• votre commentaire
  • Une prime de 2500 euros pour inciter les migrants à rentrer dans leur pays

    Une prime de 2500 euros pour inciter les migrants à rentrer dans leur pays

    Cette somme, majorée de manière exceptionnelle, pourra être touchée jusqu'à la fin de l'année 2016 par les étrangers acceptant «volontairement» de repartir, a annoncé l'Office français d'immigration et d'intégration ce mercredi.

    Le gouvernement a temporairement décidé «de porter à 2500 euros le montant maximum d'aide au retour» pour les étrangers, hors Union européenne ou pays dispensés de visas, acceptant de rentrer volontairement dans leur pays, a indiqué ce mercredi le directeur général de l'Office français d'immigration et d'intégration(Ofii), Didier Leschi.

    Cela représente une augmentation conséquente du dispositif en vigueur. L'allocation de base pour les migrants est de 650 euros. Elle avait déjà été augmentée une première fois de 350 euros en octobre puis est désormais majorée de 1850 euros, précise un arrêté du ministère de l'Intérieur daté de début novembre. Il s'agit toutefois d'une action ponctuelle, concernant uniquement le demandes faites «avant le 31 décembre», selon le texte.

    Dans le sillage du démantèlement du bidonville calaisien, l'idée est d'«augmenter significativement le nombre de départs volontaires aidés», a précisé M. Leschi, notamment pour les quelque 7000 migrants évacués de la «jungle» et logés en Centres d'accueil et d'orientation (CAO). «Les Afghans sont sans doute les plus intéressés», a-t-il ajouté, alors que 400 d'entre eux ont pu bénéficier du dispositif depuis le début de l'année - contre 19 en 2015 sur la même période.

    Réinsertion

    Au total, l'Ofii a procédé à 3051 retours cette année et «nous allons en faire aux alentours de 4500 sur l'année pleine, c'est-à-dire presque autant que l'année dernière», a-t-il précisé. Les candidats au retour pourront, en outre, selon les pays, bénéficier d'une aide de l'Ofii à leur arrivée pour la réinsertion sociale, l'emploi ou la création d'entreprise et ce «jusqu'à un montant de 10.000 euros». «Selon les pays, cela peut les aider à monter une petite entreprise», a assuré M. Leschi, en précisant que la réinsertion se faisait sur place avec l'accompagnement d'un opérateur «pendant douze mois». Ce pécule ne doit pas servir à financer le billet d'avion, puisque l'aide au retour prévoit aussi une aide à la préparation du voyage ainsi que la prise en charge des frais de transport.

    L'Ofii a aussi lancé des «centres de préparation et d'aide au retour», sur le modèle de ce qui a été expérimenté depuis plusieurs mois à Vitry-sur-Orne (Moselle). «L'idée est, qu'à terme, chaque département ait son propre dispositif», selon le responsable. Au début de l'année prochaine est prévue l'ouverture d'un de ces centres à Paris.

    L'aide au retour, instituée pour «faciliter les départs de France des ressortissants étrangers, en situation irrégulière, qui souhaitent rentrer dans leur pays», est «l'une des priorités de la loi de juillet 2015» sur le droit au séjour des étrangers, a rappelé Didier Leschi. Le gouvernement compte amplifier ce mouvement, y compris auprès des migrants de Calais envoyés en CAO et ayant laissé leurs empreintes dans un autre pays européen. Ces derniers devraient en théorie être renvoyés vers ce pays, même s'il leur a été promis qu'à titre exceptionnel la procédure ne serait pas appliquée dans leur cas.


    Une soixantaine de migrants évacués de Calais toujours introuvables

    Une ONG britannique, Refugee Youth Service, a déclaré ce mercredi avoir perdu la trace d'une soixantaine de mineurs isolés qu'elle suivait depuis le démantèlement de la «jungle» de Calais le mois dernier. Un des fondateurs de cette organisation, Ben Teuten, travaille à Calais depuis novembre 2015. Il a révélé être inquiet pour ces jeunes migrants et réfugiés qui pourraient devenir la proie de trafiquants. Surtout que ces derniers, même dans une situation délicate, ne chercheront probablement pas l'aide des autorités en raison de précédentes déconvenues.

    La préfecture du Pas-de-Calais avait annoncé, au début du mois de novembre, que les mineurs isolés restés à Calais après le démantèlement de la «jungle» avaient tous été transférés dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO) en France. Au total, 38 bus avaient emmené 1616 mineurs non accompagnés, avait précisé un porte-parole de la préfecture.

    Etienne Jacob   Juliette Mickiewicz

    source Le Figaro.fr ( 23 novembre 2016)


    votre commentaire
  • Je ne dois de comptes qu'à ceux qui souffrent et meurent pour avoir cru en une parole reniée et à des engagements trahis.

    ( Raoul SALAN )

    L’image contient peut-être : 2 personnes



    votre commentaire
  • Juppé va-t-il encore prétendre que l’islam est compatible avec la République ?

    AUJOURD'HUI

    Il n’est malheureusement pas le seul à fermer les yeux…

    Par :Manuel Gomez  Ecrivain

    « Tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront jamais français. Ils attendront, plus ou moins patiemment, le jour du « medhi » et ils soumettront la France. »

    Qui a prononcé cet avertissement prémonitoire ? Le père Charles de Foucauld (dans une lettre adressée à René Bazin), assassiné il y a juste cent ans, le 1er décembre 1916, par des musulmans. Il ajoutait : « Si nous n’avons pas su faire de ces peuples [les Arabes] des Français, alors ils nous chasseront. »

    Le musulman considère l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans sont destinés à être, tôt ou tard, subjugués par lui ou ses descendants. Sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti.

