•  Charente: une jeune femme aux seins nus agressée sur une plage

    Une maman de 26 ans a été attaquée jeudi soir à Châteauneuf (Charente) alors qu'elle se trouvait sur un site de baignade avec ses enfants et son époux, a rapporté La Charente Libre . Les circonstances de l'agression sont encore floues.

    © afp.com/Yohan BONNET Les gendarmes intervenus sur les bords de la Charente n'ont procédé à aucune interpellation. Aucune plainte n'a pas ailleurs été déposée. (Photo d'illustration)

    Que s'est-il passé exactement jeudi, au Bain des Dames, à Châteauneuf-sur-Charente? C'est sur ce site de baignade aménagé le long de la Charente qu'une jeune femme de 26 ans a été violemment agressée par un groupe d'une quinzaine de personnes apparemment de la même famille, a rapporté samedi La Charente Libre.

    Jeudi soir, vers 19 heures, en pleine période de canicule, cette mère de famille accompagnée de son mari et de leurs trois enfants âgés de 5 à 7 ans joue au ping-pong. Seins nus, elle ne porte qu'un bas de maillot. Selon le témoignage de la jeune femme raconté à la troisième personne du singulier, dévoilé par la Charente Libre, "une jeune fille est passée et a fait une vilaine remarque pour les seins nus". Elle poursuit: "La femme lui a répondu qu'il n'y a rien d'anormal et lui a au passage montré ses fesses en baissant la culotte de son maillot". C'est à ce moment-là que, selon la victime, la mère de la jeune fille lui demande de se rhabiller.

    Frappée au sol, la culotte arrachée, devant un public passif

    Devant le refus de la mère de 26 ans, toujours selon son témoignage, le ton monte. "La jeune femme aux seins nus n'a pas voulu se laisser insulter. Elle fut frappée au sol par six personnes", raconte-t-elle. Son mari, lui, aurait pris un coup de poing. La femme aux seins nus, décrite comme "volubile et un peu exubérante" selon un témoignage rapporté par La Charente Libre, a précisé que son bas a été "arraché par un jeune homme" avant qu'elle court dans l'eau "en narguant tout le monde que la nudité est quelque chose de normale et qu'il ne faut pas la rendre tabou".

    Selon Sud Ouest, les témoignages s'accordent sur l'agression. La jeune femme bousculée, agrippée par les cheveux et frappée, a eu le nez en sang. Elle a fini par se retrouver totalement nue au milieu de la plage, la culotte de maillot arrachée par ses agresseurs, devant un public passif.

    Un autre témoignage, celui d'un blogueur pour La Charente Libre qui s'est interposé lors de l'agression, corrobore la version de la jeune femme agressée. Il précise que ses agresseurs, une quinzaine selon lui, l'ont "ceinturé" et "jeté à terre" lorsqu'il a tenté de calmer le jeu. "La foule de gens aux alentours sont restés muets face à tant de violence (...) Trois contre quinze, et cinquante observateurs", a dénoncé le blogueur. Si la victime, son mari et ses enfants ont quitté la plage sur l'insistance du mari, les agresseurs sont quant à eux restés sur le site pour dîner. Comme le précise La Charente Libre, les gendarmes n'ont procédé à aucune interpellation. Aucune plainte n'a par ailleurs été déposée selon le compagnie de gendarmerie de Cognac.

    Une opération "Seins nus" mercredi à Châteauneuf

    Devant l'émoi suscité sur Internet par cet incident, le maire de Châteauneuf Jean-Louis Levesque a envoyé un communiqué dans lequel il rappelle qu'un "arrêté permanent stipule que le port du maillot de bain est rigoureusement exigé pour les baigneurs sur le site y compris pour les enfants". A la suite de cette agression, un événement Facebook a été créé samedi. L'opération "Seins nus" invite toutes les femmes à tomber le haut du maillot au Bain des Dames mercredi à Châteauneuf en signe de soutien.

     


    votre commentaire
  • Carcassonne: tabassée au rond-point de la mosquée, après avoir éconduit un jeune de La Conte

    Une jeune femme a été sauvagement agressée, lundi. PHOTO/Cl. BoyerUne jeune femme a été sauvagement agressée, lundi.

