu.

    Aucun coup de feu n’a été tiré mais les deux policières ont été blessées. Comme de coutume, l'individu serait un « déséquilibré » selon une source policière.

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • La Pologne demande à Macron de « s’occuper de son pays », ravagé par le chômage et le terrorisme

    Fidèle au comportement habituel des dirigeants français, Emmanuel Macron a fait montre d’une débauche d’arrogance à l’endroit du gouvernement polonais.

    Embourbé dans un chômage de masse sans précédent, le président français a cru bon d’accuser la Pologne d’être responsable de la situation économique de la France en pointant du doigt la question des travailleurs détachés. Un dossier qu’il sait largement symbolique mais utile en termes de communication pour rallier l’électorat FN voire mélenchoniste.

    Le nombre de ces travailleurs détachés s’élevait à 285.000 en 2015. Le nombre de chômeurs, toutes catégories confondues, se situe quant à lui à 6,6 millions et à 3,5 millions pour la catégorie « A » (source). Autant dire que le rôle de ces Européens sur le marché du travail français est négligeable.

    Pour la présidente polonaise du Conseil des ministres Beata Szydlo, le président français fait preuve d’« arrogance », qu’elle a attribué à son « inexpérience »« Je lui conseille de se concentrer sur les problèmes de son propre pays », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter « Il réussira alors peut être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne », faisant allusion à la menace terroriste.

    La diversion d’Emmanuel Macron est d’autant plus grossière que son gouvernement continue d’organiser une immigration de masse en provenance d’Afrique, notamment musulmane, malgré le coût net qu’elle engendre pour les contribuables français. Pire, il continue d’exiger des pays d’Europe Centrale qu’ils organisent la colonisation de peuplement afro-islamique chez eux.

    Tout porte donc à croire qu’il est plus aisé, en France, de cibler quelques dizaines de milliers de travailleurs polonais plutôt que les masses de clandestins africains qui servent de variable d’ajustement dans le bâtiment ou l’hôtellerie.

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • Strasbourg : agression au couteau contre un juif aux cris de « Allah Akbar », l’assaillant est un récidiviste

    Vendredi 19 août dans la matinée, une agression au couteau a été commise à l’encontre d’un juif portant une tenue traditionnelle.

    L’agression a été commise à l’angle de la rue Finkmatt et de l’avenue des Vosges. Ce quartier de Strasbourg, situé à proximité de la grande synagogue qui se trouve avenue de la paix comporte une nombreuse communauté juive traditionnaliste.

    L’assaillant aurait hurlé Allah Akbar au moment de commettre son acte. Les jours de la victime ne seraient pas en danger.

    Selon les DNA, l’individu avait déjà agressé un juif par le passé à Strasbourg, mais n’avait pas été jugé, n’étant pas considéré comme responsable de ses actes.

    Alsace-actu

    Merci à MarcelVincent

    http://www.fdesouche.com ..


    votre commentaire