• Enfant torturé et noyé à Nantes. La mère et le beau-père en détention

    Publié le 14 janvier 2017 par Dominique MOREL

    Un enfant de 8 ans a été retrouvé noyé dans la baignoire de l'appartement familial à Saint-Herblain. Ses parents devraient être mis en examen pour meurtre et actes de torture et de barbarie. | Marc ROGER/ Ouest-France

    Un enfant de 8 ans a été retrouvé noyé dans la baignoire de l'appartement familial à Saint-Herblain. Ses parents devraient être mis en examen pour meurtre et actes de torture et de barbarie. | Marc ROGER/ Ouest-France

    Un garçon de 8 ans est mort noyé dans sa baignoire mercredi après-midi à Saint-Herblain (Loire-Atlantique). Sa mère et son beau-père ont été placés en garde à vue. Présentés ce vendredi soir à un juge, ils ont été mis en examen pour meurtre sur mineur, torture et actes de barbarie ayant entraîné la mort.

    Près de Nantes, à Saint-Herblain, dans le quartier de la Crémetterie, les parents ont appelé les secours mercredi après-midi vers 17 h 15 pour signaler que leur enfant, un petit garçon de 8 ans, s’était noyé dans son bain. Très vite, pompiers et policiers ont eu des doutes sur la nature du décès.

    Des menottes et des colliers de serrage en plastique ont été découverts dans l’appartement. Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte par le procureur. Des témoins ont été entendus et ont indiqué avoir entendu des cris.

    « Punition de la baignoire »

    L’autopsie a révélé que l’enfant était mort par noyade et présentait des traces de liens sur les poignets et les chevilles. Le beau-père et la mère du garçon ont été placés en garde à vue mercredi soir.

    Il ressort des auditions, et des différents éléments d’enquête, que l’enfant aurait été soumis à des actes de maltraitance durant les heures précédant sa mort. Il aurait ensuite été plongé dans la baignoire remplie d’eau froide, pieds et poings liés par des cordelettes. Celles-ci étaient dissimulées dans l’appartement. Elles ont été retrouvées en perquisition par les policiers. En garde à vue, la mère a évoqué « la punition de la baignoire », ordonnée pour un motif futile.

    Mise en examen requise

    Suivant les réquisitions du procureur de Nantes, le beau-père et la mère de l'enfant ont été mis en examen pour meurtre sur mineur de quinze ans, actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort. Ils ont été placés en détention provisoire.

    Deux autres enfants de la famille, âgés de 18 mois et 3 ans, étaient présents dans l’appartement. Le procureur les a fait placer par l’aide sociale à l’enfance.

    La famille était inconnue des services sociaux. Le petit garçon de huit ans venait d’arriver de Côte d'Ivoire pour rejoindre sa mère, au mois d’août.

     

    source Ouest France ( 14 janvier 2017)


    votre commentaire
  •  Menace d’une intervention militaire entre Chine-USA 

    Chine-USA : menace d’une intervention militaire

    La Chine est prête à prendre les mesures qui s’imposent en cas d’accumulation d’armes par les Etats-Unis en mer de Chine méridionale, ce qui pose un risque de sécurité pour le territoire chinois, ont déclaré mardi plusieurs experts concernant des rapports américains qui prévoient un renforcement de son armée dans la région.

    Le site du journal US Navy Timesa rapporte que les porte-avions l’USS Nimitz et l’USS Carl Vinson ainsi que leurs escortes, avec 7500 marins, seront déployés cette semaine dans le Pacifique occidental.

    Dans un autre document, le magazine The National Interest a rapporté le 1er janvier que des hauts stratèges de l’armée américaine et du Pentagone réfléchissaient actuellement aux différentes manières d’utiliser les plates-formes d’armes existantes. Avec la mise en place éventuelle -si nécessaire- d’unités d’artilleries mobiles en mer de Chine méridionale, fonctionnant comme des armes de défense aérienne avec des roquettes et missiles de croisière.

    «Dans le même temps, les responsables du Pentagone ont déclaré publiquement que les USA continueront les exercices relatifs à la «liberté de navigation», les navires de la Marine naviguant dans les 12 miles du territoire revendiqué par la Chine.»