    Depuis jeudi après-midi, un adolescent de 17 ans est en garde à vue dans les locaux du commissariat. Ce Carcassonnais originaire de La Conte est suspecté d'avoir violemment agressé une jeune femme, lundi, en milieu d'après-midi, à hauteur du rond-point de la mosquée.

    Selon nos informations, la jeune femme, âgée de 25 ans, sortait des bâtiments de Pôle Emploi, vers 17 heures, lorsqu'elle a été "lourdement" accostée par un jeune cherchant à la draguer. Là, face au refus de la jeune femme de céder à ses avances, le jeune éconduit lui aurait alors sauté dessus en la frappant à plusieurs reprises, que ce soit à coups de poing ou de pied. Des coups suffisamment portés à plusieurs endroits du corps, pour que la victime finisse par perdre connaissance. Prise en charge par les secours, elle a été transportée au centre hospitalier de Carcassonne, où huit jours d'interruption totale de travail lui ont été prescrits, pour l'instant. Sur les lieux de l'agression, les policiers ont pu recueillir des témoignages et un signalement suffisamment précis pour que le jeune suspect soit finalement cueilli par les policiers, jeudi, aux alentours de 14 heures.

    http://www.lindependant.fr


    votre commentaire
  •  SILENCE DE LA PRESSE FRANCAISE  
     
     Algérie : Bouteflika mort d’une crise cardiaque ?

     

    Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, alors interné en France
     
    Alors que la Présidence algérienne a annoncé le voyage du chef de l’Etat à Genève pour un contrôle médical, des rumeurs sur le décès d’Abdelaziz Bouteflika circulent sur les réseaux sociaux.
     

    Qu’en est-il de l’état de santé du Président algérien Abdelaziz Bouteflika dont la Présidence algérienne a annoncé le voyage à Genève pour un contrôle médical ? Nul ne sait, à part la Présidence de ce pays d’Afrique du Nord et l’entourage de ce chef de l’Etat. Toutefois, des rumeurs sur le décès d’Abdelaziz Bouteflika circulent sur les réseaux sociaux.
     
    Dimanche, dans un communiqué transmis à l’Algérie Presse Service, la présidence de la République algérienne avait annoncé que le Président Abdelaziz Bouteflika s’était rendu dle même jour à Genève, en Suisse, pour une visite privée durant laquelle il effectuera des contrôles médicaux périodiques. Ce bref communiqué a suffi pour enflammer les réseaux sociaux qui ont déjà annoncé la mort du Président algérien des suites d’une crise cardiaque. Ce n’est pas la première fois que la rumeur annonce le décès de Bouteflika. Âgé de 78 ans, le Président a été victime en 2013 d’un AVC qui a affaibli sa mobilité et sa faculté d’élocution. 
    ADVERTISEMENT
     
    x
     
    Il faut signaler que l’état de santé du chef de l’Etat algérien est l’objet de spéculations dans le pays et même dans la diaspora. Ce débat a été ravivé par la diffusion d’une photo tweetée par le Premier ministre français Manuel Valls montrant Abdelaziz Bouteflika très affaibli, le regard hagard, la boucher ouverte, signe d’un Accident vasculaire cérébral sérieux, qui a en effet éloigné le dirigeant des lieux publics et privé d’apparitions télévisées.
     
    Outre des rumeur sur sa mort, le voyage de Bouteflika a suscité d’autres débats, notamment sur les relations entre Alger et Paris. En ce sens que le dirigeant algérien qui se faisait habituellement soigner en France, a changé de cap pour se rendre en Suisse. Choix intervenu quelques jours après le tweet de Manuel Valls mal apprécié par Alger
     
    http://www.afrik.com/algerie-bouteflika-mort-d-une-crise-cardiaque#.V8Lnt9Tu1pA.facebook

    votre commentaire
  • L’islamisation du sport est en route, et honteusement !

    Par:

    En mai prochain, l’islamisation devrait être l’enjeu des élections, car d’elle dépend l’avenir de la France, de l’Europe et du monde. 

