• SANS COMMENTAIREPosté par: Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire
  • RECEPTION D'UN LECTEUR

    Lettre pour un PV...
    C'est ce qu'on appelle avoir une paire de couilles ..
    Même si pour avoir été pris à 51 km/h, il roulait probablement à 56 km/h.. sa lettre ...n'en reste pas moins excellente.. lisez elle est trop bonne .. celui qui l'a pondue a du culot ..du cran.. du sens de la dérision....

    Bonjour,
    J'ai reçu ce jour votre contravention au code de la route..51 km/h au lieu de 50 km/h .. donc dangereux chauffard !! je me suis aussitôt empressé de la payer par internet. Je souhaitais par ce geste vous montrer mon attachement et répondre ainsi à votre besoin urgent de finances publiques..
    Je ne discute pas l'intervention des forces de police, qui ont , j'en conviens tout à fait raison de se "prostituer " ainsi au bord des routes , plutôt que de veiller au maintien de la sécurité dans les banlieues, ou chacun sait par ailleurs qu'il ne passe jamais rien....
    L'immigration massive à laquelle vous soumettez notre pauvre pays a, je sais aussi un coût exorbitant .
    Je suis donc convaincu que ma modeste contribution de 90 Euros permettra aux petits protégés de l'Etat profiter un peu plus de la CMU et de toutes les autres aides sociales,que vous dépensez fort généreusement à profusion...
    Le retraité que je suis comprend que cette modique contribution de 90 Euros effort " indispensable" pour permettre à tous ces malheureux qui n'ont pas eu, comme moi la chance de travailler toute leur vie " d'artisan "pour toucher une retraite modeste .. et de recevoir une Allocation Temporaire d'Attente ( ATA ).. bien meilleure que ma maigre retraite ...
    Ces malheureux ont eu, il est vrai " d'énormes frais " pour payer les passeurs qui les ont illégalement fait entrer dans notre pays ...
    Ce n'est donc que justice que nous participons à leur intégration et que nous payons les derniers " petits dégâts " que ces " pauvres gens sans occupation " ont commis dans la ville d'Amiens ... et dans bon nombre de villes de France ( je dis "bon nombre" mais je pense " toutes " )..
    Pour ce cas où vous n'utiliseriez pas ma contribution à cet effet, je vous autorise à l’effectuer au paiement de C5 hybride de " François " oui à celle de 780 000 € à cause du blindage ..
    Il est vrai que la C6 dans le garage est trop veille avec ses 18 300 km ( au fait ma caisse à moi ( DANGEREUX contrevenant de la route ) affiche 118 000km au bas mot ) ...
    Ou alors payer Taubira qui accepte que des étrangers se torchent avec le drapeau Français devant les objectifs des journalistes hilares ...
    Heureusement que nous sommes là pour payer un ministre
    aussi compréhensif ..
    PS : Me prévenir s'il vous plait lorsque vous lancerez la souscription pour le renouvellement de la garde robe de la concubine de François..
    Signé : un CON-tribuable ..( excédé ...comme beaucoup !)


    votre commentaire
  • En Bosnie-Herzégovine, les Serbes "ne veulent plus vivre avec les musulmans
    Mersiha Nezic / L'Express

    Résultat de recherche d'images pour "bosnie herzégovine"Les partis nationalistes devraient sortir gagnants des élections locales en Bosnie-Herzégovine qui se tiennent ce dimanche. Les velléités séparatistes des Serbes font craindre une implosion du pays. Reportage à Pale, fief des nationalistes serbes le jour de cette consultation coxntroversée.

    "Nous les Serbes, nous avons renoncé à ce concept qu'est la Bosnie-Herzégovine." Dans la petite ville de Pale, des élections locales succèdent ce week-end à un référendum sauvage la semaine dernière. Elles devraient donner la victoire aux partis nationalistes issus des trois communautés du pays. L'heure n'est pas au vivre-ensemble, comme le laisse comprendre Aleksandar, le tenancier d'un minuscule bar.

    Ici, vingt ans après la guerre qui a fait 100 000 morts et provoqué le déplacement de 1,8 million d'habitants, le temps semble figé. Pale était la capitale autoproclamée des Serbes de Bosnie entre 1992-1995 et les 3 000 Bosniaques - le nom désigne les musulmans de Bosnie - chassés en début du conflit ne sont jamais revenus.

