• Les «droits» sexuels de l’homme musulman sur les femmes non musulmanes
    PUBLIÉ PAR: NANCY VERDIER ..
     

    ?

    Traduction d’un texte de Raymond Ibrahim.

    En paroles et en actes, dans les pays islamiques et non islamiques, les hommes musulmans semblent penser que les femmes non-musulmanes, «infidèles» et impures n’existent que pour satisfaire leurs pulsions sexuelles.

    Considérons d’abord les croyances et les actions commises par ceux qui mènent le djihad pour la cause d’Allah, tel que l’État Islamique :

    « Quelques instants avant de violer la fillette non-musulmane de 12 ans, le combattant de l’État islamique prend le temps d’expliquer que ce qu’il est sur le point de faire n’est pas un péché. Parce que la préadolescente pratique une religion autre que l’Islam, il insiste pour dire que le Coran non seulement lui donne le droit de la violer mais tolère son acte et l’encourage. Il lui lie les mains et la bâillonne. Puis il se met à genoux à coté du lit et se prosterne en prière avant de monter sur elle. Quand tout est fini, il se met à prier, achevant le viol par des actes de dévotion religieuse. »

    « Je n’arrêtais pas de lui répéter que ça faisait mal – s’il vous plaît arrêtez », raconte la jeune fille, dont le corps est si petit qu’un adulte pourrait encercler sa taille des deux mains.

    « Il m’a dit que selon l’Islam, il est permis de violer un incroyant. Il a dit qu’en me violant, il se rapprochait d’Allah ».

    Pourtant, un tel comportement ne se limite pas aux djihadistes fanatiques, qui n’ont « absolument rien à voir avec l’Islam« , comme nous l’assurent la plupart des imbéciles et des menteurs ; au contraire, cette pratique imprègne la totalité de la culture islamique.

    Au Pakistan 

    Trois jeunes filles chrétiennes rentrent chez elles à pied, après une journée de dur labeur et sont accostées par la voiture de quatre musulmans « riches et alcoolisés » – qui pourraient difficilement être des candidats pour ISIS. Ils « se conduisent mal, » hurlent des « commentaires suggestifs et obscènes », et harcèlent les jeunes filles pour qu’elles montent dans leur voiture « faire un tour et s’amuser un peu. »

    Comme elles repoussent l’«invitation», – d’autant que ce sont “de pieuses chrétiennes refusant toute relation sexuelle en dehors du mariage », les hommes fous de rage, poursuivent les filles, en criant : “Comment osez-vous nous écarter, les filles chrétiennes sont uniquement destinées à une chose: le plaisir des hommes musulmans ». Ils précipitent alors leur voiture sur les trois filles, tuant l’une et blessant grièvement les deux autres.

    Qu’en disent les militants des Droits de l’Homme

    A propos du viol d’une fillette chrétienne de 9 ans par un autre musulman : « De tels incidents se produisent fréquemment. Les jeunes chrétiennes sont considérées comme des biens sans valeur dont on peut jouir librement. Les violer est un droit. Selon la mentalité de la communauté, ce n’est même pas un crime. Pour les musulmans ce sont des butins de guerre ».

    En Occident, plus précisément en Allemagne 

    Jadis limité aux pays du tiers monde comme le Pakistan et les zones sous contrôles d’ISIS, le traitement déshumanisé avec abus sexuels des femmes «infidèles» devient un mode opératoire courant en Occident.

    Ainsi récemment en Allemagne, un groupe de «réfugiés» musulmans traque une femme de 25 ans dans la nuit, et l’abreuve « d’injures salaces et sexistes ». L’un lui dit que “les femmes allemandes sont là pour le sexe, » avant de mettre la main dans son corsage et son pantalon et de la peloter.

    Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

    Ces histoires récentes, qu’elles viennent d’Allemagne ou du Pakistan, sont identiques.

    Des hommes musulmans harcèlent des femmes non-musulmanes au prétexte que c’est leur droit et leur privilège de musulman, sauf que l’«infidèle» allemande a pu en réchapper, alors que l’«infidèle» pakistanaise a été assassinée pour avoir refusé de satisfaire aux désirs sexuels des agresseurs islamiques.

    Comme la présence de l’Islam ne cesse de croître en Europe, ce léger différentiel va rapidement disparaître.