    Alain Juppé devrait méditer ces paroles pleines de bon sens et se rendre compte que c’est l’islam qui menace notre civilisation, non pas avec « ses » terroristes mais avec « ses » croyants, et cela depuis des siècles et des siècles, car c’est la volonté d’Allah, dictée par son prophète Mahomet.

    N’a-t-il pas sur la conscience une part de responsabilité dans l’assassinat des sept moines trappistes de Tibhirine, en 1996 ? Lui qui est intervenu, selon le témoignage de Charles Pasqua, alors qu’il était Premier ministre, pour que cessent les négociations entre le préfet du Var et officier du SDECE, Jean-Charles Marchiani, et les terroristes islamistes algériens du GIA, alors qu’elles avaient une chance d’aboutir, et cela uniquement par orgueil, parce qu’il n’avait pas été « prévenu » ?

    N’est-il pas un fervent partisan de l’entrée de la Turquie du dictateur Erdoğan au sein de l’Union européenne ?

    Ministre des Affaires étrangères, en 2011, ne s’est-il pas rendu en Égypte afin de soutenir les Frères musulmans après la chute d’Hosni Moubarak, et ne compose-t-il pas, à présent, avec les islamistes de l’Association des musulmans de Gironde.

    Se souvient-il de son discours, à Alger, le 1er février 2016 ? : « La France est riche de sa diversité. Les binationaux sont une passerelle entre nos deux pays. La déchéance de nationalité = efficacité zéro. Le regroupement familial est un droit et l’Europe aura sans doute besoin d’un apport de main-d’œuvre étrangère… »

    Il devrait également prendre connaissance, s’il ne l’a déjà fait, des « Vingt principes pour comprendre l’islam » par Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans :

    C’est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie, c’est tout à la fois un État et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force ou encore le pardon de la justice, etc., mais c’est surtout une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée.

    Les lois du Coran sont immuables et universelles, elles ne peuvent être ni critiquées, ni modifiées, puisqu’elles parviennent de Dieu par Mahomet.

    Alain Juppé prétend-il toujours que l’islam est compatible avec la République française ? Il n’est malheureusement pas le seul à fermer les yeux…

    Like

    4532

    inShare

    1

    Print Friendly

    Recevez gratuitement nos articles !

    Prénom

    Nom de famille

    Adresse email

    Je souhaite recevoir :

    Abonnements

    Les éditos de Boulevard Voltaire (chaque matin)

    Ce qu'il faut savoir de l'actualité (chaque jour à midi)

    J'accepte d'être contacté par les partenaires exclusivement sélectionnés par Boulevard Voltaire

    Oui

    Non

    Je m'abonne gratuitement

    AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

    juppe-musulman-islam-muzz

    Juppé va-t-il encore prétendre que l’islam est compatible avec la république ?

    Manuel Gomez

    confession

    Fillon, catho ? Laissez-moi rire

    Frédéric Marc

    mensonge

    Mensonges, amalgames, manipulations… On n’a pas fini d’en avaler !

    Marie Delarue

    louis-phillion

    Fillon, ou le retour de la vieille droite louis-philipparde

    Me Frédéric Pichon

    francois-fillon-et-nicolas-sarkozy-lors-d-une-ceremonie-a-colmar-le-8-mai-2010-pour-celebrer-le-65e-anniversaire-de-la-victoire-des-allies-sur-l-allemagne-nazie_696172

    Docteur François et Mister Fillon, le roman de notre schizophrène national

    Philippe Loiseau

    erdogan

    Le Grand Turc menace de lâcher les siens

    Aristide Leucate

    finistere-la-lettre-emouvante-de-manon-son-pere-paysan

    Manon Kernoa : l’Antigone des paysans…

    Nicolas Gauthier

    le-candidat-a-la-primaire-de-la-droite-alain-juppe-lors-d-une-emission-de-tf1-a-boulogne-billancourt-pres-de-paris-le-23-novembre-2016_5750713

    Primaires : le spectacle que nous imposent les candidats est insupportable

    Sébastien Jallamion

    fillon-2

    LA phrase gagnante de François Fillon

    Pascal Célérier

    SOUVENIRS

    764759-burqa

    Pour défaire le radicalisme, supprimons l’abattage rituel et interdisons le port du voile

    Pierre Duriot

    boycott

    Ces familles qui appellent au boycott de l’hommage national

    Gabrielle Cluzel

    AFP_1212204336.jpg

    Pour Houellebecq, les actes de Valls sont « dignes d’un retardé congénital »

    Audrey D’Aguanno

    chomage

    Le chômage de masse coûte 100 milliards d’euros par an à l’État : plus que le déficit public !

    Marine Le Pen

    taubira-christiane-20090822_9148

    Christiane Taubira, le tweet de trop ?

    François Teutsch

    euros-argent-brule-gaspillage-2_pics_809

    Euro : bientôt la fin ?

    Eloïse Gloria

    abdelhakim-dekhar

    Raté pour la gauche : le « tireur fou » n’est pas de « type européen »…

    Gabrielle Cluzel

    69688_algerieune

    Foot : Algérie qualifiée, c’est la France qui paye…

    Adrien Mexis

    Taubira

    Madame Taubira a la mémoire et l’indignation très sélectives…

    Thibaut Ronet

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire