• UN JEUNE TOULOUSAIN, CONDAMNÉ POUR ÊTRE PARTI FAIRE LE DJIHAD EN SYRIE EN 2014, TENTE D'Y RETOURNER

    La maison du jeune adolescent en janvier 2014
    La maison du jeune adolescent en janvier 2014 © ERIC CABANIS / AFP

    C’EST LA DÉPÊCHE DU MIDI QUI A RÉVÉLÉ L’INFORMATION CE WEEK-END. UN JEUNE TOULOUSAIN QUI VENAIT D’ÊTRE JUGÉ À PARIS POUR UN DÉPART EN SYRIE VIENT DE S’ENFUIR À NOUVEAU, PAR LA ROUTE DES BALKANS. ON AVAIT BEAUCOUP PARLÉ DE LUI, PARTICULIÈREMENT AU MOMENT DE SON PREMIER DÉPART IL Y A DEUX ANS ET DEMI.

    C’est un départ pour la Syrie qui avait choqué la France entière. Car en janvier 2014, Ayoub n’avait que 16 ans quand il s’est enfui de son lycée toulousain pour s’envoler dans le plus grand secret vers Raqqa, avec un de ses camarades âgé de 15 ans. Ils étaient parmi les premiers adolescents à partir en Syrie. A l’époque, Manuel Valls alors ministre de l’Intérieur avait dit son émotion.

    Puis trois semaines plus tard, les deux ados retrouvaient finalement leurs familles, apparemment pleins de désillusions. Aux juges antiterroristes, ils affirmaient avoir été surtout victimes d’embrigadement sur internet. Embrigadés notamment par Mourad Fares, un des principaux recruteurs de djihadistes français pour le Front Al Nosra. Mourad Fares est désormais incarcéré en France dans l'attente de son procès. Les ados ont été victimes d'un "lavage de cerveau", disaient leurs parents.

    SUR LA ROUTE DES BALKANS 

    En juin dernier, les ados toulousains ont comparu devant un tribunal pour enfants, qui les a condamnés à six mois de prison avec sursis. Mais le plus âgé, qui a désormais 19 ans, vient donc de s’envoler sur la route des Balkans, sans doute pour retourner en Syrie. Il est passé par l’Espagne et a réussi à atteindre la Bulgarie, où des policiers l’ont signalé à la DGSI. La DGSI qui connaissait bien ce garçon, fiché S pour son appartenance à la mouvance salafiste, dans le quartier du Mirail, à Toulouse, le quartier de Mohamed Merah, que le jeune homme admirait.


    votre commentaire
  •  Terrorisme: le gouvernement allemand appelle la population à constituer des stocks de vivres  

     

    L'Allemagne a peur d'un cataclysme. Le gouvernement met en place un plan d'urgence prévoyant la survie en autonomie de sa population pendant un dizaine de jours. Et appelle les Allemands à se préparer au pire.


    votre commentaire
  • Massacre de Nice - le gouvernement commet des attentats

    Posté par: LA LIGUE PATRIOTIQUE 36

    Voici la chaîne de Peter Moore en première vidéo ..

    Massacre de Nice - le gouvernement commet des attentats

    **************************************************

    La Tragédie de Nice Fait Partie du Rituel Sacrificiel Annoncé par Lagarde - Seconde Partie

    vidéo ci-dessous


    votre commentaire
  • toubon-defenseur-droits

    Pour Jacques Toubon les rapatriés d’Algérie étaient des immigrés et non des Français

     
    Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
    Manuel Gomez
    Journaliste, Ecrivain

    TOUBON ? Ou plutôt TOUMAUVAIS.

    Il est temps, monsieur Toubon, défenseur des droits (le seul droit que vous devriez défendre est celui de vous taire) que vous preniez votre retraite de la vie politique car vos élucubrations actuelles relèvent de l’absurdité totale.

    Ainsi, si je vous comprends bien, les Français venant en métropole seraient, selon votre théorie, des « migrants » ?

    Par exemple, les Corses débarquant sur le Continent seraient des « migrants » ?

    Les Français expatriés revenant en France seraient également des « migrants » ?

    Les Antillais et les résidents de Saint-Pierre et Miquelon, de la Nouvelle-Calédonie, enfin de tous les DOM-TOM, débarquant en métropole seraient des « migrants » ?

     Au même titre et ayant les mêmes droits que tous les « migrants » pénétrant en France légalement ou clandestinement.

    Il est bien regrettable, M. Toubon, que vous n’eussiez pas été à la responsabilité ministérielle d’accueillir le million de « Français » revenus d’Algérie, en 1962. Ils auraient bien aimé, ce million de « Français », être reçus et obtenir les mêmes droits, le même assistanat, la même couverture sociale, les mêmes bras ouverts, que vous proposez aux « migrants » actuels, qui sont tout sauf Français.

    Il est bien regrettable, M. Toubon, que vous n’eussiez pas été à la responsabilité d’accueillir les dizaines de milliers de « Harkis » qui avaient servis la France et son drapeau, et qui ont été massacrés par le FLN lors de l’abandon de l’Algérie, ni les quelques milliers qui ont pu pénétrer en métropole, grâce à des officiers patriotes, et qui ont été « parqués » dans des camps de concentration.

    Combien ils auraient heureux, ces « Harkis » d’avoir les mêmes droits et la même assistance sociale que les « migrants » qui, selon vous, seraient une chance pour la France.

    La chance pour la France, M. Toubon, a été justement ce million de Français d’Algérie, ces « Pieds-Noirs », obligés de rentrer en métropole en 1962.

    Regardez autour de vous et, si vous n’êtes pas aveugle en plus d’être sénile (dont les facultés intellectuelles sont dégradées par l’âge), vous ne pourrez qu’en faire le constat, malgré l’accueil hostile et insultant des personnalités de votre acabit et de ceux qui vous emploient aujourd’hui !


     http://lagauchematuer.fr


    votre commentaire
  • Ces Allemands qui s'installent en Hongrie pour fuir les migrants

    La politique migratoire initiée par Angela Merkel, et qui a abouti en 2015 à l’arrivée de plus d’un million de migrants, ne fait pas que des heureux en Allemagne.

    Cette arrivée massive a engendré depuis un certain nombre de problèmes, parmi lesquels les agressions sexuelles de masse de Cologne et d’autres villes au Nouvel An, ou les attaques terroristes commises par des terroristes infiltrés parmi les masses de migrants.

    En outre, elle semble inciter un nombre croissant d’Allemands à quitter l’Allemagne pour des pays moins concernés par l’immigration extra-européenne. Si ce phénomène est connu parmi les populations retraitées, il commence également à toucher les jeunes.

    C’est à ce sujet que la chaîne de télévision allemande ZDF a réalisé un court reportage sur un couple de jeunes Allemands qui prépare son émigration en Hongrie, sur les bords du lac Balaton.

    Source : http://alsace-actu.com/video-ces-allemands-qui-quittent-lallemagne-pour-fuir-les-migrants/


    votre commentaire