    Déjà il existe d’autres similitudes plus subtiles entre le “tiers monde” qu’est le Pakistan et le « monde premier » qu’est l’Allemagne.

    Dans le rapport sur l’homicide des trois jeunes filles chrétiennes au Pakistan, il y a le constat que « d’autres filles dans la région ont maintenant très peur de voyager de nuit et se font accompagner par des hommes de leur famille. » En Allemagne, « les derniers rapports de Dortmund [où est apparue l’anecdote « les – femmes- allemandes sont- là- pour-le sexe »] brossent un tableau terrifiant d’une ville où il est maintenant dangereux pour les femmes de sortir la nuit de peur d’être agressées et violées par des réfugiés ».

    En effet, [….] à la veille du Nouvel An, 1.000 migrants musulmans ont apparemment aussi pensé que les femmes non musulmanes n’existent que pour la chose, et se sont lancés dans une orgie de viols à Cologne et ailleurs, laissant des centaines de femmes «infidèles» violées, battues et traumatisées – à l’image de ce que ressentent les femmes «infidèles» vivant dans les pays à majorité musulmane.

    Bien sûr, bien avant la crise des migrants, l’Europe savait ce qui se passe lorsque les populations musulmanes se développent, mais elle a fermé les yeux sur les leçons à tirer de cette réalité.

    En Grande-Bretagne

    Rien qu’en Grande-Bretagne, où une grande minorité musulmane existe depuis longtemps, d’innombrables filles britanniques dans diverses régions sont agressées sexuellement et violées par les musulmans qui, apparemment, jugent que c’est leur droit islamique.

    Une victime de viol raconte : « Les hommes qui m’ont fait ça n’ont eu aucun remords. Ils m’ont dit que ce qu’ils faisaient était OK dans leur culture. »

    Il y a quelques jours un juge a expliqué à 12 hommes musulmans avant de les condamner, à quel point leur comportement « sexuel a été terrible et sans coeur «  quand ils ont abusé d’une jeune britannique de 13 ans.

    Un imam musulman en Grande-Bretagne a avoué qu’il est enseigné aux hommes musulmans que les femmes sont des “citoyennes de seconde classe, un peu plus que des biens meubles ou des biens sur lesquels ils ont autorité absolue », et que les imams prêchent une doctrine « qui dénigre toutes les femmes, mais traite les blanches [ce qui signifie les non-musulmanes] avec un mépris notoire « .

    Un autre musulman, reconnu coupable de viol dans une autre affaire a déclaré [BBC.com] devant un tribunal britannique, que le partage des filles non-musulmanes pour le sexe « fait partie de la culture somalienne » et est « une exigence religieuse. »

    Le résultat :

    Un nouvel « exotisme » pour l’Occident

    Que ce soit considéré par de “pieux” musulmans comme une « exigence religieuse”, – comme le dit un violeur d’ISIS à sa victime de 12 ans – ou considéré comme faisant partie de la culture islamique pakistanaise (asiatique) ou somalienne (africaine),- le traitement inhumain et l’avilissement sexuel des femmes et des enfants non musulmans par des musulmans qui jugent que c’est leur «droit», semble participer d’un nouvel « exotisme » que l’Occident va devoir adopter s’il veut continuer à pratiquer ses dévotions au pied de l’autel du multiculturalisme.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

     Par ;Raymond Ibrahim


    votre commentaire
  • Deux fillettes de 11 ans agressées par des réfugiés: les parents écrivent à Merkel



    1602151605000092
     Celle (Allemagne) – Agression sexuelle de deux fillettes de onze ans : les parents écrivent à Merkel Deux fillettes de onze ans ont été victimes d’attouchements sexuels de la part d’un groupe de réfugiés alors qu’elles se baignaient à la piscine. 
    Personne n’est intervenu.
    Un père a publié une lettre ouverte à la chancelière Merkel.
    Les agressions dans les piscines s’accumulent.
    Message publié sur Facebook par le père d’une des deux victimes :