    «En plus de ces activités, il est tout à fait possible que les Etats-Unis puissent déployer plus d’armes offensives et défensives dans la région», toujours selon l’article.

    «Apparemment, l’armée américaine veut trouver de nouvelles approches en mer de Chine du Sud pour contenir la Chine», a déclaré Zhao Xiaozhuo, directeur du Centre de recherche sur les relations de défense sino-américaines de l’Académie des sciences militaires de l’APL.

    «Nous allons voir combien de temps l’USS Carl Vinson va rester ici. Est-ce juste une simple manœuvre ou un long séjour pour des exercices ? Et voir qu’en est-il de la situation des îles chinoises occupées. »

    Pour le responsable, l’une des raisons de la mise en œuvre d’unités d’artillerie mobiles serait de pouvoir intervenir rapidement en cas de conflit près des îles en mer de Chine méridionale.

    Zhang Junshe, chercheur principal à l’Institut militaire de recherche des affaires maritimes, estime pour sa part que la présente renforcée d’armes américaines dans cette zone constituait une menace pour les îles chinoises, les installations ou le personnel.

    Lundi 2 janvier, des chasseurs J-15 combattants du porte-avions chinois, le Liaoning, ont mené des exercices de vol dans des «conditions complexes», a annoncé la marine chinoise sur son microblog.

    Le Liaoning et sa flotte d’accompagnement sont entrés dans le Pacifique par le détroit de Miyako pour la première fois le 25 décembre 2016 pour des manœuvres dans le Pacifique occidental.

    (Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)

    votre commentaire
  • Près de Dijon, un centre Franco-musulman de 800m2 va voir le jour

    Publié le 13 janvier 2017 par Dominique MOREL

    La ville de Genlis. Capture d'écran Google map

    La ville de Genlis. Capture d'écran Google map

    Mosquée. L’association des musulmans de Genlis (Bourgogne-Franche-Comté) a acquis un bien immobilier de 800m2 afin d’y établir un centre Franco-musulman où se trouvera une mosquée.

    Cela faisait plus de deux ans que l’association socioculturelle et cultuelle des musulmans de Genlis (ASCMG) voulait construire une mosquée dans la ville. C’est désormais chose faite. Le journal Bien Public rapporte en effet que le 22 décembre dernier, l’association a finalisé l’acquisition d’une bâtisse de 800 m2 dans la ville.

     

    Faire "connaître davantage nos cultures respectives"

    Ce centre Franco-musulman mettra à disposition un apprentissage de la langue arabe, un soutien scolaire et un lieu de culte, précise le site de l’association. En 2014, le président de l’association des musulmans de Genlis, Yassine Boudebza, expliquait à Bien Public qu’ils étaient plusieurs à se “rendre à Dijon, Chenôve ou Quetigny pour trouver un lieu de culte” et qu’en comptant les adultes et les enfants, “trois cents personnes pourraient être concernées” par cette nouvelle mosquée.

    L’association explique aussi que ce lieu de culte de plus de 800m2 “permettra de développer nos relations avec tous nos concitoyens en faisant connaître davantage nos cultures respectives”...

    source Valeurs actuelles (11 janvier 2017


    votre commentaire
  • Deux migrants syriens avaient fait d’une Suédoise leur esclave sexuelle enchaînée dans leur cave

    Après avoir été acceptés en tant que « réfugiés » en Suède, deux migrants syriens âgés de 23 et 28 ans avaient reçu l’aide de volontaires « humanitaires » afin qu’ils ouvrent leur propre entreprise : un café oriental. Dès que les autorités sont venues inspecter l’entreprise, c’est une horrible découverte qui les attendaient dans le sous-sol du magasin.

    La police suédoise a en effet découvert qu’une femme suédoise kidnappée était enchaînée dans la cave. La victime violentée était retenue comme esclave sexuelle personnelle et a été violée par au moins 7 Arabes musulmans.

    La perquisition a permis la découverte de preuves indiquant que la femme avait été kidnappée sous la menace d’une arme à Malmö avant que 4 demandeurs d’asile musulmans ne la transportent en voiture jusqu’au magasin. Elle a ensuite été enchaînée à une conduite d’eau dans la cave avant que le groupe ne la viole de façon répétée.