    Si l’islam n’existait pas, le monde serait perdu, les médias ne sauraient plus de quoi et de qui parler, les gouvernements n’auraient plus aucune raison de déclarer la guerre à un ennemi non identifié. En conséquence de quoi, l’islam inonde notre quotidien. Avec, pour effet immédiat, de se voir favorisé partout, à toutes occasions et d’une manière éhontée.

    Comme viennent de le souligner, notamment Le Salon beige et l’Observatoire de la christianophobie, le deux poids deux mesures, s’il est un plat favori de notre président Hollande, il l’est aussi d’un Obama qui n’hésite pas à ne jamais nommer l’ennemi, d’un Trudeau qui n’en peut plus de tolérer tout et n’importe quoi, donnant sa bénédiction à ses policières de la célèbre police montée pour qu’elle adopte un uniforme niqabé, et tout récemment des plus éminentes autorités sportives internationales, celles du CIO.

    Suivant l’admiration d’une Hillary Clinton pour sa sportive niqabée Ibtihaj Muhammad, il semblerait que le Comité international olympique n’ait rien eu à redire à la tenue agressivement mahométane de cette dernière, en violation parfaite de l’article 50 §2 de la Charte olympique du 2 août 2016 qui est très clair : « Aucune forme de publicité ou de propagande, commerciale ou autre, ne peut apparaître sur les personnes, les tenues, les accessoires ou, plus généralement, sur un quelconque article d’habillement ou d’équipement porté ou utilisé par les concurrents, officiels d’équipe. » Tout contrevenant pouvant être radié. Les joueuses de volley-ball égyptiennes en tenue très voilée n’ont pas eu la moindre remarque non plus.

    Eurosport a trouvé, même, qu’il s’agissait là d’une manifestation positive de lutte contre les préjugés, propos relevés par Daniel Hamiche sur son site. Le directeur du site christianophobie.fr a été outré, et nous avec, et des millions de sportifs chrétiens également, par le fait que ce même Comité international olympique a sévèrement réprimandé avec menaces de remettre une lettre de protestation à la délégation brésilienne au motif que, lors de la remise des prix du football masculin, Neymar arborait sur le front un bandeau avec l’inscription « 100 % Jésus ». Bandeau avec lequel il n’a jamais joué mais qu’il a ceint seulement lors de sa remise de médaille d’or.

    Daniel Hamiche a donc évoqué auprès du service de presse du CIO cette question de ce deux poids deux mesures. Réponse lui a été aussitôt faite dans les termes les plus courtois et les plus hypocrites possible. « Nous avons été en contact avec l’athlète et son CNO [Comité national olympique] et leur avons rappelé les principes de la Charte olympique. Meilleures salutations. » Très peu satisfait de cette réponse, Daniel Hamiche a souhaité une déclaration plus précise et satisfaction lui a été faite par cet e-mail digne d’un jésuite : « Nous vous prions de vous adresser aux fédérations internationales concernées, à savoir la FIE [Fédération internationale d’escrime] et la FIVB [Fédération internationale de volley-ball]. Les fédérations sont, en effet, responsables d’établir les règles relatives à la pratique de leurs sports respectifs (y compris celles régissant les tenues vestimentaires) et de veiller à leur application. »

    Et voilà comment une autorité internationale se « dhimmitise », léchant les babouches des adeptes de Mahomet de peur de faire des vagues. L’islamisation gagne partout non seulement des points, mais des territoires entiers de notre planète dont les dirigeants sont terrorisés de se voir accusés d’islamophobie.

    En mai prochain, l’islamisation devrait être l’enjeu des élections, car d’elle dépend l’avenir de la France, de l’Europe et du monde.


     http://www.bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Au volant de sa voiture, cette femme s’est fait flasher par un radar automatique car elle roulait à 72km/h au lieu de 70.
     
     

    Un véritable coup de massue pour cette femme qui a préféré s’arrêter au bord de la route. Véritablement exaspérée, la conductrice s’est alors enregistrée à l’aide de son smartphone et a poussé un violent coup de gueule. 
    Elle s’en prend à la démocratie, aux hommes politiques français et au système en général. 
     

    votre commentaire