    Chère Madame Merkel,
      Nos enfants sont-ils encore en sécurité en Allemagne ?
    Tous ces aller-retours sur la crise des réfugiés, où est le respect pour notre peuple !?
    Madame Merkel, trop c’est trop !
    Aujourd’hui à 17h00, ma petite fille de onze ans et sa petite copine âgée également de onze ans ont été harcelées sexuellement à la piscine de Celle par un groupe de réfugiés âgés de 16 à 22 ans.
    Trois hommes les ont abordées et encerclées, et deux autres hommes les ont touchées. Les filles pleuraient.
    Personne n’est venu à leur secours !
    Finalement, ma fille et son amie ont pu se libérer, se sont dirigées vers les sauveteurs, qui ont contacté la police. [...]
    La police a déclaré que ce n’était que la pointe de l’iceberg, que ce sont pour elle des images quotidiennes – qui ne sont pas portées à la connaissance du public – qui ne peuvent pas être rendues publiques !!
    Madame Merkel, pouvez-vous imaginer, en tant que père, dans quel état je suis ?! Je suis déçu, en colère et impuissant, et ça dans mon Allemagne, alors que je suis allemand !
    [...]
     Sur internet, vous pouvez toujours trouver de nombreux autres cas du même type :


    Wilhelmshaven - Le samedi 23 janvier 2016, la police a indiqué que deux fillettes de onze ans avaient été harcelées à la piscine Nautimo aux alentours de 15h00-16h40 dans la zone du canal d’écoulement, par plusieurs hommes dont l’identité est inconnue et qui les auraient touchées sous l’eau à des endroits intimes. (…)
    Les hommes qui ont été décrits étaient environ 7 à 10, et correspondaient au signalement suivant : stature mince, un seul était décrit comme épais, les cheveux noirs, et raides.
     Les fillettes ont dépeint des hommes âgés d’environ 20 ans et mesurant 170 cm de haut.
    Ils s’exprimaient dans une langue étrangère et connaissaient peu l’allemand.
    A ce stade de l’enquête aucune autre information ne peut être communiquée.
    Les témoins sont priés de se signaler à la police au 04421/942215.
    Source :
     Dresde - Attaque de quatre fillettes de 11 à 13 ans à la piscine Georg-Arnhold de Dresde.
    La police a entendu un réfugié pour des faits d’abus sexuels sur enfants.
     Vienne - En décembre, un enfant de dix ans a été violé par un réfugié irakien à la piscine de Vienne Hallenbad. (…)
     Flensburg - Plusieurs filles ont été victimes de harcèlement sexuel à la piscine de Flensburg Campus de la part de cinq adolescents.
     Les filles étaient âgées de 14 à 16 ans et ont été harcelées à plusieurs reprises par un groupe de garçons âgés de 16 à 17 ans, a déclaré la police.
     Hanovre - Deux filles et une femme ont été harcelées sexuellement dans un parc nautique de Hanovre.
     L’auteur présumé est un demandeur d’asile âgé de 17 ans et en provenance d’Afghanistan.
     Hachenburg - Samedi, une plainte a été déposée contre trois jeunes hommes qui avaient été signalés à la police d’Hachenburg pour harcèlement sexuel dans une piscine.
     Les trois jeunes hommes sont suspectés d’avoir immobilisé et attouché deux fillettes de 13 ans. (…)
     Munich - Le 11 janvier, deux adolescentes ont été victimes d’une agression sexuelle à la piscine Michaelibad de Munich.
     Les adolescentes, âgées de 14 et 17 ans, ont été victimes d’abus sexuels perpétrés par un syrien et deux afghans dans une piscine extérieure.
     Les trois hommes sont inscrits en tant que demandeurs d’asile.
    Une enquête de police pour motif présumé de viol a été ouverte.
     MMnews.De

    votre commentaire
  •  Mali: un véhicule de l'armée française saute sur une mine à Kidal, pas de victime

    Mali: un véhicule de l'armée française saute sur une mine à Kidal, pas de victime

    Un véhicule de la force française Barkhane, engagée contre les groupes jihadistes dans le Sahel, a sauté dimanche sur une mine à Kidal, dans le nord-est du Mali, sans faire de victime, a-t-on appris auprès de la force de l'ONU au Mali et de l'armée française.

    "Un véhicule des militaires français de l'opération Barkhane a sauté ce dimanche après-midi sur une mine au sud-est de Kidal. Il n'y a pas de soldats tués, mais des dégâts matériels", a déclaré à l'AFP une source de sécurité à la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), la force de l'ONU au Mali.

    L'information a été confirmée par l'armée française. "Un véhicule a sauté sur une mine ou un engin explosif à Kidal. Il n'y a pas de blessés", a déclaré à l'AFP le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l'état-major.