    Les autorités ont confirmé que dès que la voiture est arrivée au magasin, 3 autres Arabes l’attendaient pour commettre leur agression sexuelle. Les hommes l’ont placée de force sur un matelas, l’ont déshabillée avant de pratiquer un viol « oral, vaginal et anal » sur la victime. A une occasion au moins, la femme a été violée par deux hommes en même temps selon la police.

    Un début d’explication peut être le sentiment de frustration que ressentent ces musulmans suite à la colonisation de la Syrie par la Suède. Ou quelque chose d’approchant.

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • La confusion des genres : un pactole inespéré pour les psychanalystes ...

    La redéfinition des genres, ou ingénierie sexuelle, procède de cette volonté manifeste de perturber la sphère identitaire de manière à araser les différences qui fondaient la complémentarité de l’espèce humaine. Arme de destruction massive, la théorie du genre fait partie d’un vaste arsenal qui s’attaque à pulvériser toutes les frontières constitutives d’une vie en société appelée à atteindre cette dimension qui fonde toute civilisation véritable.

    Le gender est le fils spirituel d’un structuralisme français qui allait fournir toute une panoplie de grilles d’analyse utilisées afin de déconstruire les spécificités de l’humanité. Chemin faisant, le langage, les coutumes et les traditions qui fondaient nos cités deviendront suspects. C’est ce qui explique les incessantes réformes de nos systèmes éducatifs et de nos conventions culturelles ; tout cela dans un contexte où nulle frontière ne saurait être tolérée par ce nouveau désordre symbolique érigé en passage obligé vers une mutation du genre humain.

    Et voilà que la psychanalyse prend fait et cause pour le gender. Vincent Bourseul, psychanalyste français, vient de nous pondre un essai (Le sexe réinventé par le genre, Éditions érès) destiné à apporter sa pierre à ce combat qui prétend nous libérer du carcan d’une « différence des sexes en tant que croyance ».

    Le sexe réinventé par le genre ambitionne, selon son auteur, de renouveler une pratique de la psychanalyse trop normative et pénalisante.

    Ne ménageant pas sa peine, ce militant queer est persuadé que « le gender permet de réinventer les sexes et non plus seulement de renouveler la sacro-sainte différence des sexes dont nous nous débrouillons si mal en psychanalyse. Ainsi le genre nous encourage tout simplement à nous en passer, de cette différence des sexes, pour préférer créer le sexe nouveau. »

    Tout est dit. Il ne s’agit pas tant de guider la personne confuse que de l’engager dans une cure qui prend toutes les apparences d’une fuite en avant. Cette perpétuelle recherche d’une identité sexuelle imaginaire constitue une véritable mine d’or pour la psychanalyse qui, bientôt, pourrait être mobilisée auprès des préadolescents, dans un contexte où l’école ne sert plus à transmettre des savoirs. Arraché à sa famille par l’État, le futur adolescent deviendra le cobaye d’une ingénierie sexuelle prescrite par les plus hautes autorités.

    Bourseul, plus militant que chercheur désintéressé, explique sur son blog du Huffington Post France, le 8 décembre dernier, que « l’identité rend triste, fâche ou suscite la jalousie, car elle ne nous soutient que très partiellement dans notre tentative de raisonner notre expérience d’êtres vivants ». Ainsi, donc, la différence ne serait qu’un facteur de division, alimenté par cette fameuse « haine de l’autre », une excroissance psychologique qui handicaperait l’individu désireux de s’affranchir de cette foutue identité mortifère. C’est mal parti pour que les hommes et les femmes fassent la paix…

    Manifestement, l’auteur tente de berner ses lecteurs puisqu’il sait fort bien que l’identité demeure la pierre angulaire de toute communication véritable, par-delà les soliloques qui tiennent trop souvent lieu d’échanges interpersonnels. Il en rajoute en nous prévenant que « divers phénomènes identitaires sont apparus, fascinent et inquiètent. Ils concernent tant les identités sociales que politiques, culturelles, nationales, religieuses ou sexuelles. » N’en rajoutez plus, nous avons compris ! Cette perpétuelle réinvention des identités est devenue le passage obligé vers un transhumanisme qui, désormais, avance en toute impunité.

    Patrice-Hans Perrier

    Source : http://www.bvoltaire.fr


    votre commentaire