• Grande-Bretagne: Une enseignante salafiste: « Vous devez tuer les infidèles » (Vidéo)

    chut

    NDLR. Va-t-on enfin et quand même imaginer ce qui se passerait si des chrétiens disaient de telles choses des musulmans chez nous. Non, on laisse passer, dire et faire. Qui sommes -nous pour tolérer cela?

     

    "On les tue. Si l'un d'eux rejette l'islam, on doit le tuer», répète la femme voilée. "Vous devez tuer les apostats, fouetter les adultères, jeter du haut des bâtiments les plus élevés les homosexuels" 

    Dans le film, tourné en secret , en août dernier et diffusé par Live Leak, l'enseignante explique aux filles en burqas dans une école salafiste du Royaume-Uni comment se comporter selon les préceptes du Coran. "Nous devons haïr celui qui hait Allah" déclare l'enseignante "et aimer celui qui aime Allah: surtout dans un pays comme celui-ci où il y a des non musulmans."

    "Ceux-ci sont des musulmans qui ont décidé d'abandonner l'islam. Que ferons-nous? Est-ce que nous allons les tuer? demande la femme, qui répète encore une fois: "Tuer". Un étudiant demande: "Ceux qui rejettent l'islam?". "Oui, les tuer. Vous devez les tuer, vous avez compris? Nous sommes en train de parler de l'islam."

    "La sentence pour l'adultère? La lapidation. Jusqu'à la mort. Et pour celui qui n'est pas marié? On le fouette. Oui 100 coups de fouet."

    "Nous n'agirons et ne vivrons pas comme des animaux ou ressembler comme le peuple de Lot (homosexuels). Nous devons appliquer le jugement. Le jugement est de les tuer."

    "Le jugement pour les homosexuels est de les jeter du point le plus élevé puis de les lapider."

    "Vénérer Allah n'est pas suffisant. Nous devons haïr dans nos coeurs ce qui déplaît à Allah et aimer ce qu'il aime."

    "Nous devons haïr ce qui déplaît à Allah, spécifiquement lorsque nous vivons dans ce pays avec les non musulmans."

    "En vérité nous sommes libérés de vous et de ce que vous adorez à côté de l'Allah.

    "Nous vous avons rejetés et entre nous et vous sont apparues l'hostilité et la haine pour toujours. Jusqu'à ce que vous croyez à Allah seul."

    "Vous comprenez mes soeurs? L'islam nous protège de la mécréance et des mécréants."

    "Vous ne devez pas être ami avec eux. Cela n'est pas permis. Car la loyauté est réservée aux musulmans, pas aux kouffars."

    "Nous ne ressentons rien en allant devant une église. Nous ne les regardons pas avec mépris et pensons "Que font ces gens là-dedans. Ce qu'ils disent avec leur langue est tellement immonde et dégoûtant. C'est une abomination."

    Nd: la vidéo a été coupée et plusieurs femmes musulmanes donnent par la suite leur point de vue.

    Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch


    votre commentaire
  • Disparues de Perpignan : la découverte d'ossements relance l'affaire Benitez

      >Faits divers|De notre correspondant Claude Massonnet à Montpellier (Hérault)|24 septembre 2016, 7h00 | MAJ : 24 septembre 2016, 7h18|   2

    Les ossements ont été retrouvés dans ce bosquet près du Barcarès. S’agit-il des corps d’Allison et sa mère Marie-Josée ? Le suspect numéro un, Francisco Benitez, a toujours nié le double meurtre, avant de se suicider.

     
     
    DISPARUES DE PERPIGNAN. Des ossements découverts dans un endroit sauvage du Barcarès (Pyrénées-Orientales) devraient déclencher des fouilles dès la semaine prochaine.

    L'affaire Benitez est-elle en train de connaître un rebondissement qui permettrait d'élucider le mystère de la disparition de Marie José et de sa fille Allison, dont les corps n'ont jamais été retrouvés ? Les deux femmes se sont volatilisées le 14 juillet 2013, et les enquêteurs ont acquis la certitude qu'elles avaient été tuées dans leur appartement avant d'être transportées ailleurs. L'ADN d'Allison avait été identifié dans des traces sanguines relevées dans le congélateur familial.

     

    Hier en fin d'après-midi, des recherches ont été lancées dans une zone non loin du Barcarès (Pyrénées-Orientales), un endroit à l'écart, fréquenté le jour par les promeneurs et quelques pêcheurs, totalement désert la nuit venue. Les enquêteurs de l'antenne du SRPJ de Perpignan (Pyrénées-Orientales) se sont rendus sur place après que des renseignements leur ont été apportés.

     

     -

    Le parquet de Perpignan a déclenché une procédure en recherche de cadavres. Des moyens devraient être déployés dès le début de la semaine prochaine pour ratisser l'endroit où un périmètre de sécurité a été installé.