    Les occupants du véhicule, "un 4X4 banalisé", étaient au nombre de 4 ou 5 et sont "commotionnés", a-t-il ajouté.

    Cet accident survient après l'attaque vendredi d'un camp de l'ONU à Kidal qui a tué six soldats guinéens de la Minusma et fait une trentaine de blessés, selon le gouvernement guinéen et l'ONU.

    L'attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste malien Ansar Dine dans un communiqué diffusé par l'agence de presse privée mauritanienne Al-Akhbar.

    Ansar Dine fait partie des groupes islamistes liés à Al-Qaïda qui ont contrôlé pendant près de dix mois - entre mars-avril 2012 et début janvier 2013 - le nord du Mali.

    L'armée française a engagé une opération élargie (Barkhane - 3.500 hommes) sur cinq pays du Sahel en août 2014, après avoir en grande partie chassé les jihadistes du Mali en 2013.

    Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères et les attaques jihadistes se sont étendues vers le centre, puis le sud du Mali.

    Avec AFP

    http://www.tahiti-infos.com/


    votre commentaire
  • Crise agricole : les agriculteurs bloquent Vannes

    La mobilisation se poursuit chez les agriculteurs, alors que François Hollande a promis une baisse des charges. les ministres de l'Agriculture des différents pays se réunissent ce lundi à Bruxelles pour discuter du sauvetage de la filière.

    Crise agricole : les agriculteurs bloquent Vannes

    À l'appel de la FDSEA Morbihan, les agriculteurs ont débuté le blocage de la ville de Vannes ce lundi matin, et prévoient de maintenir le mouvement toute la journée. Le préfet du Morbihan a interdit dès dimanche la circulation des véhicules agricoles à Vannes, et prévenu que le trafic routier pourrait être fortement perturbé. Dès six heures, les agriculteurs ont commencé à déverser des déchets sur les routes. Les ostréiculteurs, les artisans, les commerçants et les taxis ont également prévu de se joindre au blocage, relate Ouest-France. Déjà dans la nuit, c'est dans le département de l'Ain que les agriculteurs en colère ont bloqué plusieurs plateformes logistiques.

    Ce lundi est le début d'une semaine déterminante pour les agriculteurs. Après la baisse des charges pour la filière agricole française, promise par le chef de l'État François Hollande, et dans l'attentes des prochaines mesures qui doivent être annoncées par le premier ministre ce mercredi 17 février, les éleveurs restent mobilisés. Alors que les ministres de l'Agriculture des différents pays se réunissent ce lundi à Bruxelles pour discuter du sauvetage de la filière, plusieurs actions sont en cours.

    Stéphane Le Foll à Bruxelles

    Les choses vont «bouger», a déclaré la semaine dernière le chef de l'État, François Hollande, lors de son intervention télévisée. Mais c'est à Stéphane Le Foll, conforté lors du remaniement, qu'incombe la lourde tâche de faire entendre les doléances de la filière française lors du conseil des ministres. Le ministre de l'Agriculture a soumis le 4 février dernier à la Commission européenne, une série de propositions pour aider les secteurs laitier et porcin en difficulté. «L'objectif de la France est de trouver des alliés en Europe pour faire bouger les lignes avant la réunion», expliquait alors le gouvernement sur son site internet.

    Parmi les pistes évoquées, la France demande à Bruxelles d'agir sur l'embargo russe qui participe à la chute des prix. Stéphane Le Foll devrait également aborder la question de l'étiquetage des produits transformés, l'une des principales revendications des éleveurs, afin d'assurer une meilleure traçabilité des produits. Mais le ministre a prévenu, «pour renégocier une directive européenne, il faut compter un an, un an et demi».