    Grand remplacement

    "Les Bosniaques s'accrochent. Comme tous les musulmans, ils font beaucoup d'enfants. Ils savent que dans deux cents ans, ils vont nous dominer démographiquement", assène Aleksandar, planté bras croisés devant un mur tapissé de drapeaux serbes. La théorie du "grand remplacement" et de l'islamisme rampant a de nombreux partisans sur place. "Nous ne pouvons pas vivre ensemble. Nous, les Serbes orthodoxes, nous sommes des gens normaux. Eux, les Bosniaques, à l'instar de tous les musulmans en Europe et dans le monde, recherchent la domination", estime pour sa part Djordje, un grand gaillard au crâne rasé de 37 ans.

    Alors l'idée de diviser la Bosnie-Herzégovine- pour l'instant constituée de deux entités non indépendantes gagne du terrain. "L'indépendance, c'est la volonté de notre peuple. J'espère la voir se réaliser de mon vivant", abonde Milomir, un discret client quadragénaire, en sirotant son café. La semaine dernière, Milomir a été parmi les premiers électeurs à glisser son bulletin dans l'urne pour dire oui au maintien de la "fête nationale" des Serbes de Bosnie le 9 janvier. La cour constitutionnelle bosnienne, les autorités de Sarajevo et la communauté internationale s'opposent à cette fête, jugée discriminatoire. Et pour cause: le 9 janvier 1992 est la date de création de la "République du peuple serbe" parRadovan Karadzic, quelques mois avant le début de la guerre, excluant les non-Serbes de cette entité.

    Kazadvic, théoricien de l'épuration ethnique et héros

    Car Pale est aussi le fief de la famille Karadzic. Son patriarche, Radovan, considéré comme le théoricien de l'épuration ethnique, purge à La Haye une peine de quarante ans de prison pour génocide et crime contre l'humanité. Mais ici, il est considéré comme un héros. En mars dernier, une résidence étudiante a été baptisée de son nom. C'est sa fille Sonja, vice-présidente de l'assemblée parlementaire de l'entité serbe, qui a coupé le ruban. "Longue et heureuse vie à Radovan. Il a été condamné sans aucune preuve", sourit une institutrice, blonde à l'air doux. "On n'aurait pas dû donner le nom de Radovan à ce bâtiment. Il aurait fallu le garder pour un hôpital. C'était un médecin, un humaniste", renchérit Radoje, un professeur de collège en retraite, endimanché dans sa veste de costume rouge fanée.

    Aujourd'hui, le pays est divisé en deux entités non indépendantes: la fédération croato-bosniaque et la République serbe dont les vélléités d'indépendance vont grandissantes. Le président de l'entité serbe remercie régulièrement Radovan Karadzic pour son "oeuvre". "La Republika Srpska est redevable à ceux qui ont eu la vision de la créer, qui ont eu le courage de se mettre à sa tête", déclarera-t-il le soir du référendum, à Pale lors d'un meeting électoral. Le leader bosno-serbe joue avec succès la carte ultra-nationaliste pour faire oublier les affaires de corruption et le chômage endémique qui écrasent le pays. Une domination que les partis nationalistes devraient confirmer ce dimanche.

    Source : news.sfr


    votre commentaire
  • La Fondation Abbé Pierre : collabo de l’invasion sous couvert d’humanitaire

     

    fondation_abbe_pierre

    « On est capable d’accueillir 84 millions de touristes par on attend quoi pour accueillir des dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la guerre », c’est avec, entre autre, ce slogan, que la Fondation Abbé Pierre lance une campagne de sensibilisation au mal-logement en France. On comprend ainsi que le pseudo organisme de charité réclame l’importation en France de dizaines de milliers d’envahisseurs supplémentaires sous prétexte qu’ils fuient la guerre. Oubliant qu’une part importante, peut-être même majoritaire voire exclusive des envahisseurs proviennent de pays qui ne sont pas ou plus en guerre (Congo, Niger, Gambiens, Afghans, Pakistanais…). Ou encore que de nombreux Français, notamment SDF, sont déjà confrontés à la pénurie de logement (ce que la Fondation est en principe bien placée pour savoir)…

    Encore une fois le prétexte humanitaire et charitable cache, comme souvent, l’encouragement de la subversion migratoire. Non aux collabos de l’invasion !

    http://www.jeune-nation.com


    votre commentaire
  • Procès de Robert Faurisson, poursuivi par la LICRA – 28 septembre 2016


    votre commentaire