    Un secteur où le légionnaire avait ses habitudes

    D'après les premières constatations, les forces de l'ordre ont découvert des éléments jugés « intéressants », dont certains sont des ossements de nature indéterminée. Placés sous scellés, ils vont faire l'objet d'analyses. « Il faut évidemment vérifier », a indiqué un des policiers en charge de l'enquête qui pourrait peut-être connaître une forte accélération après des mois sans le moindre élément matériel.

    « Il y a de nombreuses concordances puisque l'endroit se situe dans un secteur où Benitez avait ses habitudes et où son téléphone portable a été localisé à plusieurs reprises les nuits suivant la double disparition », explique Eric Barbet, frère et oncle des deux victimes.

    C'est un renseignement a priori recueilli par ce dernier — peut-être à la suite d'un appel à témoins lancé par la famille en juillet dernier — qui semble avoir conduit à ces recherches. Eric Barbet se bat avec toute sa famille depuis trois ans pour que l'enquête progresse.

    Le 14 juillet 2013 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Allison Benitez, ravissante jeune fille de 19 ans, donnée comme favorite pour devenir Miss Roussillon, avait quitté le rassemblement des candidates à Canet-en-Roussillon avec son père Francisco Benitez, 53 ans, adjudant-chef à la légion étrangère. On ne la reverra plus jamais, ni sa mère, Marie-Josée, 54 ans, en instance de divorce d'avec le militaire.

    Avant de se suicider par pendaison à la caserne Joffre, le légionnaire, considéré comme le suspect numéro un, a toujours soutenu que sa femme et sa fille avaient quitté le domicile familial vers 17 heures avec des bagages pour se rendre à Toulouse après une ultime dispute.

      Le Parisien

    votre commentaire
  •  TABAC A ROULER  Le gouvernement a décidé de relever fortement les taxes qui pèsent sur ce tabac dans les mois à venir.

    Le prix du tabac à rouler ... 

    Le prix des cigarettes roulées flambe. Le gouvernement a décidé de relever de 15,3% les taxes qui pèsent sur ce tabac dans les mois à venir. Le paquet de tabac à rouler passera en moyenne de 7,50€ à 8,60€.

    Un tabac en plein boom. Selon le ministère de la Santé, l'objectif est de faire baisser la consommation de cet type de tabac, en plein boom, notamment chez les jeunes, qui en sont particulièrement adeptes. La consommation du tabac à rouler a presque doublé en 25 ans et il représente 16% des ventes de tabac en France. La note restera moins salée que celle des paquets de cigarettes classiques : pour une même quantité de tabac, le paquet de tabac à rouler coûte 25 % de moins.

    Une bonne affaire pour l'État. Au-delà de l'argument de santé publique, c'est aussi une bonne affaire pour les caisses de l'État. Cette augmentation de prix devrait rapporter un peu plus de 100 millions d'euros.

    Pas de hausse pour les cigarettes classiques. Le gouvernement ne touchera toutefois pas au prix des cigarettes normales. Il souhaite ainsi éviter de se mettre à dos les buralistes, déjà remontés par la généralisation du paquet neutre et les hausses de prix à répétition.

     
    Par Emmanuel Duteil avec C. O.

    votre commentaire
  • Rennes : Arrivés il y a 2 mois, des migrants algériens harcèlent sexuellement et sèment le chaos

    PHO6f9716b8-00e9-11e4-b478-90edcc64dee0-805x453

    BREIZATAO – NEVEZINTIOU (06/09/2016) Le fléau migratoire afro-musulman continue de dévaster la ville de Rennes. Une bande de migrants algériens arrivée il y a deux mois a été arrêtée après avoir harcelé sexuellement deux jeunes bretonnes et semé le chaos dans un bus rennais. Condamnés, ils ne seront pas expulsés vers l’Algérie.

    Ouest-France (source) :

    Il est minuit passé, le 31 août […] deux jeunes femmes embarquent également avec, à leurs basques, quatre hommes éméchés. Ces derniers les suivent depuis un moment…

    Attouchements et insultes

    À l’intérieur du bus, la drague poussée dégénère, vire au harcèlement, aux attouchements, puis aux insultes quand les deux copines repoussent leurs agresseurs. Elles descendent du bus, en pleine nuit, plusieurs arrêts avant leur destination. L’une d’elles, choquée, fond en larmes.

    Coups de poing et de bouteilles

    Dans le bus, la violence, au lieu de se calmer, monte en intensité. Les quatre jeunes boivent, fument, renversent de la bière et insultent copieusement les autres passagers qui se défendent. Plusieurs sont frappés à coups de poing, de bouteilles… Des canettes volent dans l’habitacle. Un marteau brise-vitre est également utilisé.