    Des actions en Normandie prévues

    «Le premier ministre va annoncer, avant le 17 février, une nouvelle baisse des cotisation sociales», a également déclaré le chef de l'Etat lors de son intervention télévisée. Xavier Beulin, président de la Fédération national FNSEA, premier syndicat agricole français, demande une baisse de 10% de l'assiette des cotisations agricoles, le taux passant ainsi de 45% des revenus des exploitants agricoles à 35%. Les agriculteurs, étranglés par des cours trop bas, réclament aussi la hausse du prix de rachat de leur production et appellent les acteurs de la filière à prendre leurs responsabilités. Distributeurs, industriels et agriculteurs se sont réunis vendredi avec les ministres de l'Agriculture et de l'Economie. Au menu des discussions, la marge des distributeurs: «Il n'est pas acceptable que les négociations commerciales conduisent en 2016 à des baisses des prix pour les filières en difficultés», avait déclaré Emmanuel Macron à la sortie de la réunion. Si le gouvernement voulait apaiser la situation, les agriculteurs restent déterminés. Un rassemblement de l'Association des producteurs de lait indépendants (Apli) est prévu en Normandie le 17 février prochain.

     http://www.lefigaro.fr/


    votre commentaire
  • L'Europe surprise par le système Schengen ..

    L'Europe surprise par le système Schengen ..

    L'Europe surprise par le système Schengen ..Mesdames ,Mesdemoiselles ,Messieurs..
    Combien faudra encore de morts pour faire ouvrir les yeux a l'Europe et surtout nos dirigeants .." Quand le comprendront ils ? " est la question que je me pose ..
    L'Europe pavane depuis des années étant surpris subitement la cause fatale, qui n'était pas préparée à ce type d'attaque et la France n'est pas seule à avoir refusé de regarder la réalité en face, même après les attentats de janvier. Daech n'a jamais caché ses objectifs de faire envahir l’Europe par des réfugiés et de s’attaquer à nos symboles par la terreur. L’intelligence de Daech est d’avoir su exploiter les moindres failles et les points faibles des régimes démocratiques européens, qui de leur côté ont préféré continuer à croire que le conflit se limitait au Proche-Orient et ne les concernait pas directement.
    Aujourd’hui, pour faire face à cette nouvelle réalité qui explose en pleine figure de nos dirigeants, il y a trois piliers qui doivent être nos priorités : la surveillance de nos frontières, améliorer nos services de renseignements et les adapter à la réalité de terrain et mener des actions préventives en internes mais également à l’extérieur de la France (qui ne sont pas nécessairement des bombardements).
    Les conflits de civilisations ne se sont pas arrêtés à la fin de la seconde guerre mondiale comme on aime à nous le faire croire par tous ses fantassins de gauche de la dernière lune , et la démocratie s’est endormie sur ses lauriers laissant le terrorisme islamique s’engouffrer dans la brèche. Il est donc absolument nécessaire de reprendre en main nos frontières européennes et internes et en particulier celles avec la Turquie, chantre du double langage et de la trahison, trahison dans laquelle, comme ainsi Merkel y trouva son compte un moment avant de faire semblant de se rétracter.
    Le renseignement devra accroitre son efficacité et cela passera automatiquement par une réforme de la législation permettant les écoutes des terroristes potentiels, des gardes à vue pouvant dépasser les quinze jours le temps d’échanger et de croiser les informations avec les pays partenaires. Nombreux sont ceux qui nous avaient mis en garde, et auxquels nous n’avons pas su prêter attention. Cela passe également par une politique de la France trop longtemps pro-arabe qui nous assurait une « paix » et n’aura donné à la France que la guerre et le déshonneur. Déshonneur d’avoir choisi des dictatures théocratiques pétrolières contre des valeurs démocratiques.
    Quand on est en guerre, il ne faut pas avoir peur de tuer, et il ne faut pas avoir peur d'être tué ! Les frappes aériennes en Syrie ou en Irak ne seront pas la solution et il faudra toucher les points de vulnérabilité de Daech par des attaques au sol car avec une vraie coalition des mouvements au sol sont possibles et nécessaires.
    Et pour finir, il faut absolument fermer toutes mosquées prêchant le salafisme, et toutes mosquées dont l’imam ne parle pas français. Et surtout que l’on arrête de nous dire que le coran ne parle que d’amour et de paix ; le « Mein Kampf d’Hitler » allant souvent moins loin dans la violence des propos. La sémantique a son importance, surtout lorsqu’elle touche une grande part de décérébrés incultes à leur propre Histoire et surtout avides de la réécrire perpétuellement, et pour laquelle la France a honteusement, à travers certaines voix politiques, apporté un crédit révisionniste hallucinant..
    Comme je pourrai dire , «le système Schengen est un système qui s’effondre devant nos yeux mais (le couple exécutif) continue à en rêver: c'est non-assistance à peuple en danger».Je vous remercie .. Sylvestre Brunaud ..


    votre commentaire