    Deux hommes sont légèrement blessés et deux vitres cassées. « J’ai cru qu’on était en guerre », dira le chauffeur de bus, choqué par ce déchaînement de violence gratuite qui s’achève par un dernier échange de coups, à l’extérieur.

    Les auteurs sont des migrants algériens fraîchement débarqués du Maghreb :

    Deux d’entre eux, considérés comme majeurs, ont comparu, vendredi, devant le tribunal correctionnel.

    Les mots « guérilla urbaine » reviennent dans la bouche de plusieurs témoins. Les deux prévenus sont algériens. Arrivés en France il y a deux mois, ils se posent en victimes, souvent arrogants à l’audience, sourire aux lèvres.

    Et “jurent sur le coran” être innocents :

    Cette fameuse nuit, sur la ligne 57, ils jurent, « sur le Coran », qu’ils n’ont rien fait. Si ce n’est se défendre. Notamment contre « On est des Arabes : ils sont contre nous ».

    Condamnés, les deux maghrébins ne seront pas expulsés mais simplement écartés de la région rennaise :

    Finalement, les deux jeunes ont été condamnés à dix mois de prison ferme, qu’ils sont partis purger, dès vendredi soir, à la Rennes – Vezin. À leur sortie, ils seront interdits de séjour en Ille-et-Vilaine pour trois ans, sous peine de repartir pour trois mois en prison.


    votre commentaire
  • L'ennemi est a l'intérieur de nos terres Par :Pieds Noirs 9A..

    Article N° 3040 du mardi 13 septembre 2016

    Les Français roucoule ,alors roucoulez ,roucoulez mes braves.

    L'ennemi est à l'intérieur de nos terres  

    L'ennemi est à l'intérieur de nos terres L'ennemi intérieur et bien installe, au chaud ,au frait des caisses plus ou moins ,donc se forger pour combatte le petit Français ,dont la guerre civile est là puisque des pseudos Français attaquent d'autres Français . C'est une guerre civile asymétrique, Une histoire qui va durer des année maintenant du bon vouloir des Français depuis des lunes "Daesh ou pas" ,n'importe le nom .. Daesh n'est qu'une enseigne, une marque ,un drapeau . Seule l'idéologie compte . Nous avons plus de 400 à 500 ennemis prêt à passer à l'acte d'après mes calculs. Nous sommes en guerre mais le petit Français ce rapace dans ses rêves d'innocence, nos lois se retournent contre nous . Le gouvernement protege l'extrême gauche et s'inquiète énormément des groupuscules d'extrême droite . Le gouvernement ne veut pas stigmatiser, fait l'éloge du vivre ensemble .tout est de l'amalgame . Ils me font penser aux musiciens qui jouent pensant que le Titanic coule . J'attend avec impatience le cv de ce franco-tunisien qui est passé à l'acte et d'avoir touché une prime de 100 000 euros pour sa famille en Tunisie.Voila un brave garcon, il devait travailler dur pour pouvoir économiser 100.000 euros! surtout a l'age qu'il avait. Le loup solitaire n'existe pas, c'est une fadaise inventée par les pseudos experts pour minimiser l'importance de ce fléau anti-France ,Il faut que la France comme l'Europe passe par un génocide, minimiser l'idéologie de milliers de pseudos Français qui haïssent notre identité et notre mode de vie . La lucidité impose de dire que ce type d'attentat est peu previsible, que même le renseignement ne suffira pas, il nous faut des dirigeants forts qui prennent des mesures a la hauteur de cette guerre . Fin de double nationalité, camps de prisonniers de guerre., Rétablissement de la peine de mort : surveiller et détenir des gens comme Abdeslam nous coute de l'argent et du personnel, rétablissement droit du sol, fin de Schengen, rétablissement double peine, fermeture des mosquées finances par l'étranger etc., aucun UMPSFN ne prendra ces mesures, aucun n'a pris conscience de l'état de délabrement de la société Française à part de queleque nationaliste qui dénonce sans cesse la mort lente du petit chrétien si rien est fait dans l'urgence.Parler du vivre ensemble c'est comme parler de l'huile et du vinaigre qui ne sont pas miscibles .Comme encore une ville comme Nantes dont est devenue depuis 2 ou 3 ans, avec une accélération rapide depuis 2015, une extension de l'Afrique, la France deviendra Algérienne et pas le meilleur de l'Afrique malheureusement... saleté, violence, destruction des biens publics et privés, voilées et barbus partout et ultra-visibles, souvent agressifs et qui vous regardent avec une haine moqueuse et prétentieuse. Tous les Nantais font le même constat,sans parler de Calais , c'est une catastrophe, la ville est triste, crasseuse, méconnaissable, cernée par des mosquées gangrenée par le communautarisme. Cette ville est une poudrière, une honte. et Nice va devenir pareil comme ailleurs . Pieds Noirs 9A ..


    votre commentaire